AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Jean-Pierre Fabre au peuple togolais : « Notre lutte commune approche de son terme, elle doit aboutir d’ici à 2020 »


Politique

iciLome | | 53 Commentaires |Imprimer

La campagne pour les élections locales du 30 juin prochain a démarré depuis vendredi dernier. Dans un message adressé à la nation, Jean-Pierre Fabre de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) invite les Togolais à prendre leur destin en main. L'ex-chef de fille de l'opposition qui se dit "champion de l’unité de l’opposition" togolaise, estime qu'il a "consenti les plus lourds sacrifices" quand il était dans la C14. Pour ces élections locales, l'homme exhorte les Togolais à voter massivement les listes ANC. Lecture!

Message du Président Jean-Pierre FABRE à la nation
A l’occasion des élections locales
Togolaises, Togolais,

Mes Chers Compatriotes,
Braves Combattants de la Liberté,

Au moment où s’ouvre la campagne pour les élections locales qui n’ont jamais eu lieu au Togo, sous le règne du régime RPT/UNIR, je veux que le peuple togolais souverain redevienne pleinement maître de son destin, qu’il comprenne les enjeux et les défis à relever. Nous voulons en effet, restituer aux populations militantes, les commandes de la gouvernance locale, le pouvoir démocratique à la base, illégalement confisqués depuis plus de 50 ans.

Vous savez tous, les péripéties qui ont conduit à la création de note parti, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC). Vous savez les multiples exactions perpétrées impunément par le régime RPT/UNIR, à l’encontre des dirigeants et des militants de l’ANC, en raison de la rigueur, du sérieux et de la capacité de résistance dont ils ont toujours fait preuve.

Vous n’ignorez pas la volonté constante, maintes fois affirmée et soutenue par l’ANC quant à la nécessité de fédérer les énergies pour faire face au régime de dictature qui régente notre pays depuis plus d’un demi-siècle. C’est dire que notre parti est le véritable champion de l’unité de l’opposition. Ainsi, avons- nous mobilisé les populations, respectivement dans le cadre du FRAC, du CST, de CAP 2015 et, récemment encore, dans le cadre de la C14.

De toutes ces structures de mobilisation, vous aurez compris que c’est avec la C14 que nous avons consenti les plus lourds sacrifices. Nous avons renoncé à nos sièges et à nos prérogatives parlementaires. Lors même que certains n’avaient rien à perdre.

Nous avons jeté dans la lutte toute notre énergie. Toutes nos fédérations, tous nos militants étaient mobilisés ensemble avec les populations pour porter les revendications légitimes du peuple togolais. J’ai personnellement été de tous les rendez-vous, en tant que Chef de file de l’opposition. Lomé, Accra, Paris, Conakry, sans compter les innombrables entretiens téléphoniques de jour comme de nuit. Sans compter les longues séances de travail de la coalition, en plus des réunions hebdomadaires des organes dirigeants de l’ANC.

Nous avons supporté, à notre corps défendant, les incohérences, les contradictions et les remises en cause dans l’adoption des stratégies et dans la programmation des actions de mobilisation.

Nous avons également consacré d’importantes ressources notamment financières, comprenant des ressources propres issues des cotisations des membres de l’ANC ainsi que des ressources provenant du financement public des partis politiques. Pendant que certains ont refusé jusqu’au bout, d’apporter le moindre centime pour soutenir la lutte commune.

Oui, l’ANC a fait tout cela avec abnégation et loyauté. Mais en retour aucune empathie. Les velléités d’accuser injustement notre parti et ses dirigeants de tous les maux ne cessent de prospérer. Que de calomnies. Que de dénigrements. Que de médisances. Et que de mensonges crus, colportés délibérément pour réduire l’ANC, la détruire. Les coups viennent de partout. On comprend les balourdises et les insanités habituelles du régime RPT/UNIR. Mais on comprend moins les sorties ravageuses de certains ‘’partenaires’’ de la coalition, dans l’indifférence totale des autres membres.

Mes Chers Compatriotes,

Si dans l’intérêt de la nécessaire cohésion du groupe qu’il fallait préserver de l’éclatement, nous avons dû avaler toutes les couleuvres, nous en sommes arrivés, dans l’intérêt bien compris de la lutte commune, à mettre fin à notre participation à un regroupement qui, à nos yeux, s’est mis en total déphasage avec les aspirations profondes des populations qui se mobilisent au péril de leur vie, pour exiger le retour de la Constitution de 1992 ainsi que toutes les réformes politiques et électorales prescrites par l’APG et reprises par la feuille de route de la CEDEAO. Les questions d’alliance électorale, les querelles de candidatures aux élections et les arrangements électoraux avec le pouvoir en place, étaient devenus les sujets primordiaux de préoccupation au détriment de la mobilisation des populations pour les réformes.

Nous assumons donc avec fierté et responsabilité, notre engagement résolu à la cause commune et nous réaffirmons avec force notre volonté résolue d’ouverture à toutes les forces démocratiques qui partagent les réelles aspirations des populations togolaises quant aux actions unitaires des partis d’opposition et des organisations de la société civile, en vue d’arracher les réformes politiques et électorales qui doivent précisément concourir à une organisation transparente des élections dans notre pays.

Et c’est à juste titre que l’ensemble des populations rejettent la mascarade de réforme intervenue le 8 mai 2019 à l’Assemblée nationale, en toute violation de la Constitution, du règlement intérieur de l’Assemblée nationale et du droit parlementaire.

Je réitère donc l’appel de l’ANC à toutes les forces vives de la nation togolaise y compris la diaspora, afin de soutenir massivement la nouvelle dynamique de mobilisation populaire en cours avec la société civile de notre pays. L’alternance et le changement au Togo sont à ce prix. Nous devons tous réaffirmer clairement et sans équivoque, notre engagement ferme et résolu à œuvrer pour l’avènement inéluctable de l’alternance et du changement. Nous devons également privilégier dans notre démarche pour toute action unitaire, la cohérence, la rigueur, la persévérance et le sérieux sans lesquels les objectifs de nos populations ne seront jamais atteints.

A tous les militants et sympathisants de l’ANC, je voudrais dire que notre combat politique continue de plus bel. Il continue avec l’ensemble des populations togolaises dont je salue le courage et la détermination. Il continue avec l’ensemble des compatriotes de la diaspora togolaise à qui je rends hommage pour leur engagement et pour leur disponibilité. Les actions d’éclat qu’ils se mobilisent pour organiser afin de dénoncer les officiels du régime RPT/UNIR de passage, constituent une contribution remarquable à la lutte commune.

