AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Adjamagbo réagit suite à l’incident survenu samedi lors de la campagne du parti ANC


Politique

iciLome | | 10 Commentaires |Imprimer

Jeudi dernier, les populations de Sokodé ont hué une délégation de l'Alliance nationale pour le changement (ANC), conduite par son président dans le cadre de la campagne électorale dans le cadre des élections locales du 30 juin prochain. Dans un Tweet, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson a déploré cet incident et lancé un appel à l’endroit de ses compagnons de lutte, tout en les invitant à faire preuve de tolérance.

« On ne te veut pas ici à Sokodé ! Tu es terminé au nom de Dieu », « Si c’est toi, nous préférons voter pour Faure », « A cause de toi, nous allons supporter Faure Gnassingbé », « quittez Sokodé », c’est en substance les phrases qu’on pouvait clairement entendre dans une vidéo qui est devenue virale la toile.

Ceci n’a pas laissé indifférente la Coordinatrice de la Coalition des 14 qui a invité ses compatriotes à unir les forces pour provoquer l’alternance.

« Nos ressentiments ne doivent pas nous faire oublier que nous n’avons qu’un seul adversaire. Unissons plutôt nos forces pour sortir nos frères des prisons et provoquer l’alternance. Malgré nos divergences, restons tolérants et avançons », a écrit la Secrétaire Générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA).

Plus tard le dimanche 22 juin, le secrétaire national du parti ANC à la diaspora Gbati ZOUMARO a condamné sans réserve cette scène humiliante à l’endroit du parti. A en croire ce dernier, il s’agit plutôt de sinistres obscurantistes qui cherchent à précipiter le Togo dans l’abîme du tribalisme le plus dangereux.

« Nous n’osons croire que les nigauds qui se sont livrés à de tels actes soient d’authentiques militants du PNP comme ils tentent de le faire croire. Nous sommes persuadés qu’il s’agit plutôt de sinistres obscurantistes qui cherchent à précipiter le Togo dans l’abîme du tribalisme le plus dangereux. Nous condamnons sans réserve ces actes d’un autre âge et lançons un appel à la vigilance à toutes les populations du pays. Chers compatriotes, ne vous laissez pas instrumentaliser », a indiqué le secrétaire national de l’ANC à la diaspora dans un communiqué.

Et d’ajouter : « Dites non au communautarisme. Nous sommes tous chez nous partout au Togo! ».

Pour l'heure, on note aucune réaction du Parti national panafricain (PNP) sur cet incident.




Autres titres
Côte D'Ivoire Présidentielle de 2020 : Guillaume Soro annonce sa candidature 
Togo La C14 met en garde le pouvoir contre ses dérives liberticides 
Togo Libertés publiques : La CNDH recadre le gouvernement 
Plus de nouvelles




 10   ALIALI | Mardi, 25 Juin 2019
  Réponse à 3-mazama
  Monsieur MAZAMA vous savez faire de bonnes analyses Vous êtes tout simplement bon. Je ne suis pas Kotokoli pour penser que je soutiens pour soutenir. Avant de lire le commentaire des uns et des autres j'ai moi même fais mon analyse que vous pouvez lire et qui en resumé dit la même chose que vous dites Mr MAZAMA.

 9   ALIALI | Mardi, 25 Juin 2019
  « Nos ressentiments ne doivent pas nous faire oublier que nous n'avons qu'un seul adversaire. Unissons plutôt nos forces pour sortir nos frères des prisons et provoquer l'alternance. Malgré nos divergences, restons tolérants et avançons ». C'est bien beau ce que vous dites Madame et ma Présidente, mais êtes-vous interrogée une seule fois sur le comportement de J-P FABRE? Où lui et son parti mettent cette tolérance? Pour avoir dénoncé un de vos comportement vis-à-vis de cette fameuse somme de 30 millions de FCFA où vous même Présidente vous êtes impliquée et malgré l'appel de l'Homme de Dieu, ce Monsieur a chanté des bêtises à la population qui vous avait soutenue hier seulement. Et pourquoi vous autre Madame vous ne vous êtes pas comportée de la sorte. Soyons humble dans la vie, il faut cavalier seul c'est bon, bon vent pour lui. Il n'est pas encore président et il nargue les gens de la sorte et quand ce Monsieur va le devenir nous serons qui devant lui? Qu'il aille au diable. Heureusement qu'il ne le deviendrait jamais. Vous demandez des choses à la population et vous autres vous faites le contraire, ce n'est pas normale. Oui nous n'avons qu'un seul adversaire et donc nous devons unir nos forces pour venir à bout et vous spécialement lui que fait-il?

