AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Politique : La Stature, l’Étoffe et l’Ethos


Politique

iciLome | | 21 Commentaires |Imprimer

La politique ne peut être une occupation laissée entre les mains d’hommes ordinaires. Elle est une affaire trop sérieuse qui ne doit pas tomber, s’installer et s’étaler dans la basse cour de gens de besoins. Les indigents de tous genres qui sont déficients en morale, qui sont démunis de deniers et qui sont dépourvus de savoir ne peuvent pas s’occuper du destin d’un peuple. Ils noieront fatalement la nation dans les abysses de la misère et de la désolation. Celui qui ose descendre dans l’arène des charges publiques doit s’être soumis au préalable à une triple épreuve ; celle du souffle, celle du fluide et celle de la glaise. Tout autre voie en dehors de ce triplet initiatique sera une veine entreprise et restera sans issue.

De La Stature

La stature politique d’un homme se mesure à la grandeur de la vision qu’il porte, de l’idéal qu’il conçoit. Les contours de la hauteur et de l’ampleur d’une vision pour le vivre ensemble du grand nombre, le peule, sont tracés à l’aide de l’intelligence conceptuelle. Il s’agit de la capacité à concevoir un appareil sociétal autonome dont les pièces composantes et les rouages agencés tournent et interagissent dans une harmonie presque-parfait et toujours dans un processus d’amélioration. La matière saine consommable, le service adéquat à disposition et le loisir régénérant l’esprit sortent alors, à bons résultats, comme produits finis de cet appareil entrevu.

Celui qui n’est pas capable de concevoir un tel objet supérieur, humainement agencé et socialement mécanisé, qui tourne et sort des résultats concrets et bénéfiques constatables, n’est pas apte à la responsabilité politique. Il n’en a pas la stature. S’il ose, il est un imposteur abject.

Concevoir et piloter à la fois un tel appareil demande d’être détenteur de la science politique, d’être praticien de l’art de la tempérance éthique et dépositaire d’un courage martial. Prétendre avoir cette capacité et par conséquent se sentir le meilleur candidat ‘appelé’ pour montrer la Voie et tenir le gouvernail, est un sacerdoce nobiliaire.

Une candidature à la magistrature suprême d’une nation n’est pas une aventure de gueux en esprit et de hasardeux orpailleurs à la recherche d’une pitance pour faire la bombance dans les taudis de la tribu le temps d’une saison politique éphémère. Rien de nobiliaire ne réside en une telle aventure.

La stature prend toujours contour dans l’épreuve du feu, ce souffle ardent qui s’illumine dans l’imagination, l’intuition baptiste de la vision. La stature politique, c’est l’Esprit en partie qui s’incarne sous une forme intelligible, dans une représentation créative cohérente, programmable et matériellement constructible.

Dans l’histoire Akhenaton de l’Egypte Antique avec ses réformes socio-culturelles, Solon l’Athénien de la Grèce antique avec ses réformes socio-politiques, et Franklin Roosevelt des Etats-Unis d’Amérique avec ses réformes socio-économiques sont des exemples de grandes statures politiques exceptionnelles. Nos candidats doivent s’inspirer de ceux-là mis en commun pour se construire de la stature nécessaire pour les défis actuels. S’ils ne le peuvent, rien ne vaut les peines qu’ils se donnent à la face du Peuple.

De L’Étoffe

L’étoffe est par rapport à la stature ce que les strates géologiques sont à une chaîne rocheuse. C’est à dire des couches de sédiments solidifiés durant des âges. En l’homme cela s’appelle de l’expérience de vie pratique sur une durée lente de maturation de l’esprit qui, dans une tension vers une Vision, incorpore consciencieusement chaque idée apprise et chaque acte posé au quotidien.

Doté d’un tel patrimoine, l’homme étoffé a du répondant verbal et scriptural à propos. Car il a un champ de connaissance théorique et pratique générale assez large pour y puiser des éléments d’un propos quasi docte et franc, d’un discours construit et articulé qui fait sens chez tout esprit ordinaire. Le discours clair est le véhicule d’une étoffe polie, policée qui expose des évidences pratiques, utiles et avantageuses aux yeux de la majorité sensée.

