AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Tentative de coup d’Etat: deux nouvelles arrestations dont un officier de l’armée


Politique

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

@myjoyonline.com

Un officier supérieur et un civil qui participeraient à un complot visant à destituer la présidence ont été accusés de possession d'explosifs et de munitions sans excuse légitime.

Le colonel Samuel Kojo Gameli, officier supérieur de l'armée, et Gershon Akpa, un employé civil des Forces armées du Ghana, ont été inculpés pour leur rôle dans ce que le gouvernement qualifie de "complot élaboré pour la présidence".

Dans une déclaration publiée lundi, le gouvernement a annoncé qu'une opération de sécurité conjointe tenue vendredi, avait permis de récupérer plusieurs armes, engins explosifs et munitions à Accra et à Kpone-Bawaleshie à Dodowa.

Les procureurs ont porté plainte mardi contre les Dr Frederick Yao Mac-Palm, Dornyah «Ezor» Kafui (fabricant d'armes local) et Bright Allan Debrah Ofosu (alias BB ou ADC) (gestionnaire du fret).

Le procureur de la République, Sylvestre Asare, a informé le tribunal de district de Kaneshie que le soldat et le civil inculpé dans le cadre du complot du coup d'Etat appartenaient au groupe "Take Action Ghana", dirigé par le Dr Mac-Palm.

Il a déclaré qu'ils avaient l'intention de participer à une série de manifestations visant à renverser le gouvernement.
Le procureur de la République Asare a demandé au tribunal de les placer sous la garde du Bureau de l'enquête nationale (BNI), car des enquêtes étaient toujours en cours.

Cette décision a été acceptée par la magistrate Rosemond Dodua Agyiri, qui a également reporté l'affaire au 9 octobre.

Le ministre de l'Information, Kojo Oppong Nkrumah, a révélé mardi que des militaires avaient été interpellés dans le cadre de la faillite du complot présumé du coup d'Etat.

S'exprimant lors de l'émission Super Morning Show sur Joy FM, le ministre a déclaré que l'arrestation des officiers faisait partie d'une enquête approfondie sur la tentative d'un groupe de personnes de prendre les rênes du gouvernement.

Il a révélé que le gouvernement avait été pleinement informé par les agences de sécurité de l'État, y compris les services de renseignement de la défense des forces armées ghanéennes, le Bureau des enquêtes nationales et le département des enquêtes criminelles (CID) des activités des comploteurs du coup d'Etat.

M. Oppong Nkrumah a également révélé que le mandat complet des agences de sécurité de l'État était ce qui avait été tamisé et rendu public.

Avec myjoyonline.com



Autres titres
Togo Aziaka Kokou, ce militant de l’opposition obligé de quitter sa maison 
Bénin Installation des membres du Conseil national de l’Education 
République Centrafricaine Audience: François Bozize était au Palois de La Renaissance 
Plus de nouvelles




 1   Clement GAVI | Dimanche, 29 Septembre 2019
  'Tentative de coup d'Etat: deux nouvelles arrestations dont un officier de l'armée'

Si un pouvoir illégitime est ce pouvoir tel, qu'il devient légitime de se rebeller contre lui. Par déduction, un pouvoir légitime est ce pouvoir tel qu'il devient illégitime de se rebeller contre lui. Le pouvoir au Togo est un honneur à la raison, une célébration de la sagesse, un espoir pour toute l'Afrique. S'en prendre à un tel pouvoir revient à s'en prendre à cela qui est mérite le respect. Remercions Dieu que cette tentative ait échouée et que le dynamisme démocratique du Ghana soit préservé. C'est bien pour le Ghana et c'est bien pour l'Afrique.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com