AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le ministre de l’Enseignement supérieur a reçu une délégation estudiantine ce jeudi


Education

iciLome | | 13 Commentaires |Imprimer

Dans un communiqué, le Bureau exécutif de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE) annonce qu’une délégation estudiantine conduite par Foly Satchivi, le président national de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants a rencontré ce matin le ministre de tutelle. Lire le communiqué.

COMMUNIQUÉ TENANT LIEU DE COMPTE RENDU :

Sur demande du Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Koffi AKPAGANA, une délégation conduite par le Président National de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE) Foly SATCHIVI s'est rendu au ministère ce jeudi 14 novembre 2019 aux alentours de 8H45.

Ceci fait suite à la lettre que le Président Foly SATCHIVI lui a adressé le mardi 12 novembre au sujet des tranches des étudiants.

Débutée à 8H45 dans la salle de réunion du ministère, la rencontre a commencé par une question provocatrice du ministre.

Celui-ci, d'entrée de jeu, demandait, en effet, au camarade Foly SATCHIVI comment il avait su que c'était 4000 étudiants qui n'avaient pas perçu de tranches l'année précédente.

Prenant la parole, le camarade Foly SATCHIVI a déclaré que ces chiffres, il les tient des étudiants en question et avaient également eu la confirmation par deux étudiants que le ministre avait lui-même reçu, il y a six (6) mois dans la même salle. Et, puisque les deux étudiants en question faisaient partie de la délégation présente, le Président Foly SATCHIVI leur a donné la parole pour qu'ils puissent confirmer l'information.

Sans hésiter, les deux étudiants prirent la parole et confirmèrent que c'était le ministre lui-même qui leur avait donné ce chiffre et précisèrent que le même chiffre leur avait été donné par l'un des responsables de la DBS du nom de TAGBA, d'ailleurs présent dans la salle.

Gêné et embarrassé, le ministre commença par intimider les étudiants afin qu'ils puissent se dédire. Mais le camarade Foly SATCHIVI reprenant la parole a demandé aux étudiants en question de ne pas se laisser intimider.

Curieusement, le ministre demanda au camarade Foly SATCHIVI pourquoi les étudiants ne devraient pas se laisser intimider ? Ce qui poussa le Président Foly à demander au ministre si son objectif était d'intimider les étudiants.

A cela il n'a pu répondre. En revanche, il demanda au camarade Foly SATCHIVI de prouver que c'est effectivement de 4000 étudiants qui étaient dans le cas.

Le camarade Foly lui a alors dit que si tel est son souhait, il va faire venir tous les étudiants concernés au ministère dans les heures qui suivent ; comme ça lui-même pourra les compter.

Notons que le ministre, avait lui-même fait sortir une liste incomplète de plus de 2000 étudiants n'ayant pas encore perçu de tranches. Et nombre d'étudiants ne retrouvaient pas leurs noms sur cette liste.

Répliquant, le ministre déclara qu'il ne veut pas de cette preuve-là. Il prit, ensuite son téléphone et appela la directrice de la DBS et met l'appel sur haut-parleur.

Répondant à la question de savoir si c'était effectivement 4000 étudiants qui étaient dans le cas, la directrice de la DBS déclara tout dru, à plusieurs reprises (ne sachant sûrement pas que l'appel était mis sur main libre) que le Président Foly SATCHIVI était un Gros menteur. Une déclaration qui a choqué et ahuri la délégation et le camarade qui, a répliqué en demandant au ministre s'il était normal que sa directrice tiennent des propos aussi indécents et discourtois avant d'ajouter que si la directrice ne retirait pas ses mots, ils allaient quitter la salle. Sur ce, le ministre a préféré la seconde option. La délégation conduite par Foly SATCHIVI a donc quitté la salle de réunion.

Mais chose étonnante, pendant que le camarade Victor KOUTOHOU, SG de la LTDE essayait de démarrer la moto à bord de laquelle il avait pris le Président Foly SATCHIVI, le garde du corps du ministre est venu retirer la clé de la moto et a demandé aux agents de sécurité du ministère de venir retirer l'engin. Ce qui fut fait sans que le camarade Victor ne réagisse, parce que l'objectif, au-delà de tout était d'amener la délégation à réagir afin de crier par la suite qu'ils ont fait violence sur un corps habillé ou ont fait tapage au ministère.

Les camarades sont donc rentrés à bord d'un taxi moto. A l'heure actuelle la moto est toujours au ministère.

