AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo DAVIE : Agressions sanglantes des militaires sur les forestiers


Société

- | | 8 Commentaires |Imprimer

Des agents en treillis du poste de contrôle forestier de Davié sont actuellement admis en soins intensifs dans un centre de santé.

Ils ont été agressés hier soir par des éléments de la force d’intervention rapide (FIR) de Lomé qui sont descendus spécialement au poste les rouer de coups et de blessures.

Les raisons d’après nos enquêtes font état hier dans la soirée du passage devant le cordon des forestiers d’une grande quantité de produits forestiers dans un camion des Forces Armées Togolaise.

Un camion Benz.

Invités à subir le contrôle de routine, étant donné que les produits forestiers, interdits par la loi sont soumis à un contrôle forestier, les militaires ont refusé d’obtempérer et ont pris la fuite.

Naturellement, la brigade forestière s’est lancée à leur poursuite jusqu’au camp FIR d’Agoe à Lomé pour relever l’immatriculation du camion en infraction avant de revenir au poste.

Quelques minutes plus tard, une Jeep des FAT avec à bord 11 militaires est descendu à Davie pour représailles. Bastonades, coups de bottes et de crosses de fusils, administrations des traitements inhumains et dégradants contre les agents forestiers. Bilan, plusieurs agents forestiers grièvement blessés et admis à hôpital.

Dans leurs bavures, les militaires clamaient à l’endroit des forestiers d’apprendre à respecter le Général. Pour l’heure notre rédaction n’a pas réussi à avoir l’identité du Général commanditaire de l’agression des forestiers. La Directrice de la région maritime de la brigade forestière est informée. Aux dernières nouvelles, une délégation des officiers des FAT est déléguée sur le terrain à Davié pour constater les dégâts.

La révolte et la colère sont à leur niveau maximale chez les corps des forestiers.

Cette situation risque d’être préjudiciable à la cohésion entre les deux corps habillés.

Tous les produits forestiers sont soumis à un contrôle de routine aux cordons forestiers sur toute l’étendue du territoire. Nul n’est épargné par ce contrôle, fût-il miliaire.

Nous y reviendrons.

Carlos KETOHOU/L’Indépendant Express (Urgent)



Autres titres
Bénin Affaires sociales : Les enfants présentent un plaidoyer sur leurs droits 
Bénin Décès d’Ismaël Tidjani Serpos : Michel Adjaka rend hommage à l’illustre disparu 
Guinée Pénétrante routière, parkings poids lourds, le ministre d'état sur les chantiers au port autonome de Conakry ! 
Plus de nouvelles




 8   La nation | Vendredi, 11 Octobre 2019
  On fait des commentaires et vous supprimez d'autres. Vous êtes immatures pour le débat contradictoire.

 7   Sheldon | Vendredi, 11 Octobre 2019
  De quelle armée parlez - vous ? De cette bande de criminels? ??
Je n'ai aucune considération pour cette saleté.

 6   sen | Vendredi, 11 Octobre 2019
  D'ou viennent ces pratiques précambriennes? Quelle armée indisciplinée à ce point si les faits étaient avérés. ALors personne n'est à l'abris alors.

 5   Maximus JITRI | Vendredi, 11 Octobre 2019
  Le general genocidaire Abalo KHADANGA dans ses oeuvres de scelerat.
Cet homme, est une epee de DAMOCLES sur la tete de tout citoyen togolais.
Actuellement lui seul constitue le blocage principal a la democratisation effective et a l'arrivee du changement au Togo.
Il est l'homme qui applique toukours les methods de scelerats du temps d'Eyadema comme le firent ses tristement celebres predecesseurs Yoma Narcisse DJOUA, Bitiniwe, Kafechina, Alaza, Ernest Gnassingbe et autres....

 4   Amouzou | Vendredi, 11 Octobre 2019
  " ... apprendre à respecter le général." Faut-il respecter un général ou la loi ?
Pfffff !!!!
Ces milli-tarés du camp FIR font la honte de ce pays. N'importe quoi !

 3   Le visionnaire | Vendredi, 11 Octobre 2019
  Réponse à 1-Cherif
  Heeeeey......si entre eux ils se fracassent que va t'il arriver à nous pauvres citoyens de Sokodé, Agoè Zongo, Bè, Bafilo, Mango?????????? 2020 làààààà togo vioooo levez vous si non.............................................
Le vrai problème est la discrimination de certains corps habillés.....d'autres unités dites d'élite se croient tout permis aux détriments des autres....Policiers, pénitenciers, forestiers et dans une moindre mesure les douaniers (ceux ci sont un peu épargnés parce qu'ils ont l'argent OTR OTR OTR ça sonne bien) sont laissés pour compte sans formation, recyclage, mise en forme.....Gendarmes et militaires surtout Garde présidentielle (Bérets verts) et FIR se font les élites......nous le remarquons souvent lors des événements où les chefs des corps méprisés n'arrivent pas à s'imposer aux éléments moins gradés des "corps d'élite". Pour nous corps habillé c'est sodja, c'est les mêmes, nous on s'en moque de vos querelles internes, vous êtes tous les enfants de CNI, EFOFAT, Témédja,.............

 2   Coller serré | Vendredi, 11 Octobre 2019
  Ces forestiers ont de la chance que le général lui même n'est pas venu 'avec son fusil à lunette,

 1   Cherif | Vendredi, 11 Octobre 2019
  Le role principal de l'armee togolaise est de teroriser les popultaions dans le seul but de les soumettre a la dictature RPT-UNIR. Ils font tellement bien leur travail que personne n'en est epargne. En realite, il n'y a pas d'institutions au Togo. C'est un regime militaire qui essaye de se masquer derriere une gestion approximative des affaires de l'etat.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com