AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Tunisie De quel parti sera issu le prochain Premier ministre tunisien ?


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

Sans parti politique, pas de députés au Parlement, le nouveau président tunisien devra tout de même choisir un Premier ministre chargé de former son tout premier gouvernement.

Elu avec 72,71%, devançant largement le sulfureux homme d’affaires Nabil Karoui, Kais Saied, 61 ans, prêtera serment ce mercredi 23 octobre, selon le Parlement. Et devra dans la foulée annoncer officiellement le nom de son Premier ministre. Il viendra de quel parti ?

Cette question se pose parce que le successeur de Béji Caïd Essebsi, décédé le 25 juillet dernier à 92 ans, non seulement n’a pas de parti politique, mais aussi ne dispose pas de députés.

Ennahdha, une formation politique d’obédience islamiste, arrivé en tête des législatives du 6 octobre avec 52 sièges sur 217, selon les résultats officiels de l'Instance chargée des élections (Isie), revendique le poste de Premier ministre.

Ce dimanche, au cours d’une rencontre des membres de son conseil consultatif, le parti l’a clamé fort. Devant la presse, Abdelkarim Harouni, le président de ce Conseil précise : « Après une réunion marquée par des débats approfondis et francs, le conseil Al Choura (consultatif) affirme qu’il lui revient de former un gouvernement qui sera présidé par une personnalité issue de ce parti ».

Selon lui, « Le futur chef du gouvernement doit être issu d’Ennahdha », parce que c’est lui qui a gagné les législatives. Le nom du prochain chef du gouvernement de la Tunisie sera connu ultérieurement à l’issue du « dialogue » qui se déroule actuellement.

Dans la pratique, Kais Saied, après sa prestation de serment, dispose d’une semaine pour demander à Ennahdha de former un gouvernement. Celui-ci aura un mois renouvelable une fois pour constituer une équipe « susceptible de convaincre la majorité des députés ». Ce qui ne s’annonce pas facile.

Nabil Karoui, candidat malheureux, avec son parti Qalb Tounes, créé seulement en juin dernier, compte 38 sièges au Parlement. Il est la deuxième à l'Assemblée.

A.H.



Autres titres
Burundi Le parcours d’Évariste Ndayishimiye, le nouveau président 
Togo Bavures militaires et décompte des morts : L’armée togolaise doit relire Me François Boko 
Togo Que retenir de l’accord UFC-RPT dix ans après ? 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com