Je m’engage à œuvrer de toute mon énergie pour travailler avec l’ensemble des forces vives de notre nation. Qu’elles se trouvent sur le territoire national ou à l’étranger dans la diaspora.

J’exhorte chacun à ne plus se laisser manipuler, intimider par les préfets et autres autorités locales qui, en violation de la Constitution et des lois, tentent d’empêcher le libre exercice des activités des organisations de la société civile ainsi que des partis politiques de l’opposition.

Aucun d’entre nous ne doit se laisser aller au découragement et à la démobilisation par les dénigrements, les médisances, les calomnies et autres propos malveillants et diffamatoires colportés par des détracteurs, à l’encontre de notre parti et de ses dirigeants. Chaque militant doit affirmer avec fierté son appartenance à l’ANC et s’employer à défendre et à protéger l’ANC et ses dirigeants contre ces détracteurs, d’où qu’ils viennent.

Il s’agit de ne pas se tromper ni de cible ni de combat et d’avoir constamment à l’esprit que le régime RPT/UNIR demeure notre seul adversaire politique.

Togolaises, Togolais,

Le 30 juin 2019, nous allons aux urnes pour élire les conseillers municipaux qui vont, à leur tour, élire les maires de nos communes. L’ANC a présenté 83 listes dont 3 en alliance avec le Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR). 5 listes sont illégalement invalidées par une Cour suprême manifestement aux ordres. Nous attendons sans illusion, l’issue des recours introduits.

Nous déplorons que le régime RPT/UNIR continue de conduire de manière unilatérale et au pas de charge les processus électoraux et à faire obstacle aux réformes électorales destinées à en garantir la transparence.

Les institutions impliquées dans le processus électoral n’inspirent aucune confiance. Il est du reste notoire que toutes les institutions de la République sont aux ordres, inféodées au régime de dictature RPT/UNIR et dont des réformes en profondeur pour les rendre crédibles, sont attendues depuis des décennies.

Au total, même si ces élections, comme on le voit, prennent l’allure des mascarades électorales habituelles, l’ANC, tout comme les autres partis de l’opposition, entend y prendre part pleinement. Il s’agit de n’abandonner aucunement le terrain politique et de ne point laisser le RPT/UNIR continuer à régenter le pays à sa guise, par la violence et la terreur, par les atteintes aux droits de l’homme et aux libertés publiques, notamment les droits constitutionnels de manifestations publiques.

C’est le lieu de dénoncer et de condamner sans réserve la violence et la terreur érigées en mode de gouvernement par le pouvoir RPT/UNIR.

Nous exigeons la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes arrêtées et détenues arbitrairement. En particulier les personnes détenues dans le cadre de manifestations publiques.

Nous demandons au gouvernement et aux autorités locales de respecter la Constitution en mettant fin sans délai aux entraves et aux empêchements orchestrés sur toute l’étendue du territoire de notre pays pour décourager voire interdire les manifestations publiques pacifiques.

La victoire des listes ANC dans les communes devrait, au demeurant, mettre fin à cette situation.

Mes Chers Compatriotes,

Notre lutte commune approche de son terme. Elle doit aboutir d’ici à 2020. C’est la conviction que je veux partager avec vous tous. Avec l’ensemble des populations togolaises du territoire comme de la diaspora. J’y crois fermement et je veux vous assurer que cela est possible avec notre ferme détermination à tous.

Je vous demande donc de faire confiance à l’Alliance Nationale pour le Changement. Nous gardons fermement la barre vers les objectifs que le peuple togolais s’est assignés pour la renaissance de notre cher pays le Togo. Jamais nous n’avons vacillé ni varié d’un iota par rapport à ces objectifs. Jamais nous n’avons dévié des objectifs d’alternance et de changement que nous appelons tous de nos vœux.

Voilà pourquoi l’ANC sollicite vos suffrages qui doivent lui permettre d’amorcer le véritable développement des communes du Togo, confinées jusqu’alors à la misère et au dénuement par un régime prédateur qui se contente de piller impunément les ressources nationales.

Les conseillers municipaux ANC que vous allez élire, sont des hommes et des femmes préparés depuis de longues années pour imprimer une gestion saine et transparente aux collectivités locales, notamment les communes.

Il s’agira désormais, d’assurer la pleine maîtrise des recettes communales et leur affectation judicieuse aux besoins vitaux des populations.

Les nombreuses tournées que nous avons eu l’occasion de conduire à travers le territoire national, nous ont édifiés à suffisance sur la nature de ces besoins qui, en plus des actions liées aux réalités spécifiques de chaque commune, se déclinent généralement en diverses interventions parmi lesquelles :

l’accès pour tous à l’eau potable et aux soins de santé primaires ;
la mise en place de services d’état civil performant et accompagnés de délivrances foraines de pièces d’état civil et de pièces d’identité ;
la réhabilitation ou la construction d’écoles, de marchés et d’infrastructures sportives et culturelles pour les jeunes ;
la création d’un cadre incitatif visant à mettre fin à l’arbitraire et à l’injustice dans l’institution et la collecte des taxes municipales notamment auprès des femmes des marchés ;
la création de services de voirie municipale et l’assainissement des villes et des campagnes ;
l’incitation à la création d’associations pour l’alphabétisation, le rattrapage scolaire des adultes ainsi que les activités socio-culturelles et de protection de l’environnement.
Togolaises, Togolais,

Mes Chers Compatriotes,

L’heure est à une mobilisation générale, le 30 juin prochain, pour voter massivement les listes ANC partout où elles sont présentées sur l’étendue du territoire national.

L’heure est à une mobilisation générale, le 30 juin prochain, pour défendre les résultats de ces élections.

Soyons tous au rendez-vous du 30 juin 2019 pour l’ANC et pour le Togo.

Soyons tous au rendez-vous du 30 juin 2019 pour l’ANC et pour la Patrie.

Vive le Togo libre et démocratique !

Et que Dieu Tout-Puissant bénisse le peuple togolais tout entier !

ABLODE !… ABLODE !… ABLODE GBADJA !


