AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Chronique de Kodjo Epou: 2020: un challenger sérieux dans la course


Politique

iciLome | | 34 Commentaires |Imprimer

Celui qui vient d’annoncer sa candidature pour la présidentielle de 2020 a fait carrière - toute sa vie – au sein des institutions financières internationnales, la BCEAO à Dakar et le FMI à Washington DC. Ce Togolais, Gamessou Pierre Kpodar peut, sans trop forcer, revendiquer le grade d'économiste et de professionnel des finances de grande carrure. Un atout pour le candidat? Techniquement, oui. Mais la réputation mitigée que véhicule le Fond Monétaire International au sein des sociétés africaines trop souvent victimes des ajustements structurels peut créer un sentiment de réserve ou de méfiance chez certains vis-à-vis de cet ancien Chef de Mission de ladite institution. Pour les habitués de son entourage, Kpodar est un homme accompli, doté de convictions fortes qui font voir en lui un homme d’état capable de relever le Togo. Le candidat propose de mettre son mandat sous le signe d’une transition, pourquoi pas avec une assemblée constituante qui dote le pays d’une nouvelle Loi inspirée de 1992.

Par Kodjo Epou

Ekoué Pierre Gaméssou Kpodar possède des arguments de valeur pour rassurer ceux qui pourraient voir le FMI à travers sa personne et sa candidature. Primo, il n'est pas un fonctionnaire détaché par l’institution pour restructurer un Togo en difficulté. Secundo, il a par contre, grâce à ses nombreuses expériences, une parfaite connaissance de ce qu'est une mauvaise gouvernance par rapport à la bonne; il maîtrise les choses à faire et celles à ne pas faire lorsqu’on veut éviter pour un pays l'intervention du FMI, avec ce que cela comporte, dans la plupart des cas, comme mesures restrictives et anti-sociales. Tercio, il n'est pas candidat pour défendre les intérêts de l'extérieur. Le mieux-être des populations de son pays qui n’ont que trop végété dans la misère, c’est ce qui motive son engagement. Dès lors, sa carrière au FMI devient, entre ses mains, un outil de bonne performance, une arme de bonne gouvernance. La parfaite maîtrise des grands enjeux économiques africains et mondiaux fait de lui une personne aux ressources inestimables, comme cela se doit par ces temps de dégradation sévère de nos systèmes de gestion des affaires publiques. Tout Etat soucieux de compétir et de se mettre en orbite en vue d'affronter les défis présents et futurs doit être nécessairement gouverné par un souci permanent de résultats palpables.

La soixantaine, après trois décennies passées au FMI, organisation dont il s'est libéré en optant pour une retraite avancée, il fait partie de ces maillons sûrs dont le Togo aura besoin s'il veut amorcer son décollage après que le pays aura tu définitivement ses atermoiements politiques. Il reste convaincu, par l’expérience, que le développement, pour être durable doit respecter des critères de rigueur dans la gestion, en dehors des voies de l'improvisation et de la grande corruption. Au plan politique, Kpodar Gamessou est resté loin mais aussi proche des soubresauts de sa terre natale. Il n'a d'affiliation avec aucun parti, même s’il s'est rapproché, ces derniers temps, de la grande Coalition de l'Opposition, la C14. L'homme qui n'a pas, par conséquent, pris part aux problèmes politiques de son pays peut toutefois, grâce à ses nombreux acquis tecniques et financiers de par le monde, valablement prendre sa part dans les solutions qui seront, demain, essentiellement d'ordre économique. C'est en cela qu'il représente la ligne d'un Candidat de communion nationale. Il croit fortement que le citoyen constitue la première richesse d'un pays, peu importe son rang social, son appartenance politique ou sa provenance ethnique. Comme tel, il doit, le citoyen, être préparé, motivé, à se muer en artisan de son propre développement. Tout ce qu'on entreprend pour lui, forcément, échoue sans lui.

Ce sont-là les aspirations saillantes du candidat par rapport à l’imbroglio togolais, ce qui le situe au centre, c'est-à-dire au point de convergence de toutes les volontés sincères qui veulent se joindre à lui pour relever le pays. Sa vision du Togo le rapproche des revendications ayant trait à la nécessité d'une alternance politique, corollaire de l'émergence sur l'échiquier national d'hommes nouveaux, mieux formés aux nouvelles techniques du développement et de l'entreprenariat privé, des acteurs nantis, pas seulement de diplômes mais d'idées novatrices capables de créer dans le pays une dynamique participative, un nouvel enthousiasme empreint d'espoir. Il soutient la thèse d'une corrélation entre transparence et développement. C’est pourquoi, pense cet ancien du FMI, un pays qui veut émerger par le travail de ses propres enfants ne doit tolérer que sa classe dirigeante soit le symbole de richesse frauduleuse, de privilèges indus et de dépravation morale. Ce sont des vices ravageurs. Aussi considère-t-il tout pouvoir autocratique où tout part et revient à un seul homme (fort et craint) comme étant d'essence exclusive et de nature à étouffer l'éclosion du génie créateur chez l'individu.

Un exemple qui reflète l'opinion de cet ancien Chef de missions du Fonds Monétaire International: il est de ceux qui, au plus fort de la crise post Août 2017, ont toujours pensé que le Togo a droit à une alternance mais que Faure Gnassingbé devra rester aux affaires jusqu'au terme de son troisième mandat avant de transférer, en 2020, le pouvoir à un nouveau président élu à travers un scrutin transparent et démocratique. Ceci d'autant qu'il est impérieux de créer au Togo les conditions d'une paix sociale et d'aller à la rencontre de la volonté que notre peuple souverain exprime depuis 1990, la volonté d'accéder à une alternance politique pacifique. Kpodar Pierre Gamessou est un leader issu de la Diaspora et croit fortement que le Togo, pour se (re)construire, doit faire appel à ses fils et filles valeureux de tous les bords, de toutes les horizons et de tous les chemins de la vie. C’est à ce prix que le pays peut mettre fin à ses errements et, conséquemment, renaître durablement de ses cendres”.

