AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Fermeture des frontières : Un comité de suivi et d’évaluation mis en place


Diplomatie

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Les ministres des finances, des affaires étrangères, du commerce et de l’intérieur du Niger, du Nigéria et du Bénin, ainsi que les autorités douanières des trois pays se sont retrouvés jeudi 14 novembre 2019 à Abuja pour échanger sur la situation née de la fermeture des frontières terrestres par le Nigéria.

Réunis au siège de la CEDEAO, ils sont parvenus à un accord sur la crise des frontières qui sévit depuis plus de trois mois. Dans le communiqué final de cette concertation lu par le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, on note qu’un comité de suivi et d’évaluation a été mis en place. Il comprend les ministres des finances, du commerce et des affaires étrangères ainsi que les responsables des affaires douanières, de l’immigration et de la sécurité nationale des trois pays. Son rôle est de trouver des solutions en vue du renforcement de la répression des marchandises passées en contrebande et autres questions connexes.

Selon le communiqué final, il a été convenu que le comité de suivi et d’évaluation garantirait la pleine mise en œuvre du mandat adopté par le comité mixte de lutte contre la traite des êtres humains. Le Nigéria, le Bénin et le Niger se sont mis d’accord sur l’établissement d’un comité de facilitation du commerce entre les trois pays, comprenant des ministres des Finances et du Commerce, afin de promouvoir le commerce intra régional entre les trois pays, ainsi que la mise en place de sanctions contre le trafic de marchandises.

Les trois gouvernements se sont convenus «de veiller à ce que les ressortissants des trois pays entrent et sortent des États avec des documents de voyage valides, reconnus par la CEDEAO, par le biais de postes contrôlés reconnus », indique le communiqué. A tout cela, s’ajoute la création d’une équipe de patrouille frontalière mixte comprenant la police, les douanes et l’immigration des trois pays. « L’équipe doit tenir sa première réunion à Abuja du 25 au 26 novembre 2019. L’équipe de patrouille doit se mettre d’accord sur les modalités de son opération et recommander une date pour l’ouverture des frontières », a déclaré Geoffrey Onyeama.

En ce qui concerne la lutte contre la fraude transfrontalière, «la réunion a reconnu que la contrebande de marchandises et la traite des êtres humains constituaient une violation collective des protocoles de la CEDEAO sur l’ETLS et la libre circulation qui posent de graves menaces économiques et sécuritaires au commerce intra-régional et à la libre circulation», a indiqué le communiqué final.



Autres titres
Togo Vers le l’accompagnement des activités génératrices de revenus au sein du Conseil de Entente 
Togo Le nouvel ambassadeur d’Israël promet s’investir pour la réussite du PND 
Togo Cyril Ramaphosa en terre togolaise pour 48 heures 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com