AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Collecte d’ordures ménagères, une activité qu'embrassent des jeunes en chômage à Lomé


Société

iciLome | | 6 Commentaires |Imprimer

Avec un taux de chômage très élevé dans le pays, plus de la moitié de la population togolaise, notamment la jeunesse se livre à toute sorte d’activités informelles. Aujourd’hui à Lomé, nombreux sont ces jeunes qui, lassés par le poids du chômage, prennent des initiatives, avec de petits boulots.

Nombre d’entre eux ont opté pour la collecte d’ordures ménagères. De par leurs activités, ils participent également au développement du pays, puisqu’ils se chargent de débarrasser les ménages, d’ordures et de rendre les quartiers propres.

Organisés en de petits groupes de trois ou quatre personnes, parfois derrière leur pousse-pousse ou sur leur tricycle, ils se rendent de maison en maison sous contrat dans le but d’honorer leur engagement. Loin d’être un travail aisé, ces jeunes font face à beaucoup de difficultés, surtout qu’ils travaillent avec des outils rudimentaires.

« Nous sommes ceux qui, d’une manière ou d’une autre, rendent propre vos maisons, mais il y en a qui nous manquent de respect. Ils trouvent que nous menons une activité de personnes de bas étage. Mais je peux vous le dire, tant que nous arrivons à subvenir à nos besoin avec ce que nous faisons, nous en sommes fiers », a témoigné un ramasseur d’ordures rencontré à Adidogomé.

Selon le responsable de ce groupe, Amen K., ce sont les circonstances qui amènent à faire cette activité. « Sinon, dans un pays normal, avec ma licence, je peux trouver aussi quelque chose à faire autre que ce que je fais actuellement, devant vous, dans votre quartier », a-t-il souligné, avant d’ajouter : « Nous accomplissons ce travail malgré nous, puisque c’est un travail pour lequel nous nous sacrifions beaucoup pour peu de rémunération ».

Et un autre membre du groupe, Eli, de renchérir : « Bien que nous parvenions à subvenir à nos besoins et à prendre soin de nos familles grâce à ce travail, nous sommes, nous-mêmes, cependant inquiets pour notre santé, parce que nous sommes loin de respecter les règles élémentaires d’hygiène ».

Ces jeunes qui se démerdent tous les jours pour rendre l’environnement sain, sont de potentielles ressources que des bonnes volontés peuvent aider à s’organiser pour mieux rentabiliser leurs activités.


Agathe K. (Stagiaire)



Autres titres
Liberia Drame: 28 pensionnaires d’un centre scolaire coranique meurent dans un incendie 
Togo Permis de conduire obligatoire : La plaidoirie d’Éric Dupuy en faveur des Zémidjan 
Bénin Eclairage public: plus de 10 mille lampadaires solaires pour plusieurs localités 
Plus de nouvelles




 6   GNAROU | Lundi, 19 Août 2019
  Je n'ai pas dit que tu etais idiots !! Loin de là .
Ce sont tes ecrits qui le disent.

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 5   ???? | Lundi, 19 Août 2019
  L'IDIOT, QUI EST CE ???

MOI ???

réfléchies avant de me RÉPONDRE frerot.

 4   GNAROU | Lundi, 19 Août 2019
  L'OIT estime le taux de chômage à 3% au Togo .
Je le dis et je le repete !

Assez de discuter avec des idiots !!

 3   ???? | Lundi, 19 Août 2019
  Réponse à 1-GNAROU
  Le taux de chômage au Togo est de 50 %de la population selon Les statistiques de L'OIT au lieu des 3% de Gnarou.

Gnarou tes infos tu vas les chercher OÙ ???

Tu dis

Il n'y a pas de sot metier! Mais il y a des metiers reservés aux autres.

Aux autres se sont QUI ???

T'ES ENFANTS ???

MA PAROLE, QU'EST CE QUE J'AIMERAIS TE CHOPPER TOI ???

SALE CONNARD DE GROSSE MERDE.

 2   Affivi | Lundi, 19 Août 2019
  La mairie de Lomé ne pourrait pas les épauler en leur offrant du matériel motorisé ?

 1   GNAROU | Lundi, 19 Août 2019
  Avoir une licence sans qualification professionnelle n'ouvre pas au marché du travail décent !

Ils sont pleins ces togolais avec une licence ou une maîtrise en poche sans qualification professionnelle .

On devrait fermer certaines facultés de l'université au Togo pour les transformer en centres de formation professionnelle .

Nous avons besoin de bons carreleur, de bons Electriciens, de bons maçons plus que ces maitrisards et licenciers en histo-geo et autres conneries qui viennent gonfler inutilement le nombre de " chômeurs " !!

Les statistiques de l'OIT disent qu'il y a 3% de chômage au Togo ! C'est le plein emploi dans le pays .

Il n'y a pas de sot metier! Mais il y a des metiers reservés aux autres !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com