A un poste de responsabilité, au sommet de l'état, “mon engagement ira à une gouvernance rigoureuse où il n'y aura pas de place pour quiconque voudra magnifier le vice. Je suis partisan d'un changement qui redonne à notre pays les fondamentaux de son indépendance, qui sauvegarde aussi bien les intérêts des entreprises locales qu'étrangères, en favorisant un environnement des affaires totalement restructuré qui attire les investissements étrangers” c'est à travers ce canevas que monsieur Kpodar entrevoit toute politique visant à rendre compétitive l'économie togolaise, à combattre le chômage chez les jeunes et endiguer la corruption endémique car, affirme t-il, ce sont ces facteurs qui alimentent la perte de confiance des populations vis-à-vis de leur propre état.
Il va sans dire que l'ancien fonctionnaire du FMI, ouvert sur l'Afrique et le monde, est suffisamment outillé pour relever un pays en grande difficulté économique. Son indépendance vis-à-vis des protagonistes de la crise politique togolaise est un atout considérable dans un environnement chargé de tendances lourdes, de contraintes pesantes diverses. Le Togo d'aujourd'hui est un pays déstructuré au triple plan politique, économique et social … C'est une sorte de plan Marshall qu'il faut si l'on veut remettre le pays sur les bon rails, c'est cela le constat formel de l’expert. Aussi veut-il incarner un sursaut national porté par le mouvement indépendant Gamessou. Il a la ferme conviction que les affaires de la cité ne doivent pas être traitées avec indifférence et désinvolture, sur fond de discours d'apparât et de cosmetiques politiciens sans lendemain comme on le constate aujourd'hui.

Tempérament pondéré, verbe mesuré, regard serein, air calme drapé dans une allure qui rassure. A première vue. Profil dont transparaît, chez l'homme, trois vertus cardinales: modération, rigueur et opiniâtreté. lesquelles vertus, ensemble, donnent lieu à ce qu'on peut qualifier de complexité positive. L'apparence peut tromper. Un homme débonnaire, bienveillant et même accommodant mais, il n'en demeure pas moins que Kpodar soit d'une fermeté inébranlable sur ses convictions, intransigeant sur les priorités qu’il sait établir avec génie. Quand il en vient à l'intérêt général, au rapport avec l'argent public, il campe sur ce qui le caractérise le plus: l'intégrité morale. Sa longue carrière d'économiste et de financier, c’est sa principale source d'inspiration. L'argent, désormais maître du monde d'aujourd'hui, doit être respecté et doit aller de pair avec la bonne moralité, pense-t-il. D'un coeur compatissant, toujours attentif aux conditions de vie des moins fortunés, les plus vulnérables comme on les appelle dans le langage courant à Bretton woods. Il se préoccupe de toute situation qui concourt à créer ou aggraver la grande pauvreté chez les acteurs économiques de premier plan que constitue – il en est convaincu – la population d'un pays.

Kpodar affirme avoir fin prêt un projet de société porteur à proposer à ses compatriotes et aux partenaires du Togo. C’est donc un candidat aguerri, gorgé d’experiences qui propose ses services et que les Togolais auront à découvrir; ils verront combien cet homme pratique l’humilité, la bonté et l’esprit du consensus. Mais un homme qui conserve la fermeté dans la tolérance, la clairvoyance dans l’indulgence et la rigueur dans la justice. Pour ce fervent croyant, la famille doit être le levier moral de la société et le tremplin sublime de la nation. Kpodar est marié et père de trois(3)enfants.

Voilà pour l'homme et ses compétences. Tout y est pour recréer l'espoir. Reste qu'au Togo, gagner une élection est une chose, jouir de sa victoire en exercant la réalité du mandat des électeurs en est une autre. Entre les deux, depuis la nuit des temps, se trouve un océan insondable dans lequel le candidat Gamessou devra ramer de toutes ses forces. Il devra, après avoir ratissé large parmi les décus de tous les bords, ameuter le monde pour un but de sédition. Ce n'est point, pour lui, rêver de dinosaures car, les prémices de tous les possibles se trouvent dans son curriculum.

Kodjo Epou
Washigton DC
USA

L'AUTEUR
Kodjo Epou
Washigton DC
USA


Autres titres
Togo Jean-Pierre Fabre : « Je ne pourrai jamais imaginer que ça viendrait d’une collègue de l’opposition » 
Togo Jean-Pierre Fabre "n’est pas rancunier" 
Côte D'Ivoire 19 septembre 2002–19 septembre 2019: depuis l’étranger, Guillaume Soro fait le point et lance un appel aux Ivoiriens et au pouvoir 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 34   fantasmagoric | Samedi, 14 Septembre 2019
  Réponse à 33-Comptage
  Continuez votre litanie "libérer", votre chère patrie. Parce que dans votre corpus d'opposition de MERDE, les autres sont des envahisseurs alors que votre groupuscule de fainéants se la coule douce ailleurs, attendant des jours meilleurs.

Diantre des compatriotes? On dit qu'il y a un ennemi commun à toute l'Afrique de l'Ouest, Boko Haram avec une jonction avec le banditisme, qu'en dites-vous avant de penser à la mangeoire déguisée (pouvoir )?

Silence de cathédrale ! !

 33   Comptage | Vendredi, 13 Septembre 2019
  Je viens juste de lire l'article. Je ne vais pas polémiquer sur les interventions des uns et des autres. Si on nous parle d'ethnicisme et consorts, il faut pas avoir la mémoire très courte. Nos mobilisations récentes, du nord au sud, de l'est à l'ouest ont démontré que l'ethnicisme qu'évoquent souvent ou même toujours les tyrans et leurs alliés ne sont que "diversions-inventions". Aujourd'hui, tout est clair que les togolais sont très unis plus qu'on le pense: quelle fierté! Cette arme est émoussée. Donc nous n'avons pas du temps à perdre pour ces genres de débats stériles.

La question à notre sein maintenant est que faire? Les réponses sont à discuter au sein de notre groupe stratégique et d'orientation, non sur la place publique. Les idées et conclusions essentielles seront pas partagées de toutes les façons.

Nous devons éviter de nous intéresser au maximum des questions de diversions que le RPT/UNIR déversent sur la place publique pour nous distraire notamment la candidature de telle ou de telle personne: cette technique dormante doit être connue maintenant. Il est à savoir qu'aucun, je dis bien aucun candidat du régime ne peut remporter une élection libre et transparente au Togo. Alors, ce que nous devons rechercher:

- les réformes notamment électorales, maintenant et tout de suite; ne pas attendre à la dernière minute
- l'unicité d'action des partis politiques et de la société civile
- l'organisation du processus électoral: du début à la proclamation des résultats. Il faut avoir nos représentants dans tous les bureaux de vote. L'expérience des locales doit nous orienter. Notre solidarité évitera les intimidations.
- il peut y avoir refus d'accréditation d'observation des élections à quelques organisations, cependant, la mise en place des mesures parallèles pourra être même plus efficace. Nous devons occuper tous les bureaux de vote, du 1er au dernier
- en ce qui est des candidatures, on fait déjà bien de commencer par discuter au tour. Mais il ne faudra pas que le sujet nous prenne trop de temps. Le régime peut anticiper les échéances, c'est ce qui se dit dans leur secte. Il ne faut pas négliger l'information.
- soutenir par tous les moyens le candidat retenu, même un franc, un sifflet, rien n'est à négliger.

