AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les commerçants du marché de Hédzranawoé appellent à l’aide


Société

iciLome | | 8 Commentaires |Imprimer

La saison pluvieuse s’annonce très mal pour les commerçants du marché de Hédzranawoé, l’un des grands marchés de la capitale. Ils sont nombreux, ces marchands qui lancent un cri d’alarme à l’endroit des autorités du pays pour que l’insouciance dont ils sont victimes chaque année s'arrête.

Il a fallu faire un tour au marché de Hédzranawoé après la grande pluie de ce lundi pour constater qu’il manque l’affluence habituelle au niveau de certains rayons du marché, notamment au niveau des friperies. Ceci est dû à l’eau de ruissellement qui a pris possession des lieux, créant ainsi des conditions malsaines pour vendeurs et acheteurs.

Dans l’incapacité d’étaler leurs marchandises à cause de l’eau qui a envahi les lieux, certains revendeurs se plaignent du manque à gagner que cela génère pour leurs affaires. Et quant à ceux qui arrivent à se tailler une place pour leurs articles, c’est au-delà du sacrifice.

« Je ne peux pas me permettre de rentrer les poches vides. Ma femme et mes enfants m’attendent à la maison. Mon aîné est malade, je dois trouver de l’argent pour lui procurer les produits que le médecin lui a prescrit. Cela fait plus de 3 jours que je n’ai rien étalé à mon lieu de commerce à cause de l’eau. Imaginez notre calvaire ici au marché de Hédzranawoé, c’est au-delà du sacrifice », a déclaré un vendeur de chaussures installé tout près de l’eau stagnante, attendant que de potentiels acheteurs affrontent ces eaux puantes pour arriver jusqu'à lui.

Et le comble, les nombreuses tentatives effectuées pour saisir les autorités administratives, en l’occurrence l’Etablissement public autonome pour l’exploitation des marchés (EPAM) sur la situation, demeurent infructueuses. Mais dans la journée, les collecteurs de taxes passent devant ces vendeurs. Ce qui met en colère ces commerçants, puisque visiblement, on ne voit pas les traces de cet argent collecté chaque jour dans ce marché.

« Chaque année, ce sont des promesses mais rien ne change. Mais quelle que soit la situation, ils viennent prendre les droits de place qui s’élèvent à 3000 fcfa. Pour un travail d’entretien, le propriétaire devra s’acquitter d’une quittance de 2000 fcfa. Par exemple, cela fait des semaines que ceux qui vendent des chaussures n’étalent plus leurs articles car l’eau a totalement pris possession de leurs rayons. C’est de l’amertume, et nous implorons le gouvernement de nous aider », a poursuivi un autre commerçant.

Il incombe à l’autorité de prendre en compte les revendications de ces marchands pour éviter le pire.

Nicolas



Autres titres
Côte D'Ivoire L'appel pressant des évêques pour la paix et une vraie réconciliation 
Inter Journée des veuves: l’ONU appelle à ne pas les abandonner et les laisser pour compte 
Togo Gal Yark Damehame : « Dans la sous-région, le Togo est le pays où les gens manifestent beaucoup » 
Plus de nouvelles




 8   Clement GAVI | Mercredi, 22 Mai 2019
  La propagande faite par Mercer pour le compte de la dictature qui affirme que Lome est la capitale ou il fait bon vivre devant les villes comne Abuja et Lagos, s'efface comme un chateau de sable touche par la pluie. Cette pluie qui est comme un peril pour des millions au Togo ruine par une clique de terroristes.

 7   Jupiter | Mardi, 21 Mai 2019
  Réponse à 2-marclove
  Voila un autre Gbemelan qui compare ce qui se passe sous les tropiques avec un autre evenement qui se passe de l'autre cote' de la mediterranee. Gouverner, c'est aussi trouver des solutions aux problemes de la Cite' sans necessairement faire la comparaison graduite.

 6   Vilain | Mardi, 21 Mai 2019
  Réponse à 3-Nitiamsagou Benoit
  Un gouvernement! Est-ce que ça existe au Togo. Vous avez des voyous qui vous escroquent et violent votre humanité sans scrupule et vous parlez de gouvernement. Quand est-ce que vous comprendrez que vous n' avez pas de gouvernement?

 5   Hummmm | Mardi, 21 Mai 2019
  On peut en faire une piscine pour les clients. C'est très joli à voir!

 4   El Niño | Mardi, 21 Mai 2019
  Ça c'est la photo du 2éme plus grand marché de Lomé sous le Nullard et invertébré Faure! Mon coeur saigne.

Quelle incompétence! Faure, quand on est incapable, on démissionne. Pfff

 3   Nitiamsagou Benoit | Mardi, 21 Mai 2019
  Réponse à 2-marclove
  Triste commentaire plein d'ignorance. C'est un phenomene recurrent au marché d'Edranawé à Lomé et presque partout à chaque saison des pluies.

La municipalité doit éffectuer des travaux pour que cela ne se repète plus chaque année.

Rester tjrs là à défendre l'immobilisme de votre gouvernement.

 2   marclove | Mardi, 21 Mai 2019
  hhahahahah venez voir l'Allemagne. hummm vous parlez seulement du Togo. La pluie c'est la pluie. Je connais bien le marché de Hedzranawoe... Une partie de l'Allemagne est sous l'eau. Surtout München est totalement touché.
C'est toujoours qu Togo que les amis crient Pays de Faure... hahahahaha

 1   Abladjo | Mardi, 21 Mai 2019
 
Vider le marché et ne payer plus les taxes. Faites du porte a porte pour vendre vos articles. Quand ils ne pouront plus collecter les 3000 FCFA, ils feront des travaux d'assainissement.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com