AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Contre le processus électoral unilatéral : Togo Debout descend dans la rue


Politique

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer

Malgré les appels pour un processus électoral consensuel, le régime de Faure Gnassingbé continue, seul, les préparatifs pour la présidentielle de 2020. Une situation contre laquelle se lève le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) qui prévoie un meeting et une marche pacifique de protestation.

DECLARATION LIMINAIRE

Peuple Togolais !
Peuple de jeunes qui rêvent d’un Togo de bonheur pour tous,
Peuple de femmes et d’hommes,
Peuple de différentes ethnies qui vivent en harmonie,
Peuple de différentes confessions religieuses,
Peuple aspirant à la liberté, la dignité et à la démocratie,

Nous avons tous écouté le communiqué du Conseil des ministres du 13 Novembre 2019 invitant à la révision des listes électorales. Dans un pays démocratique, cet appel à la révision des listes constitue une activité ordinaire et salutaire car elle permet au peuple souverain d’enclencher le processus pour le renouvellement des instances dirigeantes du pays. Il s’agit sans aucun doute d’une situation que beaucoup de nations ont déjà expérimenté avec bonheur car ayant permis l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes.

Dans notre pays, le Togo, tel n’est malheureusement pas le cas. Ceux qui nous gouvernent depuis plus de cinq décennies refusent toute possibilité de changement démocratique même si leur gouvernance pose sérieusement problème dans tous les domaines et secteurs.

Au plan économique ils font des mauvais choix et favorisent l’accaparement des richesses (la privatisation de Togo com par exemple, l’exploitation des mines du pays qui ne profite qu’à une minorité),

Au plan social, ils instituent la misère comme mode de gouvernement, avec comme comble les incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara. Aujourd’hui, aux côtés des femmes des marchés, qui ont versé des larmes de sang et qui ont tout perdu ou presque, le peuple tout entier va réclamer justice.

Au plan politique, leur manque de vision et d’amour pour la patrie conduit au désespoir de toute la population et surtout des jeunes qui sont sans horizon.

Mais malgré tout cela ils veulent toujours rester au pouvoir en passant par des élections frauduleuses. Les élections, au lieu d’être un mode de désignation des dirigeants par le peuple souverain, sont devenues un moyen de conservation de pouvoir par des fraudes. C’est ce que révèlent au demeurant les dernières élections législatives de 2018 et les locales de juin dernier en 2019. C’est ce que révèle aussi leur volonté manifeste de conduire le processus avec une Cour Constitutionnelle totalement anticonstitutionnelle dans sa composition actuelle et donc foncièrement illégitime et partisane.

C’est ce que rappelle enfin le communiqué des organisations réunies autour de Son Excellence Mgr Philippe KPODZRO et la déclaration du Mouvement des Forces Vives « Espérance pour le Togo » qui dans sa conférence de presse du 13 novembre 2019 a fait remarquer que : «Ce qui pose problème ce ne sont pas les élections comme mode de désignation d’un candidat et de régulation de la Nation mais les conditions desdites élections.»

La conférence des Evêques du Togo, les Eglises Evangélique, Protestante et Méthodiste du Togo, les Imams du Togo, l’Association des Cadres Musulmans du Togo, différentes organisations de la société civile du Togo avaient appelé à la transparence des élections dans notre pays mais hélas leurs appels sont toujours restés vains.

Chers concitoyens, nous aimerions donc vous interpeller afin que nous fondant sur notre attachement à la culture de la paix et de la vérité, nous puissions décider de créer dès aujourd’hui un Front Citoyen pour rassembler tous les citoyens en vue d’arriver cette fois-ci à l’obtention des conditions indispensables pour des élections transparentes sur la terre de nos aïeux.

Chers concitoyens, le moment de nous décider et de nous lever en tant que peuple comme un seul homme est arrivé. Ce moment c’est maintenant et c’est historique.

Peuple Togolais, l’heure est venue pour toi de dire haut et fort que tu ne peux plus te taire et accepter cette servitude et cet assujettissement.

Dire NON, est un acte de liberté.

Dire NON avec fermeté, détermination comme un peuple est un acte patriotique et salutaire.

