AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le SYNBANK durcit le ton et lance 72h de grève


Société

iciLome | | 3 Commentaires |Imprimer

Contre le non-respect des dispositions de l’article 45 par le Conseil d’administration NSIA IARDT et NSIA Vie qui traine depuis son installation au Togo et un défaut de permis de travail, le Syndicat des employés et cadre de banques, des établissements financiers et des assurances du Togo (SYNBANK) projette une grève de 72h reconductible à compter du mardi 25 juin prochain. Objectif, exiger le départ des deux directeurs généraux de NSIA IARDT et NSIA Vie, et la réintégration des 9 employés licenciés abusivement, avec dédommagements pour harcèlement moral équivalent à 60 mois de salaire brut.

« Nous observerons une grève les 25, 26 et 27 juin prochains pour exiger le départ à la tête des institutions (NSIA IARDT et NSIA Vie, la Compagnie d’assurance NSIA au Togo, ndlr) des deux directeurs généraux afin de faire les formalités de permis de travail. Si les doléances ne sont pas satisfaites, la grève sera reconduite », indique le rapport final de l’AG.

Le SYNBANK est soutenu dans sa démarche par la SYNASUR, notamment les banquiers, les assureurs et les institutions de micro finance.

« Notre grève sera sèche. Il n’y aura pas de service minium. C’est-à- dire que sur toute l’étendue du territoire national, ni les banquiers, ni les assureurs ni les institutions de micro finance ne travailleront durant les 3 jours. Même les guichets automatiques seront fermés », a prévenu la Secrétaire générale du SYNBANK, Manawezoué Patasse qui a d’ailleurs invité la population à prendre des dispositions.

Il est à noter que ce mot d'ordre de grève intervient après que le syndicat ait dénoncé les maltraitances dont leurs collègues de NSIA sont victimes et à exiger le départ de ces directeurs actuels de l’entreprise début juin.



Autres titres
Burkina-Faso La presse en ligne burkinabè commente la victoire de l’Algérie à la CAN 2019 
Côte D'Ivoire Fatou Bensouda en vedette à la Une des journaux ivoiriens 
Maroc Economie, diplomatie, social et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Plus de nouvelles




 3   Dada | Lundi, 17 Juin 2019
  Toi tu la ferme, le corrompu. Si le Tribunal du travail ne le fait pas parce que vous êtes tous corrompus la bas, un Syndicat peut le faire. Pourquoi les autres ont eu ce permis avant de s'installer et NSCIA lui ne le ferait pas ? Toi tu trouves ça normal? Où est l'équité ? C'est vous qui détruisez ce pays. Après c'est pour dire que c'est le Président.

S'ils veulent rester sur le marché togolais, ils n'ont qu'à se soumettre aux règles. Moi ça m'étonne que c'est une entreprise ivoirienne qui fait ça.

 2   akansa | Lundi, 17 Juin 2019
  qui demande le permis de travail a qui?

le syndicat nest pas lautorite publique pour exiger ca.
encore des gens qui ne savent pas leur role et confondent tout.
ewgarder le cas de lentraineur leroy

 1   Franc | Lundi, 17 Juin 2019
  Bravo à ce syndicat. J'invite donc aux autre d'emboîter leur pas pour que la vie sociale des togolais soit respectée.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com