Cette qualité tient surtout d’un calibrage de facteurs socioculturels multiples chez le sujet parlant et agissant. Les certifications académiques y jouent un rôle mais moindre par rapport à l’auto érudition encyclopédique et à l’apprentissage oratoire et dissertatif, puis à la répétition, l’entrainement qui forme le talent et le reflexe de la narration persuasive.

L’étoffe ne s’improvise pas ; quoique le propos d’un instant de l’aspirant peut être improvisé. Car ledit propos est prélevé spontanément et directement sur le patrimoine déjà assis et bien mature. Le don naturel, s’il y en ait, celle de la parole et de la graphie, doit toujours se sculpter dans le talent. Du don, il faut distinguer le talent.

Le talent est par rapport au don ce que le joyau est par rapport au minerais brut. On cultive, sculpte le don pour atteindre et acquérir le talent. En ce qui concerne en particulier l’étoffe politique, atteindre cet état d’être devient un précieux dosage raffiné du logos et du pathos. C’est-à-dire être en capacité de délivrer un discours construit et articulé, rationnel, qui pourtant irradie une émotion collective contagieuse qui devient force politique puissante.

C’est ce passage subtil du rationnel au travers des mailles de l’émotionnel qui fait réussir à l’étoffe l’épreuve du fluide. Le sujet politique aspirant s’il est étoffé, lorsqu’il parle et diffuse sa vision, sa grande stature épouse facilement le moule des consciences dans le peuple par la souplesse du verbe. Comme l’eau du fleuve s’écoule et se moule dans tous les creux et toutes les vases qu’elle atteint dans la grande vallée, l’étoffe politique se diffuse et pénètre à l’instant chaque conscience qu’elle touche dans le peuple.

Dans l’histoire, Périclès stratège de guerre et homme politique de la Grèce Antique, Alexander Hamilton un des pères fondateurs des Etats-Unis d’Amérique et maître Marc Bonnant avocat suisse contemporain sont des spécimen à prendre comme référence sur cette notion qu’est l’étoffe en politique.

De L’Ethos

L’ethos en politique est le principe qui suit une fin en soi, une valeur, que poursuit l’homme public. Cette fin est l’honneur moral. L’honneur moral acquis à bout d’efforts assidus par l’homme public, citoyen d’Etat, induit la valeur de dignité nationale dans la conscience du Peuple.

Tâchons vite de préciser que l’honneur moral est bien différent de l’honneur social. Il en est différent et supérieur d’ailleurs sur l’échelle des valeurs humaines. C’est une valeur propre de Citoyen d’Etat qui s’incarne dans la noblesse d’esprit, un prestige de vertu. Elle diverge donc de la valeur sociale de l’opulence, du gain matériel à profusion qui tend de nos jours à devenir une autre fin en soi, une pseudo finalité des désirs humains.

La conduite journalière personnelle recommandée au Citoyen d’Etat promis aux charges publiques suivra la bonne mesure. Comme choix de vertu, ce comportement classique de bonne mesure s’appelle la médiété. Et la médiété est la recherche du juste milieu entre des agissements de deux extrêmes contraires. Par exemple chez Aristote le courage est le juste milieu entre la témérité et la lâcheté.

Nous pouvons ajouter dans ce sens par exemple que sur le plan matériel, l’aisance est le juste milieu entre l’opulence et l’indigence ; que sur le plan de l’action sociale et politique directe, la tempérance est le juste milieu entre l’agressivité et l’inaction ; que sur le plan de la croyance (l’idéologie et la foi) le pragmatisme (le réalisme) est le juste milieu entre le fanatisme et l’incrédulité.

Mais toutefois, l’homme de grande stature et de bonne étoffe qui cultive en plus la médiété comme ethos saura en temps exceptionnels, moments rares, user d’une brève audace vers un pôle extrême afin de balancer vers le point d’équilibre une tendance ambiante contraire qui deviendrait menaçante pour le cour de l’action publique vers la grande Vision, la finalité collective, la destinée de la nation.

