AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Viol de mineure : Le sieur Comlan Azingoué écope de 15 ans de réclusion criminelle


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Le violeur d’une mineure de 7 ans a écopé de quinze ans de réclusion criminelle au tribunal de Lokossa le lundi 11 novembre dernier. Il devra également payer une amende d’un million deux cent mille à la partie civile.

Le nommé Comlan Azingoué, meunier de profession, va passer quinze ans en prison avant de retrouver les siens. C’est la décision prise par le tribunal de Lokossa en session criminelle contre ce violeur. En effet, l’article 332 du Code pénal et l’article 3 de la loi numéro 2011-26 du 9 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes considère comme crime un rapport sexuel tenu avec une fille de moins de 16 ans avec ou sans son consentement. Et c’est ce qui a été appliqué au meunier qui était en détention provisoire depuis le 30 décembre 2013.

En réalité, Comlan Azingoué, originaire de Houéyogbé dans le département du Mono, âgé d’environ 20 ans au moment des faits, a osé touché à une mineure de 7 ans. La victime Anne B. A. était orpheline des deux parents. Elle était au cours préparatoire (Cp) et vivait avec l’une de ses cousines. C’est alors que celle-ci l’a envoyée au moulin le 27 décembre pour y moudre le maïs.

Bien que la fillette soit venue tôt, le meunier, dans le dessein de détruire la vie de l’enfant, a tout fait pour la passer en dernier. Quand tous les autres clients sont partis, il prétexte de la rupture de carburant et ferme la porte sur la petite. Il étale une natte et passe à l’acte sans le consentement de la fillette.

La nature ne vendant rien à crédit, le fils du propriétaire du moulin l’a surpris en plein ébat sexuel. Le criminel a donc pris la fuite laissant la victime dans son état.

Anne en a informé sa cousine qui a porté plainte auprès du chef du village. Appréhendé, Comlan va reconnaître les faits. Sur toute la ligne de la procédure judiciaire, c’est-à-dire, du commissariat jusqu’au tribunal, il n’a pas varié.

C’est se fondant sur les faits que le tribunal le condamne à 15 ans de réclusion criminelle et un million deux cents mille pour la partie civile représentée ici par Anne et sa cousine. En prison depuis 2013, il en a encore pour neuf ans.



Autres titres
Afrique Daraja HAÏDARA du Mali remporte le Grand Prix des Africa 3535 2019 
Afrique de l'Ouest Migrants décédés au large de la Mauritanie: 13 sénégalais parmi les victimes 
Niger Accidents: 900 morts enregistrés sur les routes nigériennes 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com