AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Sénégal Premières auditions par un juge dans une affaire de corruption


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Un juge d'instruction de Dakar a procédé lundi à ses premières auditions dans une affaire de corruption présumée dans les secteurs du pétrole et du gaz, et dans laquelle est cité le nom d'un frère du président sénégalais Macky Sall, a-t-on appris auprès des personnes entendues et de la presse.

En juin 2012, peu après sa première élection, le président Sall avait confirmé la décision de son prédécesseur, Abdoulaye Wade, d'attribuer l'exploitation de deux champs pétroliers et gaziers à Petro-Tim, une société de l'homme d'affaires australo-roumain Frank Timis.Petro-Tim est au coeur d'un scandale depuis la diffusion d'un reportage de la BBC le 3 juin. Selon la chaîne britannique, la société a versé une prime secrète de 250.000 dollars au frère du président, Aliou Sall, ce que celui-ci a démenti.

Aliou Sall, maire d'une commune de Dakar, a démissionné le 24 juin de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), institution financière qu'il dirigeait depuis septembre 2017.Le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye a lancé en juin un "appel à témoins" pour amener les détenteurs d'informations sur la gestion du pétrole et du gaz à les livrer à la justice. Plusieurs personnes, dont des opposants et des experts, ont depuis lors été auditionnés par la Division des investigations criminelles (DIC, police judiciaire). Le rapport de la DIC a été remis au procureur qui a saisi un juge d'instruction pour l'ouverture d'une information judiciaire.Au moins trois personnes, un député de l'opposition, un journaliste et un membre de la société civile, ont été entendues lundi par un juge d'instruction dans le cadre de cette information judiciaire, a-t-on appris auprès des intéressés et de la presse.à

"Le juge m'a posé des questions sur les informations que je détiens et j'ai répondu", a déclaré à l'AFP le journaliste Mamadou Mouth Bane après son audition."J'espère que la vérité sera dite et la justice obtenue.



Autres titres
Côte D'Ivoire Lettre de Charles Blé Goudé au président du tribunal criminel d'Abidjan 
Togo Christian Trimua dans le viseur de la FIDH et de l’OMCT 
Togo Le ministère de la Justice satisfait de son bilan 2019 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com