AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Revue de presse du lundi 19 août 2019


PRESSE- Presse togolaise

iciLome | | Commenter |Imprimer

A la Une : la police fiscale de lutte contre la corruption, le blanchiment et le financement du terrorisme

« Police fiscale de lutte contre le financement du terrorisme : La mise en place de l’arsenal de répression se poursuit », pointe le quotidien Liberté.

« Police fiscale. C’est la nouvelle trouvaille du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame. L’annonce a été faite le samedi 17 août 2019 », rappelle Liberté.

« Une Police fiscale pour lutter contre la corruption, le blanchiment et le financement du terrorisme. Telle est la raison officielle évoquée. Mais il faut le souligner d’entrée, l’intitulé de ce nouvel organe de répression prête à confusion, puisque d’ordinaire, une Police fiscale enquête sur les mauvais comportements des contribuables vis-à-vis de la fiscalité », ajoute le journal.

« (…) Selon le site de propagande du régime, relève Liberté, la Police fiscale annoncée est un dispositif qui fait partie de la nouvelle loi sur la sécurité intérieure. Autrement dit, il sera question pour cette police de traquer ceux dont les comportements seraient considérés comme un danger pour le pays. On peut donc craindre le pire ».

Le Correcteur, pour sa part, s’interroge : « Quelle police fiscale pour un Togo truffé de corrompus policiers ? » « Mais on ne saurait demander mieux, car la police togolaise a elle-même besoin d’un sérieux coup de balai, depuis le haut lieu jusqu’au moins gradé de la hiérarchie ».

Egalement dans les journaux togolais, bilan des contestations populaires provoquées par le PNP il y a deux (2) ans

C’est Courrier de la République qui en parle : « (…) Ce jour du 19 août 2017, le Togo avait l’air d’un pays en insurrection. Les grandes villes du pays étaient toutes dans la dynamique de faire plier le système.(…) Lomé, Kpalimé, Anié, Sokodé, Bafilo, Mango, Dapaong et c'étaient dans l’absolue ferveur de ce qui avait ressemblé à la guérilla urbaine. (…) Lourd reste aujourd’hui le bilan (…) ».

Edem A.



Autres titres
Togo Revue de presse du mercredi 18 septembre 2019 
Togo Revue de presse du lundi 16 septembre 2019 
Togo Presse togolaise/Amour et chagrin : 2020 ou le syndrome de la tentative de justification logique d’une situation illogique 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com