AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La marche du 27 avril interdite par Payadowa Boukpessi


Politique

iciLome | | 19 Commentaires |Imprimer

La lettre d'interdiction de Payadowa Boukpessi

Sans surprise ! La manifestation programmée par le mouvement "En Aucun Cas" ce samedi 27 avril pour demander la libération des détenus politiques, la mise en oeuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, etc. est interdite par le ministre de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi. La raison évoquée est le manque d'effectif dans la police et la gendarmerie ce jour. Le mouvement "En Aucun Cas" qui a réagi à cette interdiction, a préféré reporter cette manifestation au samedi 4 mai prochain. Lire le communiqué !

COMMUNIQUÉ RELATIF À LA MANIFESTATION DU 27 AVRIL :

Par lettre en date du 19 avril 2019, le Mouvement EN AUCUN CAS, par l'entremise d'une de ses composantes ( ACTION S.U.D ) informait le ministre de l'administration territoriale de son intention d'organiser des marches de protestation dans trois (3) villes du Togo ( Lomé, Kpalimé et Afangnan) pour :
- Protester contre les restrictions et violations des droits de l’homme et des libertés de réunion, d'associations et de manifestations au Togo,
- Demander la libération des détenus politiques,
- Exiger la mise en oeuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles conformément aux propositions de l'expert Aliou Badara FALL.

Sans surprise, puisqu'étant devenu la règle, le ministre opta pour une interdiction des manifestations de Lomé et de Kpalimé, se fondant sur le fait que tous les policiers et gendarmes seront aux défilé civil et militaire et qu'à Kpalimé, le lieu choisi pour la manifestation est le même que celui où se déroulera les festivités marquant la commémoration du 59ème anniversaire de l’in-dépendance du Togo.

Ainsi, fidèle à sa ligne non-violente et aux valeurs et principes qui sous-tendent sa lutte depuis sa création, le Mouvement EN AUCUN CAS a décidé de différer les manifestations prévues sur ce 27 avril à Lomé, à Afagnan et à Kpalimé au samedi 04 mai 2019 afin de permettre aux forces de sécurité de se libérer de leurs occupations actuelles pour pouvoir encadrer pleinement lesdites manifestations.

En lieu et place, les militants du Mouvement EN AUCUN CAS se rendront ce 27 avril sur la tombe du Père de l'indépendance et de la nation Sylvanus Olympio, dont les restes se trouvent toujours de l'autre côté de la frontière pour lui rendre hommage et lui exposer ce qu'est devenu le pays pour lequel il s'est battu et sacrifié.

Nous demandons, par ailleurs au Chef de l'État de ne pas attendre la couleur de ces manifestations pour redonner à Foly SATCHIVI et aux militants du PNP arbitrairement arrêtés ce qui leur a été injustement pris et de faire en sorte que les libertés de réunion, d'associations et de manifestations ne souffrent plus d'aucune entrave ou restriction.

Fait à Lomé, le 25 avril 2017

Le Comité Exécutif



Autres titres
Togo L'opposition togolaise à la croisée des chemins: Illusion des locales ou révolution? 
Togo Recensement électoral : Le MMLK condamne la "roublardise" du pouvoir et interpelle la CENI au bon sens 
Togo Le parti "LES DÉMOCRATES" réaffirme son appartenance à la coalition de l'opposition 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 19   Kassanda | Vendredi, 26 Avril 2019
  Le ridicule va tuer un jour Boukpessi ce voleur patenté des deniers des togolais qui se veut fossoyeur de nos libertés fondamentales.
Il va passer son temps à interdire les manifestations dans le pays?

