AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Trafic de drogues : 3 tonnes de cocaïne à destination du Bénin saisis en Uruguay


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Des agents spécialisés ont réussi à détecter une cargaison interdite contenant un chargement de riz sur le point d'être embarqué à bord d'un navire dans le port de Montevideo en Uruguay, le mercredi 20 novembre dernier.

Le conteneur transportait environ 3 tonnes de cocaïne qui aurait quitté le Paraguay le 8 novembre à bord du navire Doña Magda battant pavillon du Paraguay. Le conteneur ACLU-278267-5 est entré dans le port de Montevideo le 15 novembre et devait être embarqué le 20 novembre à bord d'un navire à destination de Cotonou, au Bénin, en Afrique. Ce mercredi à midi, l'analyse de risque basée sur l'origine et le chargement des conteneurs a allumé un voyant d'alerte sur celui qui venait de Paraguay avec 200 sacs de riz.

Dans ces cas, le conteneur doit passer par un scanner. Le résultat a été la découverte de 101 briques de cocaïne, dont le poids était de 3 264 kg de cette drogue, un record en termes de saisies dans le port. La cargaison est évaluée à 740 millions de dollars. On présume que la cocaïne est arrivée dans des sacs de riz en provenance du Paraguay et n’a pas été chargée ici.

Le conteneur était en transit, personne n’allait le recevoir et la responsabilité n’est donc pas engagée. La procureure Estela Llorente a déjà ouvert les enquêtes nécessaires.

Depuis août, lorsque les autorités allemandes ont détecté dans le port de Hambourg 4 500 kilos de cocaïne dans un conteneur contenant du soja qui avait quitté le port de Montevideo, les analyses de risque des conteneurs dans le terminal portuaire de la capitale uruguayenne ont augmenté.
La procureure chargée des stupéfiants, Stella Llorente, a ouvert l'enquête sur cette affaire et essaie de trouver les responsables de la manœuvre, mais jusqu'à présent, il n'y a pas de détenus.

Le ministre de la Défense nationale, José Bayardi, a expliqué que le parcours de la cargaison de riz qui arrivait au port dans quatre conteneurs était ce qui a réveillé les soupçons des autorités de procéder au contrôle par scanner.



Autres titres
Togo Togo - Covid-19 : Un confiné raconte son enfer à l’hôtel Eda-Oba 
Togo Togo - Covid-19 : Un cas au sein de la Banque Atlantique du Sénégal 
Togo Togo - Cris de détresse des sinistrés de l’incendie de Katanga 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com