AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Violences électorales : « Affaire non lieu », selon le Tribunal de Cotonou


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Une décision de justice fait agite la toile ce jeudi. Il s’agit de la décision de justice concernant le sort réservé aux auteurs ayant occasionné des morts (07 morts, selon les reportages de la presse internationale) lors du gigantesque soulèvement populaire des 01 et 02 mai 2019 à Cotonou et dans quelques autres villes du Bénin.

Selon les sources du Tribunal de première Instance de première Classe de Cotonou, le juge d’instruction a rendu une « ordonnance de non lieu pour auteurs inconnus » dans la procédure relative aux décès, au lendemain des élections législatives du 28 avril dernier, une instruction sur les cas de trois villes à savoir Cotonou, Tchaourou et Savè.En effet, après la tension postélectorale, le parquet de Cotonou, a ouvert une information contre X du chef d'homicide volontaire, en juillet dernier. Ce qui a requis le juge de faire une lumière sur les tueurs des sept (07) morts enregistrés à Cadjèhoun (Cotonou), quartier où réside l’ancien Chef d’Etat, Boni Yayi, et dans les deux autres villes.

Pour le juge du 4ème cabinet qui a rendu la décision, les enquêtes préliminaires de la police judiciaire et les personnes entendues par le juge, ne lui auraient pas permis d'identifier les auteurs du meurtre. Résultat, il a dû rendre une « ordonnance de non-lieu » qui, quoi qu’on dise, n’est que l’ouverture d’un débat sous plusieurs pistes.



Autres titres
Sénégal 60 ans d'indépendance: juste une prise d’armes suivie de l’hymne national pour célébration 
Burkina-Faso Lutte contre le Covid-19: deuxième message du président du Faso à la Nation 
Guinée Législatives : Le parti d’Alpha Condé remporte les 2/3 des sièges 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com