AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Gabon Violences à l’égard des femmes: les trois mesures de Julien Nkoghe Bekale pour freiner ce fléau


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Il s’agit de l’adoption d’une loi spécifique sur les violences basées sur le genre, de la construction d’un centre de transit pour les femmes victimes de ces violences, ainsi que du renforcement du système préventif de protection des élèves, particulièrement des jeunes filles contre les abus et les pratiques néfastes en milieu scolaire.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a pris part ce jour aux côtés de la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, à la cérémonie de clôture ‘’des 16 jours d’activisme’’ décrétés par les Nations-Unies pour prévenir et éliminer les violences faites aux femmes.

Parrainée par le Ministère en charge de la Lutte Contre les Violences faites aux Femmes, cette cérémonie a vu la présence de tous les membres du Gouvernement, des présidents des Institutions constitutionnelles, des représentants du Corps diplomatique, du Coordonnateur Régional des agences du Système des Nations-Unies et de la société civile. Il s’est agi pour les parties prenantes de dénoncer ces violences et de proposer des solutions pour une meilleure prise en charge des victimes.

Quatre allocutions ont ponctué cette manifestation. Celle de la Ministre en charge de la Lutte Contre les Violences Faites aux Femmes, Prisca Koho Nlend, celle du Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies, Dr Stephen Jackson, celle de la représentante de la société civile, Celle du Premier Ministre, Chef du Gouvernement Julien Nkoghe Bekale et, enfin, celle de la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba.

Prisca Koho Nlend a déclaré d’envisager la mise en œuvre dans les meilleurs délais, de deux projets prioritaires à savoir, la prise en compte complète des victimes, assortie d’un aménagement d’une structure pilote d’accueil, d’assistance et l’activation d’un numéro d’urgence gratuit donnant accès à un centre d’appel. Puis, le déploiement à l’échelle nationale d’un système de collecte, de centralisation et de traitement des données relatives aux violences faites aux femmes, afin de disposer d’un outil pertinent d’évaluation et de prise de décision.

De son côté, Stephen Jackson a réaffirmé la volonté de son institution d’accompagner le Gouvernement gabonais dans la mise en œuvre du plan décennal pour l’autonomisation de la femme gabonaise 2015-2025, avant d’inviter les uns et les autres à dénoncer les violences faites aux femmes.
Après avoir dressé le bilan des activités menées durant les « 16 jours d’activisme », marquées par des sensibilisations et des témoignages des victimes, la représentante de la société civile a émis des recommandations visant au renforcement des mesures de prise en charge des femmes et filles victimes de violence.

En réponse à toutes ces interventions et après avoir rendu un hommage au Président de la République, Ali Bongo Ondimba, pour son engagement dans la promotion de la femme et à la Première dame pour son implication dans la lutte contre les violences faites aux femmes, Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a annoncé l’adoption d’une loi spécifique sur les violences basées sur le genre, la construction d’un centre de transit pour les femmes victimes de ces violences, ainsi que le renforcement du système préventif de protection des élèves, particulièrement des jeunes filles contre les abus et pratiques néfastes en milieu scolaire.

Le Chef du Gouvernement a clos son discours en indiquant que la lutte contre les violences faites aux femmes est un combat pour la dignité humaine et non contre les hommes. La Première dame Sylvia Bongo Ondimba a invité tous les acteurs à œuvrer davantage pour renverser la tendance actuelle des violences faites aux femmes.



Autres titres
Togo Togo - Décès de David Agbokpe : Les populations de Kpomé toujours debout 
Niger Niger - L'Ong ACTED réagit à l'assassinat de ses employés à Kouré 
Niger Niger - Emmanuel Marcon et Mahamadou Issifou condamnent l'attaque "lâche" de Kouré 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com