 18   TKK | Vendredi, 26 Avril 2019
  Réponse à 15-Églolooo
  C'est vous qui chantez et c'est vous qui dansez!
Togo émergent! Faure et les siens aident les agriculteurs Togolais en 2019 avec des dabats!!!
Ça fait pitié.
Vous êtes des AZÉKOKOVIVINA pires comédiens

 17   TKK | Vendredi, 26 Avril 2019
  Réponse à 15-Églolooo
  C'est vous qui chantez et c'est vous qui dansez!
Togo émergent! Faure et les siens aident les agriculteurs Togolais en 2019 avec des dabats!!!
Ça pitié

 16   Lucrece | Vendredi, 26 Avril 2019
  Réponse à 15-Églolooo
  Mon Cher, laisse-les dans leur ignorance criarde et leurs sempiternelles jérémiades.
Les ibos, les maliens, les Nigeriens etc. viennent s'enrichir sous leurs yeux et visages blafards! Tout ce qu'ils cherchent c'est le gain facile à travers un État providence. Illusions, car ce dernier n'existe pas.

 15   Églolooo | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 8-FUGEE
  Dans quel pays on a vu qu'on distille du miel pour tous le monde? Je te demande de te renseigner dans tous les pays même dans ceux qui occupent les premiers rangs des pays les plus heureux dans le monde car je suis dans l'un d'eux mon frère. Ici, on parle des itinérants, cela te dit quelque chose? Des honnêtes togolais savent que quelque chose est fait pour eux dans ce pays depuis 2005. Lorsqu'on choisit les marches politiques comme métier, je ne sais pas comment on peut s'octroyer un revenu. Les opportunités et les accompagnements ne manquent pas: un coq qui coûte 3000F, la pintade à 3500F, la chèvre à 20 000F, le bole du haricot à 1000F, du piment à 1800F. Je ne te dirai pas que la terre cultivable manque au Togo.

Dans ces conditions, que veux tu que le gouvernement fasse. Il a initié beaucoup de fonds de soutien : des 30 000F renouvelables pour les petits commerçants, des 300 000F pour les finissants des métiers, des 500 000F pour des groupements agricoles, des semences et des géniteurs animaux améliorés, etc...

Il est donc vrai qu'on ne peut apprécier une chose que lorsqu'on la compare avec une autre. Je vous demande de sortir un peu de vos zones de confort pour aller dans d'autres pays et faire une analyse objective et vous comprendrez que quelque chose est faite dans notre pays malgré le fait que l'opposition a juré par tous les dieux de rendre ce pays ingouvernable par des actes de désobéissance et de d'instabilité, ennemi des investisseurs. Comme un citoyen peut se sentir heureux de mettre en difficulté un autre togolais qui lutte pour le bonheur de son peuple.

Pourquoi c'est seuls les étrangers qui reconnaissent les efforts faits dans ce pays ?

 14   Ega gnayé | Jeudi, 25 Avril 2019
  LU POUR VOUS

Gnininvi: "Les accords n'engagent que leurs signataires"

Tout le malheur du Togo qui prospérait en son temps est parti de cette petite phrase. Oui, le pays était sur la bonne voie de développement et de démocratie. En effet, Éyadéme a su mettre en place les fondamentaux économiques solides dans ce pays sinon aucun pays ne peut subir une grave et longue crise de près de 15 ans (1990 à 2005) et continuer d'être capable à payer les salaires des fonctionnaires. Le Bénin n'avait pas subi autant avant 1990 pour se déclarer en cessation de paiement de plus de 26 mois d'arriérés l'amenant à une sage conférence nationale avec moins de 350 délégués seulement.

