AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Chronique de Kodjo Epou: Feu vert hors norme.


Politique

iciLome | | 17 Commentaires |Imprimer

Une petite recherche a permis de savoir ce qu’il en est, en France, de la responsabilité et des conséquences pénales des crimes commis par le chef de l’État ou en son nom pendant l’exercice de son pouvoir. Le périmètre de sa responsabilité et de son irresponsabilité est bien précis. Seule la période couverte par son mandat au poste le dispense de poursuite. Les spécialistes de droit et politologues de UNIR sont-ils capables d’expliquer aux Togolais les réelles motivations de l’article 75 violemment inserré dans leur nouvelle constitution?

En France, voici ce que dit la loi: «La responsabilité du président français est originale puisqu’il bénéficie d’une immunité pour les actes qu’il commet dans l’exercice de ses fonctions et d’une inviolabilité temporaire pour tous ses autres actes jusqu’à la fin de son mandat. En fait, le premier des français est irresponsable des actions accomplies dans l’exercice de ses fonctions, et pour ce qui est étranger à sa fonction, il bénéficie d’une suspension civile et pénale des procédures engagées contre lui jusqu’à la fin de son mandat. Seule une réunion du Parlement en Haute Cour peut le destituer s’il venait à manquer à ses devoirs de manière manifestement incompatible avec l’exercice de son poste…nul n'est au-dessus des lois, quels que soient sa fonction élective, administrative ou son niveau de notoriété sociale»

Lorsqu’on cherche plus loin, l’on découvre que même les rois de France ne jouissaient pas d’une immunité à vie. Ce blanc seing ne leur avait été accordé nulle, part écrit noir sur blanc. Comme cela se constate, aucun président français, de De Gaulle jusqu'à Sarkozy en passant par Pompidou, d’Estaing, Mittérand, Chirac, sachant que la justice l’attendra au bout de son mandat, ne peut s’arroger le droit de vie et de mort sur ses concitoyens ou disposer à sa guise des richesses de son pays pour le seul fait qu’il a été élu président. Les fautes graves et crimes commis durant son mandat sont pénalisables et peuvent être mis en jugement dès son départ du poste. Ici aux États-Unis comme partout dans le monde, les recherches sont formelles: un ancien président, en dehors du respect qui lui est dû en raison de ses hautes fonctions antérieures à la tête de l’Etat, ne peut être placé à vie au-dessus de la loi. Cette disposition est comme une balustrade au bord d’un pont, un garde-fou pour empêcher le détenteur du pouvoir suprême de tomber dans les abus et travers les plus monstrueux car, le pouvoir corrompt et celui qui l’exerce tend à se prendre pour un tout puissant et intouchable.

Le Togo a connu, entre 1967 et 1990, une dictature particulièrement meurtrière. D’où l’esprit et la lettre de la constitution de 1992. Toute loi fondamentale est inspirée par l’histoire du pays qui l’adopte. Elle protège les peuples contre leurs dirigeants et non le contraire. Alors, la question persiste : à quoi rime la constitution UNIR du 8 mai 2019 et qui protège t-elle?

Et voilà une opposition togolaise qui, tout en dénonçant en bloc ce qu’on peut appeler une perversion constitutionnelle, accepte paradoxalement de prendre part à une élection couverte par le texte qu’elle rejette. C’est atypique, même comique, quand on se met gaillardement en rang pour aller piloter l’arrière train d’un système électoral illicite, défavorable d’où on est en plus absent. Là aussi, il faudra des spécialistes pour faire comprendre cette cacophonie politique à nos jeunes étudiants qui ont choisi d’étudier le droit et les sciences politiques.

