AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

République Centrafricaine Rendre accessibles les fonctions électives aux femmes centrafricaines


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Les dispositions du nouveau Code électoral étaient au centre d’un atelier de consultation et d’échanges entre femmes, jeunes leaders et partis politiques centrafricains, du 12 au 13 septembre à Bangui. Organisée par le groupe ‘’Lobbying des femmes leaders’’ et soutenue par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et la MINUSCA à travers sa Section Genre, la rencontre de deux jours a été solennellement ouverte par la Ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfance, Gisele Pana, en présence de la Représentante résidente adjointe du PNUD.

Plus de trois cents participants venus de Bangui et de différentes régions de la RCA ont répondu présents à cette séance qui vise à engager les partis politiques centrafricains à soutenir les femmes dans leurs engagements et initiatives politiques.

En ouvrant l’atelier, la Ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfance plante le décor en ces termes : « Il est inadmissible que les femmes ne soient pas assez représentées dans les différentes instances de décision. À différents niveaux et dans différentes circonstances la tâche que l’on confie souvent aux femmes se résume à la trésorerie ou à la gestion des matériels. Elles sont rarement secrétaires générales ou présidentes. Tenez, par exemple, il n’y a qu’une seule femme présidente de parti politique dans notre pays, et regardez le nombre des partis politiques que nous avons dans ce pays ! » Gisele Pana a appelé ses sœurs à plus d’action. Elle a également appelé le Gouvernement à donner plus d’opportunités aux femmes, à accroitre les chances de ces dernières pour une meilleure représentativité dans les fonctions électives et nominatives de la République.

Les femmes représentent 50,02% des 5 millions d’âmes que compte la Centrafrique. Malgré ce fort taux démographique, elles sont sous représentées dans les sphères de décisions. C’est pour pallier cette déficience que le groupe Lobbying des femmes leaders centrafricaines, se donne pour mission de mener des actions de plaidoyer pour l’aboutissement d’une réforme électorale sensible au Genre, et susciter massivement l’adhésion et la participation des femmes aux prochaines échéances électorales. « Cet atelier est une opportunité pour les femmes et les partis politiques de s’approprier le nouveau Code électoral, d’échanger et surtout de susciter l’adhésion de beaucoup de femmes et des jeunes aux partis politiques », a déclaré sa présidente, Marie-Madeleine Moussa Yadouma.

La Représentante résidente adjointe du PNUD, Evelyne Bamba, a plaidé dans le même sens, en invitant les partis politiques et les associations féminines à promouvoir l’implication soutenue et la participation pleine et effective des femmes et des jeunes leaders, gage d’une nation forte et égalitaire, pour une paix durable en République centrafricaine. Car, selon Evelyne Bamba, envisager un système politique sans la participation de la femme serait encourager « l’exclusion, la pauvreté, l’instabilité sociale et économique, le déficit culturel ».

Sympathisante de l’Organisation des femmes centrafricaines (OFCA), Francine Yalangado se dit ragaillardie au sortir de cette session. « J’ai désormais compris que j’ai mon mot à dire sur les prochaines élections. Je compte m’investir pleinement afin que la voix de la femme soit entendue à chaque prise de décision », a-t-elle déclaré, avec une expression faciale qui cache à peine sa joie et sa satisfaction d’avoir pris part à ces deux jours d’échanges.

À noter que l’atelier a été coanimé par la Cour constitutionnelle (CC) et l’Autorité nationale des élections (ANE).


Infos MINUSCA



Autres titres
Togo Togo - Pour le prochain le gouvernement, Nicolas Lawson ne baisse pas les bras 
Togo Togo - Manifestation du 1er août : La Dynamique Mgr Kpodzro dénonce l'utilisation des miliciens par le régime 
Niger 60è anniversaire de l’indépendance: l’adresse à la nation de SEM. Issoufou Mahamadou 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com