Oui, il faisait bon vivre au Togo. Déjà, le vendredi à midi, tout le monde est pressé de commencer le week end. La fête démarre le soir, avec la bière à 115 Fcfa. La vie était très moins chère car la direction du contrôle des prix sévissait en son temps où tout opérateur économique devrait justifier sa marge bénéficiaire s'il exagérait le prix. Le ciment était à 500F par exemple. Bref, le pouvoir d'achat était élevé. Le Togo était appelé la Suisse de l'Afrique et il était le bon élève des grandes institutions internationales comme celles de Breton Wood. Lomé connaissait au quotidien les grandes réunions tout azimut comme celles de l'OUA, la CEDEAO, le conseil de l'Entente, la SENSAD, etc... et surtout de ACP-UE au cours de laquelle, plus de 12 chefs d'État et de gouvernement européens, plus d'une soixantaine de ceux de l'Afrique et ACP, plus d'un milliers de délégation sont accueillis dans nos hôtels. C'est vous faire savoir à peu près la capacité d'accueil des structures hotellières en son temps. Le sérieux et la renommé du Togo n'était plus à démontrer à l'extérieur où ses fils sont bien respectés. Et c'est pour cela que les togolais n'avait pas besoin de visa pour voyager de par le monde car c'est à partir de 1994 que le visa est introduit dû au malhonnête que le togolais a appris à la conférence et depuis celle-ci. Le souci premier de Éyadéma est de faire le bonheur des togolais au point d'oublier sa vie et surtout celle de sa propre famille. Il connaissait personnellement un nombre impressionnant de familles dans ce pays surtout à Lomé et résolvait leur problèmes sociaux et financiers. Un homme pour qui l'argent n'est rien et vous allez me demander pourquoi il s'est fait des milliards: c'est après 90, avec la leçon de vol des biens publics par les opposants qui ont cru finir avec lui en se vendant toutes les belles voitures du garage central à 5 000F par exemple et en pillant toutes les caisses garnies de l'État. Pour tout ceci, ceux qui sont honnêtes dans l'opposition aujourd'hui peuvent en témoigner. Il a même négocié pour les togolais la zone franche américaine qui fait la fierté de l'Île Maurice, que nos opposants ont annulé par une décision souveraine à la conférence. Ce machin a causé trop de tort au Togo par des décisions amorales, entre autres la coupure de la coopération avec une fierté affichée, la grève illimitée, le déplacement des togolais leur promettant les refuges dans les pays occidentaux sans frais etc..

Mais Éyadéma, l'homme humble, qui a une oreille attentive pour son peuple dont son bonheur est sa préoccupation a reconnu déjà en 1988 que la démocratie et le multipartisme peuvent apporter davantage de prospérité aux togolais et il a décidé de libéraliser la presse en 1989 et de mettre en place en 1989 une commission de 109 membres pour rédiger pour cela une nouvelle constitution. Voilà un certain Mittérand qui décide avec la conférence de la Baule d'instaurer en Afrique une démocratie à l'occidentale pour que la France profite mieux des richesses de ce riche continent. Il demande alors le soutien de pays occidentaux pour faire tomber rapidement les régimes de dictatures par un fort accompagnement et soutien logistique, financier et diplomatique aux oppositions à ces régimes. Avec cet apport, vous pouvez donc comprendre l'arrogance, l'orgueil, la "puissance", des oppositions et la position inconfortable des président d'alors. Éyadéma et le Togo avaient eu le malheur d'être le champ d'expérimentation et de leçons à donner aux autres pays. Devant le chaos engendré par cette stratégie, Mittérand même a regretté leur plan avant de mourir. C'est en résumé ce qui s'est passé jusqu'à 2005.

Ce que Agboyibor a dit est un début d'honnêteté et de sagesse qui peut faire évoluer quelque chose quelque par si toute l'opposition s'engage dans cette voie. Sinon, leur stratégie adoptée jusqu'ici en peignant tout en noir avec des mensonges, de l'arrogance des incapables majeurs, continue alors non seulement il n'y aura pas d'alternance mais également demain n'est pas la veille. J
Je conseille à l'opposition de cesser de faire le populisme, d'arrêter de vouloir appliquer la stratégie de la rue et surtout celle des journalistes juste pour plaire. Non seulement c'est suicidaire pour elle mais aussi cela ne fera pas avancer le pays car personne n'y gagnera. Le radicalisme n'a jamais rien donné sinon Gil qui associait les armes à son combat aurait pris le pouvoir depuis. Que sa politique fasse école chez nos chers opposants. Merci

 13   Églolooo | Jeudi, 25 Avril 2019
  Je voudrais demander à l'opposition de changer sa stratégie de lutte qui date des années 90 et pour cause.