Kodjo Epou

L'AUTEUR
Kodjo Epou
Washington DC
USA


Autres titres
Togo Le parti "LES DÉMOCRATES" réaffirme son appartenance à la coalition de l'opposition 
Togo Mme Adjamagbo-Johnson : « Il ne faut pas jouer avec ce scrutin ! » 
Togo Prorogation du délai de recensement : Le CAR en appelle au G5 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 17   Serena | Lundi, 20 Mai 2019
  De quoi se plaint notre opposition? Qu'est-ce qu'elle croyait? Que le RPT allait etre honnete et recenser les Togolais dans les norme requises? Que ce recensement, qui n'est qu'une pure operation administrative sous d'autres cieux, allait etre correctement operee au Togo? Huuummmm, mon oeil! Tant qu'il sera vrai que "les memes causes produisent toujours les meme effets", ce sera ainsi, les Togolais assisteront aux maguouilles planifiees du genre auquel ils ont assiste, ces trois derniers jours. Moralite: lorsqu'une equation, parce que difficile a resoudre, vous ruine la tete et vous epuise tout votre cerveau, il faut la renverser; du desordre operatoire jaillit la bonne solution.

La conclusion du texte de notre compatriote Kodzo n'est que trop vraie:

Et voilà une opposition togolaise qui, tout en dénonçant en bloc ce qu'on peut appeler une perversion constitutionnelle, accepte paradoxalement de prendre part à une élection couverte par le texte qu'elle rejette. C'est atypique, même comique, quand on se met gaillardement en rang pour aller piloter l'arrière train d'un système électoral illicite, hostile, et tres défavorable d'où on est en plus absent. Là aussi, il faudra des spécialistes pour faire comprendre cette cacophonie politique à nos jeunes étudiants qui ont choisi d'étudier le droit et les sciences politiques.

 16   fantasmagoric | Jeudi, 16 Mai 2019
  Réponse à 14-EB_Toutmosis3
  L'on se demande si parfois quand vous débitez vos insanités vous vous relisez ou sortez des toilettes sans tirer la chasse-d'eau?

Avez-vous des gosses pour avoir une vulgarité microbienne de cette nature? Vous vous targuez "lettré". Il y a encore du chemin, vos hiéroglyphes ne le prouvent. On vous dit de refaire en toute franchise l'Histoire du Togo, vous refusez et de parader avec des documents étrangers qui vous servent de couverture.

Un patriote qui s'occupe des siens souffre et vit avec eux, ce n'est pas votre cas donc pas CRÉDIBLE. Encore une fois retenez le Togo est un cas singulier, si vous ne le retenez pas la Conférence Nationale et son résultat est une jurisprudence.

À méditer ! !

Donnez vos titre de subterfuges apatrides on vous croira et on vous léguera un pouvoir politique que convoitez pour de sombres desseins inavoués.

 15   Kodjo Epou | Mercredi, 15 Mai 2019
  Réponse à 14-EB_Toutmosis3
  "But someone will 'ave to pay
For the innocent blood
That they shed every day,
Oh, children, mark my word;
It's what the Bible say, yeah! yeah!
Bob Marley & The Wailers, "We And Dem"

Everything has it price. Someone will have to pay the cost of the tag. You are right, Bro
The day will come when fear and sorrow will change direction. It's just a matter of time.
And that day, together, we will sing and shout: WE WIN. Again it's a matter of time.
My only desire, FRIEND, is to see that historical event happen in our living days, because when we die, it's too late.
Be blessed, bro. Have a good one.

 14   EB_Toutmosis3 | Mercredi, 15 Mai 2019
 
Bonjour,

Je tiens à dire au compatriote Kodjo Epou qu'il perd terriblement son temps à vouloir raisonner des énergumènes tribalistes qui ont pour mission de narguer les togolais sur ce site à longueur de journée.

Le fameux article 75 fabriqué de toute pièce comme d'autres d'ailleurs pour maintenir à la tête du Togo cette famille de rac@illes analphabètes en s'appuyant sur une milice de tribalistes k@byes, misérablement habillés et nourris mais s@uvagement dressés comme des Pit bull à tuer des innocents togolais, seront proprement rejetés dès que ce régime sera renversé.

Encore une fois, personne ne forcera les togolais à faire la paix avec des criminels qui ont affamé et humilié notre peuple pendant plus de 5 décennies. L'énergumène bat@rd Faure Gnassingbé est venu au pouvoir en assassinant plus d'un millier de nos compatriotes. Référez-vous à l'enquête onusienne.