Cette situation démontre une fois encore que nous n'avons pas affaire à des gens normaux et ordinaires mais plutôt à des hors-la-loi et à des personnes qui n'ont aucun respect pour les autres. Sinon comment comprendre les agissements du ministre et de son garde du corps ?

Quoiqu'il en soit, le Bureau Exécutif de la LTDE va se réunir incessamment pour décider de la suite à donner à cette affaire. C'est pourquoi, nous demandons aux étudiants concernés par cette affaire de rester en alerte et de se tenir prêt pour répondre convenablement au mot d'ordre à venir.

Fait à Lomé, le 14 novembre 2019

Le Bureau Exécutif National / LTDE



Autres titres
Afrique de l'Ouest Le Sénégal et le Togo mobilisés pour mettre fin aux violences en milieu scolaire 
Bénin Enseignement supérieur : 4ème Journées scientifiques du CAMES à Ouidah 
République Centrafricaine Birao, la détermination d’un enseignant volontaire à rouvrir les portes de l’école 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 13   Togotogo | Dimanche, 17 Novembre 2019
  C'est pitoyable ! Un ministre qui ne sait pas à quoi il sert et qui transforme un simple entretien d'information en discussion d'amphi entre étudiants. D'ailleurs, ce "ministre", sait-il vraiment à quoi il sert ? Comment voit-il l'enseignement supérieur et la recherche scientifique au Togo d'ici la fin de la législature qu'il supporte ? quelle honte pour le Togo !

 12   Sylvain | Vendredi, 15 Novembre 2019
  Réponse à 1-Lucrece
  De n'importe quoi. Mon Oeil!!! Alors votre gouvernement et vous n'avez rien a faire. Vous avez du pain sur la planche Lucrece et ton gouvernement. Donc tu ne veux plus qu'ils volent encore. Est ce comme cela que cela se passe la ou tu resides?

Merde!!!

 11   Lucrece | Vendredi, 15 Novembre 2019
  Réponse à 9-Ger
  Mille gratitudes mon cher pour avoir prêté attention à ma proposition qui permettra au gouvernement togolais de résoudre une fois de bon le problème des mouvements de grèves intempestives sur les campus Universitaires!!

Cela permettra aussi au gouvernement togolais de récupérer une partie des fonds alloués aux boursiers et aidés à travers les impôts que payeront les entreprises dans lesquelles les étudiants utilisent leurs cartes magnétiques!!
Actuellement 90% de ces fonds sont dépensés par les étudiants dans le secteur informel!

 10   Satchigan | Vendredi, 15 Novembre 2019
  Réponse à 8-JOHN
  Laissez le tranquille, ou alors rejetez le en prison jusqu' en 2020. Volez les élections pour qu' il y reste encore 20 ans, ou alors qu' il soit le 2e prisonnier privé du gnassfils. Le 1er étant gnassfrèro.

 9   Ger | Vendredi, 15 Novembre 2019
  Réponse à 1-Lucrece
  Très bonne proposition mon cher Lucrece ; c'est très bien réfléchi

 8   JOHN | Vendredi, 15 Novembre 2019
  Satchivi édutiant? Quelle honte. Un étudiant depuis plus de 10 ans sans jamais avoir eu sa licence et après, il se prend pour un opposant. Il bouffe nos impôts, on le forme depuis 10 ans sans qu'il n'avance.

 7   Solo | Vendredi, 15 Novembre 2019
  Tant que les togolais continueront par dormir comme des moutons, cette dictature va encore durée 100 ans.

 6   Pipi | Vendredi, 15 Novembre 2019
  C est vraiment de n importe quoi. Satchivi se prend pour qui?

 5   Koffi | Vendredi, 15 Novembre 2019
  Réponse à 4-GNAROU
  Pour se respecter il faut d abord que cette bande de canailles corrompues que tu appelles les officiels Togolais méritent leur places à commencer par ton ami, le voleur des élections. Ce sont des vermines qui n ont de la place qu au dépotoir.

Pour en revenir à Folivy Satchivi, touchez encore à un seul de ses cheveux et nous allons voir ce que nous allons voir. C est lui qui vous demande de piller le pays? C est un jeune debout. Pas comme dans ton camp ou seules les canailles de ton espece ne connaissent qu une seule chose: le gain facile et la paresse.

 4   GNAROU | Jeudi, 14 Novembre 2019
  Le théâtre continue sous les tropiques !!

Moi ministre , je ne recevrais jamais ce groupuscule pour rien au monde.
Les officiels togolais doivent commencer par se respecter dans ce pays !

