AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Collège Saint Joseph, point de départ de la marche des Forces Vives


Politique

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer

Les informations se précisent un peu plus sur la marche silencieuse qu’organise le mouvement Forces Vives « Espérance pour le Togo » le samedi 1er juin prochain à Lomé. « Les itinéraires de la marche seront communiqués dans les jours à venir », c’est qu’a indiqué mardi dernier Mme Maryse Quashie, 2e porte-parole du mouvement lors de la conférence de presse. C’est désormais chose faite.

Dans une invitation adressée à toutes les forces vives du Togo, « Espérance pour le Togo » a indiqué le point de départ de la marche qui n’est autre que le Bas-fond du Collège Saint Joseph. La manifestation chutera à la place de l’indépendance de Lomé.

Le mouvement Forces Vives « Espérance pour le Togo » constate que le régime de Faure Gnassingbé se plait depuis quelques mois à restreindre les libertés publiques.

« Depuis quelques mois, il est difficile de manifester librement dans notre pays le Togo. Plusieurs organisations de la société civile, des syndicats, des organisations des étudiants, des partis politiques ont reçu des messages d'interdiction de manifester. D'autres ont vu leur itinéraire modifié sans aucune concertation avec les organisateurs. Or la liberté de manifester est un droit inaliénable de l'homme. Elle fait partie des droits fondamentaux que tous les pouvoirs doivent respecter », a indiqué le Révérend Père Pierre Marie Chanel Affognon, 1er porte-parole des Forces Vives « Espérance pour le Togo ».

Ce constat étant fait, les forces vives n’entendent pas laisser la situation perdurer dans le pays. « En vue de défendre cette liberté fondamentale en danger dans notre pays, le Mouvement des Forces Vives Espérance pour le Togo et d'autres organisations de la société civile et des partis politiques, vous invitent, vous et tous les membres de votre organisation, à une manifestation publique pour défendre ce droit qui concerne tous les citoyens », a-t-il poursuivi.

Le mouvement compte donc sur la mobilisation massive de la population de Lomé et de ses environs pour une grande réussite de cette manifestation « qui vise à défendre la jouissance de nos droits fondamentaux dans notre espace et héritage commun, le Togo ».


I.K



Autres titres
Togo Campagne électorale 2019 : Adjamagbo-Johnson promet une gestion transparente des communes 
Togo Locales 2019 : Jean Kissi est maintenant dans la course 
Togo Elections locales : Les spécimens des bulletins de vote sont disponibles 
Plus de nouvelles




 11   Vilain | Vendredi, 24 Mai 2019
  Il faut inviter Faure Gnassingbé à joindre la marche! Il faut qu' il arrive avec Aklassou et Akanga. Merci.

 10   Underground | Vendredi, 24 Mai 2019
  Nous vous avons dit qu'il n'y aura plus un autre 19 Août sur la terre de nos aïeux. Si vous n'y croyez pas essayez. Bandes de couillons.

 9   Cyrille le Linguiste | Vendredi, 24 Mai 2019
  Nous y serons tous, les mains nues et dans le silence, comme ce fût le cas de la pleine adhésion au mot d'ordre du boycott populaire aux législatives du 20 décembre 2018. Plus question de négocier les itinéraires. Le peuple souverain tranchera, car trop c'est trop.
En bon entendeur salut, pour que le vivre ensemble que la minorité RPT-URINe, profiteuse de la situation catastrophique actuelle, crie hypocritement sur tous les toits, devienne réalité dans les faits.
Pour une fois, et au nom de l'impunité exceptionnelle offerte gracieusement à Fraudevi par l'assemblée nommée, et le contraire aux zélées forces de désordre exécutantes, ces dernières devront définitivement choisir leur camp, entre le peuple et ses prédateurs cinquantenaires !
VAINQUONS ET VIVONS MAIS DANS LA DIGNITÉ ! LA LUTTE POPULAIRE EST INVINCIBLE !

 8   Fernando garcia | Vendredi, 24 Mai 2019
  La bible est devenue un vrai chiffon. Si non pourquoi Dieu laisse des Faux Pretres comme ce PEDOPHILE utiliser la Bilble pour des interets personnels.