La stratégie des années 90 de l'opposition, conçue par la France
En effet, par la conférence de la Baule, la France décide d'imposer, dans les pays africains de la démocratie qui créerait du désordre pour mieux piller ce continent. À la base, la France a constaté que certains présidents africains, au nom du soutien de leur peuple et eu égard à la rareté des ressources ont commencé être réticents à respecter les contrats ancestraux de la France dans leur pays. Après une longue étude de la mentalité des africains par ses diplomates, ses coopérants, ses étudiants stagiaires occidentaux, etc, elle s'est rendue compte qu'une démocratie à l'occidentale pourrait éloigner les africains de l'essentiel et elle pourrait toujours jouer aux sapeurs pompiers. À partir de 1989, elle s'est attelée à l'atteinte de cet objectif en finançant en grande pompe les oppositions de ces présidents parfois panafricains et nationalistes. Alors, des thématiques comme droits de l'homme sont créés et tout régimes accusés parfois faussement d'en porter atteinte est un assassin tranché au point de prendre des décisions draconiennes contre son pays. La France a réussi à arracher le soutien de tous les pays occidentaux dans son plan machiavélique. Seuls les africains n'ont pas compris ce plan puisque les oppositions montées veulent aussi le pouvoir ne sachant pas qu'elles subiront la même opposition montée par la France aussitôt au pouvoir.

Je demandais aux oppositions de changer de stratégie des années 90 qui consiste de peindre son pays en noir pour des raisons des droits de l'homme et de démocratie afin d'obtenir la réaction et les sanctions de la communauté internationale. Cette époque est révolue car les régimes en place ont compris que les oppositions africaines sont tellement bêtes qu'elles continueront à faire la politique destructrice de la France en créant du désordre, en montant des scénarios accusant les régimes. Ainsi, pour ne pas tomber, ces régimes sont obligés de respecter les contrats ancestraux de cette France de merde et renouveler d'autres encore.

Arrivé au pouvoir, Faure a commencé par se battre afin de détendre le climat politique et maintenir le dialogue inclusif entre les togolais: APG, CDPC, CDPC renové. Cela devrait être un gage de soutien de l'ensemble des acteurs pour tourner dos à cette France, abandonner les contrats ancestraux et se tourner vers d'autres soutiens stratégiques. Il a commencé cette politique d'apaisement et en même temps a commencé à porter la réticence d'octroyer le port de Lomé à Bolloré sur insistance de Sarkozi. Ce dernier ayant perçu les velléités du président togolais, a refusé de le recevoir pendant longtemps à l'Élisée, et a intensifier son soutien à l'opposition togolaise à travers les actes de nos boko, fabre, et l'opposition en général. Devant ce danger et avec le refus par l'opposition de sa main tendue , Faure ne pouvait que livrer la marchandise pour être en paix car les oppositions africaines n'ont pas encore le discernement nécessaire de la politique de la France.

Tous les régimes en Afrique étant confrontés à la stupidité de leur opposition ont changé de lutte: poser des actes pour plaire la communauté internationale qui les soutient pour faire leur affaire. Ainsi, les cris et d'autres vociférations des opposants n'ont plus aucune valeur et les régimes passent même en voulant faire plusieurs mandats en changeant leur constitution.

Je demande à nos opposants de changer de disque, de changer la stratégie de lutte car faire l'ancienne n'est plus d'actualité. Nouveaux temps nouvelles mœurs. Je propose le dialogue, la conciliation, les résolutions graduelles des problèmes car l'arrogance heurte toujours l'orgueil, la fierté de l'adversaire et c'est le pays qui perd dans ce tiraillement.

Merci

 12   Etiko | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 9-Lucrece
  Pofff pofff hihiiiihihi pofff ?? monsieur entre-deux-avions a encore résonné. Pouah pouah pofff

 11   1 | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 6-Sancho
  Marchez le jour de l'indépendance est dangereux , pour la paisible peuples , et un acte incivisme , voilà.