Fait à Lomé, le 16 juin 2019

Le Président National de l’ANC

Jean-Pierre FABRE



Autres titres
Togo Oulimata Sarr souhaite « une masse critique de femmes députés » 
Côte D'Ivoire Lutte contre la Pauvreté : La Ministre Mariatou Koné évoque les avancées du Swedd à New York 
Bénin Conférence des Ministres de la culture des pays membres de la CEDEAO: le retour des biens culturels africains à leurs pays d’origine à l’ordre du jour 
Plus de nouvelles




 53   RECUPERATION | Vendredi, 21 Juin 2019
  Réponse à 52-MIMALON4181
  ce qui est curieux c' est que son père etait au Togo pendant la lutte pour l' Indépendance. Il ne s' est mêlé ni de près ni de loin du mouvement ABLODÉ.
L' ABLODE a été acquis pour tous.
Mais que ce soit lui qui en fasse le slogan de son parti relève de la pure usurpation

 52   MIMALON4181 | Mercredi, 19 Juin 2019
  Le bourbe!
Entre l'ANC et l'UFC, quel est le parti qui est l'héritier de ABLODE?
Si ABLODE=INDEPENDANCE; est ce que:
INDEPENDANCE=DEMOCRATIE?
Alors pourquoi prendre comme slogan; ABLODE?
Usurpation, démagogie, récupération etc..........
Bref de FAUX.
Alors peuple togolais; tu sais maintenant que l'ANC est une aile marchande de RPT/UNIR.
Fais ton bon choix et oublie maintenant l'ANC. L'ANC a toujours saboté notre lutte et a toujours crié sur les autres; maintenant que tu le sais ne le vote plus. Ce sont des mangeurs et des vendeurs de nuit. Les 30 000 000 F les ont enfin en fin mis à découverts. Mais ils mangeaient depuis longtemps.

 51   GNAROU | Mercredi, 19 Juin 2019
  Réponse à 49-sen
  Le scrutin est un scrutin de liste !!
Donc ce sont les listes qui participent aux elections et non des individus comme tu le crois !!

Le gain ici est engrangé par liste !

Cordialement !

 50   sen | Mardi, 18 Juin 2019
  QUE JPF arrete de nous raconter du pure baratin.

 49   sen | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 46-Abladjo
  divisez les 292, 5 millions qui représentent les 65 pourcent à partager par les 11147 candidats et vous verrez que ca ne donne pas grand chose, à peine 26 mille. Ce qui veut dire chaque personne reprend ces 20 mille investis comme frais d'inscription. Seuls ceux qui auront engranger des vois bénéficierons des 175 millions restants. Ce n'est donc pas du pain béni comme certains veulent le faire croire. Mais un accompagnement

 48   Evénaa??? | Mardi, 18 Juin 2019
 
"Les velléités d'accuser injustement notre parti et ses dirigeants de tous les maux ne cessent de prospérer. Que de calomnies. Que de dénigrements. Que de médisances. Et que de mensonges crus, colportés délibérément pour réduire l'ANC, la détruire. Les coups viennent de partout. On comprend les balourdises et les insanités habituelles du régime RPT/UNIR. Mais on comprend moins les sorties ravageuses de certains ''partenaires'' de la coalition, dans l'indifférence totale des autres membres."

D'un point de vue de simple observateur, on croirait entendre les dirigeants d'un autre parti, il y a moins d'une dizaine d'année en arrière; J'ai nommé le CAR des années passées, avant la scission . C'est à croire que l'attitude dont se plaint l'ANC, visant principalement, sans le nommer son alter égo populiste (le PNP!) n'est qu'un héritage des pratiques des Fabres &Cie, eux-même à l'ère UFC!

N'en déplaise aux esprits partisans sur ce forum, il y a en a qui ont de la mémoire sur l'évolution de l'échiquier politique dans ce pays. L'UFC des Jean Pi, Manavi , Patrick Lawson,etc. avait proprement mené une campagne de démolition du Car du bélier Noir, avec ses comparses de l'époque, Afan Huenoumadji, les Me Hégbor, Zotchi, APEVON...C'était l' époque du leitmotiv, le parti de "Yovovia" ou rien! Toute initiative qu'essayait de distiller le CAR devait être démolie aux yeux de l'opinion, car "Agboyibor va à Lomé2", "Agbo a créé le CAR avec l'argent d'Eyadéma!",etc,.
Personnellement, nous avons connu de vrais patriotes, au-dessus de tout soupçon, aux convictions intangibles (hauts fonctionnaires, universitaires, simple commerçantes, Agriculteurs,ou autres qui ont choisi de se dévouer corps et âme pour leur parti "des déshérités", et qui ont souffert avec leur familles, dans leur engagement à cause de ses médisances. Ils étaient pas les plus connus, n'ont pas d'âme de vuvuzéla, mais jusqu'au terme de leur vie (malheureusement pour certains), ont poursuivi un travail de dingue dans les différentes fédération de leur parti. Je leur ai toujours posé la question pourquoi restez-vous dans le parti du "Maitri" puisqu'on nous dit que c'est des "vendus "et qu'il y a que le parti où on doit s'égosiller "ablodééé" qui compte? Imperturbables, ils ne sont jamais démontés pour courir vers "détia kpoe lé yiii"

Le clou de ces "balourdises, l'apothéose de ces "insanités" politiques, fut sans aucun doute ce qu'on peut appeler "le coup de l'APG". Une tartuferie sans précédent de la part du détia. On a toujours pas compris à ce jour, comment l'UFC de Fabre & Co, après avoir participé aux travaux , où ils ont élu eux-mêmes, Agboyibor à la conduite du processus, finiront par tout torpiller, juste parce que le poste de PM prévu par ces accords ne leur avait pas échu. Comment ont-ils pu conditionner l'aboutissement d'un processus qui reconnaissons le, sauvegardait qu'a minima, les acquis démocratiques pour le peuple, à une affaire d'égos surdimensionnés, de querelles de personne?
Pour mémoire outre L'UFC avec son candidat AMERDING, Léopold Gnininvi et Agboyibor s'étaient également légitimement positionnés pour le poste. Le régime malin, fidèle à sa tactique de diviser pour régner avait parallèlement entamer des négociations secrètes avec l'UFC, leur promettant la primature, sans que cela ne soit repris dans les accord écrits, qui laissaient latitude au président de s'engager à désigner un PM au sein de l'opposition, parmi les signataires de l'accord.
Le RPT sachant pertinemment qu'il allait désigner avec l'adoubement de la Françafrique (représentée par Omar Bongo et l'éternel médiateur du septentrion, Blaise CAMPAORE), autre PM que le candidat UFC.

