AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Prof Komi Wolou : « La candidature unique n’est pas la seule option pour remporter l’élection en 2020 »


Politique

iciLome | | 10 Commentaires |Imprimer

Contrairement à d'autres leaders de l'opposition qui parlent de la candidature unique face à Faure Gnassingbé en 2020, le Secrétaire national du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR), Prof Komi Wolou, quant à lui, pense que c’est une erreur si on considère que c’est la seule option qui peut permettre à l’opposition de gagner.

Cette intervention de ce leader politique dont le parti est membre de la C14, vient élargir le débat s’il faut parler des stratégies de l’opposition pour le compte de la présidentielle de 2020. Pour lui, ce n’est pas judicieux de faire croire que sans la candidature unique, l’opposition togolaise va forcément échouer à ces élections.

« C’est une erreur de penser que la seule option pour remporter l’élection est la candidature unique. Donner l’impression que sans cette candidature unique, on va forcément à l’échec, n’est pas judicieux », a déclaré l’opposant dimanche sur Pyramide FM.

Il a poursuivi : « Quand on fait de mauvais diagnostics, on aboutit toujours à de mauvaises solutions ».

Il est à noter que sur le même sujet, le leader du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Me Yawovi Agboyibo, a indiqué que « la polémique sur la question de savoir si l’opposition doit aller au scrutin présidentiel avec une candidature unique ou non est un débat stérile dès lors qu’il est évident que sans un préalable déverrouillage approprié des institutions en place, le résultat sera pareil à celui des élections locales ».

Selon certains observateurs, il convient que les opposants togolais s’asseyent pour élaborer plusieurs stratégies afin de renverser le pouvoir en place et obtenir l’alternance à l’issue de l’élection présidentielle de 2020.

S’agissant toujours de la candidature unique de l’opposition face au parti au pouvoir, certains partis politiques, notamment ‘SANTE DU PEUPLE’ a proposé que l’opposition toute entière s’aligne derrière un candidat apolitique contre le régime en 2020. Mais, cet aspect du débat n’a pas vraiment été nourrit par les opposants togolais.

Pour l’heure, le peuple togolais attend de voir la force de frappe de l’opposition à un tournant décisif (2020) face à un régime qui les a dribblé deux fois de suite aux élections législatives et locales.

Nicolas K



Autres titres
Togo Jean-Pierre Fabre : « Je ne pourrai jamais imaginer que ça viendrait d’une collègue de l’opposition » 
Togo Jean-Pierre Fabre "n’est pas rancunier" 
Côte D'Ivoire 19 septembre 2002–19 septembre 2019: depuis l’étranger, Guillaume Soro fait le point et lance un appel aux Ivoiriens et au pouvoir 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 10   montogo | Mardi, 10 Septembre 2019
  Réponse à 1-Avouantheboss
  pourquoi vous etes si attache a ce prince qui passe sont temps a voyager?

on ne gere pas un pays de lavion ou de letranger .....

 9   Etiamé | Lundi, 9 Septembre 2019
  Réponse à 1-Avouantheboss
  Je n'ai jamais compris cette opposition togolaise. Vouloir une chose et en même temps son contraire. On dirait des gamins. Avouantheboss laisses ces paresseux d'opposants, ils n'ont qu'à choisir leur candidat unique on va leur faire ça propre notre élection à un seul tour. hahahaha!!!!

 8   Etiamé | Lundi, 9 Septembre 2019
  Il a poursuivi : « Quand on fait de mauvais diagnostics, on aboutit toujours à de mauvaises solutions ». Quand on crie au voleur après s'être fait laminé à chaque élection c'est faire un bon diagnostique? Restez là à ânonner en longueur de journée, ne vous posez pas les bonnes question. 2020 c'est bientôt

 7   Issifou | Lundi, 9 Septembre 2019
  Candidature unique, multiple et déverrouillage des institutions, nos dirigeants politiques n'ont pas, après plus d'un demi siècle avec ce système, compris que nous sommes mal partis dans un modèle de gouvernance politique calqué exactement sur ceux de la plupart des pays occidentaux avec lesquels nous ne portageons pas naturellement la même culture. Faute d'avoir élaboré des modèles propres à nous et de n'avoir pas su adapter les modèles étrangers à nos cultures africaines, nous sommes condamnés à tourner en rond au grand bonheur des profiteurs de cette situation et à la désolation des peuples abandonnés à eux-mêmes. Où sont nos universitaires et à quoi servent nos universités qui semblent ne fabriquer que des opposants au système pour la forme d' orner les appareils des partis politiques stériles?

