AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Présidentielle 2020 : Les Vérités de Togo Debout à la CEDEAO


Politique

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer

Général Francis Behanzin, Chargé des Affaires politiques à la CEDEAO

Les responsables du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) ont rencontré une délégation de la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), conduite par le Général Behanzin. Voici les vérités de Togo Debout à la délégation.

COMMUNIQUE

Le Front Citoyen « TOGO DEBOUT » a rencontré, ce mardi 10 décembre 2019, journée de la célébration de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, une délégation de la CEDEAO dirigée par le Général BEHANZIN pour une évaluation en période préélectorale.

S’il est vrai que nous ne pouvons plus revenir sur les évènements du passé, il est de toute évidence que nous ne pouvons ne pas tirer aussi des leçons du passé. Et si la CEDEAO veut vraiment apparaitre comme une institution non inféodée, elle a l’obligation de présenter un autre visage en 2020 pour les élections présidentielles qui arrivent.

Voilà pourquoi le Front Citoyen « Togo Debout » a rappelé à la délégation de la CEDEAO que : «Ce qui pose problème au Togo ce ne sont pas les élections comme mode de désignation d’un candidat et de régulation de la Nation mais les conditions desdites élections.»

Le peuple togolais ne pourra plus admettre les mascarades d’élections. Et le processus tel qu’il a déjà commencé et se poursuit n’est aucunement différent des précédents. La CEDEAO va-t-elle encore jouer ce rôle de non-assistance à personne et à pays en danger et refaire le choix d’un silence complice comme en 2005 et en 2018 ?

Nous redisons solennellement à la CEDAO : Oui aux élections mais pas des élections frauduleuses où tout est déjà joué avec un fichier totalement mis à la merci du pouvoir par la société ZETES.

La suspicion sur le rapport de l’audit précédent qui n’a jamais été rendu public est tellement grande que tout porte à douter même du rapport qui sera présenté si d’aventure il devenait public. Vouloir des élections transparentes et crédibles ne peut plus être une simple affaire de fichier réalisé dans des conditions inacceptables pour continuer le jeu malsain d’un pilotage non consensuel du processus. Le non-respect des droits des citoyens en ce qui concerne les libertés fondamentales et la participation au choix des gouvernants ne peut plus être érigé en mode de gouvernement. Il est vraiment temps d’aller à un vrai Etat de droit démocratique dans notre pays, le Togo.

Voilà pourquoi, le Front Citoyen «Togo Debout» a redit clairement à la délégation de la CEDEAO les conditions minimales pour des élections transparentes en 2020 :

* Un fichier électoral fiable, crédible et disponible à tous les acteurs.
* La recomposition de la CENI et de ses démembrements.
* La proclamation des résultats bureau de vote par bureau de vote.

Le Front Citoyen « Togo Debout» réitère son adhésion aux principes de la non-violence et en même temps il tient à rappeler à la CEDEAO que son silence coupable est aussi une forme de violence et quand la violence est du côté des institutions nationales ou internationales, on peut se demander qui opte vraiment pour la non-violence? La CEDEAO, en effet, n’avait rien dit sur les miliciens et ne dit rien sur la récidive de l’état de siège imposé aux habitants de Sokodé, Bafilo, Tchamba, Mango et à une partie de Lomé, Agoé. Est-ce ainsi que la CEDEAO conçoit la situation de paix dans un Etat membre ?

Le Front Citoyen « Togo Debout » appelle en conséquence tous les citoyens à la vigilance, à la détermination car le statu quo qui maintient le peuple togolais en souffrance ne peut plus durer. Le changement devient inéluctable et incontournable en 2020.

C’est pourquoi le FCTD en revoyant certaines figures de la délégation de la CEDEAO dans un contexte similaire à celui de 2018 avant les législatives où le comité de suivi avait rencontré différentes organisations sans rien changer à sa vision, demande à l’actuelle délégation de vraiment prendre, cette fois-ci, la vraie température de la situation afin de ne pas être à nouveau Responsable devant l’Histoire : sa crédibilité en dépend.

Pour un Togo de bonheur pour tous, des élections crédibles, et transparentes.

TOGO DEBOUT, LUTTONS SANS DEFAILLANCE

Fait à Lomé le 10 décembre 2019

Pour le Front Citoyen «Togo Debout »

Pr. David Ekoué DOSSEH



Autres titres
Togo L’ÂGE  LUCIDE 
Côte D'Ivoire Moussa Sanogo décline ses priorités 2020 pour la bonne tenue des finances publiques 
Togo Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables 
Plus de nouvelles




 11   Karl | Vendredi, 13 Décembre 2019
  POUR LE RETOUR DE TIPKI ATCHADAM VOTER KPODZO

POUR LE RETOUR DE LA C92 VOTER KPODRO

POUR LA RECONCIALIATION VERITABLE VOTER KPODZO

POUR UNE TRANSITION DANS LA PAIX VOTER KPODZO




 10   YAKAMÈVIO | Jeudi, 12 Décembre 2019
  Ibn Chambas l'escroc international s'en moque. Lui veux les valises de FAURE GNASSINGBÉ le vaut rien. La suite: vous vous tuez oooooooo, vous vous battez oooooooo, ce n'est plus la responsabilité de la CEDEAO.
Ils seraient entrain de compter car trop pressés ils n'ont pas eu le temps de compter.
Bye

 9   Etiko | Jeudi, 12 Décembre 2019
  Réponse à 3-GNAROU
  Hohoho notre SDF Chihuahua enrage des Gnassingbé aboie et amuse la galerie. Pffffff vraiment....