Comment donc ont-il pu faire preuve de si grande naïveté politique? Du coup la posture des FABRE & Cie, fut une série de perfidies, allant du Boycott du gouvernement APG, ainsi affaibli, à l'exclusion des membres UFC tentés par l'aventure APG, en passant par des attaques directes contre ce gouvernement. On a ainsi entendu Gil Olympio sur RFI proclamer tout de go que "c'est des "partis satellites du RPT qui sont entrés au Gouvernement" (entendez le CAR, CDPA, PSR,.UDS...), ou encore des petites phrases du genre "maintenant que Me Agboyibor peut aller aux évalas...". Mieux, on se rappelle également des tribunes ou interviews acides publié par JP Fabre et Patrick Lawson,dans la presse contre les feus Antoine Bodjona et Amah Gnassingbé, les présentant désormais comme des "traitres", des "suppôts du régimes" pour avoir ouvertement choisi de collaborer dans le cadre du gouvernement APG... Or, pendant ce temps ça négociait dur à l'insu des "partenaires" et dans le dos du peuplen d'autres accords dit de saint-eglidio, alors que le peuple attendait juste que tous pèsent dans la balance pour faire appliquer l'APG...

De cette époque et la posture qu'ils avaient adopté, on a jamais entendu la bande à FABRE s'en excuser, alors qu'il est évident qu'un des coups historique porté à une dynamique de l'union de l'opposition vient de là. Comme cela a été déjà noté par des observateurs l'échec de l'APG , auquel l'ANC se réfère timidement quelque fois dans ses revendications, vient aussi incontestablement de cette attitude négative des "champions de l'union de l'opposition," au sortir de ces négociations.
Et pourtant, l'UFC avait accepté cette dynamique , reconnaissons-le, imposée au pouvoir de Faure par la communauté internationale pour le rendre fréquentable. Mieux, elle avait accepté la énième "médiation" de l'assassin de Thomas Sankara, elle avait même accepté la présidence des travaux confiée à Me Agboyibor, elle a signé les accord a minima qui en étaient sortis: Elle devait jouer le jeu jusqu'au bout! afin de donner une petite chance à l'opposition pour ouvrir le chemin de l'alternance en appliquant scrupuleusement ces accords françafricains.

Telle est la faute historique des Fabre et cie, un coup de poignard porté au dos du peuple, pour des intérêts partisans. une imposture dont les effets rémanents minent encore toute dynamique unitaire de l'opposition, à qui il faudrait peut-être une autre saint egidio comme cartasis colletcif, avant d'envisager tout combat à l'avenir.
C'est donc avec un sourire qu'on relit ci-dessous ce texte, sans doute pondu par Dupuy pour son président sans penser à l'histoire de "l'arroseur arrosé". S'il y avait pas le destin de tout un peuple en jeu, on pourrait dire comme Kouéssan Yovodévi de la TVT , il y a quelques années, "faut-il en rire ou pleurer"?
Politicards togolais, pouaaah !!!

 47   GNAROU | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 46-Abladjo
  Parfois tu reflechis !!!

Les moutons de l'ANC confondent financement des partis politiques et corruption politique et intellectuelle !

ANC , LA HONTE DE TOUTE UNE ETHNIE !!

GNAROU LE FILS DE SOTOUBOUA.


 46   Abladjo | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 44-GNAROU
 
Mon Abladjo a toujours dénoncé cet achat des partis politique avant les élections. Ce qui emmene des tonneaux vides comme Gery Tamaa et Kaboua a etre candidat pour syphonner les deniers publiques avec leur 0.3% des voix de leur famille, amis et alliés.

Les partis politiques doivent trouver les fonds pour les élections et etre remboursés selon leur dépenses et score aux élections. Ceux qui ont 5% des voix doivent voir le total de leur frais dépense remboursé. ceux qui font entre 1% et 4.99% seront remboursés au prorata de 25% des dépenses a 75% des dépenses.

Le probleme de financement pré-élection est l'enrichissement illégal avec encouragement des soi disant pouvoirs publique sur le détournement de fonds publique. Sur les 450 millions, Qui va utiliser la totalité sans s'acheter un terrain, une voiture ou mon Abladjo ne sait quoi. Font - il des compte de campagne pour justifier les dépenses NON.

Donc le régime jette des mietes et en meme temps se sucre . Nous savons tous que ce régime dépenses des milliards pour faire campagne en préparant la fraude avec l'arrosage de personalités étrangeres et des achats de conscience.

Le jour ou Abladjo prendra le pouvoir, tout cela va changer... Non l'opposition ne voudra jamais.. et on repart pour une decenie sous les gnass.


 45   Gnarou | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 44-GNAROU
  Mime lédji Amédékpékpéo. JeanPi yé mi lédji



 44   GNAROU | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 41-Diaz Tokoin
  " De ton Munich l'état ne finance t-il pas les partis politiques???"

Hihihihihihihi.......!

Les idiots ne connaissent pas comment fonctionne le financement des partis.

En ce qui concerne les elections , les partis politiques y participent avec leurs propres moyens materiels et financiers !
C'est apres les resultats et au vue des resultats realisés que l'Etat rembourse les frais de campagne !
Generalement pour les partis ayant realisé aumoins 5% du suffrage exprimé !

Ici au Togo , l'Etat met à la disposition des partis politiques des centaines de millions avant meme les scrutins !!!
Que vous ayez 0 % ou 5% et plus vous engrangez des millions sur le simple fait que votre liste soit acceptée par la cour supreme !!

Comment nos pseudemocrates ne se rendent pas compte qu'on les attire pour legitimer une illegalité !???

Dans aucun pays democratique je n'ai jamais vu un parti politique toucher de l'argent avant meme les resultats !!

Pffffff......!

Diaz Tokoin et consorts , vous etes des nains politiques !
Des corrompus que le PEUPLE decouvre petit à petit !!

L'ANC est la source de toutes les regressions en matiere democratique dans ce pays !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 43   Folly | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 33-GNAROU
  Regarde moi ce villageois de merde on vous connais ici en Europe, un cochon restera toujours cochon. Tais vrement une merde pense tu détruire Fabre hihihihi tu est tros petit pour ce taf 37 millions pffffff des pauvres va. Vive la lutte pour l'alternance et Vive Fabre

 42   Folly | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 33-GNAROU
  Regarde moi ce villageois de merde on vous connais ici en Europe, un cochon restera toujours cochon. Tais vrement une merde pense tu détruire Fabre hihihihi tu est tros petit pour ce taf 37 millions pffffff des pauvres va. Vive la lutte pour l'alternance et Vive Fabre

 41   Diaz Tokoin | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 33-GNAROU
  Achaolawson "poker menteur" l'ANC n'empochera que 37 millions contre les 92 millions du RPT/NUIR...mon poto Gnarou la femme à soldat tu vois le rapport??? hihihihihihi

L'argent l'argent l'argent, pauvre GNAROU sors un peu de ce statut d'idiot du village togolais, une campagne de dénigrement c'est facile hein!!!

De ton Munich l'état ne finance t-il pas les partis politiques???

