AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Namibie Commerce de diamants : L'entreprise De Beers demande des allégements fiscaux


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Le groupe De Beers (Namdeb), filiale commune du gouvernement namibien et du groupe de diamants d'Anglo American (AAL.L), a annoncé jeudi qu'il était en discussion avec le gouvernement à propos d'allégements fiscaux pour étendre ses activités au-delà de 2023.

L’extraction de diamants est le principal contribuable en Namibie et génère 20% des recettes d’exportation du pays de l’Afrique australe. Les diamants sont extraits en Namibie depuis 1908, mais les activités basées à terre pourraient prendre fin en 2023, selon Namdeb, il n'est plus rentable de continuer avec le régime fiscal actuel. Les résultats d'Anglo American montrent que ses opérations terrestres en Namibie ont produit 209 000 carats au cours des six premiers mois de 2019, soit 37% de moins que le premier semestre de l'année dernière.

Namdeb verse actuellement une redevance de 10% sur ses ventes et de 55% d’impôt sur les sociétés sur ses bénéfices. La directrice générale, Riaan Burger, a déclaré à la presse que les redevances et le régime fiscal du secteur du diamant étaient relativement élevés. "Bien que cela puisse être propice ou viable pour les nouveaux exploitants de diamants, il pourrait ne pas l'être pour un actif marginal vieillissant comme Namdeb", a déclaré Burger, ajoutant qu'il était confiant que le gouvernement accorderait à la société une renonciation, en particulier pour la redevance.

«Je pense que l’on comprend l’importance de Namdeb dans l’économie, en particulier en ce qui concerne les emplois affectés par la courte durée de vie de la mienne», a-t-il déclaré. Au début de l’année, Namdeb a vendu sa mine d’Elizabeth Bay et ses actifs marins associés à Lewcor, un consortium namibien. Il avait exploré différentes options pour prolonger la durée de vie de la mine mais n’avait pas trouvé le moyen de la rentabiliser.



Autres titres
Bénin Crime : Disparition d’un bossu dans la commune de Lalo 
Nigéria 17 millions d’enfants restent « invisibles » malgré un enregistrement des naissances en hausse 
Gabon Violences à l’égard des femmes: les trois mesures de Julien Nkoghe Bekale pour freiner ce fléau 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com