La constance dans la médiété et les rares balancements momentanés sont un exercice très délicat qui demande du don et de l’expérience. Ce don vient du suc mental naturel. Le type mental flegmatique, s’il est renseigné et sain d’esprit, sera plus apte à une telle tâche. Cela tient en grande partie d’un héritage génétique. Car nos caractères de comportements saillants dépendent en grande partie de nos tempéraments qui en sont les soubassements génétiques particuliers, donc de génotypes, soumis à une culture en des milieux donnés. Le suc mental est la glaise épaisse sur laquelle se dépose, s’imprègne et se consolide l’ethos.

En illustration contemporaine comme ethos de médiété en politique citons tout simplement Gandhi de l’Inde et Nelson Mandela de l’’Afrique du Sud ; et comme illustration relative dans le passé lointain le roi Salomon de la Jérusalem antique.

En Somme

En somme, le profil mis en exergue ici est un appel à l’homme public complet. C’est ce genre de candidat qui est nécessaire pour les défis politiques actuels, particulièrement pour des pays en crise larvée comme le Togo. Celui qui a une vision élevée, claire et cohérente (la stature), qui a la communication fluide et pertinente (l‘étoffe), qui a un caractère tempéré, probe et modulable (l’ethos) sera celui-là. Le visionnaire bâtisseur, le rassembleur mobilisateur et le rôle modèle éducateur ; tous cela en Un. Voilà l’ambition.

New York, le 18 Octobre 2019
Michel KINVI

L'AUTEUR
Michel KINVI
.


Autres titres
Bénin Un nouveau code électoral adopté au parlement 
Togo Qui en veut à Monseigneur Kpodzro ? 
Burkina-Faso Suspenssion d'un parti d’opposition pour avoir demandé la démission du président du Faso 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 21   Saint Avlekete | Jeudi, 31 Octobre 2019
  Réponse à 12-Lucrece
  Je n'ai jamais vote dans ma vie, je voterai GNAROU pour la presidentielle 2020

" Nous n'avons ni les moyens, ni la capacité de faire une democratie calquée sur le model occidental !!
C'est quand les europeens ont atteint un niveau économique soutenu, qu'ils ont pratiqué la democratie"
dixit GNAROU

Akpe

A bas le multipartisme impose aux negres, Vivement, un seul parti politique dans chaque pays africain.
L'union fait la force, le multipartisme, c'est la division.

 20   volume4 | Dimanche, 27 Octobre 2019
  Cher kinvi, ou en es tu avec ton memoire sur le travail des acteurs2de la diaspora,

 19   2W | Samedi, 26 Octobre 2019
  Réponse à 16-Lucrece
  KINVI ne serait donc pas l'auteur du texte. Il l'aurait donc traduit de l'Anglais vers le Français et l'a publié en son nom.
Il parait?

 18   IGouassou | Mercredi, 23 Octobre 2019
  Ce n'est pas un travail d'intellectuel ça!

 17   Pragmatism | Lundi, 21 Octobre 2019
  Réponse à 11-GNAROU
  "La bonne méthode n'est pas de se lever contre le système mondial. Mais c'est de trouver les failles de ce système et l'exploiter pour soi-même!! " - Gnarou.
Très bien dis. Parole que beaucoup de ces soit disant panafricains doivent écouter. Ce n'est pas par le forcing, mais la capacité de s'adapter et utiliser le system en sa faveur.





 16   Lucrece | Lundi, 21 Octobre 2019
  Je suis en train de faire une exégèse de la publication de KINVI, juste une curiosité de mon humble esprit.
Quoique le texte ait toute sa valeur intellectuelle irréprochable, j'ai l'impression que c'est une traduction Google d'un anglais poli, raffiné. Car, il y a quelques contradictions au sein d'une même phrase et quelques petites erreurs. J'ose croire que ces dernières sont simplement d'ordre typographique.

 15   Radio x | Lundi, 21 Octobre 2019
  Des opposants qui ont peur des opposants.

Cher Kinvi, Tout ce qu'on peut retenir est en bas de votre texte.

