AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Revue de presse du vendredi 24 mai 2019


PRESSE- Presse togolaise

iciLome | | Commenter |Imprimer

A la Une : la situation de droit de l’homme au Togo et ce rapport de la Ligue togolaise des droits de l’Homme (LTDH).

En effet, le mercredi 22 mai 2019, la LTDH a publié un rapport sur la situation des droits de l'Homme au pays de Faure Gnassingbé. Intitulé « Togo : la terreur contre le peuple, 31 juillet 2018-27 avril 2019 », le rapport accable le pouvoir de Lomé.

« 5 décès, 78 détenus politiques depuis le 13 juillet 2018. La LTDH décrit « la Terreur contre le Peuple » togolais », écrit ce matin le quotidien Liberté.

Ce journal souligne qu’« il est donc nécessaire que nous continuons le travail de documentation et de monitoring des violations des droits humains afin de prendre en compte le plus grand nombre de victimes sur toute l’étendue du territoire national y compris les personnes en refuge hors du pays. « Cette activité », renchérit le quotidien Liberté, « doit être poursuivie et doit s’inscrire dans le temps eu égard à la situation sociopolitique difficile au Togo ».

Pour le bihebdomadaire L’Alternative, « c’est dire que le titre de ce rapport ne relève pas d’une volonté de grossir les faits. Il ne faut non plus voir dans la démarche de la LTDH une expression hyperbolique. Elle révèle encore une fois la vraie face du pouvoir de Faure Gnassingbé que le Plan national de développement (PND) aura du mal à marcher, malgré l’armada de communication déployée pour travestir la réalité au Togo ».

« (…) Tout cela pouvait être évité si les acteurs n’avaient pas refusé de comprendre que la solution aux problèmes politiques togolais ne se trouve pas dans la confrontation », regrette, pour sa part, le quotidien TogoMatin. « Mais non », se désole le confrère, « on a laissé la crise s’enliser et aujourd’hui, maître Célestin Agbogan (le Président de la LTDH-ndlr) ne peut que compter les morts, les blessés, les prisonniers etc… ».

« C’est dommage parce que les Togolais dans leur ensemble auraient voulu qu’on prévienne ces situations, au lieu que les hommes politiques se laissent guider par leurs intérêts et qu’ensuite les organisations de défenseurs des droits de l’Homme viennent assurer le service après-vente. (…) », conclut le quotidien TogoMatin.

Edem A.



Autres titres
Togo Revue de presse du lundi 24 juin 2019 
Togo Médias: L’UPF-Togo apporte son « soutien » à Marc Aboflan assigné en correctionnelle 
Togo Revue de presse du mercredi 19 juin 2019 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com