AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Payadowa Boukpessi : « On ne reportera pas les élections locales »


Politique

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

Ceux qui souhaitent le report des élections locales prévues pour le 30 ont déjà la réponse. Intervenant ce mardi matin dans l’émission « Audi-Actu » sur la radio Victoire FM, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, a souligné que les locales auront bel et bien lieu cette fin juin.

"> Video

Selon lui, tout est prêt pour la tenue effective et sereine de ces élections, même si, a-t-il relevé, les spécimens des bulletins de vote ne seront pas prêts avant le début de la campagne électorale qui démarre le vendredi 14 juin à minuit.

« On ne reportera pas les élections locales. Les pièces demandées sont claires. Si des candidats n’ont pas fourni les pièces demandées, ils ont échoué. Sinon, ce serait comme des candidats qui se présentent à un examen et le maître les appelle après la composition pour qu’ils reprennent. Si c’est cela, personne ne va échouer. Nous avons 11.400 candidats à ces élections. Combien de candidats les gens veulent ? », a-t-il martelé.

Notons qu’au cours de l’émission, le ministre Payadowa Boukpessi s’est également prononcé sur l’affaire de l’invalidation des listes des candidats en course pour les locales. Il est revenu sur le cas de la liste de Pascal Bodjona.

Suivez l’émission dans son intégralité !



Autres titres
Togo Journée internationale de la démocratie : Les 7 voeux de Mme Maryse Quashie à la classe politique 
Togo Winny Dogbatsè prend les commandes de Kloto1 
Togo Le scandale de l’élection du maire UNIR de Golfe 7 avec le soutien de ANC et l’opposition de UFC 
Plus de nouvelles




 1   Diaz Tokoin | Mercredi, 12 Juin 2019
  La suffisance d'un parvenu arrogant peut donner ces "verbes" pour compenser un manque, une visibilité, une revanche qui couve depuis l'enfance, une blessure etc... qui peuvent traduire cette méchanceté dans les verbes...

A croire qu'un nabo a trouvé dans NUIR cette association de crocs morts et de fossoyeurs de la république une tribune qui lui permet de redistribuer les cartes à sa guise et ce, à tout le monde comme il l'entend, ainsi la revanche qui couvait sous cette existance comme pour la plupart de ces paysans marginaux rejettés par la société et receuillis aux portillons pour porter une dictature, s'exprime enfin...

Il y a un temps pour tout, pour l'instant il peut amplement jouir de tout son petit pouvoir soutenu à bout de bras par les manipulés de la république, il y a une date de péremption prévu par la nature pour ça aussi...

Faites passer le message, Diaz Tokoin
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com