Je cite 'C'est ce genre de candidat qui est nécessaire pour les défis politiques actuels, particulièrement pour des pays en crise larvée comme le Togo. Celui qui a une vision élevée, claire et cohérente (la stature), qui a la communication fluide et pertinente (l'étoffe), qui a un caractère tempéré, probe et modulable (l'ethos) sera celui-là. Le visionnaire bâtisseur, le rassembleur mobilisateur et le rôle modèle éducateur .


Tu as peur de qui?

Dis nous si

Fabre
Kpodar
Thonton
Dr. Marié d'Allemagne
Tama

Qui remplit, ou pas, ces critères?

Après on parlera des autres prétendants.

 14   GNAROU | Dimanche, 20 Octobre 2019
  Réponse à 13-Lucrece
  Le miel attire les mouches !
les caca aussi !! Mais seulement d'autres mouches ...! Des mouches particulieres.

Ce texte est au -dessus de leur capacité de comprehension.
On ne peut donc pas accuser le cafard d'habiter le WC !

Tu ne verras ni les kozah nostra et autres El ñino ici !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 13   Lucrece | Dimanche, 20 Octobre 2019
  Réponse à 11-GNAROU
  Qu'avez-vous remarqué cher compatriote? Quand la substance à débattre est lourde et profonde nos adversaires sont absents!!

J'ai eu à relire ce texte plus de 10 fois déjà. J'attendais voir des brebis réagir, mais hélas! Nos amis sont seulement présents où le débat est terre à terre.
C'est pitoyable!

 12   Lucrece | Dimanche, 20 Octobre 2019
  Réponse à 11-GNAROU
  Vous m'avez convaincu sur tous les points!!
Moi, je voterai GNAROU pour la présidentielle 2020 même si tu n'es pas candidat!!

Bon week-end cher compatriote.

 11   GNAROU | Samedi, 19 Octobre 2019
  Réponse à 10-Lucrece
  D'abord l'interessé n'a aucune chance dêtre élu !!

Tu vois mon ami, la politique et la religion se ressemble. Elles ont les mêmes techniques et le même mode de fonctionnement.
Les adeptes d'une religion ne change pas facilement de gourou...
De même les militants d'un parti politique ne change pas de leader facilement .
Quelque soit le resultat de celui-ci .

Quand le sieur NUBUKPO se presentera, il aura les partisants d'unir et des autres partis de l'opposition sur le dos !
Il va risquer sa vie et son pain pour rien.
Et dans tout cela il lui faut de l'argent, beaucoup d'argent !!

Et si finalement il devient president , il ne fera rien contre le neocolonialisme . La machine economique mondiale va le compresser et si cela ne suffit pas il ira rejoindre GBAGBO à la Haye.

La bonne methode n'est pas de se lever contre le systeme mondial. Mais c'est de trouver les failles de ce systeme et l'exploiter pour soi-même!!

Nous ne sommes pas independant, mais nous pouvons l'être en exploitant les failles du systeme.
Et les failles il y en a beaucoup.

La chine est -elle independante? Comment a -t-elle reussi ?

La terre est dure , mais l'igname parvient à la pénetrer ! Dit-on à SOTOUBOUA!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.



 10   Lucrece | Samedi, 19 Octobre 2019
  Réponse à 8-GNAROU
  Tu en viens à mon point à propos de NUBUKPO!
Je souhaiterais qu'il soit candidat, et compte tenu du score qui réaliserait par rapport aux autres, le chef de l'Etat Le choisit comme premier ministre.
NUBUKPO a déjà servi au gouvernement et dans une institution internationale, il connait les rouages de la politique et les enjeux du néocolonialisme français.
Ne nous voilons pas la face, nous sommes tous dans l'antre d'un dragon mortifère.
Juste un commentaire contre le néocolonialisme de l'ambassadrice de l'UA près de l'ONU, a coûté à l'ambassadrice son poste. Je crois que ce fut le même cas avec NUBUKPO. C'est la preuve que nous ne sommes pas indépendant.
Il y a beaucoup de choses que nous pouvons pas ici dire.