Nous n'oublierons jamais et nous ne pardonnerons jamais les nombreux crimes odieux commis envers nos citoyens. Depuis le 13 janvier 1963 en passant par les 3 femmes enceintes repêchées de la lagune de Bè au dernier militant du PNP froidement assassiné tout récemment dans le Bafilo, JUSTICE sera rendue dans ce put@in de pays un beau jour!!!

But someone will 'ave to pay
For the innocent blood
That they shed every day,
Oh, children, mark my word;
It's what the Bible say, yeah! yeah!

Bob Marley & The Wailers, "We And Dem"

Ablode Gbadza !!!
Vie, Santé, Force et Unité !

 13   Antoine kodjo epou | Mercredi, 15 Mai 2019
  Réponse à 11-GNAROU
  Maintenant tu deviens pratique. C'est bon. Trop de gens viennent debiter des inutilites ici ou insulter l'auteur d'un article parce qu'ils ont envie de salir une personne qu'ils connaissent a peine. J'apprecie ta derniere reaction ci-dessous. Je fais partie de ceux qui avaient trouve l'acte trop leger et trop premature, lorsque dans le bas fond du college St Joseph, l'euphorie beate avait pousse l'opposition a demander a Faure de venir se rendre. Cette declaration n'a pas ete faite au bon endroit ni au bon moment. Ce jour-la, j'ai faille sauter au plafond, de colere. En tout cas, je veux croire que cet article prepare la retraite de Faure. Reparlons-en en 2020. Merci de ta contribution. Je salue aussi en passant le compatriote Lucrece. Nous (peuple togolais) allons nous en sortir un jour.

 12   Lucrece | Mercredi, 15 Mai 2019
  Réponse à 11-GNAROU
  Pourquoi vouloir coûte que coûte la peau d'un adversaire politique plus puissant? L'homme est un loup pour l'homme et personne n'y laisse sa peau quand il a les moyens pour se prémunir. Comme je l'ai dit dans mon post précédent et que cher Gnarou venait de confirmer, le chef de l'Etat prépare éventuellement sa retraite.
Au lieu de toujours chercher à ouvrir la boîte de pandore, cherchons à unifier ce peuple pour amorcer un réel développement du pays.
Un rétroviseur est important mais si vous regardez trop dans votre rétroviseur en conduisant, il est certain que vous allez vous retrouvez dans un accident.
Ce que j'ai remarqué chez les togolais est que dès que vous leur offrez votre main, ils veulent aussi votre bras! C'est triste.

 11   GNAROU | Mercredi, 15 Mai 2019
  Réponse à 7-Kodjo Epou
  Je n'ai pas voulu polemiquer avec toi .
Il faut savoir ce que l'on veut apres tout.

Vous voulez que le president de la republique quitte le pouvoir un jour , OUI ou NON ???
Alors l'article 75 est la solution !!

N'oubliez pas que l'opposition togolaise a elle meme appelé le president de la republique de venir " NEGOCIER LES CONDITIONS DE SON DEPART" : c'etait à DEKON !
Selon toi , qu'est-ce que cette opposition moribonde voulait proposer au president pour qu'il quitte le pouvoir ?

Ce n'est pas parce que le repas n'a pas eté preparé par votre maman qu'il faut cracher dedans... !! Dit- on au village .

L'article 75 est clair meme s'il a eté libellé et prete à confusion .
Le president n'est pas poursuivi pour les actes qu'il commet dans l'exercice de ses fonctions et ceci presque partout dans le monde.
Les criminels comme SAROZY , BUSH, BLAIR n'ont jamais eté inquietés par les juridictions . Meme pas par le CPI qui est une juridictions internationale ...
Mais le president est poursuivi pour des actes posés e en Dehors des prerogatives presidentielles et contraires à la loi et ceci le met automatiquement sous le coup de la loi .
Le senat peut lever son umminité !! Meme si est senateur à vie .
Une senatrice à vie a eté poursuivie en argentine . Elle etait presidente de la republique.

Toutes autres explications relevent de la propagande habituelle des opposants pour salir leurs adversaires politiques !

Salutations.

