AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Entre 2010 et 2018, 680 milliards FCFA ont été injectés dans les infrastructures routières


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

La construction de la nouvelle aérogare de l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma et du troisième quai au Port autonome de Lomé (PAL), la réhabilitation, le renforcement, l’aménagement et le bitumage de 800 km d’infrastructures routières ont coûté à l’Etat la bagatelle de 680 milliards de FCFA entre 2010 et 2018.

C’est que relève Kossi Tofio, le représentant du ministre de l’Economie et des Finances au cours de la réunion consultative relative au Fonds de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour le développement et le financement des secteurs des transports et de l’énergie (FODETE).

Selon lui, « le Gouvernement est persuadé que la modernisation des infrastructures en général, et routières en particulier, donnera un nouveau souffle aux activités économiques dans notre pays, notamment le développement des échanges nationaux, intrarégionaux et avec le reste du monde ».

Le Plan national de développement (PND) dans son axe 1 accorde une importance particulière au développement des infrastructures routières. D’ici 2022, l’objectif est d’atteindre au moins 60% du réseau routier national revêtu. Comme pour dire que la route du développement passe par le développement des routes.

La réunion consultative des membres des cellules nationales du FODETE a commencé hier lundi dans la capitale togolaise. Elle doit déboucher sur la mise en place effective de ce fonds qui ambitionne de soutenir le financement local des secteurs de l’énergie et des transports dans cet espace communautaire. En effet, souligne Sediko Douka, Commissaire Energies et Mines de la CEDEAO, ledit fonds « sera alimenté par un système de taxation sur les divers produits (agricoles, miniers, pétroliers, gaziers) de la région ».

Du côté togolais, on est « convaincu du potentiel du FODETE à fournir un mécanisme de financement durable pour renforcer la croissance économique collective au sein de la sous-région ».

Le Fonds pour le développement et le financement des secteurs des transports et de l’énergie de la CEDEAO a été créé en juin 2009 à Abuja lors de la 36è conférence des chefs d’Etat de cette institution.

A.H.



Autres titres
Afrique Daraja HAÏDARA du Mali remporte le Grand Prix des Africa 3535 2019 
Afrique de l'Ouest Migrants décédés au large de la Mauritanie: 13 sénégalais parmi les victimes 
Niger Accidents: 900 morts enregistrés sur les routes nigériennes 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com