 9   GNAROU | Samedi, 19 Octobre 2019
  Réponse à 7-EZI
  La notion du peuple souverain n'est qu'une chimère politique !!

Le PEUPLE, est exactement comme un troupeau de mouton qui a toujours eu besoin d'un berger !
Le peuple n'est ni capable de decider ni capable de se conduire !
On decide pour lui et on le conduit !!

Le peuple souverain est aussi vrai que la phrase de la bible qui dit qu'il est plus facile à un chameau de rentrer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer au paradis !!

Il faut calmer les pauvres , les gueux , les bouseux en leur donnant l'impression que la decision finale vient toujours d'eux !
Cela permet aux dirigeants de continuer par vivre tranquillement en laissant cet espoir au bas peuple !!

Le peuple , c'est le dindon de la farce sur qui tout le monde vient éjaculer !!

Même Mme ADJAMAGBO parle au nom du peuple togolais !!
Qui l'a mandaté à le faire ???

Le peuple a besoin du pain et de l'eau ! Le dirigeant qui saura relever ce defi est sûr de s'eterniser au pouvoir !

D'ailleurs la democratie et la PAUVRETÉ ne font pas bon menage .
Du fait, je n'ai jamais vu un pays pauvre et democratique !!

Quelle est la souveraineté d'un peuple quand c'est les autres pays qui financent votre democratie et le train de vie de l'Etat ???
Tout recemment, c'est l'Allemagne qui s'est portée volontaire pour vous construire vos mairies !!
Qu'est-ce qu'elle demandera plus tard en compensation ???
Vous avez organisé les communales pour que les maires siegent dans la brousse ??
Vous voulez la democratie, etes vous capables de la financer ?
Vous voulez les droits de l'homme , etes- vous capables de les financer ?

Un seul exemple:
Si on devrait dans le domaine de la santé , apporter les Standards intrnationaux au togo , tout le budget de l'Etat ne suffirait pas pour ameliorer la situation actuelle !!!
Que dire des prisons, de l'ecole, du droit à un salaire décent, à un logement etc..etc...
Et le tableau est pareil partout en Afrique ....NOIRE !

Nous n'avons ni les moyens, ni la capacité de faire une democratie calquée sur le model occidental !!

C'est quand les europeens ont atteint un niveau économique soutenu, qu'ils ont pratiqué la democratie.
L' Espagne, Grece, Portugal etc..etc...etaient encore dans les années 1980 , des dictatures dures !!

Le Togo tel qu'il est actuellement , est trop en avance sur les droits que ces citoyens devraient avoir !!

Le combat contre la PAUVRETÉ doit etre le seul combat qui merite d'etre soutenu !!
Si vous faites trop rêver le peuple , il se reveillera les mains vides ....et là, il demandera les comptes !!

Le budget du Togo se situe autour de 4 milliards de dollars pour 8 millions d'habitants!!
Justes un budget de boulangerie.

Faure est un magicien des finances . Sinon comment repondre aux besoins de cette masse avec un tel budget ??
Je ne voudrais pas me mettre à sa place franchement!!

La DEMOCRATIE est un delire pour l'afrique! Une certaine AFRIQUE ....

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.





 8   GNAROU | Samedi, 19 Octobre 2019
  Réponse à 6-Lucrece
  A propos de NUBUKPO, l'eau et l'huile ne se melangent pas facilement !!

C'est vrai qu'il vaut mieux être con comme tout le monde pour rester au gouvernement que d'être intelligent et seul ...!!
A defaut, il pouvait être un bon premier ministre!

 7   EZI | Samedi, 19 Octobre 2019
  Belle analyse grand frère Michel. Vous avez exposé et expliqué les critères d'un bon aventurier politique. Maintenant, le seul juge appelé à noter chaque candidat suivant ces critères n'est ni GNAROU, ni vous-même, ni moi. Mais c'est le PEUPLE SOUVERAIN, pourvu que le pouvoir en place ne le prive pas de sa souveraineté... N'allons pas vite en besogne en disqualifiant déjà certains ou en traitant d'autres de meilleurs. Ce serait une erreur car le meilleur ne serait pas forcément excellent dans chacun des critère. celui que je n'apprécie pas peut être plutôt bien apprecié des autres.
EZI DE TOUS LES TEMPS.