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 10   TITI | Mercredi, 15 Mai 2019
  Qu'esperiez vous de vous de bon en boycottant les législatives . Eh bien vous avez laissé le boulevard à UNIR pour faire des lois à sa guise, après vous venez pleurnicher. Il fallait etre présent au parlement pour contrecarrer ces genres de choses. Comme ils ne pensent qu'aux élections présidentiells , voilà les conséquences.
D'ailleurs pourquoi le Togo devrait voter les memes lois que la France . Est on obligé de faire comme en France . Vous raisonnez comme si cette disposition est taillée sur mesure . Des lors que les mandats présidentiels sont limités , n'oubliez pas vous et moi pourront prétendre aux plus hautes fonctions un jour . Et quand notre tour arrivera , on se délectera de cette immunité à vie. On connait l'homme, surtout l'homme politique.
On a aboli la peine de peine de mort au Togo, devront changer parceque les Etats Unis la pratique toujours . A chaque pays ses réalités .

 9   Zota | Mercredi, 15 Mai 2019
  Tu n'as rien compris monsieur. Je crois que cet article vise plutot a repondre a la sortie de l'ambassadeur de France au Togo qui a semble donner un satisfecit au pouvoir.

 8   AZO | Mercredi, 15 Mai 2019
  pendant que nous menons une lutte acharnée pour sortir du joug Français, tu nous ponds les dispositions de la constitution française. Viens intégrer lesdites dispositions dans notre constitution.

 7   Kodjo Epou | Mercredi, 15 Mai 2019
  Réponse à 6-GNAROU
  Gnarou, tu es dans la theorie et dans les generalites par rapport a l'article. Bonne journee mon frere.

 6   GNAROU | Mercredi, 15 Mai 2019
  Il est bien connu que le peuple aime voir le sang de ses dirigeants couler !!

Les crises que nous observons dans les societés occidentales depuis ces 10 dernieres années prouvent à suffisance que la democratie est une DICTATURE de l'elite à qui nous avons delegué nos voix !!
Une illusion !
Si le vote servait à modifier quelque chose dans la vies des populations, il y a longtemps que les grands de ce monde l'auraient interdit !!

De Jacques Chirac à MACRON, je ne crois pas qu'un citoyen Lambda francais ait ameliroré ses conditions de vie !
La preuve nous avons les Gilets jaunes qui manifestent depuis 6mois dans les rues de Paris ....

La Chine serait une DICTATURE ! Selon les occidentaux .
L'occident est en déperdition selon la CHINE et le monde arabe !

L'afrique a fini par perdre son identité et pense et reflechit sous le prisme de son ancien dominateur ! Or, un homme sans identité et sans racine ne peut savoir ce qui est bon pour lui !
Nous ne serons JAMAIS de vrais democrates selon les criteres d'une democratie à l'occidentale.
Une democratie s'entretient à coups de milliards de dollars et tant que la pauvreté sera notre plus fidele compagnon, la dictaure nous attendra au premier carrefour !
Lorsque nous observons la carte de l'europe, les pays les plus pauvres sont les pays ou la DEMOCRATIE a du mal à s'implanter : Roumanie, Bulagarie, etc...etc...

La Grece , origine de la democratie moderne en a fait les frais ! Des elections imposées et les dirigeants choisis par la communauté des donnateurs .
Plus loin , HITLER etait venu au pouvoir grâce à la crise economique de 1929 !!

Alors faire croire à nos pauvres populations africaines qu'elles vivront dans un cadre democratique de si tôt est une pure utopie !

Le SENEGAL fait des marches à reculon en matiere de democratie ...
Le Benin instaure une democratie censitaire! L'argent doit servir à écarter le plus grand nombre des citoyens des centres de prises de decisions !

Le vrai combat se trouve donc ailleurs ...!

La DEMOCRATIE est le couronnement d'une réussite économique et NON le commencement d'une societé prospere .

Donnez tous les droits et toutes les libertés à l'homme et vous verrez qu'il sera pire qu'un animal !
Toutes les religions l'ont compris meme celles pratiquées dans les societés dites democratiques.

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.



