AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Grève des médias publics et justice au menu des journaux burkinabè


LOCAL- --

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè de ce jeudi commentent l’actualité liée à des questions de justice, sans oublier la grève de 24 heures organisée, la veille, par le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic).

L’Observateur Paalga (privé) rappelle qu’après son sit-in du mois dernier, le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic) met de nouveau la pression sur le gouvernement pour exiger la mutation des médias publics en société d’Etat (SE).

C’est à juste titre que le confrère arbore : «Sidwaya (quotidien national) et RTB (Radiodiffusion télévision du Burkina) en SE : Nouveau tapage… médiatique du SYNATIC».

Selon L’Observateur, hier mercredi, les membres du syndicat ont observé à la RTB télé un piquet de grève de 24 heures afin d’exiger de l’Etat le respect du protocole d’accord que les deux parties ont signé en décembre 2016.

Pour sa part, le journal Le Quotidien reprend à sa Une, les propos du porte-parole du Synatic, Rufin Paré qui dit : «Nous n’allons plus continuer dans le dilatoire avec le gouvernement».

Aujourd’hui au Faso cite le même responsable syndical qui prévient en ces termes: «Nous passerons à la vitesse supérieur si rien n’est fait».

Ce journal privé revient sur la mort, lundi dernier, de onze personnes gardées à vue dans les locaux de l’unité antidrogue à Ouagadougou, affichant que «les avocats du Faso s’interroge sur les circonstances réelles du drame».

A ce sujet, Le Pays, autre quotidien privé fait observer que «le SYNAF (Syndicat des avocats du Faso, Ndlr) est disposé à accompagner les familles des victimes».

Toujours à propos de justice, L’Observateur Paalga aborde la situation sanitaire de l’ancien ministre, le général Djibrill Bassolé, inculpé dans le procès du putsch manqué de septembre 2015 et objet d’une déclaration rédigée par le président du parti politique Le Faso Autrement, Ablassé Ouédraogo.

Le journal met en exergue: «Santé de Djibrill Bassolé: Ablassé plaide son évacuation pour éviter l’irréparable».




Autres titres
Togo Moto/Permis de conduire : Le NET demande un moratoire de 6 mois 
Togo L’EPAM exclut une quinzaine de personnes au marché d’Adawlato 
Togo Insécurité au Togo : Le PND à l’épreuve des braqueurs 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com