Avoir à dans la tête que nous voulons un changement à la tête de l'état, lequel changement amènera une alternance, qui aboutira certainement à une république normale. Alors, chacun aura son tour. Pas de guéguerre. Nous tous avons des ambitions d'être aux commandes, mais pas tous en même et au même moment. Le tour de chacun arrivera après avoir contribué à libérer notre chère patrie.

Vive le Togo libre.

 32   El Niño | Jeudi, 12 Septembre 2019
  Réponse à 27-Lucrece
  ' Un discours concis, clair, circonspect; seulement quelques rares fautes! ' dixit: Lucrece le pédant .

Petit rigolo Lucrece, combien de livres de grammaire as-tu déjà écrit? Toi qui dis être souvent entre deux-avions, tu devrais avoir le temps d'écrire des encyclopédies gnassionales non?


 31   amega | Jeudi, 12 Septembre 2019
  Réponse à 19-Lucrece
  Donc on commet une malversation à la BCEAO on prend une retraite anticipé et le FMI vous engage. Incohérence quand tu nous tiens!

 30   amega | Jeudi, 12 Septembre 2019
  Réponse à 19-Lucrece
  Malversations à la BCEAO? Quoi d'autres encore? Non mais vraiment le Togolais ne manque pas d'imagination. Vous ne souffrez pas de qqc par hasard?
Biabiaye!!!

 29   Kodjo Epou | Jeudi, 12 Septembre 2019
  Réponse à 29-FAUVE
  Bien parle frere. Au fait, J'ai ri et meme failli rougir quand j'ai lu certains compatriotes critiquer monsieur Kpodar pour cette partie du discours, c'est-a-dire lorsqu'il invitait celui qui exerce le pouvoir au Togo depuis 15 ans a affronter les confusions de son tribunal interne, de sa conscience. L'appel en question peut etre, soit une mise en garde formulee en des mots doux ou une pedagogie d'influence d'un superieur qui s'adresse, d'en haut, a un interlocuteur inferieur. Dans l'un ou l'autre cas, cet exercice est interpellateur et prend a temoin l'opinion. Ce n'est nullement une faiblesse. Bien au contraire une facon de prendre de la hauteur par rapport au sujet qu'on veut mettre devant ses resposabilites. Enfin il y a beaucoup de non-dit dans ce paragraphe que certains veulent incriminer. Chaque individu a une conscience, quel qu'il soit, soit-il du genre qu'on peut considerer comme une erreur du Dieu le createur infailible. Si cette partie du discours pouvait parvenir a Faure, parce qu'il a une conscience certaine lui aussi, il se poserait mille et une questions auxquelles il n'aura pas de reponse. Ce serait, chez lui, dans son for interieur, le debut d'une peur indefinissable. Car le candidat ne peut pas mieux dire au president que cela suffit, il faut quitter la-bas. La fermete, la hauteur et l'opiniatrete sont dans ce paragraphe que trop de gens, togolaisement, se sont contentes de lire en diagonal. On a pu remarquer aussi que des neuneus du systeme pensent que c'est une effronterie que de demander a Faure de ne plus se presenter. C'est justement cette categorie de Togolais qui, agissant pour du pain (tokinabo), n'aident pas leur president. Pour eux, tant que la force militaire veille, l'ordre, le silence et la docilite sont acquis. Non! Pour les esprits eleves et bien faits, ils sont risibles ceux-la parce que en realite, tout est surface; meme les profondeurs que nous voyons sont surfaces, il suffit d'y mettre la main.

 28   FAUVE | Jeudi, 12 Septembre 2019
  Réponse à 27-Lucrece
  La vraie question, cher Lucrèce, est de savoir si l'on peut faire appel à la conscience d'un homme qui, en apparence n'en a pas. En relisant la partie du discours de M. Kpodar à laquelle vous vous référez, on voit bien que ce dernier appelle le chef de l'état actuel à un examen de conscience, à une introspection, voire à une ascèse. Il l'invite à aller chercher dans les profondeurs où gît sa conscience endormie, cette vérité qui pour nous est une évidence ; il faut qu'il se retire du sommet de l'état.
Que Faure Gnassingbé s'astreigne ou pas à cet exercice de sagesse et de raison, n'est pas de la responsabilité de M. Kpodar. Mais comment savoir si un homme a une conscience si l'on n'interroge pas cette même conscience ? Aussi, loin d'être un aveu de faiblesse ou d'impuissance, la démarche de M. Kpodar est une démarche éthique. C'est même celle d'une supériorité morale. La vraie force est là. Il faut avoir la force de surmonter son propre ressentiment voire son propre dégoût pour s'adresser à la conscience hypothétique d'un homme qui porte la responsabilité des souffrances qu'endurent les Togolais depuis des décennies. C'est la supériorité de l'éthique. On la trouve parfois chez les hommes d'état.

 27   Sansane | Jeudi, 12 Septembre 2019
  Réponse à 27-Lucrece
  Je crois aussi que l'opposition doit avoir ses ambitions et egos modestes pour choisir celui-ci comme son candidat unique l'annee prochaine. Mais nous presenter encore in Fabre, in Agboyibor ou in Apevon sera simplement ridicule. Il faut, en politique, connaitre ses propres limites afin d'operer des choix judicieux qui profitent a tout le monde. Pourquoi l'opposition dans son ensemble ne tiendrait elle pas un conclave autour de Kpodar et definir les repartitions sur fond d'une startegie communne gagnante. L'idee selon laquelle on est in parti politique pour aller a la conquete du pouvoir soi-meme devient erronnee dans la situation de notre opposition totalement en perte de vitesse depuis quelques temps.

 26   Lucrece | Jeudi, 12 Septembre 2019
  Après avoir parcouru le site du candidat et lu son discours, je crois pour ma part que M.Kpodar est un candidat à prendre au sérieux. Un discours concis, clair, circonspect; seulement quelques rares fautes!
Cela dit, lorsque M. Kpodar, invite le chef de l'Etat à bien méditer sur sa candidature pour 2020, est-ce un aveu de faiblesse et d'impuissance devant un adversaire politique plus fort?

