AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Pasteur Bavon : « Les prochains élus locaux risquent de rouler pour le régime »


Politique

iciLome | | 9 Commentaires |Imprimer

Les élections locales approchent à grands pas, et nombreux sont les candidats qui se préparent activement pour y prendre part. Mais certains observateurs affichent une position pessimiste par rapport à ce scrutin dont le processus depuis le début, est vicié.

Après Nicolas Lawson du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), Tikpi Atchadam du Parti National Panafricain (PNP), c'est au tour de Pasteur Johannes Bavon du Front des Architectes pour le République (FAR) de déclarer que les prochaines élections locales sont un piège, un traquenard du régime dont l'objectif est de parvenir à une décentralisation propre à la dictature. Un moyen pour se renforcer depuis la base.

A en croire l'homme de Dieu, les prochaines locales ne favoriseront pas un développement à la base, puisque les maires existent depuis des décennies au Togo, et ces maires qui étaient des vassaux du pouvoir travaillent en symbiose avec le régime pour ne pas permettre le développement de leur communauté. Ce n'est pas maintenant qu'il y aura des maires de l'opposition que la donne va changer.

"Si ce développement à la base n'a pas été réalisé avant, ce n'est pas maintenant qu'il y aura des maires de l'opposition que cela deviendra une réalité. Il ne faut pas qu'on nous trompe", a souligné le Secrétaire général du FAR.

Selon Pasteur Bavon, contrairement à ce que pensent bon nombre des Togolais, les élus locaux n'ont aucune autonomie vis-à-vis du pouvoir central.

"Les gens pensent que quand ils vont gagner des communes, le pouvoir ne va plus les empêcher de faire des manifestations. Corrigeons rapidement cette erreur dans la mesure où le maire n'est pas une autorité locale ayant une autonomie absolue. Nous ne sommes pas dans un état fédéral ou dans un état régional. Les gens doivent se désillusionner rapidement parce qu'être maire ne signifie pas d'avoir une autonomie et l'autorité sur sa localité. Un maire n'est qu'un représentant, un mandataire de la collectivité territoriale. Le maire est sous l'autorité du préfet qui est le représentant du pouvoir étatique. En cela, le préfet est capable d'annuler une décision du maire. La situation est compliquée. Il y a beaucoup de paramètres que les gens ne veulent même pas comprendre. Et les responsables politiques ne cherchent pas à expliquer au peuple, parce qu'ils savent bien qu'un peuple ignorant est facile à manipuler", a-t-il regretté.

Pour lui, tout ceux qui seront élus lors des prochaines élections locales risquent de rouler pour le régime sans le savoir. Parce que quand le pouvoir central prend les décisions, ce sont les maires et les préfets qui les exécutent dans les localités.

"Que les politiciens ne trompent pas les gens dans cette affaire d'élection locale. Il est impossible de passer par le chemin municipal pour atteindre l'alternance politique au sommet de l'Etat", a-t-il conclu.

Godfrey Akpa



Autres titres
Togo Campagne électorale 2019 : Adjamagbo-Johnson promet une gestion transparente des communes 
Togo Locales 2019 : Jean Kissi est maintenant dans la course 
Togo Elections locales : Les spécimens des bulletins de vote sont disponibles 
Plus de nouvelles




 9   Charles Talon | Dimanche, 26 Mai 2019
  Les caracteriques du regime colon de la famille Eydema
1- Une armee ethnique et une Force de Securite ethnique. 2- L'etat major Tribale les officiers militaires sont tous du Nord le Chef d'etat major le Beau frere du President le Directeur de la police est l'oncle materiaire du president
3- Le chef de file a peur finalement il est devenu le complice de la colonsiation un Chef de Canton. 4- Le peuple doit exige la retraite des anciens premiers ministres Chef des partis politiques sur la scene politique ils sont une partie de la colonsiation. 5- L'administration colon du Togo est tribale le chauffeur de Faure Eydema a ete nommer prefet. 6- Pour decolonisation du TOGO en 2020 est la NON candidature du Roi Faure Gnassingbe le plus anciens presidents de la sous-region de l'afrique de l'ouest. 7- Le peuple Togolais doit accepter que sa liberation totale soite conduite par le leader de PNP le seule leaders qui beaucoup de soutien au sein de l'armee ethnique. 8- Les soidisantes elections locales une maniere d'etre visible postivement sur le plan Internationale une publicite dictatoriale caractersier par la fraude et la violence et toujours accompagne par Jean Pierre Fabre et ses lieutenants C'est vraiment pitoyable pour l'opposition togolaise. 9- La societe civile les organsiation syndicales publiques et prives doivent etre associer a la lutte de la liberation.

 8   djantoloto | Vendredi, 24 Mai 2019
  Réponse à 7-EB_Toutmosis3
  Vous avez omis de reporter la dernière phrase de mon commentaire dans votre remarque!

Je l'ai toujours dit sur ce site: nous togolais, nous passons toujours à côté d'une pensée exprimée et nous exposons notre vie privée!