 6   Lucrece | Samedi, 19 Octobre 2019
  Réponse à 5-GNAROU
  <<...Le problème est que la politique a eté laissée à la portée des masses incultes et analphabetes...>> dixit Gnarou.

Mon cher Gnarou, c'est cela notre moindre mal!
Toi et moi n'avons jamais cessé de le dire sur ce site lorsque l'occasion se présente: la politique est non seulement une science mais aussi un art!
Pour mieux la faire il faut l'apprendre et la comprendre. N'est-ce pas les chevaux qu'on a dressés qui sont robustes et qui gagnent des courses?
La politique n'est pas une affaire des commerçants et des gueux comme l'a si bien dit Kinvi.

Kako NUBUKPO est une perle rare, raison pour laquelle je me demande comment le chef de l'Etat a pu éjecter un tel joyau de son gouvernement!
Parfois, il faut tenir tête à la France, mais en cela il faut une population unie et solidaire derrière nos gouvernants en particulier nos chefs d'État.

Bon week-end cher compatriote.

 5   GNAROU | Samedi, 19 Octobre 2019
  Réponse à 2-Lucrece
  Kaku NUBUKPO dans une election claire et juste battrait tous les candidats potentiels et declarés .

Il a toutes les qualités definies dans ce texte!
Un BAWARA est aussi bien indiqué ! Sauf que...

Le problème est que la politique a eté laissée à la portée des masses incultes et analphabetes.
Ces masses manipulées peuvent donc elire un PORC à la place de NUBUKPO pour ensuite le regretter.

On devrait retablir le vote censitaire !!


 4   GNAROU | Samedi, 19 Octobre 2019
  L'un des plus grands textes que je eu le plaisir de lire depuis plus 15 ans sur le site !!

Je parlais de JP FABRE dans un des mes derniers postings.
Il n'a ni la stature ni l'intelligence nécessaire à un homme d'Etat !!

Il y a vraiment des togolais de la trempe de ce compatriote Michel KINVI qui nous donnent espoir que nous ne sommes pas tous idiots dans ce petit rectangle de pays !

Bémole, je n'aime pas Ghandi le raciste !!

Bravo patriote !

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 3   Gbevou | Samedi, 19 Octobre 2019
  Une tres bonne analyse, mon tres cher camarade du CEG Attikpa Kagounou. Recois mes salutations......

 2   Lucrece | Samedi, 19 Octobre 2019
  Superbe analyse et rédaction époustouflante! J'ai eu un plaisir inouï à lire cette publication tout comme celle de kodjo Epou.

J'ai relevé au passage une faute cher compatriote que voici: <<...quoique le propos d'un instant de l'aspirant peut être improvisé..."
Quoique= bien que, donc doit être suivi du subjonctif.

Cela dit celui qui répond parfaitement à ta description c'est l'économiste Kako NUBUKPO. C'est le seul présidentiable aujourd'hui au Togo pour ma part.

 1   Kodjo Epou | Samedi, 19 Octobre 2019
  Michel bonjour. Ton analyse descriptive de "l'homme" est venue a point nommee. Il ne te restait qu'a partager avec les lecteurs celui ou ceux-la qui, a ton avis, sont representes dans le profile que tu as fait. Chose que tu ne peux evidemment pas faire ici; oui, tu ne peux pas citer ou proposer des noms en regardant l'echiquier. Par decence ou de peur d'etre traite de parti pris. Seulement, Michel, les Togolais, trop souvent, ne savent pas ce qu'il leur faut dans la situation qui est la leur tant dans le temps que dans l'espace. Trop souvent disais-je, ils se laissent drainer par de veules figures populistes qui, a la fin, se retrouvent, le roi-argent les poussant, dans les bottes du systeme qu'ils disaient combattre. Les exemples chez nous sont legion. Ce phenomene, totalement antinomique au patriotisme, est la cause de la lassante repetition des memes erreurs, ete avec elles les echecs retentissants. Et c'est pour cela qu'il se dit que les Togolais, en realite, meritent quelque part leurs dirigeants. Bon weekend.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com