Au togo, seul le RPT/NUIR s'auto finance sur le denier de l'état, fait campagne avec tous les attribus de l'état, se crée et s'octroie des avantages, utilise et abuse de toutes les ressources humaines et financières de l'état, le RPT/NUIR a trois longueurs d'avance sur tous les autres partis en matière de financement et surtout en fraude mais ne remporte jamais jamais aucune élection au togo à part frauder...le RPT/NUIR représenté par Faure est maudit, les gens se rappeleront toujours de ce que le RPT/NUIR leur a fait, comment il les traite, les nuise et les retarde avec la famille Gnassingbé...

D'autres parlent, font tout pour flinguer le parti le mieux implanté et le mieux en vu au togo, d'aucuns pensent qu'ils leur faudra des électeurs avec des cartes de vote pour se faire élire...vous savez comme à son habitude, le togolais va chercher le denier généreusement distribué aux togolais pour les corrompre de votre pour le RPT/NUIR mais le togolais à de la mémoire, il prend mais va toujour voter "UTILE" pour l'opposition le mieux en vu qu'est l'ANC...

On comprend que certains, même de l'opposition partant déjà perdant cherchent à décourager les électeurs de l'ANC par leur campagne de dénigrement, ce sera contre productif car personne n'a pu encore prouvé avec preuve à l'appui que Faure finance Fabre...je vous l'ai toujours dit que Fabre n'est pas mon "JOKER GAGNANT" mais je lui reconnais cette qualité "d'homme d'état" ce que beaucoup de nègres aigris n'acceptent ni ne reconnaissent, mais un blanc reconnait volontier la qualité de ses adversaires, et à Faure je lui laisse cette qualité "d'homme politique paillasson"...entendons nous bien, il y a une grande fossé entre homme politique et homme d'état, Faure n'a jamais et ne sera jamais un "homme d'état"

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 40   Evénaa??? | Mardi, 18 Juin 2019
  "Les velléités d'accuser injustement notre parti et ses dirigeants de tous les maux ne cessent de prospérer. Que de calomnies. Que de dénigrements. Que de médisances. Et que de mensonges crus, colportés délibérément pour réduire l'ANC, la détruire. Les coups viennent de partout. On comprend les balourdises et les insanités habituelles du régime RPT/UNIR. Mais on comprend moins les sorties ravageuses de certains ''partenaires'' de la coalition, dans l'indifférence totale des autres membres."

D'un point de vue de simple observateur, on croirait entendre les dirigeants d'un autre parti, il y a moins d'une dizaine d'année en arrière; J'ai nommé le CAR des années passées, avant la scission . C'est à croire que l'attitude dont se plaint l'ANC, visant principalement, sans le nommer son alter égo populiste (le PNP!) n'est qu'un héritage des pratiques des Fabres &Cie, eux-même à l'ère UFC!

N'en déplaise aux esprits partisans sur ce forum, il y a en a qui ont de la mémoire sur l'évolution de l'échiquier politique dans ce pays. L'UFC des Jean Pi, Manavi , Patrick Lawson,etc. avait proprement mené une campagne de démolition du Car du bélier Noir, avec ses comparses de l'époque, Afan Huenoumadji, les Me Hégbor, Zotchi, APEVON...C'était l' époque du parti de "Yovovia" ou rien! Toute initiative qu'essayait de distiller le CAR devait être démolie aux yeux de l'opinion, car "Agboyibor va à Lomé2", "Agbo a créé le CAR avec l'argent d'Eyadéma!",etc,.
Personnellement, nous avons connu de vrais patriotes, au-dessus de tout soupçon, aux convictions intangibles (haut fonctionnaires, universitaires, simple commerçantes, Agriculteurs, qui ont choisi de se dévouer corps et âme pour leur parti "des déshérités", et qui ont souffert avec leur familles, dans leur engagement à cause de ses médisances. Ils étaient pas les plus connus, n'ont pas d'âme de vuvuzéla, mais jusqu'au terme de leur vie (malheureusement pour certains), ont poursuivi un travail de dingue dans les différentes fédération de leur parti. Je leur ai toujours posé la question pourquoi restez-vous dans le parti du "Maitri" puisqu'on nous dit que c'est des vendus et qu'il y a que le parti où on doit s'égosiller "ablodééé" qui compte? Imperturbables, ils ne sont jamais démontés pour courir vers "détia kpoe lé yiii"

Le clou de ces "balourdises, l'apothéose de ces "insanités" politiques, fut sans aucun doute ce qu'on peut appeler "le coup de l'APG". Une tartuferie sans précédent du part du détia. On a toujours pas compris comment l'UFC de Fabre & cie après avoir participé aux travaux , où ils ont élu eux-mêmes, Agboyibor à la conduite du processus, finiront par tout torpiller, juste parce que le poste de PM prévu par ces accords ne leur avait pas échu. Comment ont-ils pu conditionner l'aboutissement d'un processus qui reconnaissons le, sauvegardait a minima, les acquis démocratiques pour le peuple, à une affaire d'égos surdimensionnés, de querelles de personne?
Pour mémoire outre L'UFC avec son candidat AMERDING, Léopold Gnininvi et Agboyibor s'étaient également légitimement positionnés pour le poste. Le régime malin, fidèle à sa tactique de diviser pour régner avait parallèlement entamer des négociations secrètes avec l'UFC, leur promettant la primature, sans que cela ne soit repris dans les accord écrits, qui laissaient latitude au président de s'engager à désigner un PM au sein de l'opposition parmi les signataires de l'accord.
Le RPT sachant pertinemment qu'il allait désigner avec l'adoubement de la françafrique (représenté par Omar Bongo et l'éternel médiateur du septentrion, Blaise CAMPAORE), autre PM que le candidat UFC.

Comment ont-il pu faire preuve de si grande naïveté politique? Du coup la posture des FABRE & Cie, fut une série de perfidies, allant du Boycott du gouvernement APG, ainsi affaibli, à l'exclusion des membres UFC tentés par l'aventure APG, en passant par des attaques directes contre ce gouvernement. On a ainsi entendu Gil Olympio sur RFI déclarer que c'est des "partis satellites du RPT "qui sont entrés au Gouvernement (entendez le CAR, CDPA, PSR,.UDS...), ou encore des petites phrases du genre "maintenant que Me Agboyibor peut aller aux évalas...". Mieux, on se rappelle des tribunes ou interviews acides par JP Fabre et Patrick Lawson,dans la presse contre les feus Antoine Bodjona et Amah Gnassingbé, les présentant désormais comme des "traitres", des "supoots du régimes" pour avoir ouvertement choisi de collaborer dans le cadre du gouvernement APG... Or, pendant ce temps ça négociait dur à l'insu des "partenaires" et dans le dos du peuple d'autres accords dit de saint-eglidio, alors que le peuple attendait juste que tous pèsent dans la balance pour faire appliquer l'APG...

