AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Guinée Manifestations : La mort de quatre personnes fait craindre de nouvelles arrestations, selon Amnesty International


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | 3 Commentaires |Imprimer

En réaction à l’homicide d’au moins quatre personnes lors des manifestations du 14 octobre 2019 contre une éventuelle révision de la Constitution qui permettrait au président guinéen Alpha Condé de se présenter aux prochaines élections, François Patuel, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International, a déclaré ce qui suit :

« L’utilisation généralisée de gaz lacrymogène et de munitions réelles pendant les affrontements entre des manifestant•e•s et les forces de sécurité à Conakry le 14 octobre a fait au moins quatre morts et plusieurs blessés, selon les groupes de défense des droits humains présents en qualité d’observateur. Il faut que les forces de sécurité s’abstiennent d’avoir recours à une force excessive et meurtrière. Les autorités ont signalé au moins deux morts, dont un gendarme dans la ville de Mamou (centre du pays).

« Le recours à la force meurtrière contre des manifestant•e•s et des passant•e•s et l’arrestation des organisateurs des rassemblements sont une tentative honteuse des autorités guinéennes d’étouffer la dissidence par tous les moyens. Il faut que ces actes fassent l’objet d’une enquête indépendante et que les auteurs présumés soient traduits en justice dans le cadre de procès équitables.

« Alors que le climat politique est déjà tendu, les homicides du 14 octobre et les arrestations arbitraires d’au moins 14 personnes le week-end précédent ne font qu’ajouter de l’huile sur le feu dans un pays où plus de 100 personnes sont mortes lors de manifestations ces 10 dernières années.

« Au vu de ce bilan désastreux, il faut que les autorités prennent des mesures immédiates pour briser le cercle vicieux de la violence avant que la situation ne devienne incontrôlable. Elles doivent commencer par faire en sorte que les personnes arrêtées arbitrairement pour avoir organisé les manifestations soient libérées immédiatement et sans condition et prendre toutes les mesures nécessaires pour faciliter les manifestations pacifiques et permettre à la population de s’exprimer pacifiquement sans craindre de représailles. »

La Constitution guinéenne en vigueur interdit au président Alpha Condé de se présenter pour un troisième mandat.



Autres titres
Bénin Retour annoncée de Yayi Boni ce mercredi 
Bénin Une rencontre entre Talon et Yayi est annoncée 
Bénin Assainissement pluvial de Cotonou et Électrification rural: Plus de 80 milliards de la BAD pour deux projets importants 
Plus de nouvelles




 3   yaya | Vendredi, 25 Octobre 2019
  M. Brou !
Vous n'êtes pas sérieux ! Vous êtes à ce poste pour un arrangement avec tout ce syndicat mafieux franco-africain pour remplir une mission bien déterminée, celle d'étouffer les réclamations légitimes des peuples de la Cedeao !
L'irresponsable Lansana CONDÉ a été ton associé sur ordre de la France dans votre macabre mission sanguinaire au Togo en 2018 !
Tu connais bien où le joindre pour lui dire que le Peuple guinéen n'est pas comme celui du Togo où les acteurs politiques ne savent pas ce qu'ils veulent, donc son plan est irréalisable.
Qu'on le veuille ou pas, la religion a une part dans l'éveil des consciences. Je ne parle pas du christianisme importé de l'Europe avec sa mission hypocrite civilisatrice.
L'islam a ce mérite de consolider le courage de ses fidèles contrairement aux chrétiens.
L'exemple du Togo est là , le jour où les musulmans du Togo ont pris leur responsabilité en 2017, le régime en place tremblé.
Ce sont les incapables togolais se disant OPPOSANTS avec la complicité des gens comme Brou qui ont saboté l'initiative.
Alors M. Brou, ta sortie hypocrite n'aura pas d'écho en Guinée car la Guinée n'est pas le Togo, même si les billets sales de CONDÉ tombent dans tes poches.
Tu passeras le message aux autres membres franco-africains de votre syndicat macabres des gens sans foi ni conscience.

CONSEIL: IL FAUT NOMMER FAURE GNASSINGBÉ, VOTRE MÉDIATEUR EN GUINÉE EN RECONNAISSANCE POUR SERVICE RENDU AU TOGO.

 2   El Niño | Mercredi, 23 Octobre 2019
  Lentement mais surement Alpha Condé est entrain de paver le chemin qui le mênera à la CPI.

À 81 ans avec un enfant unique, qu'est-ce qui pousse ce taré nègre à agir de la sorte??? HONTE aux dirigeants africains!

 1   Tanga | Mardi, 22 Octobre 2019
  Le president est le seule responsable!!!
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com