 25   mazama | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 24-ie
  Merci pour tes congratulations. Sans chercher à t'insulter, je sais que j'ai mis le doigt là où ça fait très très mal. Et ta réaction le témoigne.

On dit souvent que la vérité blesse. Cette culture du franc parler, nous l'avons au Togo. Si nous voulons bâtir un Togo prospère pour tous les togolais sans distinction d'ethnie, de langue, de région, de religion etc, nous devons passer par là. Car le vrai mal qui ronge ce pays est le tribalisme à tous les niveaux. Au nom du tribalisme, nos frères du sud pensent qu'ils ont plus de légitimité de se dire plus togolais que les nordistes, à qui ils ne reconnaissent pas l'appartenance à cette terre dans leur délire extrême.

En conséquence, nous devons crever cet abcès du tribalisme pour faire renaître le Togo de ses cendres.

Malheur aux aveugles qui conduisent!
Et malheur aux aveugles qui se font conduire!

 24   ie | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 23-mazama
  Quand on lit vos postes, ca démontre que vous êtes tous des bêtes avec rien dans la tête. Même les animaux sont plus lucide que vous. la secte UNIR vous a rendu des petits humains sans rien dans la tête.
si vous êtes intelligent, il faudra apporter vos contributions aux débats en supportant votre candidat et non pondre des foutaises.
le tribalisme c' est vous et rien que vous. bandes de vaux rien.

 23   mazama | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 22-GNAROU
  GNAROU!

C'est le clan tribaliste, ethniciste des sudistes qui se met en branle comme à l'accoutumée.

Je t'invite tout simplement à visiter le site de CODITOGO et surtout son organigramme pour t'en convaincre.

Leur seul projet politique est de porter un sudiste au pouvoir. C'est tout ce qui les préoccupe et non la recherche de l'intérêt national, l'intérêt de tous les togolais sans considération ethnique, régionalistes, culturelle, religieuse ou tribale.

En plus de venir des institutions qui représentent la source de tous nos malheurs, il ne sera qu'un autre JPF de plus. Mais cela suffira à satisfaire les envies et orgueils tribalistes de nos frères sudistes. C'est dans cette logique que s'inscrit la démarche de notre frère KODJO EPOU.


 22   GNAROU | Mercredi, 11 Septembre 2019
 
Et combien KODJO EPOU a touché pour nous vendre ce candidat ??

C'est un publireportage .
Donc ,comme une publicité nous n'allons pas commenter les mensonges .....sur les formes.

Kodjo EPOU, est -il devenu un demarcheur ?
Les temps sont devenus durs aux usa. Mais decider de devenir courtier en politique....

GNAROU le fils de SOTOUBOUA

 21   El Niño | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 17-Avouantheboss
  Tu es pathétique et rigolo en même temps. Personnellement je ne soutiens pas la candidature de Mr Kpodar. Mais le type est parfait pour être président au Togo si le Togo était un pays NORMAL. Dommage, le Togo est devenu Faure-Kopé.

Que vaut Faure Gnassingbé à coté de Mr Kpodar??? RIEN, dix fois ZÉRO.

As-tu la preuve que ton Faure Gnassingbé a au moins obtenu un baccalaureat en bonne et due forme au Togo? NON.

Vois-tu, ce Vaurien de Faure Gnassingbé prétend avoir étudié et obtenu un MBA au USA, mais le mec n'arrive même pas à faire une simple phrase en anglais. Pire, Faure prend toujours un interprete quand son interlocuteur s'exprime en anglais. Est-ce Normal?

AvounTheSlave, dis-moi en quoi Faure votre Nullard peut-il se toiser avec Gamessou Kpodar? Certainement en Pornocratie. Sinon, j'attends ta réponse.

 20   Simbel | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Chers amis
@Elle,
@Gamessou,
@K.Follikpo,
@Dzidjole
@Gonzalves
Vos points de vue sont pertinents. La précipitation serait suicidaire.
Pourquoi la lucidité ne guide pas
nos raisonnements ? Pourquoi envoyer une personnalité de cette trampe se faire brûler les ailes ? Vous le savez bien, en politique on ne fait pas de quartier dirait l'autre !
Ce serait un massacre, une casse. Cela démontre le délitement de la classe politique de tout bord. Le manque de préparation à cette compétion démocratique (c'est le mot choisi) le révèle à souhait.

De plus s'il faut recevoir la bénédiction de Macron et consorts, je dis chapeau les gars, encore un enfumage !
Ma question est de savoir, le candidat a t-il le soutien de l'opposition en général ? Ou est-il de fait le candidat de la C14 et les OSC ?

Y'a t- il eu une séance de remue-méninges ( Brainstorming ) specifiant l'objectif et regles autour de la question de cette candidature, ne serait-ce que de 20 à 30 minutes avec tous les acteurs sociopolitico économique pour trouver une solution optimale fondamentalement differente et applicable pour atteindre le seul objectif vrai au probleme du Togo sans l'emotionnelle ?

Est-il vrai que les faiseurs de rois tapis dans la sombre sphère mediatico politique, des couvents et autres confréries de manipulation mentale sont les réels commanditaires et supporters de ce projet déjà voué à l'échec ?

Pour ma part cette démarche ne m'insppire pas la sincérité. Le candidat aspire confiance, nantis de bagage intellectuel et expériences professionnelles. Mais cela ne le met pas à l'abris des coups foirés, y compris ceux de l'oppostion. Ceux-ci ne portent pas de gants...pour frapper dans le dos l'adversaire. Il est un adversaire présumé pour cette classe politique pourrie qui nous traite déjà d'étrangers, nous de la diaspora...

Le problème à mon avis est à résoudre sur le plan des idées. Pas sur celui de compétences ou de ressources humaines. L'idée de notre souveraineté bafouée depuis la république autonome de 1957 -1958 et de 1960 jusqu'à nos jour personne n'en parle.

Le pillage par la puissance coloniale, de ses suppôts et des organisations multilaterales sont des arguments qu'il faut prendre au sérieux. Comment faire ?

C'est de cela qu'il sagit. Mr Kpodar idealise une alternance. Alors que le Togo a besoin d'un changement. Le président Faure , son regime et son opposition peuvent apporter le changement souhaiter, s il y avait une volonté politique. Et Ekué Kpodar (que je connais bien étant camarade de classe au cours primaire à Marie Reine, Tokoin rails, il saura de quoi je cause) aurait avec ses compétences mériter mieux que de se casser la figure que je ne le souhaite pas à plus forte raison.