 8   Ebizovo | Jeudi, 12 Décembre 2019
  Réponse à 3-GNAROU
  HONVI TAGBO KOUKOU TO.
TOHOSSOU MALI MALI

 7   Clement GAVI | Mercredi, 11 Décembre 2019
  53 ans au moins de dictature, manifeste un monde. Un monde où, de toute éternité, les hommes se sont réalisés par la mort et la souffrance d'autres hommes. Le régime est fondé sur cette idéologie. Des millions peuvent souffrir, ils n'en ont que faire.
53 ans au moins de terreurs.

 6   Fraude | Mercredi, 11 Décembre 2019
  Eyadema n'a jamais et ne peut jamais gagner une election.
Faure n'a jamais et ne peut jamais gagner une election.
Ces deux individus ne sont que de criminels arme's qui ne valent rien . Illettre's ou mal instruits ,Les togolais ne perdront jamais leur temps pour Les voter.

 5   El Fouego | Mercredi, 11 Décembre 2019
  Le front des abrutis a aussi une vérité?

 4   SacréeC ? | Mercredi, 11 Décembre 2019
  Réponse à 2-Tanga
  "La meme demarche doit se faire en direction des organisations internationales comme
les Etats unis d' amerique et l' UE"
Les USA et l'UE ne sont pas des organisations internationales.
On n'est pas obligé d'intervenir sur icilome.com.

 3   GNAROU | Mercredi, 11 Décembre 2019
  Des CONNERIES!!

Des gens sans perspectives et sans plan qui pensent les autres sont responsables de leurs propres turpitudes!!

Le groupe des 5, la CEDEAO , toutes les organisations nationales et internationales . Tous sont passés sous les accusation de notre opposition tribaliste !!

La question qu'un sage devrait se poser est de savoir POURQUOI cette opposition de MERDE ne releve pas ses propres lacunes et tares , et passse le plus clair de son temps à accuser les autres ??

De vrais idiots à ligoter !!

GNAROU le fils de SOTOUBOUA.

 2   Tanga | Mercredi, 11 Décembre 2019
  Un pas tres fort, BRAVO.
La meme demarche doit se faire en direction des organisations internationales comme
les Etats unis d' amerique et l' UE.

 1   Clement GAVI | Mercredi, 11 Décembre 2019
  'Et si la CEDEAO veut vraiment apparaitre comme une institution non inféodée, elle a l'obligation de présenter un autre visage en 2020 pour les élections présidentielles qui arrivent.'

Quelle est la pertinence de l'existence de la CEDEAO si elle ne servait pas les intérêts des peuples? Un des peuples que constituent la sagesse, le sens des mesures, l'harmonie sociale et la concorde politique qui gagent la paix.
Si les hommes et femmes réunis au sein d'une telle organisation se constituent en cause de souffrance et de douleur, en oubliant les peuples, la CEDEAO peut être tout, mais elle ne peut pas être une organisation de valeurs. Car, c'est aux peuples qu'elle doit manifester les valeurs qu'elle est, en indiquant la bonne horizon, le bon rivage.

La CEDEAO n'a pas su façonner une culture psychologique qui caractériserait ses membres qui, à travers leurs êtres, c'est à dire, leurs comportements, leurs déploiements, la CEDEAO est visible. Aujourd'hui il est clair que ce n'est pas le cas. La preuve, malgré les problèmes en Afrique, un état membre de la CEDEAO est la cause d'un différend lié à une modification constitutionnelle qui autoriserait un 3ème mandat. C'est le cas de la Guinée Conakry. Ce n'est pas la modification de la constitution en soi qui est le problème. Le problème, c'est le moment qui a été choisi, c'est à dire, à la fin des termes constitutionnels, une décision porteuse de troubles. La CEDEAO devrait être telle, que ses membres ne se comportent pas ainsi, c'est cela une culture psychologique.

Il y a quelques années, un élégant, et très respectable ancien Président d'un pays participant à la CEDEAO l'avait qualifié de syndicat de chefs d'état.

C'est ce qui apparaît lorsque l'on observe avec attention les comportements de la CEDEAO. Autrement, il n'est pas compliqué de comprendre que 53 ans au moins de dictature est simplement inhumaine, inacceptable.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com