 7   Je dis OUI | Vendredi, 24 Mai 2019
  Le regime prefere que l'opposition n'y va pas pour quel puisse implanter sa politique par laquelle ce regime va creer un senat. Mais en politique il faut faire des previsions et connaitre bien son adversaire. Je voudrais aussi vous dire qu'en politique tous les coups bas sont permis ce n'est pas la Bible donc arretez de mélange les choses. Il faut imperativement que l'opposition aie a ces elections locales c'est tres tres imperative. La machine a fraude ne sait pas comment distribuer presentement certains sieges aux partis politique presentement a l'assemblee nationale pour qu'eux aussi aient un peu de representativite sur 'echiquier nationale. Si les partis d'opposition font mieux que ceux qui sont a l'assemblee ce qui demontrera que ces deputes ont ete reellement nommes donc il y a une course a la montre entre le MPDD, NET, UFC et les independants pour qu'UNIR ne se taille pas a elle tout seule les representants mais qu'elle cede aussi un peu mais UNIR dit NIET. Ceci a ete formel que ces partis politique se debrouillent car ils pensaient que les partis d'opposition n'y allaient pas. C'est tres serieux ce que je suis entrain de dire.

 6   Underground | Vendredi, 24 Mai 2019
  Qu'est ce que ces toqués, bornés comprennent par restriction de la liberté de manifester?
Votre marche commencera dans le bas fond, college Saint Joseph et chutera a la place de l'independence. Si cela ne creera pas assez d'inconveniant aux autres usagers de la route il n'y aura pas de probleme. Dans le cas contraire on vous change d'itiniraire. Si vous n'etes d'accord pas de marche.
Rappelez vous que l'Etat est garant de l'ordre et la quietude dans le pays.
Un faux pas et toi et soutanne vous roulerez dans la poussiere.
On en a marre!!!!

 5   sen | Vendredi, 24 Mai 2019
  C'est votre droit le plus absolu. Si cela peut aider à désamorcer la situation, tant mieux. Bonne marche. Et sa l amarche est autorisée, cela voudrait dire implicitement que les marches ne sont pas interdits au togo. Effet boomérang

 4   Kozah Nostra | Vendredi, 24 Mai 2019
  Réponse à 3-Vitri olique
  Tu suis l'actualité politique du Togo depuis quand ou bien tu viens de sortir d'une grotte???

 3   Vitri olique | Vendredi, 24 Mai 2019
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Une marche pour protester contre l'interdiction de marche, il fallait le trouver! Moi, dans ma tête de simple citoyen, je me dis que l'existence de cette marche, le fait même de l'envisager, est un démenti de sa raison d'être. On ne peut simplement pas manifester si le droit de manifester est vraiment pris en otage. C'est l'évidence et la logique, ou bien?

 2   adjoo | Vendredi, 24 Mai 2019
  Paroles , paroles! Toujours des paroles sans preuve.

 1   Clement GAVI | Vendredi, 24 Mai 2019
  'Collège Saint Joseph, point de départ de la marche des Forces Vives'

Le Collège Saint Joseph, comme point de départ de la marche des Forces Vives est évocateur dans le drame sanglant qui est celui du peuple Togolais. Non loin de ce Collège, il y a la lagune de Bè. Une lagune dans laquelle des corps sans vie de citoyens Togolais assassinés par ce régime avaient été repêchés, des hommes, des femmes dont certaines portent leurs enfants dans le dos, des enfants. Ils ont été collectivement assassiné puis jetés dans cette lagune.

Ce Collège Saint Joseph comme point de départ, est évocateur, car il est situé à quelques mètres du camp RIT, lieu de résidence du dictateur Eyadéma Gnassingbé. Dans ce camp les hauts gradés de l'armée tels Tépé et Améyi avaient été sauvagement assassiné et là aussi leurs corps jetés sur le terrain du camp qui est à droite à l'entrée du camp juste après ce qu'ils nomment poste de police.

Si c'est un drame des décennies dans les ténèbres, c'en un terrible de s'y résigner. Et si nous peuple meurtri par un terrorisme institutionnel, devons avoir le courage du pardon, pour pardonner les crimes de ces terroristes, nous avons aussi l'obligation sacrée de résistance.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com