 8   Atchadam Zewawa | Lundi, 24 Juin 2019
  Quelle réaction du PNP attendez-vous du PNP?D'autant plus que c'est le PNP qui a orchestré tout ce cirque comme d'habitude. Les togolais qui excusent tout à Tikpi et le PNP vont objecter.
Lorsque Ouro-Djikpa du PNP et le PNP refusaient à la C14 de faire meeting à Sokodé sous prétexte que Sokodé n'aurait plus besoin de sensibilisation, c'est la conséquence de ces comportement tribalistes du PNP.
Au fait la théorie du maillage du pays prônée par Tikpi Atchadam est une absurdité que seuls les zouaves au Togo prennent une stratégie. Le maillage du pays selon les communauté de chaque leaders n'est une stratégie de tribalisation de la lutte. C'est une ânerie venant des têtes fêlées du PNP.

 7   Diable | Lundi, 24 Juin 2019
  Réponse à 6-Etiko
  Il faut bien choisir son interlocuteur avant de s' adresser à lui. Pas n' importe qui! Mon frère, tu perds ton temps sur des analphabètes. C'est à dire des gens qui écrivent des choses dont ils ne comprennent pas leur sens.

 6   Etiko | Lundi, 24 Juin 2019
  Réponse à 3-mazama
  Mazama ces gens qui ont hué ANC à Kpalimé sont des chauffeurs Kotokoli de zongo Kpalimé et la scène se dèroulait à la gare routière. Observe bien la vidéo. Nous les gens de Kloto nous sommes tolérants en dépit de quelques chefs ventocrates et égarés qui soutiennent le régime RPT-UNIR-FAT.
Penses-tu que le PNP fait et a fait du bon boulot? Laisse-moi en route car la seule fuite de Tikpi Atchadam constitue le tendon d'Achille de ton parti bien-aimé. As-tu oublié la chanson Atchadam ZEWA devant notre taré Fraude Gnassingbé?????

 5   Tanga | Lundi, 24 Juin 2019
  Analysons les choses correctement!!!
le peuple togolais ne veut pas voire des opposants se critiquer eux-memes et pire devant le media.
Nous voulons l' alternance et ceci avec une opposition unie et soutee!!!

 4   Kadanga | Lundi, 24 Juin 2019
  Réponse à 3-mazama
  Tres belle analyse Mazama!



 3   mazama | Lundi, 24 Juin 2019
  Réponse à 1-yégor
  Vous allez trop en besogne dans vos analyses.

Il n'y a rien de tribalisme dans ce qu'ont subi Fabre et sa bande de corrompus et commerçant politiques à Sokodé. Ceux qui ont fleuri et prospéré dans la rhétorique de la division nord-sud, autant du côté du RPT/UNIR que du côté de l'opposition traditionnelle, ne voient pas que tout cela est aujourd'hui dépassé avec le travail fait par le PNP. Mais les abrutis de l'ANC et ses militants continuent de surfer sur la vague de l'ethnocentrisme.

Je rappelle que Fabre et sa bande, avant Sokodé, ont été hués à Kpalimé. Rien n'a été dit à ce propos. Ils ont subi, après Sokodé, le même sort à Kara, et ce sera la même chose jusqu'à Dapaong. Et il n'y a rien à voir dans le fait ethnique.

Paradoxalement, pour la dernière marche du PNP, on a vu dans le Kloto, des chefs traditionnels, garants des us et coutumes de toute une communauté, menacer de sortir des Abrafos pour faire la peau aux militants du PNP. Là aussi, l'ANC , ses militants et soutiens n'ont pas établi le lien ethnique dans le cas d'espèce. Mais quand il s'agit de Sokodé, on brandi ce chiffon rouge du régionalisme.

