AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les Eperviers inquiètent avant le début des éliminatoires de la CAN 2021


Sport

iciLome | | 2 Commentaires |Imprimer

La sélection togolaise ne rassure pas du tout à quelques semaines du début des éliminatoires de la phase finale de la CAN Cameroun 2021.

Le bilan des Eperviers à l’issue des journées FIFA (Fédération internationale de football association) de ce mois d’octobre 2019 est à l’image de celui de son sélectionneur Claude Le Roy qui, depuis son arrivée dans le pays, peine à faire progresser le Togo.

En effet, le capitaine Djene Ortega Dakonam et ses camarades viennent de livrer de nouveau deux copies, toutes ternes, pâles, insipides. La première contre le Cap Vert soldée par une défaite 2-1. Et la seconde finie sur un nul 1-1 face à la Guinée Equatoriale.

Il se dégage que le Togo ne progresse pas, mieux il stagne voire recule. Une situation qui inquiète à un mois du début de la course qualificative. Les Eperviers recevront les Comores le 11 novembre au stade de Kégué avant d’aller au Kenya une semaine après.

Dans une interview qu’il a accordée à un journal de la place paru le lundi dernier, le président du Comité exécutif de la Fédération togolaise de football (FTF) se montre très gêné lorsque la question sur le bilan du sélectionneur national lui a été posée.

« Chacun est libre d’apprécier la chose comme il l’entend. Certains sont pressés, certains patients, d’autres sceptiques, d’autres encore optimistes », précise le colonel Guy Kossi Akpovy, avant d’ajouter : « Pour ma part, quand on fait un match sans victoire, naturellement je suis déçu, mais ce n’est pas la fin du monde. Quand on gagne je suis le plus heureux. Oui au Comité exécutif (COMEX) de la Fédération togolaise de football, nous suivons tout de près. Et notre prière est que le Togo gagne sur toute la ligne, ce qui est d’ailleurs le vœu du chef de l’Etat qui est d’un soutien inestimable pour notre COMEX et notre football ».

Il ne pouvait en être autrement car l’instance faîtière ne contrôle pas le technicien Breton. Celui-ci n’a pour un seul et unique interlocuteur que la Présidence de la République. L’euphorie de la qualification pour la phase de poules des éliminatoires du monde, Qatar 2022, s’est estompée en faisant place au doute à un mois de l'entame de la course qualificative pour la CAN 2021.

A.H.



Autres titres
Togo Le Roy accumule les défaites mais s’accroche à son poste 
Togo Après la défaite contre les Comores, Dossevi en rajoute une couche 
Togo Élim CAN 2021 (J1) : Le Togo commence par une défaite à domicile 
Plus de nouvelles




 2   Kozah Nostra | Lundi, 14 Octobre 2019
  Le sport, la culture, l'éducation, la santé, l'agriculture, mais en quoi la mafia togolaise pilleuse diabolique, satanique, maléfique et sadique des man.geurs de chi.en (Kozah Nostra) dirigée par les analphabètes GNASSINGBE depuis plus de 50 ans a-t-elle fait progresser le Togo au juste????
Il y a beaucoup de togolais très compétents capables de faire développer le Togo!!!
DEHORS LE FAINÉANT FAURE AVÉLÉLÉLÉBLE GNASSINGBE gna.ppeurs de viei.lles dames (Gnaganvi) ET SA BANDE DE PILLEURS ET D'INCOMPÉTENTS!!!

 1   Diaz Tokoin | Lundi, 14 Octobre 2019
  la politique est passé par là...même après le jugement pour la majorité d'entre eux, la moyenne d'âge reste superieur à 30 ans contre 20 ans pour les autres équipes montantes.

A 35 ans c'est la retraite, c'est à partir de 35 ans qu'on peut prétendre jouer en équipe nationale au togo, on peut se tromper soi même mais on ne peut jamais tromper son corps qui vous montre rapidement vos limites (on est plus lent, on met plus longtemps à récupérer, on est moins bon, on est limité en tout...)

On peut encore former une équipe ambitieuse en se servant des jeunes de moins de 16 ans dans les quartiers ou dans les lycées, le togo regorge de talents sauf qu'on a l'habitude de composer avec les asthmatiques médiocres exactement comme l'équipe RPT/NUIR et on veut gagner avec ça...

La politique du RPT/NUIR tient tout le monde au point que personne n'ose exiger l'excellence car pour le RPT/NUIR le foot ne doit être rien d'autre qu'un simple divertissement pour la population le temps que eux ils vous préoccupent...Quand dans le même temps d'autres nations démopcratiques et conscientes en font un point essentiel de démonstration d'influence, de positionnement et d'enjeu stratégique...

Faites passer le message, Diaz Tokoin
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com