AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Insalubrité grandeur nature : L’ENAM laissée pour compte par ses occupants


Société

Le Correcteur | | 2 Commentaires |Imprimer

L’Ecole nationale des auxiliaires médicaux (ENAM) est et reste le seul centre de formation normative et académique des paramédicaux du Togo.

Nul ne s’aviserait de le nier. Cependant, l’aspect de l’enceinte de cette école qui produit chaque année une centaine d’auxiliaires médicaux laisse à désirer. Par les temps qui courent. C’est à vomir même.

Il suffit de passer l’entrée de la structure pour s’en convaincre. Une fois entré, l’on n’aura guère besoin d’aller plus avant pour être servi en saletés en tous genres. Le spectacle n’est pas nouveau, car il y a bien des mois que cet établissement médical présente la même triste figure qu’aujourd’hui. Inutile de dire que cela intrigue plus d’un visiteur. Ici, des feuilles mortes tombées voici belle lurette ; là, des sachets d’eaux mêlés avec le sol vous souhaitent la cordiale bienvenue.

Plus loin, on voit sous les dalles un ramassis d’ordures dispatchées ça et là. L’Ecole nationale des auxiliaires médicaux a sérieusement besoin d’un coup de balai. Et ce triste tableau donne à penser que les occupants des locaux ont peut-être quitté les lieux. Mais non, ces occupants sont bien là, car on voit jour et nuit des auxiliaires médicaux et autres visiteurs faire leurs entrées et sorties.

On voit même leurs engins garés n’importe comment. On en vient à se demander, à voir toute cette saleté, comment en sont-ils arrivés là, eux dont la discipline est censée requérir, plus d’hygiène et de salubrité qu’aucune autre discipline. Attendu qu’on ne saurait parler de santé sans évoquer l’hygiène, paramètre qui va avec.

Voilà comment ceux qui sont censés donner le bon exemple s’appliquent à adopter des attitudes on ne peut plus irresponsables. Il est grand temps de revenir à de bons sentiments. Il y a de l’image de l’école.



Autres titres
Sénégal Le rapport de l’UE sur la présidentielle sénégalaise à la Une des quotidiens 
République Centrafricaine Les éditeurs de la presse centrafricaine se familiarisent avec l’Accord de paix 
Côte D'Ivoire Insertion des jeunes dans le domaine agricole: le Ministre Mamadou Touré explore les opportunités d’emploi 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 2   Vilain | Samedi, 25 Mai 2019
  Ils attendent que Faure Gnassingbé vienne donner les coups de balais à leur établissement. Pauvre de nous, le système a rendu les Togolais très paresseux et inconscients de leur environnement.

 1   Calme | Samedi, 25 Mai 2019
  Les étudiants eux même font quoi? Ceux qui écrivent ces genres d'article doivent être un peut responsable. C'est un signe qu'eux même sont des paresseux et n'accordent aucune éducation à leur enfants et n'ont reçu aucune éducation de leur parent. Les étudiants ne peuvent t'ils s'organiser pour des séances de nettoyage de leur enceinte? Faut il que les responsable du centre face cela à leur place? y-a-t 'il pas un responsable des étudiant genre un major?

Que ce qui écrive ces types d'article aide plutôt l'administration à résoudre les problèmes au lieu de toujours critiquer.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com