AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Ce que ce sont dits Soglo et Yayi mercredi dernier


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Les deux anciens chefs de l’Etat béninois, Nicéphore Soglo et Boni Yayi se sont rencontrés mercredi dernier suite à la vite éclaire effectuée par ce dernier à Cotonou. Aujourd’hui on en sait un plus sur l’essentiel de leurs échanges.

Le cabinet de Nicéphore Soglo a rendu public ce mardi un communiqué dont voici la teneur.

Au menu de la rencontre entre Boni Yayi et Nicéphore Dieudonné Soglo, la situation politique nationale. Les deux hommes ont félicité et encouragé la communauté internationale en l’occurrence, la Cedeao à poursuivre sa médiation à l’effet d’aider le Bénin à sortir de la crise post législative. Les derniers développements de l’actualité nationale ont également préoccupé les deux anciens chefs d’Etat.

Il s’agit notamment de la “révision expresse de la Constitution sans aucun débat national et les nouveaux amendements portés au code électoral visant à exclure davantage certains acteurs politiques des prochaines consultations électorales ; avec à la clé, l’instauration, par le Parlement illégal, du système des parrainages à la présidentielle prochaine.”

Soglo et Yayi ont également insisté que la situation politique nationale ne doit pas être réduite à une guerre entre deux personnes. “Contrairement à cette tendance, les deux hommes d’Etat ont réaffirmé l’engagement de restaurer l’Etat de droit qui passe par un état d’esprit de gouvernance consensuelle. Sur les détails de ces nuances importantes, le Président SOGLO a remercié son homologue pour sa posture qui le détermine à être en phase avec les idéaux du peuple souverain”, renseigne le communiqué.

Il faut dire qu’au-delà du combat démocratique, Boni Yayi a témoigné sa gratitude au président Soglo pour son implication personnelle dans la levée du blocus qu’il avait eu sur son domicile à Cadjèhoun entre le 1er mai et le 21 juin 2019. Les deux personnalités ont pour finir, inviter l’actuel chef d’Etat à faciliter la médiation sous régionale “à défaut d’un dialogue national inclusif et consensuel”.



Autres titres
Togo Présidentielle 2020 : 46 juges nommés pour régler le contentieux préélectoral 
Togo Affaire d’insurrection armée : Le PNP dénonce « un montage grotesque » du régime et alerte le peuple togolais 
Togo La CPP met en place ses structures dirigeantes 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com