De cette époque et la posture qu'ils avaient adopté, on a jamais entendu la bande à FABRE s'en excuser, alors qu'il est évident qu'un des coups historique porté à une dynamique de l'union de l'opposition vient de là. Comme cela a été déjà noté par des observateurs l'échec de l'APG , auquel l'ANC se réfère timidement quelque fois dans ses revendications, vient aussi incontestablement de cette attitude négative de la frange de l'opposition qu'ils incarnaient au sortir de ces négociations.
L'UFC avait accepté cette dynamique imposée, reconnaissons-le, au pouvoir de Faure par la communauté internationale pour le rendre fréquentable. Mieux, elle avait accepté la énième "médiation" de l'assassin de Thomas Sankara, elle avait accepté la présidence des travaux confiée à Me Agboyibor, elle a signé les accord a minima qui en étaient sortis: Elle devait jouer le jeu jusqu'au bout! afin de donner une petite chance à l'opposition pour ouvrir le chemin de l'aternance en appliquant scrupuleusement ces accords françafricains.
Telle est la faute historique des Fabre et cie, un coup de poignard porté au dos du peuple, pour des intérêts partisans. une imposture dont les effets rémanents minent encore toute dynamique unitaire de l'opposition, à qui il faudrait peut-être une autre saint egidio comme cartasis colletcif, avant d'envisager tout combat à l'avenir.
C'est donc avec un sourire qu'on relit ci-dessous ce texte pondu par Dupuy pour son président sans penser à l'histoire de "l'arroseur arrosé". S'il y avait pas le destin de tout un peuple en jeu on pourrait dire comme Kouéssan Yovodévi de la TVT , il y a quelques années, "faut-il en rire ou pleurer"?
Politicards togolais, pouaaah !!!

 39   Diable | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 33-GNAROU
  Gnarou,

Toi, je ne sais même pas s' il faut t' aimer ou te rejeter dans le chantre des morts. J' avoue tout de même que tu es amusant.

 38   DECHEANCE | Mardi, 18 Juin 2019
  " Les conseillers municipaux ANC que vous allez élire, sont des hommes et des femmes préparés depuis de longues années pour imprimer une gestion saine et transparente aux collectivités locales, notamment les communes."

Ça franchement ça m'a fait marrer. Ces hommes et ces femmes ont été préparés où? Lors des marches puériles et stériles avec leur lot de cortège de mort et de désarrois? Hihihihi!

J'ai dit.

 37   Diable | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 34-Kaboua
  Dear Bro,

I thank you for the answer to my request. It songs like we do have a huge game to play. A game we may or may never win. Well, nothing is above Devin decision. It worth trying and keep on trying (knowing well that we may fail or succeed). Having said that, I thank you and encourage you to get involved more in this fight. I also urge you to be very cautious. Try not to trust anyone and be patriotic. I still believe that no mater how far is the journey, we shall see the end of the tunnel one day. Have a nice day.

 36   Clement GAVI | Mardi, 18 Juin 2019
  Jean-Pierre Fabre au peuple togolais : « Notre lutte commune approche de son terme, elle doit aboutir d'ici à 2020'
Une lutte qui est comme cette lutte qui est cette obligation sacree. Car, nous luttons contre le terrorisme, nous luttons contre les terroristes. Ce terrorisme institutionnel compose de ces enemies de l'humanite.

Oui, luttons sans defaillance. Car, cette lutte est notre gloire la terreur et le crime sont leur gloire. Alors si c'est mal que la vie sur terre devienne condamnation par le fait de ces terroristes, dont les corps et ames degoulinent de sang de ces trop nombreuse victims, c'en est un terrible de s'y resigner. Luttons contre ces terroristes. Luttons contre ce cancer mortel.

 35   Le vrai Jay Bon Jeu | Mardi, 18 Juin 2019
  Ali Baba Faure- Bongo-Fabre et les 40 Voleurs !!!

Miserables de nous !!

 34   Kaboua | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 21-Diable
  My friend Diable

I am just returning the favor. As a matter of fact, I won't deny it but yes I do work for the regime. There are few of us that want change but Those who worked with the father are still with the son a.k.a the « dinosaurs». They kept Faure like their son and repeatedly tell him that if they are what they are today is because of his father and as long as they live they will return the favor by keeping him in power forever. That is our issue. Unfortunately, I won't go too much in details but there was one of us that was courageous to tell Faure the truth but he is paying the price for it. Therefore, we kept our mouth shut since then. You know exactly whom I am referring to.

 33   GNAROU | Mardi, 18 Juin 2019
  Il suffit qu'une de vos liste soit retenue pour que vous empochiez 450.000 f !!
Que vous ayez gagné ou pas !
L'ANC a vu ses 83 listes retenues !! Pres de 45 millions garantis.

La C14, a peu pres le meme nombre !

UNIR recoit aussi un bel pactole !

Apres il y aura une autre somme de pres de 200.millions à se partager pour ceux qui vont franchir la barre des 10% !
Donc UNIR , ANC, C14 vont se partager les 10 % ! Soit plus de 65 millions chacun !!

Tout ceci sur le dos de la population qui tire le diable par la queue .
Pas d'ecoles, pas d'hopitaux etc..etc..
Ceci au nom d'une democratie qui ne marche meme pas !!

Un jour il faudra prendre les armes pour mettre fin à tout ceci !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 32   GNAROU | Mardi, 18 Juin 2019
  L'Etat vient debloquer 450 millions pour les partis politiques et listes participants aux elections locales !!!

Et comme toujours les podozants ayant eu vent de cette somme ne sont pas restés les bras croisés même s'il faut aller contre leur propre logique de boykotteurs patentés !

L'argent voilà ce qui fait courir ce goujat politique !!
Sinon un echec cuisant les attend lors de ce scrutin !

Regardez-le bien ! Il a bien changé .
C'est l'argent de l'Etat et de son adversaire " Ayéméto " FAURE. !

Meme avec les verres , l'idiotie se lit dans ses yeux !!
Un vrai mongole !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 31   aklina | Mardi, 18 Juin 2019
  Ce que j'apprecie chez, les responsables de l'ANC.c'est qu'ils savent comment et quand pondre des Communiques suite aux evenements ou actualites.
Dommage que l'occasion ne leur est pas offerte pour faire leur prevue depuis 1998 (a cause des fraudes electorales sans cesse du regime dictatorial RPT/unir).
Viivement l'ALTERNANCE au TOGO!

