AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Un policier fracasse la tête d’un civil avec la crosse de son fusil à Adidogomé


Faits divers

iciLome | | 6 Commentaires |Imprimer

Le dimanche dernier, dans la zone d’Attigagomé à Adidogmé, tout près du bar Molo Molo, un policier en patrouille aurait frappé la tête d’un motocycliste avec la crosse de son fusil. La vie de celui-ci est en danger.

La scène se passe autour de 21 heures. Les policiers étaient en patrouille, contrôlaient les pièces d’identité. Selon les informations, certains parmi eux se cachaient dans l’obscurité pour créer une sorte de guet-apens aux motocyclistes, afin de les surprendre aux fins de racket.

« Malheureusement deux motocyclistes ne les ont pas vite aperçus car ces agents se dissimulaient dans la pénombre de la nuit. Arrivés (à leur) niveau…, ils ont voulu les feinter, peine perdu pour eux. Dans leur tentative, un des agents avec la crosse de sa mitraillette fracasse la tête de celui qui est derrière la moto », rapporte notre confrère togoscoop.

Conséquence, indique la même source, « Le sang gicla accompagné, selon les témoins, d’une partie du cerveau. La victime baigna dans le sang ».

Les sapeurs-pompiers arrivent sur les lieux, mais très tard. La victime, dont les jours sont désormais comptés, a été finalement transportée au CHU dans la voiture d’une bonne volonté.

A.H.



Autres titres
Togo Relevés de note erronée du Bac II : Les frais de rectification fâchent les parents d’élève 
Togo 5 millions FCFA emportés dans un braquage à Agoè ce vendredi 
Togo Trois blessés dans un accident dans le cortège de Faure Gnassingbé 
Plus de nouvelles




 6   Zambla | Mercredi, 24 Juillet 2019
  L image illustrant le reportage a ete pris en pleine journee alors que l incident se serait passe a 21h. C est ou la verite?
En plus le Togo n est pas en etat de siege. Pourquoi patrouiller si tot la nuit? On ne peut pas patruoiller lorsque la ville est encore en pleine activites, je suis desole.

 5   Tanga | Mercredi, 24 Juillet 2019
  Qui est ce policier? est il toujour dans sa fonction? Si oui pourquoi?

 4   allah | Mardi, 23 Juillet 2019
  Réponse à 2-Kossi
  Quelle sensation !!!!
« Le sang gicla accompagné, selon les témoins, d'une partie du cerveau. La victime baigna dans le sang ».
Le sang giclait de partout avec une partie du cerveau . Et la victime est encore vivante !!!!!!!!!!!!!!

 3   KOFFI | Mardi, 23 Juillet 2019
  Réponse à 2-Kossi
  On voit ta tare intellectuelle. Ceux qui font perdurer les dictatures en Afrique, ce n'est ni nos paysans, ni les illettrés mais plutôt des démis lettrés qui bardés de diplômes conduisent le peuple à sa perte.
L'article est écrit au conditionnel et déja sauf que ta cervelle d'huitre ne fait pas la différence.
Nos politiciens ont de longs jours devant eux grâce à la fibre triballe et ethnique que des tarés comme vous cuisinent tout le temps.

 2   Kossi | Mardi, 23 Juillet 2019
  Réponse à 1-Ght
  @Ght
Pourquoi veux tu qu'un policier qui ne parle pas et ne comprend pas la langue parlé à Lomé puisse considérer ses habitants comme des compatriotes ? Tu dois comprendre qu'une grande majorité des forces de l'ordre et de défense au Togo considèrent les habitants des régions du sud comme des ennemis à abattre et leur vouent une haine viscérale.

 1   Ght | Mardi, 23 Juillet 2019
  Eux aussi ils vivent dans des conditions misérables, ils n'arrivent pas à subvenir aux besoins de leur famille. Ils savent bien la source de leur misère. Au lieu d'affronter ce régime de dictature ils préfèrent attaquer cette pauvre population. Quelle honte
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com