 7   EB_Toutmosis3 | Vendredi, 24 Mai 2019
  Réponse à 5-djantoloto
 
"Nous devons au Togo comprendre que toute personne ayant la main sur la gâchette n'a sûrement pas le pouvoir de vie et de mort sur la population!!!!!" dixit djantoloto

Mon cher, tu es un dangereux démagogue qui raconte sa put@ine de vie. Connaissez-vous bien le Togo ??? Parce que pour le moment c'est justement ce qui se passe au Togo. Ecoutez, notre pays a connu assez de morts et nous ne voulons plus de martyr. Aucun togolais ne doit plus perdre de sa vie pour ce violent régime militaro-tribaliste tant que les opposants véreux, opportunistes et menteurs fieffés refuseront de s'unir.

Ce pasteur a vachement raison...c'est simplement une absurdité les locales dans ce put@in de pays....

Ablode Gbadza !!!
Vie, Santé, Force et Unité !

 6   fantasmagoric | Vendredi, 24 Mai 2019
  Réponse à 5-djantoloto
  Très belle démonstration de Droit public mais vous omettez de dire qu'il y a une passerelle de pouvoir entre le Maire et le Préfet. Une municipalité n'est pas un État dans l'État.

Le Préfet peut interdire une manifestation (connaissant les organisateurs) après avoir consulté le Ministère en charge de l'ordre public: ça se fait dans tous les pays démocratiques du monde. Le Préfet est le représentant de l'Etat, qui est garant des biens et des personnes. Le Maire est le 1er magistrat d'une ville avec ses arrêtés administratifs se limitant à sa Commune.

 5   djantoloto | Vendredi, 24 Mai 2019
  En matière de sécurité, le préfet en est la personne appropriée! En matière de la gestion d'une ville, d'une commune, le maire en est la personne garante! Le maire d'une ville n'est pas sous la responsabilité du préfet; cependant le maire fait appel au préfet pour le maintien de l'ordre dans sa ville et les communes environnantes.

Le président de la république et le ministre de l'intérieur s'adressent directement au préfet entant que représentant de l'État dans la ville; cependant, ni le président de la république, ni le ministre de l'intérieur ou autres, ne peuvent se rendre dans une ville sans l'autorisation du chef de la ville, le maire!

Donc, si le maire, ou chef d'une ville, autorise une manifestation quelle qu'elle soit dans sa ville, le préfet, chef de la sécurité et représentant de l'État dans la ville ne pourra s'y opposer; par contre le maire, chef de la ville, lui fera appel pour le maintien d'ordre rien que le maintien d'ordre pour éviter tout débordement!

Le préfet n'a aucun pouvoir de gestion sur la ville, donc ne domine pas le maire; il vient épauler le maire entant que représentant de l'État dans la ville!

Nous devons au Togo comprendre que toute personne ayant la main sur la gâchette n'a sûrement pas le pouvoir de vie et de mort sur la population!!!!!

J'étais entrain de répondre à un commentaire mais ce dernier a été supprimé!!!!

 4   sen | Vendredi, 24 Mai 2019
  Vous préférez que l'opposition laisse un boulevard à unir comme pour les législatives afin que ceux ci gèrent le pays comme ils le veulent et comme il l'entendent. Il faudra se battre, apprendre la gestion et une fois au pouvoir, changer les choses comme vous le voulez. Ce n'est pas en se mettant à l'écart que la solution sera donnée. Les absents ont toujours torts. C'est mon point de vue.

 3   Diable | Vendredi, 24 Mai 2019
  N' a-t-il pas raison, ce leader? Où ne sait-il pas bien expliquer pour que le Togo comprenne pour une fois de bon, ce qui l' attend? En tout cas, merci beaucoup au pasteur??

 2   Non | Vendredi, 24 Mai 2019
  Monsieur le Pasteur s'il vous plait arretez de nager dans l'ignorance. Vous pensez qu'avec plus de 30 ans et que l'occasion se donne pour que d'une maniere ou d'une autre vous pouvez avoir des yeux dans la gestion des communes et mairies vous dites aux gens de ne pas faire leur devoir citoyen. Mais non vous vous trompez. Le regime prefere que l'opposition n'y va pas pour quel puisse implanter sa politique par laquelle ce regime va creer un senat. Mais en politique il faut faire des previsions et connaitre bien son adversaire. Je voudrais aussi vous dire qu'en politique tous les coups bas sont permis ce n'est pas la Bible donc arretez de mélange les choses. Il faut imperativement que l'opposition aie a ces elections locales c'est tres tres imperative. La machine a fraude ne sait pas comment distribuer presentement certains sieges aux partis politique presentement a l'assemblee nationale pour qu'eux aussi aient un peu de representativite sur 'echiquier nationale. Si les partis d'opposition font mieux que ceux qui sont a l'assemblee ce qui demontrera que ces deputes ont ete reellement nommes donc il y a une course a la montre entre le MPDD, NET, UFC et les independants pour qu'UNIR ne se taille pas a elle tout seule les representants mais qu'elle cede aussi un peu mais UNIR dit NIET. Ceci a ete formel que ces partis politique se debrouillent car ils pensaient que les partis d'opposition n'y allaient pas. C'est tres serieux ce que je suis entrain de dire.

 1   marclove | Vendredi, 24 Mai 2019
  hahahahahaha les pasteurs en Afrique. Politiciens anarqueurs, de certains ignorants qui les nourrissent...hihihihi
L'argent l'argent et toujours argent
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com