 30   Etiko | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 18-Atalolo
  Merci mon ami pour ta réponse aux pétits apprentis politiciens. Pour moi la dernière sortie de PNP a reviguoré le régime. Le PNP pensait s'autosuffire et piam il a été bouclé par la mafia qui dirige le Togo. Résultat il en est sorti KO causant un hémiplégie de la lutte unitaire, une chose que les Ayatollah de PNP ne dénonce pas. Dommage pour le Togo.????

 29   Etiko | Mardi, 18 Juin 2019
  Réponse à 27-Fernando garcia
  Pofff hihiiiihihi pofff ?? notre âne gnassional revient au galop

 28   Abawe | Lundi, 17 Juin 2019
  Moi aussi.....même un maire d'une commune du grand Lomé , mr abawe cherchera à dénicher ses deux testicules reposant sur une chaise de la mairie.... Hihihihihi!!!??? ....mr Fabre à nous deux dans un mois...??

 27   Fernando garcia | Lundi, 17 Juin 2019
  Jean-Pierre Fabre au peuple togolais : « Notre lutte commune approche de son terme, elle doit aboutir d'ici à 2020"

Vous pouvez beau changer vos COSTUMES de medjida, mais sachez bien que le peuple togolais noubliera jamais vos vilaines faces.
Si un Fabre est president de ce petit Togo, je changerai de nationalite.



 26   Vieuconfabre | Lundi, 17 Juin 2019
  Fabre, tu m'amuses vraiment.

Tu sais très bien que tu es politiquement mort. Mais je ne comprends pas pourquoi tu ne veux pas te laisser enterrer doucement, tranquillement, et avec respect pour que ton âmepolitique repose en paix.

Dis moi, ta minuscule minorité d'aujourd'hui va t'elire avec quelle carte ???

Ce qui est sûr c'est que ton discours intitulé " election frauduleuse, on a volé mes voix...." est déjà prêt avant même que tu n' aies commencé ta campagne.

Aider moi a raisonner ce pauvre comédien, la.

 25   brahima | Lundi, 17 Juin 2019
  Réponse à 24-mazama
  Tu croyais que tes campagnes d'insultes , de denigrement et de mensonges vont faire mouche. Non, non, non. Croyez moi ,les togolais sont desormais lucides. On sait qui est qui.

 24   mazama | Lundi, 17 Juin 2019
  Est-ce qu'il fallait attendre les locales que vous ne gagnerez certainement pas, pour amorcer un changement au pays.

Je crois que ce Monsieur rêve debout. Mais il y a toujours certains de nos compatriotes qui continuent de faire confiance à Fabre et à son parti de voleurs

 23   messan | Lundi, 17 Juin 2019
  Réponse à 22-GRANDE GUEULE
  Si on a :
-les taupes RPTiste dans ces differents regroupements (CST, CAP2015...) double de "si ce n'est pas moi ce ne sera pas l'autre"
-ajoute aux campagnes mensongeres (affaire30 millions...) contre certains leaders politiques il est normal que la stategie ANC n,aboutisse pas.
Les Togolais ne savent pas ce qu'ils veulent.

 22   GRANDE GUEULE | Lundi, 17 Juin 2019
  Ainsi, avons- nous mobilisé les populations, respectivement dans le cadre du FRAC, du CST, de CAP 2015 et, récemment encore, dans le cadre de la C14.


C'est dire que l' ANC est le véritable champion des stratégies inefficaces pour l'unité de l'opposition.

 21   Diable | Lundi, 17 Juin 2019
  Réponse à 15-Kaboua
  My dear friend Kaboua,

I am not a politician and do not want to be any (specially not in Togo). However I am tempted to follow my people very closely in their fight to freedom. I believe you live the reality and although you might be working (not sure though) with the regime, you also despise them and dream for changes and freedom. May I suggest you do more to help? In your posting you point out lack of strategy and methodology. Would you be more expressive and cautious at same time? Cautious because these things shall not be discussed here. But they should be oriented and revealed to those who can make use of it successfully. I believe there are many way to make this happens with little faith. Have a nice evening.

 20   RO02 | Lundi, 17 Juin 2019
  Courage L'ANC. le peuple est derrière vous

 19   Messan | Lundi, 17 Juin 2019
  Monsieur Fabre, avec tout le respect que je dois pas a votre âge, mais pour ce que vous avez donner à ce peuple pendant des années, ces ignares de la diaporats qui vous insultes à tort et à travers il compris ma propre famille dit leur d aller se faire mettre dans leur .... ils ne méritent pas votre respect. Merci Président l'alternance en 2020 c'est possible et c'est maintenant pas avec les tapettes mais avec des vrais hommes sur le terrain. Vive mon peuple et vive un Togo nouveau

 18   Atalolo | Lundi, 17 Juin 2019
  Réponse à 1-Kassanda
  Et le PNP, a-t-il jamais demandé pardon au Togolais?

Sait-il jamais expliquer au Togolais sur les raisons de son retrait à la C14?

Sait-il jamais prononcer sur son refus excessif à rejeter toute manifestation programmée contre nos voleurs et voyous de Lomé2?

Enfin, quel est le bilan final de notre PNP dans son dernière vouvouzela dans les rues du Togo?

Ainsi va le Togo.

NB: je ne suis d' aucun parti politique. Je ne fais que constater les faits.

 17   Arara | Lundi, 17 Juin 2019
  LE PEUPLE VOTERA ANC

 16   Kozah Vostra | Lundi, 17 Juin 2019
  "Pendant que certains ont refusé jusqu'au bout, d'apporter le moindre centime pour soutenir la lutte commune"

ne serait-ce pas parce qu' ils ne voulaient pas financer l' échec programmé et prévisible de la C14 ?

 15   Kaboua | Lundi, 17 Juin 2019
  L'ANC sait très bien qui est l'adversaire et ne se trompe pas du tout ça il faut vraiment leur donné ce crédit. La méthodologie parfois est à critiquer mais je salue la détermination de leur leader et la manière dont ils ont vraiment couvert le territoire. Ils ont minés leur représentants dans toute les communes à l'exception De ceux rejettes par la cour suprême car le RPT/UNIR cherche à tout prix à avoir les communes surtout de Lomé qui ont étés rejettees.

 14   Kay | Lundi, 17 Juin 2019
  Que vient baver encore ce bonhomme ici maaaaan?


 13   Etiko | Lundi, 17 Juin 2019
  Réponse à 4-GNAROU
  Pofff poooofffff!!!! Notre SDF gnassional a encore résonné ! Pfffffffffff.