L'inconvenient est de perdre la face tant son mouvement Gamessou aura susciter des espérances pour rien, et traîné dans la boue, connaissant les togolais. Car le parti au pouvoir est en pleine forme, je vous previens ! Même un téméraire ne peut se hasarder. Sauf que l'intéressé a une stratégie pour garnir son CV... "Candidat au poste de président de la république" sans y avoir exercé de mandat, au mieux un poste de premier ministre. Là on peut en discuter !
Union fraternelle à la solidarité.

 19   Lucrece | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 4-Elle
  La probité intellectuelle du candidat Kpodar est admirable; mais que dites-vous de ses malversations financières à la Bceao? Malversations qui auraient conduit à une retraite anticipée!
Je me demande ce qu'il ferait en temps que président de la république!

 18   Atalakou | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 16-Avouantheboss
  tu me fais trop rire avec tes postes.... ton Champion à papa
n'a jamais eu ses diplomes..

Diplome poid plume contre votre Champion Kodjovi le Simple papa m'a dit
de ne pas laisser le pouvoir ( sans diplome)

Parlons maintenant des Diplomes de votre Champion Kodjovi le Simple...

hihihihihihihihi

 17   Avouantheboss | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 5-K. Kofi FOLIKPO
  K. Kofi FOLIKPO, faut-il que je te rappelle les scores de Faure lors des trois dernières consultations électorales!!! 2005: 60,20% - 2010: 60,90% - 2015: 58,77%.

Vois-tu! Faure a toujours et régulièrement gagné avec un score honorable, dépassant la majorité absolue! Il faut être dingue, et buveur de produits hallucinogènes comme Sodabi et ses dérivées, pour laisser croire à une quelconque irrégularité dans le choix légitime et assumé des Togolais.

K. Kofi FOLIKPO, soit honnête avec toi-même, et reconnais que Faure est l'Homme de la situation. Le Miracle Togolais est une réalité avec Faure. Avec Faure, depuis 2005 jusqu'en 2030, nous pouvons parler des "25 Glorieuses"!!! N'en déplaise aux fougueux, jaloux des acquis du Peuple, des mentalement dérangés comme toi, aux qui, je prescris un passage régulier à "Éléphant Bleu" du cerveau, pour un prélavage, un lavage, un shampoing, un séchage, un cirage et un graissage de leur cerveau!

Pour finir, K. Kofi FOLIKPO, peux-tu nous dire ce qui t'empêche de rentrer au Togo, pour prendre le devant de la révolution!!! N'oublies pas que toi et moi, nous avons un vieux contentieux à régler?! A l'ancienne!!!

 16   Avouantheboss | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 5-K. Kofi FOLIKPO
  Au fait, ce sujet ne nous concerne pas vraiment à UNIR. Nous avons notre champion, le meilleur d'entre nous, que nous préparons pour son premier mandat sous la Constitution de 1992, modifiée en 2018, qui limite le mandat présidentiel, et remet tout compteur à zéro.

Ceci dit clairement, je me suis intéressé à la candidature de Mr. Kpodar. Ce type, a en tout et pour tout, un diplôme de DEA, obtenu dans une université de l'Afrique noir, Dakar. Avec ce bagage, plutôt poids plume, les "Diasporaeens" veulent nous le mettre à l'envers, en nous le vendant comme le gars qui a la solution aux problèmes des Togolais. Oui, on veut nous vendre N'tissi à la place de Gbèbè!!!! Kpawoooo! Cela ne va pas nous séduire.

Pour dire vrai. La candidature de Mr. Kpodar est une "Petite Candidature Entre Amis (PCEA)"! Cette candidature ne va pas aller loin. C'est un club d'amis installés à l'étranger, qui pousse Mr. Kpodar à cette aventure sans lendemain, dans le seul but de mettre en difficulté l'opposition autochtone!!! En réalité, qui connait Mr. Kpodar au Togo!!! Même dans son fief, qui connait Gbaguidji à Aného!!!!

Arrêtez de donnez de faux espoirs à la Diaspora. Tout le monde sait que 2020 est déjà plié!!! Le désordre, pour utiliser un euphémisme, si non, je dirai la Bérézina, durablement installée au sein de l'opposition, ne laisse présager aucune issue favorable pour l'opposition, et ce, jusqu'à au moins 2040!!! Laissez Mr. Kpodar venir se distraire au Togo avec nos billets amassés au FMI et à la BCEAO!!! Après tout, c'est notre agent qui viendra dépenser chez nous!!!

 15   K. Kofi FOLIKPO | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 13-MARIE BAHENA
  Marie Bahena
Merci infiniment pour ton Post plein de pondération et de lucidité.
Le problème existentiel de nombreux Africains en général et des Togolais en particulier, c'est de privilégier toujours l'Émotionnel et le Sensationnel au détriment du RATIONNEL.
Le régime d'Eyadema hier et de Faure aujourd'hui le savent très bien et ont toujours su exploiter cette faiblesse (individuelle et collective) pour manipuler à loisir la psychologie des Togolais et les embrigader pendant plus de 50 ans.
Les partis politiques de l'opposition alimentaire le savent également et en ont abusé jusqu'aujourd'hui au détriment du pauvre Peuple Togolais.
Le pire dans la situation actuelle, c'est que nous sommes tellement dégoûtés du violent régime de Faure Gnassingbé, au point où beaucoup ne se donnent pas la peine de poser et de se poser les questions idoines, dès qu'ils entendent des mots tels que "alternance", "changement", "départ de Faure Gnassingbé".
Ils ne se demandent pas comment ce qui n'a pas marché hier dans telles et telles conditions, peut subitement marcher aujourd'hui dans les mêmes conditions!
Ils ne se posent jamais des questions de fonds sur les CONDITIONS DE FAISABILITÉ des choses et surtout COMMENT FAIRE RÉUNIR CES CONDITIONS !!!

Voilà tout le drame togolais depuis 1990 jusqu'à ce jour.

Bon après-midi à toutes et à tous depuis la belle ville ensoleillée de Dietikon près de Zürich.

Et surtout bonne Réflexion collective et patriotique.

