AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Côte D'Ivoire Assoa Adou en vedette à la Une des journaux ivoiriens


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), faction « Gbagbo ou rien » (GOR), Assoa Adou est en vedette à la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national, au lendemain de sa sortie médiatique au cours de laquelle il a jeté un regard sur la situation sociopolitique en cours dans le pays et fait des révélations sur la nouvelle mission de réconciliation nationale que s’est assignée sa formation politique.

« Gbagbo veut discuter avec Ouattara », a notamment annoncé en substance, Assoa Adou lors de cette conférence de presse qu’il a animée, hier, dans la capitale économique, à Abidjan, rapporte Soir Info.

Après 2 rencontres avec le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire), Assoa Adou, pro-Gbagbo : « nous irons vers le RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix) », reprend L’Intelligent d’Abidjan, qui note cependant « un dialogue difficile avec Ouattara », qui « refuse de faire comme Bédié », c’est-à-dire, être avec Affi N’Guessan, le président statutaire du FPI, les jours pairs et les jours impairs avec Laurent Gbagbo, le président de l’autre faction du FPI, dénommée GOR.

« La Côte d’Ivoire va mal (…) Le pays est dans le coma (…) Les armes circulent de manière incontrôlées (…) La dette est estimée à 15 701 milliards FCFA fin 2020 », a dit Assoa Adou face à la presse hier, selon Le Nouveau Réveil.

Conflits intercommunautaires, école, santé, endettement, le FPI démonte la gestion de Ouattara, commente LG Infos avant de reprendre quelques propos de M. Adou.

« Quelque chose de grave se prépare » dans le pays, certainement « une bombe à retardement », a-t-il fait observer lors de sa conférence de presse, indique le confrère. Ce qui fait dire à Le Mandat que les GOR veulent se donner bonne conscience en parlant de réconciliation, après avoir dit « non » à Ouattara.

De son côté, Le Temps s’intéresse à l’accord Gbagbo-Bédié avant la présidentielle de 2020, soulignant à ce propos que Assoa Adou a annoncé des actions décisives dans ce cadre, lors de sa conférence de presse d’hier.

Ce qui fait dire, dans les colonnes de L’Inter, au camp de M. Affi que « le PDCI prend d’autres engagements de façon unilatérale » en dehors du cadre de leur projet commun de mise en route d’une coalition politique de l’opposition.

D’où cette réaction de Le Quotidien d’Abidjan qui estime qu’à travers cette déclaration de ses lieutenants, Pascal Affi N’Guessan ne fait que pleurer « sa mort politique ». « En Afrique, on n’insulte pas son chef », a notamment fait remarquer à son tour M. Adou dans L’Inter, faisant allusion à Affi N’Guessan.



Autres titres
Burkina-Faso L’insécurité entrave l’accès aux personnes déplacées dans le nord-est du Burkina Faso (HCR) 
Côte D'Ivoire Programme Social du Gouvernement: 19 500 jeunes reçoivent un financement 
Togo Le Togo poursuit sa marche vers l’accès au Fonds vert pour le climat 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com