 10   1 | Jeudi, 25 Avril 2019
  Cette marche du 27 avril là elle vas changé quoi ??? Prenez cette page plutôt pour montrer au public togolais , les images , des cérémonies d' inaugurations des usines , que de nous fatiguer avec vos histoires , de marche inutile.vous marchez où pas le togo avance , avc sont président Faure .

 9   Lucrece | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 5-Nuzizi
  Je ne sais s'il en existe encore des gens intelligents au sein de l'opposition togolaise. Je veux bien croire qu'ils suivront tes sages conseils car ils sont très rétifs aux idées discordantes et fidèles à leurs pensées étriquées. Or, la fidélité est un vice de pauvre comme le disait Charles Baudelaire.

 8   FUGEE | Jeudi, 25 Avril 2019
  Qui aurait crû que le SOUDAN allait basculer.
Continuer votre faro faro...

 7   Question | Jeudi, 25 Avril 2019
  "Action Sud" et trois villes du Sud choisies pour la manifestation, on se demande ce que ça peut bien signifier. Je me refuse de comprendre ou de croire que cela a un quelconque lien avec une idéologie cachéee...... Je me pose seulement la question hein.

 6   Sancho | Jeudi, 25 Avril 2019
  LA DICTATURE EN FORCE AU TOGO....pour la gouverne de ceux qui viennent ici clamer qu'on ne peut manifester le jour de sa fête nationale , je mesure l'impact de la DICTATURE cinquantenaire sur votre intelligence...le Togo a du pain sur la planche...

 5   Nuzizi | Jeudi, 25 Avril 2019
  Mon frère rien ne justifie l'assassinat de pauvres garçons par le régime farfelu.
Aucune arrogance ne peut justifier qu'on donne la mort aux gens ni les embastiller.
Par contre c'est là où nos jeunes frères doivent savoir qu'il ne sert à rien de prêter le flanc aux arrestations du régime. Ils doivent surseoir à leur manifestation et organiser autre chose qui aurait la même efficacité que les marches. Ils peuvent organiser des projections de films sur le 27 avril, des débats , des discussion comme forum ou agora, des pique nique à la place pour partager des flyers et tract sur la mobilisation.

 4   Églolooo | Jeudi, 25 Avril 2019
  J'ai vraiment l'impression que l'opposition et ses alliés de la société civile n'ont pas encore appris de leurs différents échecs. Ils ne se rendent pas compte que c'est quand ils sont arrogants sans aucune force sur certains doléances que le camp d'en face devient raide sur sa position. On ne sollicite rien sans négociation. Ils ne rendent pas service à ceux qu'ils pensent défendre si ce n'est pas du clientélisme ou un fonds de commerce inavoué. Que les victimes de ces comportements leur disent que ça suffit. Quant au peuple togolais, je ne doute pas de sa maturité au discernement car il l'a toujours fait savoir lors des différentes élections et lors des sorties de Faure qui reçoit de sa part un accueil massif.

 3   mazama | Jeudi, 25 Avril 2019
  Que pense CODITOGO de tout ça?

 2   Lucrece | Jeudi, 25 Avril 2019
  Cher Ministre Boukpessi, vous faites bien d'interdire ces manifestations saugrenues qui sont devenues un vice démentiel de l'opposition et leurs ailes marchantes.
La fameuse loi Bodjona doit être révisée; chers députés, assumez vos responsabilités!!

 1   podoooo | Jeudi, 25 Avril 2019
  C'est quand même compréhensif de la part du ministre en ce jour de fête nationale où les effectifs sont en défilé. Heureusement que les organisateurs de la manifestation ont fait preuve de compréhension malgré les commentaires incendiaire des journalistes et leurs suites qui constituent la tête à penser de l'opposition.

Devant les réactions raisonnables du gouvernement, la communauté nationale et internationale est témoin et observateur et sait séparer l'ivraie du bon grain.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com