Pour votre gouverne, il est utile de rappeler ici qu'avant ces événements, Sokodé est la fédération la plus importante de l'ANC après celle de Lomé. Par ailleurs, Fabre et l'ANC ont toujours été bien accueillis à chaque fois qu'ils allaient à Sokodé et dans toute la région de Tchaoudjo, y compris Bafilo, Mango et Dapaong. Autre élément à souligner, le poids lourd de l'ANC à Sokodé n'est pas un éwé mais bien un kotokoli en la personne de Ouro-Akpo, qui était d'ailleurs de cette délégation chassée à Sokodé comme des malpropres. A ce que je sache, il n'y a pas eu de tri sélectif parmi la délégation de l'ANC consistant à savoir, qui est du sud et qui est du nord. Donc, souffrez qu'on vous dise que ce sont les incohérences de Fabre qui ont conduit à cette situation.

Une autre chose à souligner, c'est que lors de la campagne électorale pour les dernières élections législatives, une délégation du RPT/UNIR conduite par les enfants de Tchaoudjo, à l'image de Foly Bazi, le commissaire Adoyi et autres, a subi le même sort que l'ANC. Ils ont été également chassés de la ville, non pas par des huées mais par une attaque bien organisée par les jeunes de la ville. Mais personne n'a eu à parler de tribalisme. Il s'agissait bien d'une attaque des enfants de Sokodé contre d'autres fils et filles de la même ville.

Ce qu'on peut retenir c'est que, ces deux exemples reflètent en réalité la mentalité qui prévaut à Sokodé, Tchamba, Bafilo, Mango, bref, dans les villes que les savants et intelligents togolais se pressent de qualifier de villes peuplées d'analphabètes, d'inciviques, de nigauds (sic, Zoumaro de l'ANC), de Djihqdistes. Dans ces villes, les gens se basent sur l'intégrité et la confiance qu'ils placent en la personne qu'ils ont en face, et ce, indépendamment de son ethnie, sa religion ou n'importe quel autre critère. C'est ainsi que la ville de Sokodé a soutenu tour à tour, Edem Kodjo, Agboyibor, Olympio, Koffi Goh, Gnininvi, tous du sud du pays, mais aussi Zarifou Ayéva, Tchassona, ces derniers étant des enfants du pays. Mais, tous ces noms aujourd'hui, ajoutés à quelques autres enfants de Sokodé, comme feu Agouda Moumouni de l'UTD, Séyi Memène, Bouaraima Inoussa, Folly Bazi, le commissaire Adoyi etc, sont classés dans les poubelles de l'histoire de notre lutte pour l'alternance politique au pays.

C'est malheureusement le sort qui est réservé aujourd'hui à Fabre et à ses amis, non pas parce que M. Fabre est du sud (un détail qu'il faut d'ailleurs prendre avec beaucoup de précautions), mais tout simplement à cause de ses incohérences. Alors, mes chers les biens pensants de l'ANC, arrêtez de faire la politique de l'autruche et je vous invite à faire une analyse à froid de cet événement, car "il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre".

Il n'y a point de tribalisme dans cela, ni une main invisible du RPT/UNIR comme veulent laisser croire certains. C'est juste un retour de bâtons sur Fabre et son parti qui n'ont de cesse de jouer un double jeu avec le peuple meurtri du Togo.

A bon entendeur, salut!




 2   GNAROU | Lundi, 24 Juin 2019
  Quand nous allons les fesser à SOTOUBOUA on verra ce qu'ils vont dire.....

Ils ne savent même pas qu'ils sont devenus les ennemis du PEUPLE, ces vendeurs d'illusions !

 1   yégor | Lundi, 24 Juin 2019
  Certains croient que ça n'arrive qu'aux autres.
- Gerry TAAMA enfariné en Europe par la diaspora pro-oppo;
- MEBA de la CCIT enfariné en Europe par la diaspora pro-oppo.

Pour ces deux événements, certains avaient applaudi en disant que c'est la démocratie. C'est bien.

Aujourd'hui, c'est leur tour d'être hués et chassés de Sokodé. C'est aussi la démocratie et c'est bien.
Ca sera bête de vouloir prendre pour responsable un parti politique donné. Si la démocratie consiste à enfariner les leaders politique, alors chasser une délégation d'un parti politique est aussi la démocration. Cette dame n'a qu'à fermer sa bouche.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com