AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le secteur privé va bénéficier des potentialités et atouts de la SID


Economie et Finances

iciLome | | Commenter |Imprimer

Ce jeudi 3 octobre, à Lomé, l’Assemblée nationale a donné son quitus à la ratification de l’accord relatif à la création de la Société islamique pour le développement (SID) du secteur privé.

L’accord portant création de la Société islamique pour le développement du secteur privé a été adopté en novembre 1999 à Djeddah en Arabie Saoudite. En le ratifiant, le Togo veut booster le secteur privé et lui donner les moyens de contribuer à la réalisation du Plan national de développement (PND).

Ce texte a été voté en présence de Kodjo Adedze, ministre du Commerce, de l’Industrie, du Développement du secteur privé et de la Promotion de la consommation locale. Celui-ci a relevé que la SID « favorisera l’éclosion d’un secteur privé fort, dynamique et pourvoyeur d’emplois décents en ligne avec les objectifs du Plan national de développement (PND, 2018-2022) dont la mise en œuvre réussie est au cœur des préoccupations de nos plus hautes autorités ». Sont concernés, a-t-il ajouté, les secteurs de l’agriculture, de la pêche, des infrastructures, de la technologie, de l’énergie, de l’éducation, de la santé, de l’immobilier, du commerce et de la finance.

Institution financière multilatérale dont l’actionnariat est composé de la Banque islamique de développement (BID), la SID a pour objectif de soutenir le secteur privé et de leur fournir une gamme de produits et services financiers afin qu’il soit un moteur de croissance.

La SID pèse 4 milliards de dollars. Ses actionnaires sont la BID (45%), ses 53 pays membres (46%) et les 5 institutions financières publiques (9%).

A.H.



Autres titres
Côte D'Ivoire Transport aérien: les aéroports de Bouaké et de Korhogo bientôt aux normes aéronautiques certifiées 
Afrique La CEDEAO va achever un projet WAPP de 567 millions de dollars en 2023 
Afrique RÉFORME FRANÇAISE À MINIMA DU FRANC CFA EN UEMOA : Une réponse à la bureaucratie des Chefs d’Etat de la CEDEAO ? 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com