Dire NON ensemble et sans violence est un acte libérateur et fondateur d’une nouvelle ère.

Voilà pourquoi avec vous tous, citoyens togolais de toutes les couches sociales, de toutes les confessions religieuses, de tous les partis politiques, de la diaspora toute entière, nous exigeons des élections transparentes sur une base strictement consensuelle. Pour cela nous disons :

? Oui au recensement pour des élections mais NON à trois jours uniquement.

Nous devons alors sortir massivement pour nous faire recenser et dire qu’il faut un vrai recensement qui prend en compte tous les Togolais à l’intérieur et à l’extérieur dans la diaspora.

? Oui au recensement pour parvenir à un fichier crédible, fiable et disponible pour tous.

? Oui au recensement mais NON à la Société ZETES qui pilote ce recensement depuis des années. Cette société est jugée complice des manières frauduleuses liées au processus. Pourquoi est-ce que c’est le Gouvernement qui recrute la société ZETES et depuis tant d’années tient à la conserver malgré les contestations ?

Avoir un fichier électoral transparent et disponible pour tous les acteurs est un élément incontournable.

? Oui à des élections mais organisées par une CENI consensuelle et vraiment indépendante. Une CENI autonome et recomposée jusque dans ses démembrements CELI, CELIA, CLC

? Oui à des élections mais des élections transparentes avec proclamation des résultats bureau de vote par bureau de vote.

Peuple togolais, aucun processus n’est parfait, et nous ne demandons pas la perfection. Toutefois, notre processus électoral doit s’améliorer par la volonté et la détermination des hommes et des femmes qui composent la cité. Nos demandes sont par conséquent légitimes.

C’est dans cet esprit que des organisations de la société civile, des partis politiques, des citoyens engagés se constituent en un FRONT CITOYEN et prennent solennellement l’engagement de mettre fin à la souffrance du peuple et d’œuvrer pour des conditions d’élections acceptables par tous. Nous ne voulons plus être des otages d’un système qui planifie, organise et exécute comme bon lui semble un processus électoral vicié et inéquitable. Si l’élection présidentielle doit avoir lieu, alors c’est que le minimum de conditions pour une élection intègre est acquis par notre action commune.

L’heure de la mobilisation et de la remobilisation a sonné pour nous tous : artisans, commerçants, femmes en souffrance et endeuillées par les incendies des marchés, entrepreneurs, fonctionnaires, laïcs ou religieux, prêtres et pasteurs, civils ou militaires, oui l’heure a sonné pour nous tous car ce que nous souhaitons c’est un Togo de bonheur pour chacun. Notre mobilisation n’est pas contre quelqu’un mais c’est contre un système d’injustice qui ne peut plus et ne doit plus exister dans notre pays.

C’est pourquoi nous disons :

? OUI aux élections mais NON à une parodie d’élection.
? OUI à un vrai recensement et NON à une révision de listes en trois jours ; alors investissons massivement les centres d’enrôlement pour leur montrer notre détermination.
? OUI à un fichier électoral fiable, crédible et disponible pour tous et NON à un fichier truqué, gardé jalousement par le Gouvernement.
? OUI à une Commission Nationale pour les élections mais une vraie commission indépendante.
? OUI au changement et à l’alternance, NON au statu quo qui maintient le peuple togolais en souffrance

Pour toutes ces raisons, femmes des marchés de Lomé, de Kara et de toutes les localités du Togo, artisans, commerçants, fonctionnaires, élèves, étudiants, apprentis en un mot tous les citoyens, nous vous lançons un appel pour participer aux activités suivantes :

- Le samedi 23 novembre 2019 un grand meeting à Akassimé, Hanoukopé à 14H30
- Le mercredi 27 novembre 2019 une marche de protestation et d’avertissement.

Le Front Citoyen remercie son Excellence Mgr KPODZRO pour ses initiatives et lui apporte son soutien de même qu’à son assistant qui, dans une vidéo, ont dénoncé les menaces dont ils sont victimes. La Nation doit protéger tous ses enfants.

Chers concitoyens, soyons tous attentifs aux différents appels qui viendront du Front Citoyen constitué.

LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT

TOGO DEBOUT, LUTTONS SANS DEFAILLANCE

Pour le Front Citoyen

Pr David Ekoué DOSSEH



Autres titres
Togo Nicodème Habia : « Le PNP n’a jamais été un parti Djihadiste » 
Togo Présidentielle 2020/Révision des listes électorales : Le RPT/UNIR n’a pas renoncé à la pagaille 
États-Unis Présidentielle 2020 : « Internet haut débit pour tous » Bernie Sanders lance un plan de 150 milliards de dollars 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 11   Comptage | Mardi, 19 Novembre 2019
  Réponse à 9-Lucrece
  Pouvoir de destruction des destins.

Vive le Togo libre.

 10   Comptage | Mardi, 19 Novembre 2019
  ATTENTION ATTENTION ATTENTION!

NE PAS TOMBER DANS LE PIEGE DE LA DICTATURE SANGUINAIRE! Au moment où on annonce des meetings, ils acceptent discuter avec l'opposition. Ne pas baisser la pression. C'est l'une de leur méthode bien connue. Notre revendication est légitime. Nous avions déjà avalé deux pilules de révision de 3 jours avec des pannes causées à dessein. Pas un troisième, il s'agit du dirigeant de la nation que nous voulons élire librement.

Vive le Togo libre.

 9   Lucrece | Mardi, 19 Novembre 2019
  Opposition de merde!!
Pourquoi ne pas plutôt prendre d'assaut les bureaux d'enregistrement des électeurs?
Si vous êtes 5 mille, 10 mille chaque jour, vont-ils fermer les portes au nez
au reste des citoyens non encore inscrits et leur dire de rentrer sans être enregistrés?
C'est en cela que le gouvernement sera obligé de proroger le délai d'enregistrement, au lieu de toujours marcher dans les rues!
Oui cela fait longtemps que vous n'avez plus marché, donc allez-y!

Du n'importe quoi.

 8   Clement GAVI | Mardi, 19 Novembre 2019
  'Contre le processus électoral unilatéral : Togo Debout descend dans la rue'

Ce Front Togo Debout fait le bon choix.

 7   sen | Mardi, 19 Novembre 2019
  Volontairement l'opposition traditionnelle s'est mise en marge du processus en 2018, boycottant les législatives et laissant libre cours au pouvoir. Alors qu'on ne vienne pas nous casser les tympans. C'est un choix qu'il faut assumer

 6   sen | Mardi, 19 Novembre 2019
  Le pouvouir agit avec la bénédiction de l'opposition qui continue de jouer au zozo et Au Zorro. Que celui qui veut se faire mater sorte lui meme livrer son dos. Vous luttez pour une opposition inconséquente avec elle meme.

 5   GNAROU | Mardi, 19 Novembre 2019
  De la manipulation pour se faire un nom !!

Parce qu'ils ont appris que le gouvernement veut rencontrer la classe politique, ils sortent des communiqués pour donner l'impression que c'est suite à leur demarche que le gouvernement consulte la classe Politique !!

De n'importe quoi avec ces NULLARDS!!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 4   je vois | Mardi, 19 Novembre 2019
  le Pr sait bien que la marche fait du bien pour la santé alors marchons pour notre santé car il y a longtemps
toujours les mêmes choses innovez un peu plus courage les marcheurs Aucun programme precis toujours gouvernement cinquantenaire vous proposez quoi au peuple Pr?

 3   EZI | Mardi, 19 Novembre 2019
  Je valide!!! Disons tous non à ce système pilleur qui veut s'éterniser au pouvoir.
Ils vont tous faire pour décourager par certaines méthodes et par l'intermédiaire des certains soi-disant donneurs de leçon. Mais peuple togolais luttons sans défaillance!!!!

 2   Tanga | Mardi, 19 Novembre 2019
  Parfait, nous avons une date pour manifester nos mecontentements.
Ce regime doit finir definitivement au Togo pour que la justice soit
faite pour les vivant et aussi pour les morts.

 1   Runout | Mardi, 19 Novembre 2019
  On va encore rire de voir 3 marcheurs perdus dans lomé qui vont revendiquer 1 million de manifestants ooooooo!
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com