 6   Sentinelle | Lundi, 9 Septembre 2019
  Réponse à 1-Avouantheboss
  Tant qu'on est la pourquoi vous ne nous dites pas que Faure est age de "un an" dans la nouvelle republique. N'est ce pas qu'il est ne de nouveau avec la nouvelle constitution. Avec ses raisonnements, ce sont vos villages qui manquent d'electricite, d'hopitaux, et d'ecoles.

 5   SacréeC ? | Lundi, 9 Septembre 2019
  "Il a poursuivi : « Quand on fait de mauvais diagnostics, on aboutit toujours à de mauvaises solutions »."
Le prof Wolou à vu juste sauf que depuis l'avènement du multipartisme au Togo en 1990, l'opposition n'a jamais pu diagnostiquer le mal qui l'empêche d'arriver au pouvoir. Aucun parti politique de l'opposition n'a su représenter une alternative crédible au Rpt/Unir aux yeux de la communauté nationale et internationale.
Un parti politique doit être une INSTITUTION. Et à ce critère, seul UNIR peut répondre.
Tout ce que nous appelons pompeusement 'partis politiques de l' opposition ' ne sont rien d' autres que des regroupements d'individus pleins de tribalisme, régionalisme et de vengeance.
Le verrouillage des institutions dont parle les opposants à leur longueur de journée n'explique pas à lui seul leur échec sinon les Gambiens, les Congolais et les Nigérians (sous Goodluck Jonathan) n'auraient pas pu obtenir leurs alternances respectives parce que les institutions étaient plus verrouillées dans ces pays qu'au Togo.
Les togolais sont mûrs politiquement.

 4   Sentinelle | Lundi, 9 Septembre 2019
  Réponse à 3-OBSERVATEURS
  Mon frere, vous avez tout compris. Mais Blaise avait verrouille plus que ca. Il est ou maintenant. Il avait pourtant gagne les elections presidentielles a 85%, detenir une majorite ecrasante a l'assemblee nationale et aux municipales.

 3   OBSERVATEURS | Lundi, 9 Septembre 2019
  Je vois que les opposants disent tous la même chose. On dirait que certains journalistes plutôt ne comprennent pas bien la situation. Le jeu électoral est totalement verrouillé avec les institutions aux ordres du pouvoir en place. Qu'on ait un seul candidat ou mille candidats de l'opposition face à celui du pouvoir, le résultat est connu d'avance si on ne revoit pas situation qui prévaut actuellement. Ceux-là mêmes qui se disent journalistes et qui essayent de semer la confusion par rapport aux propos des opposants, ont pour seul but de diviser plus et d'affaiblir plus l'opposition.

 2   Avouantheboss | Lundi, 9 Septembre 2019
  Je crois, et j'en suis persuadé, que les militants du parti "SANTE DU PEUPLE" doivent s'intéresser et s'occuper sérieusement à la santé mentale de Président, Dr. Georges William KOUESSAN. Ce type, et son ami le Djihadiste en fuite, ont besoin de toute urgence, d'un dépannage mental, à distance, pour peu qu'ils soient hautement contagieux!!!

Oui, soyons sérieux! On a mis ce pays à feu et à sang, égorgés des militaires, pour exiger un scrutin présidentiel à deux tours. Une fois acquis, on fait du rétropédalage pour prôner la candidature unique de l'opposition!!! De toute façon, rien ne m'étonne plus dans la stratosphère de notre opposition. C'est juste une bande d'essayistes qui s'initient maladroitement à la politique. Avec ces bonhommes, UNIR n'a point besoin d'effort!!! La partie est gagnée sur tapi vert!!!

Rendez-vous en 2030!!!

 1   Avouantheboss | Lundi, 9 Septembre 2019
  Comme toujours, l'opposition Togolaise ne m'étonnerait jamais assez!!!

Comment, après avoir fait du scrutin présidentiel à deux, la condition sine qua non de la démocratie véritable au Togo, en français terre à terre, condition sans laquelle cela ne pourrait pas être une démocratie, ces gougnafiers tergiversent encore sur l'aventure de la candidature unique et inique!!! Au Togo, l'opposition est tombée sur la tête. Au lieu de se remettre sur les pieds après cette chute malencontreuse, l'opposition se complaise dans cette posture renversante, et marche sur la tête!!!

Le PREMIER mandat de Faure 2020 - 2025, sous la nouvelle Constitution est GARANTI!!! Une, je parle bien du tout PREMIER mandat de Faure, 2020 - 2025!!! Même parmi nous, quelques faiblards en "mots justes", pensent que Faure va postuler pour un quatrième mandat!!! Non!!! Il n'y a rien qu'il puisse faire dire cette aberration!!! Faure va postuler pour son PREMIER mandant sous la nouvelle Constitution! N'en déplaise au néophytes du Droit Constitutionnelle!!!

UNIR est en MARCHE pour son PREMIER mandat 2020 - 2025!!! C'est clair!!!
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com