AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Des instituteurs veulent se faire entendre après un an de travail sans salaire


Société

iciLome | | 8 Commentaires |Imprimer

Ils sont décidés à user de tous les moyens pour se faire entendre. Ces enseignants sans salaire, engagés depuis 2018 après leur formation à l’Ecole normale des instituteurs (ENI), sont sur le point d'exprimer leur mécontentement face à leur situation précaire qui ne semble pas interpeller les autorités togolaises.

Bientôt la rentrée des classes, ces instituteurs, également parents d'élèves, se demandent comment ils s’organiseront pour assurer une bonne rentrée à leurs enfants. Après avoir travaillé durant 1 an sans salaire. Sans compter que par ailleurs, ils affirment être constamment sous la menace des propriétaires des maisons qu'ils ont louées.

Selon le quotidien LIBERTE, dans sa parution de ce 19 août 2019, ces instituteurs n’ont reçu qu’une avance sur salaire de 3 mois ce juin 2019. Ils indiquent ne pas comprendre l’indifférence qu’affiche l’autorité face à leur situation.

« Notre situation est très déplorable, surtout ceux qui ont des enfants et des femmes….Avec quoi préparer la rentrée de nos enfants si nous avons travaillé pendant 1 an sans salaire ? », se demande un enseignant.

Et à un autre d’ajouter : « Si ce n’est pas pure hypocrisie, comment on peut attendre de bons résultats d’un enseignant en le maintenant affamé presqu’une année durant ? C’est vraiment horrible. Les gars, crions haut à qui veut l’entendre. Faute de moyens, certains parmi nous sont cloués au poste, mais soyons en sûrs que nous serons de chœur et en union de prière. Il n’y a point de liberté sans lutte, nous en sommes tous convaincus, alors passons à l’action », a-t-il lancé.

A cet effet, ces enseignants ont prévus dans les jours à venir des actions pour interpeller le ministre en charge de la Fonction publique à prendre en compte leurs doléances, afin que leur situation soit réglée.

Pour l’heure, aucune information précise n’est donnée en ce qui concerne les types d’actions qu’ils prévoient de mener à l’endroit de l’autorité pour se faire entendre. Mais ce qui est sûr, ils n'entendent plus rester les bras croisés et attendre l'autorité.

« C’est un combat légitime, car il y va de l’intérêt suprême de notre chère patrie qu’est le la Terre de nos aïeux. Cela aura d’ampleur, j’en suis certain, au point de bannir même cette vilaine tradition qui consiste à affamer son semblable des mois avant rémunération au poste, surtout dans notre secteur de l’éducation qui est d’ailleurs un secteur clé, mais foulé au pied », a indiqué un autre enseignant.







Autres titres
Liberia Drame: 28 pensionnaires d’un centre scolaire coranique meurent dans un incendie 
Togo Permis de conduire obligatoire : La plaidoirie d’Éric Dupuy en faveur des Zémidjan 
Bénin Eclairage public: plus de 10 mille lampadaires solaires pour plusieurs localités 
Plus de nouvelles




 8   Le PATRIOTE 228 | Mercredi, 21 Août 2019
  Réponse à 1-GNAROU
  Donc toi tu trouve que c'est patriotique qu'un enseignant soit payé après 17 mois de Travail ? serait tu un comique ou a tu perdu toute tes neurones ?
pendant 17 mois il ne va pas mangé ta tête ? ses enfants ne vont pas mangé ? le louer c'est gratuit ? ou doit il allé braquer avant ? le concept de travailler c'est d'être payé !!

il est ou le patriotisme quand les valeurs de la république sont bafouer par des énergumène comme toi aussi bête les un que les autres.

Le Patriote , Vive le Togo , Vive la République

 7   GNAROU | Mardi, 20 Août 2019
  Réponse à 6-akansa
  Donc vous regrettez dejà EYADEMA??

Pourquoi vous avez crée des problemes sous son regime alors ??

 6   akansa | Mardi, 20 Août 2019
  Réponse à 5-GNAROU
  oui faure fait des efforts surhumains dans les tourismes sexuels pour resoudre les problemes des togolais.

en claire mon frere aucun pays ne peut etre gerer efficacement qu en ayant les pieds sur terre alors que votre bonhomme de faure est tout le temps dans les avions hmmmm loues. tu te rend compte louer un avion quelque soit sa taille ca coute combien?

nous comprenons votre position mais il faut que le concerne fasse un minimum . avec eyadema ce netait pas rose mais a certains moment les gens arrivaient a comprendre et retenir leur larmes.

 5   GNAROU | Lundi, 19 Août 2019
  Réponse à 4-Franck
  Franck , ces enfants qui tuent l'economie à travers les marches de l'opposition nous obligent à payer à temps .
Tu vois mon ami, le gouvernement ne fait pas la magie..
On partage ce qu'on a crée en économie....

FAURE fait des efforts parfois surhumains !!

Il n'ont qu'à manger democratie on va voir .




 4   Franck | Lundi, 19 Août 2019
  Mr Gnarou égal à lui même, aussi bien il tue il arrange aussi, très subtile dans ses propos sinon j'allais dire que moi aussi j'ai eu mon premier salaire après douze mois de travail, seulement ce n'est pas la même époque, la fonction publique reste et la même chose à travers ces époques

 3   ???? | Lundi, 19 Août 2019
  Réponse à 1-GNAROU
  PUTAIN DE MERDE

GNAROU, T'AS MANGÉ KOI PENDANT CES VACANCES et T'ES PARTI OÙ, POUR REVENIR SUR CE SITE AUSSI SATANIQUE ???


 2   blablabla | Lundi, 19 Août 2019
  Réponse à 1-GNAROU
  Un peu de patriotisme? Seriez-vous malade?

 1   GNAROU | Lundi, 19 Août 2019
  J'ai touché mon premier salaire à la fonction publique apres 17 mois de travail !!

Un peu de patriotisme cher enseignants .

Que les dirigeants diligentent rapidement les dossiers de ces enseignants togolais en vue du payement effectifs des salaires .

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com