K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEWE

 14   Peter02 | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 7-GAMESSOU
  BONJOUR COMPATRIOTE, JE VIENS TJRS SUR CE SITE DINFO ET JE VOUS LIS TOUS LES JOURS MAIS JE COMMENTE TRES RAREMENT.. JE CROIS QUE LE POSTE @7 A RAISON DE LANCER LE TIRS EN APPELANT À TOUS LES TOGOLAIS MEPRIS DE JUSTICE ET DE PAIX DE SALIGNER DEVANT SE DIGNE FILS DE LA TERRE DE NOS AÏEUX POUR LUI PORTER HAUT.. MR GAMESSOU EST LA CLÉ POUR LALTERNANCE EN 2020.. SANS DOUTE.. SON SIGNE ZODIAQUE EST VIERGE ET JE SUIS VIERGE AUSSI PUISQUE JE SUIS NE UN 7 SEPTEMBRE.. JUSTE VOUS DIRE QUE NOUS VIERGE DIEU NOUS A DOTÉ DUN ESPRIT DE BIENFAITS ET NOUS AVONS TOUJOURS UN BON COEUR.. NOTRE DEFAUTS CEST LA MEFIANCE ALORS JE DEMANDE À MR GAMESSOU DETRE MEFIANT MAIS OUVERTS DESPRITS.. MEFIANT POUR NE PAS SE GETER DANS LES PIEGES DU REGIME CINQUENTENAIRE.. PARCEQUE CROYEZ MOI ILS SE PRÉPARENT DEJA DES COUPS BATS SUR CET HOMME GAMESSOU.. MAIS LA MAIN DE DIEU EST SUR TOI..JE DEMANDE À TOUS LES TOGLAIS DE METTRE CET COMPATRIOTE DANS SA PRIERE AFIN QUE L'ENNEMI NE TROUVE PAS DE FAILLE EN LUI.. THANKS ALL AND MAY GOD BLESS MY BEAUTIFUL COUNTRY. PETER DEPUIS DUBAI

 13   MARIE BAHENA | Mercredi, 11 Septembre 2019
  POUR UNE FOIS JE KIFFE LE PREMIER POST DE M. FOLIKPO ET JE SUIS D'ACCORD AVEC LUI POUR DIRE QU'IL Y A PLEINS DE TRUCS À REVOIR OU À REVENDIQUER S'AGISSANT DE LEUR MISE EN ŒUVRE AVANT DE PRÉTENDRE ALLER À UNE QUELCONQUE ÉLECTION. CEUX QUI NOUS GOUVERNENT ONT DE TOUT TEMPS TOUT MIS EN COUPE RÉGLÉE. ILS NE PEUVENT MÉRITER QUE NOTRE MÉPRIS.

 12   LeKlan | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 11-GONZALVES
  Je crois vous avez rasion. Le candidat annonce, en principe est des notres(diaspora). C'est nous qui devons le soutenir en premier avant que nos parents au pays s'alligne derriere lui. Je crois que Kpodar peut inspirer confiance, a l'interieur comme a l'exterieur. Quelqu'un vient de soulever une realite. Pourquoi Francois Boko et Koffi Yamgnane n'ont pas encore fait une declaration des ce matin pour apporter leur soutien au candidat qui est des notres? Pourquoi? Ou bien c'est toujours en raison du meme esprit togo(laid) qui veut que si c'est pas moi, la situation peut restee inchangee?
pauvre de nous.

 11   GONZALVES | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 10-K. Kofi FOLIKPO
  Monsieur Koffi,

Merci pour votre retour, je compatis à vos critiques qui sont effectivement légitimes. vous serez de mon avis que la réussite d' un projet difficile se trouve dans les critiques et les solutions a ces critiques. Je vous ai toujours suivi sur cette plateforme icilome.com. Il y a des gens qui vous insultes mais vous disiez toujours la vérité.
Vue la situation de notre cher pays le Togo, je vous prie d'apporter toutes vos expertises a Monsieur Gamessou. il a besoin de quelqu' un comme vous. le Togo est dans le merdre parce que les gens disent toujours oui sans réfléchir et les gens ne critiquent pas tout juste pour leur ventre. Vous serez le bâton derrière Monsieur Gamessou a poser des actes réfléchi et non irréfléchi.

 10   K. Kofi FOLIKPO | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 8-GONZALVES
  Monsieur ou madame Gonzalves
je ne fais pas de critique, juste pour critiquer!
Je n'ai fait qu'exprimer des appréhension légitimes, au regard des expériences collectives douloureuses déjà connues par nous tous au TOGO en matière de simulacre délections!
C'est tout!
Merci.

K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEWE

 9   Dzidzole | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 7-GAMESSOU
  Je crois que vous posez et repondez aux questions qui font ma preoccupation. Nous Togolais on dirait que nous sommes un people qui ne sait que rater toutes les occasions qui se presente a lui. Ce monsieur Gamessou, sans le connaitre en dehors de ce que l'auteur dit de lui (il le connait certainement) eh bien devrait provoquer un declic dasns la tete de nos opposants traditionnels. ils devaient se poser cette question en laissaant de cote leur egos: Et si nous en tant que opposition faisions de Gamessou notre candidat? Cela pourrait faire mouche et meme, avec un concours de circonstances, on pourrait terracer le regime. Je pense a mon humble avis que ce monsieur, avec sa stature et son cursus, peut representer un interet pour la communaute internationnale et pour notre peuple qui est fatigue des memes personnages qui ne donnent aucun resultat. Vous allez voir que bientot l'ANC va sortir son candidat, le CAR le sien, les gens de la C14 le leur ainsi de suite. Et a la fin Faure va etre elu au premier tour avec 50, 0005% des voies. Voila ce que nous sommes au Togo. Quand je rentre a lome, j'entends souvent dire que "c'est nous qui sommes sur le terrain depuis des annees, et pourquoi laisser un autre venu d'ailleurs prendre le devant. Ce langane je l'ai deja entendu de la bouche de l'avocat Apevon. Ou allons-nous avec des esprit tordus comme ceux la? Je propose que le candidat Gamessou fasse le pas pour approcher ces opposants professionnels. Peut-etre qu'il peut obtenir quelques ralliements. Je pense qu'il serait aussi sain que les Boko Francois et koffi Gnamyane soutiennent publiquement la candidature de ce monsieur. Egbenye dzanyi looooooo, tingo

 8   GONZALVES | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 5-K. Kofi FOLIKPO
  Bonjour Monsieur Koffi,

Vous aviez soulevé des points intelligents et pertinent, mais vous n' aviez rien solutionné. Donc pour vous, puisqu' il existe toutes ces mafias le Togolais doit croiser les bras et ne pas se défendre à conquerir sa liberté?
il faut lire le poste 7 et réfléchir. avec ton aide et ton expérience, tu pourras aider Monsieur Gamessou, tu pourras lui apporter beaucoup et c' est toi et le Togo qui gagnera. l' heure n' est point aux critiques sans solutions. Monsieur Gamessou a besoin de tes expertises s' il te plait.