 12   EZI | Lundi, 17 Juin 2019
  J-P. FABRE et l'ANC, votre rigueur, votre sérieux et votre détermination rendent les gens jaloux et haineux contre vous. Ils sont minoritaires et n'ont pas d'autres moyens d'actions que le dénigrement sous fond de mensonges. Mais les Togolais sont intelligents. Dans leur majorité ils savent que c'est vous qui incarnez le plus la combat pour l'alternance et la démocratie au Togo. Le peuple étant avec, la victoire est certaine!!!!

 11   Kodjo | Lundi, 17 Juin 2019
  Qui est Faure Gnassingbé
Faure Essozimna , un des nombreux fils de l'ancien président Gnassingbé Eyadema, a été à son tour président du Togo du 6 février au 25 février 2005 et à nouveau depuis le 4 mai 2005.
Né le 6 juin 1966 à Afagnan, Sud-est du Togo, Faure Gnassingbé aurait notamment étudié l'économie et la gestion à l'Université Paris-Dauphine. Il gère la fortune colossale de son père le dictateur Etienne Eyadema.
Il a été député au sein du parlement togolais pour la circonscription de BLITTA sous l'étiquette de l'ancien parti unique Rassemblement du peuple togolais (RPT), puis coopté ministre des Travaux publics, des Mines et des Télécommunications du gouvernement de Koffi Sama le 29 juillet 2003.
À la suite du décès de son père survenu le 5 février 2005 et d'un coup d'État constitutionnel soutenu par l'armée et son frère Kpatcha, il fut nommé président. Sous la pression de l'opposition, de l'Union africaine et de la communauté internationale, Faure Gnassingbé renonce d'abord à être président jusqu'au terme du mandat normal de son père et annonce des élections dans les 60 jours. Puis il renonce à la modification de la constitution votée en toute hâte au lendemain de la mort de son père pour évincer le président intérimaire. Enfin, le 25 février, il renonce à son mandat de président par intérim et se porte candidat à l'élection présidentielle. La légalité constitutionnelle est presque rétablie. Le président de l'Assemblée nationale évincé, longtemps bloqué par l'armée togolaise à la frontière béninoise, n'ayant pas pu malgré tout récupérer son poste comme prévu par la constitution.

Il est par la suite déclaré élu lors d'une élection contestée le 24 avril avec 60,6% des voix. L'opposition a vivement dénoncé l'irrégularité de ces élections et des affrontements entre partisans de l'opposition et forces de l'ordre et milice du RPT (parti au pouvoir avec le soutien de l'armée) ont eu lieu dans la capitale politique du pays. Ils auraient entraîné 800 morts parmi les opposants, selon la ligue togolaise des droits de l'homme et les enquêteurs de l'ONU.
La France, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, s'est déclarée satisfaite de l'élection présidentielle. Le 3 mai, la Cour constitutionnelle confirme les résultats de l'élection.
Sa nomination en tant que président était déjà prévue, en raison du mauvais état de santé de son père. En décembre 2002, Gnassingbé Eyadéma avait fait amender la constitution du pays afin d'abaisser l'âge nécessaire pour être président de 45 à 35 ans, soit l'âge qu'avait son fils à cette époque.

Nous y viendrons!!!!!!!!

 10   LA LOI | Lundi, 17 Juin 2019
  " Que de calomnies. Que de dénigrements. Que de médisances. Et que de mensonges crus, colportés délibérément pour réduire l'ANC"


si ce que tu dis est vrai dépose alors une plainte en diffamation, s' il te plaît. Ou bien crains-tu les déballages le jour du procès ?

 9   RAT DUCAR | Lundi, 17 Juin 2019
  Réponse à 8-Tchedre
  « Notre lutte commune approche de son terme, elle doit aboutir d'ici à 2020 »


y a-t-il toujours la remise indirecte de "soutiens discrets" par Chef d' état dont Dupuy avait parlé ?

 8   Tchedre | Lundi, 17 Juin 2019
  Président laissé ces aigris de merdes crier sur tous les toîts des pauvres va trrrrrr

 7   Togo11 | Lundi, 17 Juin 2019
  Merci président la lutte continue

 6   Le renard | Lundi, 17 Juin 2019
  Fabre c'est un tare, un ignorant qui a manqué de respect a un prelat . Fabre est maudit avec ses especes de vaurien Eric Dupy , Kpogo , Amouzou et une conseillere juridique perimee Ameganvi . ANC avec ses militants soulards sont des ennemis de notre democratie. Votons tous UNIR

 5   vivian | Lundi, 17 Juin 2019
  Merci, President. Les togolais ne savent pas ce qu'ils veulent. Les haineux, ceux qui ont declenche des campagnes de denigrement teintees de gros mensonges ( affaires des 30millions) croyaient qu'ils se font du bien et celui des togolais. Ne nous trompons pas. Ces campagnes ne peuvent pas aboutir.
Le resultat a la rigueur ne peut etre que le decouragement des togolais.
C'est la ou on se pose des questions sur l'objectif de ces campagnes de denigrement. Est ce que c'est pour le compte de l'opposition (majorite des Togolais) ou au benefice du RPT/unir.
Les togolais se font HARA KIRI


 4   GNAROU | Lundi, 17 Juin 2019
  « Notre lutte commune approche de son terme, elle doit aboutir d'ici à 2020 »

J'ai dejà entendu cette phrase de ce commercant libanais au moins 20 fois dans ce pays !!

Depuis que l'Anc siege au parlement' qu'est-ce que les élus de ce parti ont dejà offert aux localités qui les
Ont élu ??

Pas même une boîte de craie pour les ecoles !

Pourtant ils ont gagné 1million cinq cents chacun pendant aumoins 10 ans !!
ANC , parti des apatrides des renegats, des etrangers et des descendants d'esclavagistes.
Et dire qu'il y aura des moutons pour les accorder leurs voix !

Pffffff......!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA

 3   Le renard | Lundi, 17 Juin 2019
  Réponse à 1-Kassanda
  Kassanda laisse ce business man qui confond patriotisme et arrivisme. Moi je voterai les listes Unir car ils maitisent les textes que des menuisiers et coordonniers sans formations intelectuelles

 2   ogun | Lundi, 17 Juin 2019
  Bonjour!

Bonne chance et du Courage a L'ANC...
Si j'avais toutes les cartes je vous aurai donne une chance...ne serait-ce que pour un oeu de changement...
Aux critiques, je dirais: Ne nous trompons pas d'adversaire....

O..

 1   Kassanda | Lundi, 17 Juin 2019
  Nous c'est nous nous c'est Anc. Fabre au lieu de demander pardon au Togolais tu fais la gueule.
Notre lutte commune, elle a bon dos la lutte.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com