AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Economie et politique au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La valeur du temps en économie, l'élection présidentielle en Tunisie et la 63è Conférence générale de l'Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains de ce mercredi.

+Aujourd’hui le Maroc+ tente de montrer la valeur du temps en économie. Pour une entreprise les délais de production, de livraison, de paiement et de recouvrement « impactent directement la performance et la rentabilité », car les dérapages en termes de délais concernant les projets d’infrastructures « sont synonymes de dérapages de budgets et donc de dépenses supplémentaires imprévues », constate la publication.

De même quand une route, une autoroute, un port ou même une petite école de campagne n'est pas achevée et livrée à temps, cela veut dire que, quelque part, il y a un manque à gagner, au moins en termes de bénéfices pour la communauté, les usagers et les catégories de citoyens qui devaient en bénéficier.

On peut en dire de même pour une politique publique ou une réforme quel que soit son domaine. Si elle tarde à être mise en œuvre, elle perd totalement sa pertinence, voire son sens, souligne-t-il.

+L’Economiste+ revient sur l’élection présidentielle en Tunisie. Au grand enchantement des Européens, les Tunisiens se sont choisis deux options «antisystème» pour leur prochaine présidence: d'un côté, Kais Saïd, ultraconservateur, sans parti et sur-sollicité par les TV pour donner son avis et, de l'autre, Nabil Karoui, un bateleur dont la charité est louée par sa propre chaîne de TV, écrit le journal.
Les Tunisiens, et donc leur environnement avec eux, se préparent des lendemains difficiles, quel que soit le choix final. « Le premier aura- t-il la chance d'un Emmanuel Macron pour se fabriquer son parti plus tard? Ce parti tiendra-t-il lorsqu'il faudra voter des textes promis pour revenir sur l'égalité homme/femme, par exemple? Quant au célèbre Karoui, aujourd'hui en prison, sans parti politique lui aussi, comment tiendra-t-il ses promesses de dons et secours, sans avoir promu la production ad hoc? » se demande-t-il, formant l’espoir que « ces démagogies ne détruisent pas les efforts que les Tunisiens ont fait jusqu'ici, même s'il y a des faux-semblants ».

+Akhbar Al Yaoum+ rapporte que le Maroc a été élu, à Vienne, à la vice-présidence de la 63è Conférence générale de l'Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), en tant que représentant du continent africain.

L’élection du Maroc à la vice-présidence de la 63è Conférence générale de l’AIEA constitue une reconnaissance de sa contribution riche, diversifiée et multiforme aux efforts internationaux visant à renforcer le régime international de la sécurité et de la sûreté nucléaire et radiologique.

La participation du Maroc à cette conférence, qui se poursuivra jusqu’au 20 septembre, vise notamment à mettre en avant son expérience dans le domaine de l’utilisation pacifique des technologies nucléaires et sa disposition à partager cette expérience avec les pays africains et les membres de l’AIEA dans le cadre d’une coopération sud-sud tripartite efficace et solidaire, indique le quotidien.



Autres titres
Togo Amélioration du Climat des affaires : Le Togo reste ferme sur ses engagements 
Sénégal Message du khalife des mourides et Karim Wade au menu de la presse sénégalaise 
Maroc Menu diversifié au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com