AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le ministre de l’Enseignement supérieur a reçu une délégation estudiantine ce jeudi


Education

iciLome | | Commenter |Imprimer

Dans un communiqué, le Bureau exécutif de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE) annonce qu’une délégation estudiantine conduite par Foly Satchivi, le président national de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants a rencontré ce matin le ministre de tutelle. Lire le communiqué.

COMMUNIQUÉ TENANT LIEU DE COMPTE RENDU :

Sur demande du Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Koffi AKPAGANA, une délégation conduite par le Président National de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE) Foly SATCHIVI s'est rendu au ministère ce jeudi 14 novembre 2019 aux alentours de 8H45.

Ceci fait suite à la lettre que le Président Foly SATCHIVI lui a adressé le mardi 12 novembre au sujet des tranches des étudiants.

Débutée à 8H45 dans la salle de réunion du ministère, la rencontre a commencé par une question provocatrice du ministre.

Celui-ci, d'entrée de jeu, demandait, en effet, au camarade Foly SATCHIVI comment il avait su que c'était 4000 étudiants qui n'avaient pas perçu de tranches l'année précédente.

Prenant la parole, le camarade Foly SATCHIVI a déclaré que ces chiffres, il les tient des étudiants en question et avaient également eu la confirmation par deux étudiants que le ministre avait lui-même reçu, il y a six (6) mois dans la même salle. Et, puisque les deux étudiants en question faisaient partie de la délégation présente, le Président Foly SATCHIVI leur a donné la parole pour qu'ils puissent confirmer l'information.

Sans hésiter, les deux étudiants prirent la parole et confirmèrent que c'était le ministre lui-même qui leur avait donné ce chiffre et précisèrent que le même chiffre leur avait été donné par l'un des responsables de la DBS du nom de TAGBA, d'ailleurs présent dans la salle.

Gêné et embarrassé, le ministre commença par intimider les étudiants afin qu'ils puissent se dédire. Mais le camarade Foly SATCHIVI reprenant la parole a demandé aux étudiants en question de ne pas se laisser intimider.

Curieusement, le ministre demanda au camarade Foly SATCHIVI pourquoi les étudiants ne devraient pas se laisser intimider ? Ce qui poussa le Président Foly à demander au ministre si son objectif était d'intimider les étudiants.

A cela il n'a pu répondre. En revanche, il demanda au camarade Foly SATCHIVI de prouver que c'est effectivement de 4000 étudiants qui étaient dans le cas.

Le camarade Foly lui a alors dit que si tel est son souhait, il va faire venir tous les étudiants concernés au ministère dans les heures qui suivent ; comme ça lui-même pourra les compter.

Notons que le ministre, avait lui-même fait sortir une liste incomplète de plus de 2000 étudiants n'ayant pas encore perçu de tranches. Et nombre d'étudiants ne retrouvaient pas leurs noms sur cette liste.

Répliquant, le ministre déclara qu'il ne veut pas de cette preuve-là. Il prit, ensuite son téléphone et appela la directrice de la DBS et met l'appel sur haut-parleur.

Répondant à la question de savoir si c'était effectivement 4000 étudiants qui étaient dans le cas, la directrice de la DBS déclara tout dru, à plusieurs reprises (ne sachant sûrement pas que l'appel était mis sur main libre) que le Président Foly SATCHIVI était un Gros menteur. Une déclaration qui a choqué et ahuri la délégation et le camarade qui, a répliqué en demandant au ministre s'il était normal que sa directrice tiennent des propos aussi indécents et discourtois avant d'ajouter que si la directrice ne retirait pas ses mots, ils allaient quitter la salle. Sur ce, le ministre a préféré la seconde option. La délégation conduite par Foly SATCHIVI a donc quitté la salle de réunion.

Mais chose étonnante, pendant que le camarade Victor KOUTOHOU, SG de la LTDE essayait de démarrer la moto à bord de laquelle il avait pris le Président Foly SATCHIVI, le garde du corps du ministre est venu retirer la clé de la moto et a demandé aux agents de sécurité du ministère de venir retirer l'engin. Ce qui fut fait sans que le camarade Victor ne réagisse, parce que l'objectif, au-delà de tout était d'amener la délégation à réagir afin de crier par la suite qu'ils ont fait violence sur un corps habillé ou ont fait tapage au ministère.

Les camarades sont donc rentrés à bord d'un taxi moto. A l'heure actuelle la moto est toujours au ministère.

Cette situation démontre une fois encore que nous n'avons pas affaire à des gens normaux et ordinaires mais plutôt à des hors-la-loi et à des personnes qui n'ont aucun respect pour les autres. Sinon comment comprendre les agissements du ministre et de son garde du corps ?

Quoiqu'il en soit, le Bureau Exécutif de la LTDE va se réunir incessamment pour décider de la suite à donner à cette affaire. C'est pourquoi, nous demandons aux étudiants concernés par cette affaire de rester en alerte et de se tenir prêt pour répondre convenablement au mot d'ordre à venir.

Fait à Lomé, le 14 novembre 2019

Le Bureau Exécutif National / LTDE



Autres titres
Maroc Le prince Moulay El Hassan décroche son BAC avec mention Très Bien 
Bénin CEP session de juillet 2020: Bantè a accueilli le lancement officiel des épreuves 
Congo RDC 1 milliard de dollars pour mieux éduquer et mieux soigner 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com