AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Afrique du Sud Electricité : Bientôt une réforme radicale du secteur


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

L'Afrique du Sud envisage de réorganiser radicalement son secteur énergétique en rompant l'utilitaire d'Etat déficitaire Eskom au cours des trois prochaines années et en ouvrant le secteur à une concurrence accrue, a annoncé mardi un document gouvernemental.

Les analystes se sont félicités de cette décision, mais se sont montrés sceptiques quant à la suite donnée par les responsables, compte tenu de la vive opposition des syndicats et des intérêts acquis dans le secteur de l’énergie.

Le président Cyril Ramaphosa, pressé par une économie en déclin, a promis en février de scinder Eskom en unités de production, de transmission et de distribution, mais peu de détails supplémentaires ont été fournis depuis.

Le document de mardi sur Eskom était particulièrement important dans la mesure où il arrivait trois jours avant que Moody’s ne se prépare à revoir la dernière cote de crédit de la catégorie investissement de l’Afrique du Sud, qui est suspendue à un fil. Le document exposait la vision d'un secteur de la fourniture d'électricité restructuré, dans lequel Eskom pourrait abandonner son quasi-monopole et concurrencer les producteurs d'électricité indépendants afin de produire de l'électricité au moindre coût.

Mais il contenait peu de détails sur la manière dont les responsables prévoient d'alléger le fardeau de la dette de la société, qui se chiffrait à 440 milliards de rands (30 milliards de dollars). "Le document est ferme sur la vision, mais le marché est légèrement déçu que l'opérateur du marché du système de transmission ne soit pas complètement déréglé et qu'il n'y ait plus de détail sur la dette", a déclaré Peter Attard Montalto, responsable de la recherche sur les marchés financiers chez Intellidex. Le gouvernement s’est engagé à maintenir les trois nouvelles unités d’Eskom au sein d’une société de portefeuille détenue par l’Etat, afin de rassurer un groupe politique farouchement opposé à la privatisation et attaché au développement économique dirigé par l’État.



Autres titres
Togo Covid-19 : 4 nouveaux cas de contamination enregistrés ce lundi 
Côte D'Ivoire Drame sur l'autoroute du Nord: dix morts et plusieurs blessés 
Burkina-Faso Covid-19: des nouvelles de l’état de santé des fidèles catholiques 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com