AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Justice, sport et sécurité au menu des journaux en ligne burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les médias en ligne burkinabè visités par APA ce samedi, commentent l’actualité marqué par le procès du putsch manqué de septembre 2015, sans oublier le sport et la question sécuritaire.

Lefaso.net rapporte que les plaidoiries du procès du putsch de septembre 2015 ont pris fin ce vendredi, 23 août 2019 avec les avocats de Me Hermann Yaméogo et Léonce Koné.

Selon le confrère, l’audience reprend le lundi 26 août 2019 avec la « la divulgation de la liste des questions du Tribunal», précisant qu’il s’agira pour les juges de réagir à des questions dont les réponses vont impliquer la culpabilité ou non de chaque accusé.

Pour sa part, Wakatséra.com relate que le Bâtonnier sénégalais, Me Yérim Thiam, a plaidé pour l’acquittement des accusés Léonce Koné, ex-deuxième vice-président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) et Me Hermann Yaméogo, président de l’Union nationale pour le développement et la démocratie (UNDD).

A en croire le journal en ligne, l’avocat a indiqué qu’«à aucun moment, dans le livre de l’ex-Premier ministre sous la Transition, le général Yacouba Isaac Zida, il n’est ressorti que ses deux clients sont mêlés au coup de force avorté qui a fait 15 morts».

En sport, ce site d’information renseigne que « les Etalons (du Burkina Faso) convoqués pour un match amical contre le Maroc le 6 septembre ».

A ce sujet, Fasozine.com titre : «Les 27 Étalons convoqués par Kamou Malo pour son 1er match face au Maroc», là où LeFaso.net mentionne : «Match amicaux des Étalons A : Kamou Malo dévoile sa 1ère liste».

Le média cité en second lieu, revient sur la situation sécuritaire dans un article intitulé: «Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité».

Pendant ce temps, Burkina24.com fait remarquer que des coups de feu ont été entendus dans la nuit du 22 au 23 août 2019 au centre-ville à Ouagadougou.

«Selon les informations obtenues par Burkina24, ils provenaient de l’une des casernes situées dans la ville », écrit Burkina24.com avant d’indiquer que «des militaires expriment leurs préoccupations à la hiérarchie».



Autres titres
Togo Au cœur du ghetto, les femmes transformatrices de poissons luttent pour leur survie 
Maroc Politique, sécurité et agriculture au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal La marche de l’opposition pour la transparence des contrats pétroliers à la Une au Sénégal 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com