AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les nouveaux maires doivent encore attendre un peu


Politique

iciLome | | 4 Commentaires |Imprimer

« Monsieur le Maire », c’est comme ça qu'on les appelle désormais, du moins depuis leur élection par les Conseillers municipaux issus des dernières élections locales. Visiblement, ils sont pressés de prendre fonction et peut-être impatients de se pavaner sur leur territoire pour faire ce qu’on appelle ici les « premiers contacts avec les populations ».

En Afrique, plus précisément au Togo, ceux qui se voient confier une parcelle de pouvoir aiment bien faire ça : aller vers les populations et s'offrir un bain de foule. Mais pour le moment, ils doivent attendre encore un peu.

En tout cas, c’est ce qu’a décidé le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi. C’est d’ailleurs de lui que dépendent ces nouveaux maires.

En effet, dans une correspondance envoyée aux préfets, Payadowa Boukpessi demande aux nouveaux élus, représentants du pouvoir central, d’attendre la publication au journal officiel des procès-verbaux des dernières élections locales avant l’élaboration du calendrier de passation de charges.

« Cette invitation est lancée aux préfets conformément aux dispositions de l’article 125 nouveau de la loi 2019-006 portant modification de la loi 2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales modifiée par la loi n°2010-003du 31 janvier 2019 », indique la correspondance.

Le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales se chargera lui-même de communiquer dans les prochains jours les dispositions à prendre pour l’entrée en fonction des nouveaux maires.

Eu égard à cela, il convient de relever que les nouveaux maires doivent prendre leur mal en patience, surtout ceux qui sont pressés de se montrer dans leur nouveau rôle.



Autres titres
Togo Fabre : « J’accepte la mission…pour reconquérir avec vous la République » 
Togo Jean-Pierre Fabre, candidat de l’ANC à la présidentielle de 2020 
Togo Un projet de loi autorise la diaspora à voter… 
Plus de nouvelles




 4   Sentinelle | Mercredi, 18 Septembre 2019
  La cour supreme a deja publie dans le journal officiel du 19 Juillet 2019 que le mandat des conseillers municipaux elus prend effet a compter du 18 Juillet 2019 et prendra fin le 16 Juillet 2025.

Donc depuis la, le ministere n'a rien prevu?

 3   President encombrant | Mercredi, 18 Septembre 2019
  Qui a encore du temps pour le Rpt unir?Une bande d'encombrants qui encombrent et empoisonnent le Togo.
Bandes d'encombrants, cessez de reflechir par vos muscles.

 2   Lucrece | Mercredi, 18 Septembre 2019
  Arrêtons de toujours nous ridiculiser! Donc on ne peut plus s'adresser à un
simple Maire par son nom ou prénoms? C'est ce que les togolais ont l'habitude de faire et subséquemment les politiciens se croient naïvement au dessus de nous!
En tout cas n'attendez pas cela de lucrece!

Du n'importe quoi!

 1   GNAROU | Mercredi, 18 Septembre 2019
  Les enfants savent courir mais ne savent pas se cacher !!

Donc le patron de JP FABRE c'est BAYADOWA BOUKPESSI !!
Son ministre de tutelle .

Hihihihihihihi......!

Sa rase vraiment les murs dans cette opposition de MERDE .
Et que dire de cette ADJAMAGBO qui n'a même pas reussi à se faire elire dans l' OGOU ?
Une vraie usurpation pour avoir parlé depuis trop longtemps au nom du peuple togolais.


GNAROU le fils de SOTOUBOUA.



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com