 7   GAMESSOU | Mercredi, 11 Septembre 2019
  "Tercio, il n'est pas candidat pour défendre les intérêts de l'extérieur."

A oui Monsieur Epou? tu as oublie quelque chose mon frère Epou, Watarra (un ancien de FMI) de la Cote d' Ivoire, n' est-ce pas c' est lui le noyau de franc cfa pour le Maitre blanc français? je m' arrête là pour ce passage.

concernant la candidature annoncée par ce confrère Monsieur Kpodar Gamessou, ah, GAMESSOU vous aviez dit? ce qui signifie en EWE " l' heure à sonner" quel bel SLOGAN pour sa campagne?, oui GAMESSOU, L' HEURE A SONNER.
Oui concernant sa candidature, je dois dire que c' est une bonne initiative et que si nous Togolais, avons la moindre intelligence dans notre tête, je ne parle pas de diplôme ici, car, le Togolais aime trop mettre le diplôme devant tout, comme si le génie créateur n' a rien mis dans notre tête; oui, la moindre intelligence dans notre petite tête, nous devons prendre le Slogan GAMESSOU puis le digérer, méditer, réfléchir avant de dire quoi que ce soit. Dire quoi que ce soit signifierai de poser la question suivante: QUE VOULONS NOUS AU JUSTE AU TOGO? L' ALTERNANCE OU PAS?
Si la réponse à ces questions pertinentes est OUI, et donc, la question suivante serait: QUE FAIRE POUR ACQUERIR CETTE ALTERNANCE? La réponse à cette nouvelle question nous emmènerait à faire une petite analyse SWOT (Force, Faiblesse, Opportunité et Menace) du Togo depuis 1960. Le résultat d' analyse SWOT nous indiquera qu' aucun parti politique au Togo, n' est capable de conduire le Togo a l' alternance tant escomptée par le peuple Togolais. Vient la question suivante: EST CE QUE MONSIEUR KPODAR GAMESSOU EST LE MESSIE TANT REVER PAR LE PEUPLE TOGOLAIS? Excusez-moi d' avoir utilisé le gros mot MESSI, mais je n' ai rien autre que ça.
Personnellement, je ne sais pas si Monsieur Kpodar Gamessou est notre messie, mais vue le résultat d' analyses SWOT du Togo depuis 1960 à ce jour, cela vaut le cout de lui donner notre confiance et une chance. On dit l' union fait la force, cela voudrait dire que la Diaspora qui constitue une force, doit prendre le devant pour soutenir monsieur Gamessou. Le soutenir veut dire lui venir en aide financièrement et faire les campagnes pour lui. La Diaspora doit promouvoir ce Monsieur auprès des autorités de leur pays d' accueil.
Au Togo, si toutes oppositions a une petite décence en elles, elles doivent aussi le soutenir.

Pour finir, je conseillerai Monsieur Gamessou de tout faire pour rencontrer le Président Français Macron avant la fin de cette année. le reste c' est à lui de jouer.

Merci


 6   etiko | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 4-Elle
  on sent bcq de sincérité dans les post 4 et 3. ! et je paris que c'est les mêmes questions de sincérités que se posent la majorité des togolais ! Et maintenant on fait quoi ? après toutes les tentatives vaines on croise les bras ? et cela jusqu'à quand ?????
God bless my poor country and his sons !

 5   K. Kofi FOLIKPO | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 1-moi
  Personnellement, je ne comprends rien à la démarche du Grand-Frère KPODAR Ekué dont je connais assez bien les Compétences professionnelles et les Qualités humaines et sociales. Et ce ne sont pas les autres Membres influents du CMDT et de CODITOGO qui me démentiront.
En effet, son annonce de candidature ressemble pour moi à une manière d'accompagner un régime réfractaire et violent de Faure Gnassingbé dans un (nouveau) simulacre d'élection, puisque nous savons tous que les questions cruciales de Fichier électoral fiable, de Confection fiable du matériel électoral, de la Sécurisation des bureaux de vote et des urnes, de la Sécurisation du Dépouillement et de la Transmission des résultats et bien d'autres questions demeurent non résolues jusqu'à ce jour, ou demeurent le Talon d'Achille du régime archaïque de Faure Gnassingbé!
Comment envisage-t-il apporter quelques solutions en sa qualité de "candidat" à toutes ces questions?
Ou veut-il aussi se contenter d'un "fichier électoral imparfait mais CONSENSUEL" (sic!) comme l'ancien "chef de file" de l' "opposition" alimentaire en 2015?
Et puis, s'est-il demandé pourquoi le dénouement du blocage socio-politique au TOGO n'est pas advenu depuis 2005 à travers des élections transparentes?
S'est-il demandé si la destruction socio-économique systématique du TOGO serait seulement lié à l'incompétence avérée de Faure Gnassingbé et de ses supporters, ou ferait plutôt partie de tout un Plan machiavélique avec des tentacules ténébreuses à Tel-Aviv, à Paris, à Berlin, à Pékin, à Ryad, à Abou-Dhabi et dans bien d'autres métropoles occidentales, arabo-musulmanes et d'ailleurs?

En bref, KPODAR Ekué et tout Togolais conscient doivent se poser la question suivante:

POURQUOI LA MOBILISATION POPULAIRE DES TOGOLAISES ET DES TOGOLAIS N'A PAS PU VENIR À BOUT DU RÉGIME DE FAURE GANSSINGBÉ ET POURQUOI LA "COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE" NE DIT RIEN SUR LES MASSACRES ET ASSASSINATS RÉCURRENTS COMMIS PAR CE RÉGIME SUR LES TOGOLAIS?

K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEWE

 4   Elle | Mercredi, 11 Septembre 2019
  TOGO: PIERRE EKUÉ GAMESSOU KPODAR, OFFICIELLEMENT CANDIDAT À LA PRÉSIDENTIELLE DE 2020. QUI EST-IL ET QUELLES SONT SES CHANCES DE RÉUSSITE. ANALYSE

L'élection présidentielle de 2020 approche à grands pas et les états-majors des partis politiques, les organisations et mouvements de la société civil, les candidats indépendants s'activent pour briguer la magistrature suprême.

Gerry Taama avait donné le ton lors du congrès de son parti le NET (Nouvel engagement togolais) qui l'a investi comme candidat le 24 août dernier. Ce 10 septembre, ce fut le tour de Pierre Ekué Gamessou KPODAR de se déclarer candidat pour 2020. Contrairement aux autres candidats déclarés ou aux potentiels qui vont sans doute se déclarer, l'économiste semble être un inconnu dans le landerneau politique de notre pays. Et pourtant, il était un des commissaires au compte de l'ancienne coalition des 14 partis politiques, travaille actuellement avec le reliquat de la C14 et fut ancien responsable de la Coordination des Togolais de la diaspora CODITOGO.