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 3   yaya | Jeudi, 14 Novembre 2019
  TOGOLAIS !

Il faut savoir que le Togo n'a pas de dirigeant !
Un dirigeant , c'est celui-là qui partout et à tout moment a la capacité de jeter un coup d'œil sur le fonctionnement de l'ensemble.
Or au Togo, quand on arrive à dénicher celui sur on peut compter pour protéger son fauteuil pour se dire Chef de l'État et bien s'habiller et faire sa vie, c'est tout !
Depuis que ce TOHOSSOU GNASSIONAL est parti faire son théâtre sur ce stade à l'occasion de la reprise des activités, est-ce qui'il a convoqué ce français qui à coût sûr serai un centre d'intérêt pour ce TOHOSSOU GNASSIONAL sinon pourquoi depuis que cette équipe n'a ps de résulta il ne bouge pas ?
Dans des pays organisés, il suffit de 2 ou 3 débâcles d'une équipe nationale et on vire le staff.
Pourquoi au Togo, c'est impossible ?
C'est probable que ce français est un centre d'intérêt qui fait qu'on ne peut pas le toucher car au Togo, ce n'est pas le nom Togo qui importe, mais plus TO GO ( PARTIR POUR AUTRE BUT).
Enfin, il faut savoir rien ne marchera au Togo pour cacher le vrai mal, la MAUVAISE GOUVERNANCE avec des griots qui son prêts à voler les derniers publics.
Allez voir dans les Ambassades togolaises !
C'est un autre État togolais organisé en bandes de voleurs des derniers publics.
Les gens sont nommés Chargés d'Affaires et Ambassadeurs en fonction de leur appartenance politique et ethnique.
Une fois en poste, ils n'ont même pas de poste, c'est à dire pas de fonction précise car le but, c'est de les remercier et des fois pour leur permettre d'arrondir leur fin du mois avec les indemnités sans activités.
Pire, en complicité avec les comptables, ils falsifient les factures d'écolage de leurs enfants mélangeant les non dûs et les ayants dûs, du VRAI PILLAGE ORGANISÉ DU BUDGET togolais,tout ceci en complicité avec les Services centraux du TRÉSOR PUBLIC à Lomé.
Des fois, il y a des contrats signés depuis Lomé en contrepartie des sommes versées dans leur compte au Togo pour engager des gens aux postes destinés aux recrutements sur place.
Cela veut dire qu'ils donnent de FAUX PAPIERS aux togolais sur place au Togo pour les aider à avoir des VISAS pour se dire qu'ils sont des employés de l'Ambassade pour pouvoir partir.
Comment voulez-vous que ces fonctionnaires escrocs dans nos Ambassades puissent organiser des
élections crédibles qui vont faire tomber le régime qui leur permet de faire des magouilles ?
La lutte va être longue et intégrée tous les secteurs de l'État togolais pourri sur tous les plans.

 2   Victor | Jeudi, 14 Novembre 2019
  Ce trouble fait Foly Satchivi est encore etudiant??? Cest un rediviste sinon cest une erreur de la part du ministre de l'accepter dans la delegation ......

 1   Lucrece | Jeudi, 14 Novembre 2019
  C'est le gouvernement togolais qui manque cruellement de stratégie pour résoudre une fois de bon cette histoire de bourses et d'aide scolaire!
Voulez-vous des idées? Voici ce qu'il faut faire:
Tous les étudiants qualifiés pour recevoir une bourse ou aide scolaire doivent avoir:
-une Carte magnétique bancaire qui leur est remise par le gouvernement.
- chaque trimestre, le gouvernement charge un crédit de 75-80 mille cfa. selon le montant convenu conformément au budget.
- les crédits sur la carte magnétique permettent aux étudiants de
1- acheter les tickets de bus universitaire
2- manger aux restaurants au sein de l'université,
3-payer des livres dans certaines librairies choisies par l'Etat.
4- payer le logement si l'étudiant habite dans une villa universitaire.
C'est après que l'Etat paie aux institutions( resto, librairies, bus, villa) où les cartes magnétiques ont été utilisées!
Donner de l'argent aux étudiants comme bourses ou aides est la plus grosse bêtise que je n'aie jamais vue!
Ces étudiants utilisent l'argent pour entretenir inutilement leurs petites copines, acheter des téléphones, organiser des beuveries, etc.( nous en avions fait)
Appliquez ce conseil et vous n'aurez plus jamais de problème de payement de bourses ou d'aide scolaire.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com