 5   Antonio Sampayo | Mercredi, 15 Mai 2019
  Réponse à 4-Lucrece
  Je suis admiratif de ton developpement mais suis reste sur ma soif. Les dispositions du fameux article 75 auraient du emaner plutot de negociations politiques au lieu que cela soit mis au centre de la constitution. On y voit la une arrogance nette et notoire du pouvoir qui, comme a son habitude, voit toujours l'opposition d'en haut et ne croit point necessaire de negocier avec elle la sortie de Faure Gnassingbe. Alors, piam!, on inserre cela arrogamment dans une constitution en utilisant une assemblee dessinee a cet effet. La toute suffisance du clan saute aux yeux et cela ne peut qu'ecoeurer la majorite de notre peuple. Alors ma question est de savoir, cher Lucrece, si on doit continuer a sacrifier le respect qu'on doit aux autres sur l'autel de la sempiternelle question de la securite. Je crois que c'est in pur reve de croire comme le prof Wolou que cet article signifie que Faure veut partir en 2020. On peut en reparler le moment venu et je vous assure que vous verrez l'immensite de la mauvaise foi de l'interesse.

 4   Lucrece | Mercredi, 15 Mai 2019
  La démocratie est un régime dangereux selon Platon. Elle donne un pouvoir et une liberté excessifs au peuple, dont les désirs irrationnels et impulsifs risquent de dissoudre l'ordre social dans la violence.
Elle s'appuie sur la bêtise du peuple. En effet, la préférence pour ce régime a pour base logique l'idée que le peuple puisse prendre de bonnes décisions. Or, la connaissance du vrai et l'expérience sont pour cela nécessaires. Ces deux qualités sont l'apanage du seul philosophe armé de sa raison, et non du peuple, animé par l'apparence, le préjugé et les passions aveugles.
Enfin telle que l'imaginent les peuples africains, cette forme de gouvernance idéale, la démocratie, n'existe pas, c'est un phantasme, une anguille insaisissable dont chaque peuple se doit de définir ces caractéristiques selon son histoire, ses cultures et ses réalités. La paix sociale est fondamentale pour le développement et les lois doivent toujours prendre en compte cet aspect. Il n'y a point de loi juste, il n'y a que des idées triomphantes et si apparemment l'article 75 protège le chef de l'Etat c'est que ce dernier prépare éventuellement sa retraite politique et les togolais ne doivent que s'en réjouir.
La politique n'est pas une chasse à courre, oublions le passé et embrassons l'avenir avec sérénité.

 3   Kodjo Epou | Mercredi, 15 Mai 2019
  Cher Gnarou bonsoir. Mon souci depuis cette nuit du 8 Mai dernier, c'est cet article 75. Il est inapproprie et constitue un mauvais antecedent. On doit faire les choses qui nous protegent tous demain. Ne nous eloignons pas de cette incongrute et maintenons le debat au sujet de cet article. Salut.

 2   Julienne, Rotterdam | Mercredi, 15 Mai 2019
  Et pourquoi cet ambassadeur francais pense que la nouvelle loi est une avancee significative. A t-il pris la peine de lire un peu sur l'histoire du Togo sous les Gnassingbe depuis ces 50 dernires annees. Pauvre de nous, vraiment. Notrte pays est tombe au fond du trou, bien au fond du trou. Pour les democrates, il n'ya pas tant a desesperer car le jour ou ce regime va finir, une nouvelle loi beaucoup plus consensuelle c'est-a-dire moins personnelle verra le jour, les tueurs et les voleurs repopndront de leurs forfaits qui ont tant nui a notre pays. Dans quell pays, en afrique, on a construit une loi fondamentale en ne visant que la couverture et les appetits du pouvoir d'un seul individu? Je suis sideree et j'ai honte d'etre Togolaise, tout simplement.

 1   GNAROU | Mercredi, 15 Mai 2019
  Tant que les africains ne definiront pas eux- memes les contours de leur democratie, toute autre copie- collée leur menera à la dérive !

Toute societé a ses realités et la DEMOCRATIE ne saurait être un vêtement tout cousu !!

Il n'y a donc pas une democratie, il y a des DEMOCRATIES .
IL revient donc à nos pays de choisir celle qui va leur assurer la paix et la propérité !

Ma parole est tombée.

.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com