Qui est-il et quelles sont ces chances d'être en avril 2020 le nouveau locataire du Palais de la Marina?

BIOGRAPHIE

Le nouveau postulant au Palais présidentiel est né le 9 septembre 1953 à Glidji-Kpodji dans la préfecture des Lacs. Ekué Pierre Kpodar est Economiste et banquier de formation. Il est actuellement Economiste Consultant (Macroéconomie, Finance et Développement), Formateur et coach en leadership et développement personnel.

Il a auparavent occupé les fonctions de Chef de mission au Fonds monétaire international et de Directeur adjoint à la BCEAO.

Aptitudes et profil général

Le natif des Lacs a pris sa retraite anticipée après 35 ans de carrière dans les institutions financières internationales (14 ans à la BCEAO et 21 ans au FMI) dans l'analyse macroéconomique, l'élaboration de cadre macroéconomique, la définition et la mise en œuvre de programmes économiques et financiers, les politiques de développement, de croissance et de création d'emplois, la théorie et la gestion monétaires, le contrôle et la supervision bancaire et du système financier, expertise dans le domaine du financement du développement et de la problématique de la viabilité de l'endettement des États.

Connaissance approfondie du fonctionnement de l'économie mondiale et de la problématique de l'intégration des économies africaines dans la globalisation, il a de solides capacités de négociation et d'interaction avec les autorités nationales, les institutions internationales, et les partenaires au développement.

Aptitudes prouvées de leadership, d'organisation, et de management, il a démontré sa capacité à travailler en équipe et dans un environnement multicultural avec une vision stratégique et actions orientées vers le résultat.

Fin communicateur, il est à l'aise aussi bien en français qu'en anglais et maîtrise l'outil informatique.

CURSUS SCOLAIRE

1982: Diplôme d'Etudes Approfondies (DEA), Macroéconomie et Economie de Développement. Université Cheik Anta Diop de Dakar (Sénégal).

1980: Diplôme d'Etudes Supérieures (DES) en Banque et Finance au Centre Ouest Africain de Formation et d'Etudes Bancaires (COFEB).

1978: Maitrise Es-Sciences de Gestion, Université de Lomé, Togo

1977: Licence Es-Sciences de Gestion avec mention, Université de Lomé, Togo

1976: Probatoire au Diplôme d'Etude Comptable Supérieure (DECS)

EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

Fonds monétaire international FMI à Washington aux Etats-Unis

2012-Oct 2015: Chef de division adjoint/Chef de mission (Département Afrique)

2009-2012: Représentant Résident du FMI au Cameroun

2005-2009: Chef de division adjoint (Département des Politiques et Revue (PDR)

2002- 2005: Chef de division adjoint/Chef de mission (Département Afrique, AFR)

1998-2002: Economiste Principal (AFR)

1992-1996: Economiste (AFR)

Banque Centrale des Etats de l 'Afrique de l'Ouest (BCEAO), Dakar, Sénégal

1996-1997: Directeur Adjoint et Conseiller du Directeur, Direction des Etudes

1980-1992: Fondé de pouvoirs, Sous-directeur, Chef de Service à la Direction du Crédit et de la Supervision Bancaire, Enseignant au COFEB.

Etudes:
– L'allègement de la dette dans le cadre du PPTE peut-il entrainer un relâchement des efforts de mobilisation des recettes fiscales internes?

– Les relations Chine-Cameroun: Bilan et Perspectives.

AUTRES INFORMATIONS

Distinction du Département Afrique pour l'engagement continu avec un pays membre fragile

Officier de l'Ordre National de la Reconnaissance Centrafricaine

Ancien Président de l'Association des Africains au Fonds monétaire international

Ancien Trésorier du cercle Diplomatique de Yaoundé

Ancien Président d'Associations Estudiantines (Université de Lomé, COFEB).

QUELLES CHANCES POUR ÊTRE ÉLU EN 2020?

Voilà la grande question que suscite la candidature de Pierre Ekué Gamessou KPODAR depuis son annonce faîte à l'hôtel Eda Oba. Son handicap est qu'il est un parfait inconnu de ses compatriotes, n'a aucune structure, mouvement ou base politique pour accompagner son ascension au palais présidentiel.

Ses proches loin de s'en inquiéter, argumente que ni Patrice Talon au Bénin, ni Adama Barrow en Gambie ne disposaient d'aucune assise politique avant de se faire élire. Or on oublie qu'au Bénin, depuis les années 1990, Talon était présent dans la politique béninoise sans être présent, étant le faiseur des rois, celui qui finançait tous les candidats qui se sont faits élire Chefs de l'État. À ce titre, il était très connu et très populaire et l'épisode de sa rupture avec Yayi Boni avait amplifié sa popularité. Quant à Adama Barrow, il était le trésorier général de son parti et sa fortune avait joué en sa faveur, de même que la démission du président de sa formation politique.

Mais n'empêche. La virginité politique du candidat peut être un atout de taille. Car les Togolais étant fatigués de la politique menée par l'opposition depuis 1990 ambitionnent de voir des hommes et femmes nouveaux prendre le relais afin de faire aboutir la lutte pour l'alternance. L'autre entorse demeure la multiplication des candidatures qui risque d'effriter les voix en faveur du Parti UNIR avec sa machine électorale qui se mettra sans doute en route très bientôt.

Pour l'instant tout le monde s'échauffe et la bataille risque d'être très rude et les coups ne manqueront pas. Bonne chance donc à Ekué Gamessou KPODAR.

Anani Sossou

 3   T3R | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Courage Kpodar pourvu que les conditions de transparence d'une election soient reunies pour que nous tournions cette page sombre de l'histoire du Togo. Le systeme etant verrouille au profit des Gnass. Que faire et comment?

 2   Elle | Mercredi, 11 Septembre 2019
  Réponse à 1-moi
  Moi aussi je pense la meme chose que toi mais la question est celle-ci: maintenant on fait comment? On croise les bras et on regarde sans prendre la moindre initiative? Je ne suis qu'une passante loooooo

 1   moi | Mercredi, 11 Septembre 2019
  mon frere tu as parle mais le cas ouatara est devant nous.et ces gens dinstitutions intetnationales sont tous pareils africain de peau mais plus blanc que trump.
autrement ce ne sont pas ces gens qui vont faire quelque chose de bon pour lafricain.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com