AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Même devant Mme Adjamagbo-Johnson, Jean-Pierre Fabre persiste et signe : « La candidature unique n’est pas la panacée »


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

Dans son allocution de circonstance, hier vendredi, lors de la cérémonie d’ouverture du deuxième congrès ordinaire de son parti, l’ex-chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre a réitéré sa position vis-à-vis de la question de la candidature unique de l’opposition à la présidentielle de 2020.

Hier vendredi, lors de la cérémonie d’ouverture du congrès ordinaire de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) à laquelle plusieurs acteurs de l’opposition, notamment de la C14, ont pris part, Jean-Pierre Fabre a été clair. Dans son discours de circonstance, le nouveau maire de la commune Golfe 4 Amoutiévé (Lomé) n’a pas fait dans la dentelle. Il a encore réitéré sa ferme position par rapport à la question de la candidature de l’opposition.

Selon l’ex-député, la candidature unique de l’opposition, telle que prônée par la Coalition des 14, n’est pas la stratégie idéale pour aboutir à l’alternance en 2020. Pour l'ex-chef de file de l'opposition, l’essentiel c’est de se mettre ensemble pour travailler et obtenir les meilleures conditions d’organisation des élections.

« Permettez-mois de rappeler en toute humilité. Une stratégie électorale, si lumineuse soit-elle, n’est valable et efficace que si elle est partagée par tous ceux qui sont censés en assurer le succès. Beaucoup de temps ont été perdu en de vaines polémiques sur la stratégie électorale. La candidature unique n’est pas une panacée. Ce qui compte pour l’heure, c’est la lutte pour l’obtention des réformes pour une amélioration du cadre électoral dans l’unité d’action », a déclaré Jean-Pierre Fabre devant ses pairs de l’opposition.

Le président de l’ANC a également soutenu que l’actuel chef d’Etat, Faure Gnassingbé ne devrait plus se porter candidat à la prochaine élection présidentielle.

« Pour des raisons de contexte politique national aussi bien que d’éthique politique, le Chef de l’Etat qui aura accompli en 2020 trois mandats de cinq ans chacun à la tête de l’Etat togolais, ne peut plus briguer un 4e mandat présidentiel, sans créer un climat de tension sociopolitique et d’insécurité pour les populations », a indiqué Monsieur le Maire d’Amoutivé.

Et de conclure : « Faure Gnassingbé en a déjà fait 3 mandats. Il ne peut pas raisonnablement penser faire un 4e mandat. Ce sont des principes. Maintenant, il faudra prendre des dispositions pour l’en empêcher ».

Notons que les travaux du congrès prendront fin ce samedi soir avec l’installation du nouveau bureau national du parti.


Godfrey Akpa



Autres titres
Togo Togo - Une bagarre entre le président du PDP et son représentant à la CENI 
Togo Togo - Gabriel Messan Agbeyomé KODJO a bel et bien gagné la présidentielle du 22 Février 2020 selon CDPA France 
Togo Togo - Mgr Kpodzro demande l’annulation du serment de Faure Gnassingbé 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com