AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Fuite de gaz souterrain : Une équipe scientifique descend à Athiémé


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Des professeurs d’université et d’autres experts se sont rendus ce lundi 30 décembre 2019 dans la commune d’Athiémé pour effectuer une analyse scientifique du phénomène de fuite de gaz considérée comme une sorte d’éruption volcanique intervenue dans la localité jeudi dernier.

La mission exploratoire constituée d’universitaires est à Athiémé depuis quelques heures, informe beninwebtv. Elle y est allée pour opérer des analyses scientifiques sur la fuite de gaz intervenue le jeudi 26 décembre à Athiémé dans le département du Mono. Conduite par le Prof Placide Clédjo, l’équipe aura à donner les vraies raisons de ce que beaucoup appellent « éruption volcanique » et les éventuelles implications du phénomène qui s’est produit, pour la première fois dans l’histoire, au Bénin. Précisons que l’équipe est constituée de géographes, de sociologues et d’hydro-géologues pour un travail pointu. Pour rappel, selon les riverains, rapporte le Chef Service Eau Mono, le phénomène s’est produit lors d’un forage manuel en cours de réalisation à une profondeur de 30 à 35 m se trouvant sur une parcelle plantée de Noni. Il y a eu des jets de sable qui se sont répandus sur un rayon de 40m jusqu’à la route inter-Etats peu avant Lokossa. D’après le constat fait par le Chef Service Eau Mono accompagné du Professeur Félix Azonsi, « il y a des émanations de gaz et les plants de Noni et la végétation environnante sont recouverts de boues mais demeurent verts ».

Après le dépôt « d’une perche au-dessus des émanations provenant du forage », il a été noté « au bout de 10 minutes que la perche est fraîche au touché » et « les sables projetés sentent encore un peu de souffre ». « La commune d’Athiémé étant caractérisée par la présence d’aquifères captifs sous pression, il est probable que les ouvriers aient atteint un de ces aquifères », pense-t-il. A noter qu’il n’y a eu « aucune étude hydrologique ou géologique, ni une demande de forage à l’autorité communale et départementale en charge de l’eau », alors que Athiémé est une zone artésienne.

La direction des mines et de l’eau a suggéré les mesures ci-après : l’interdiction d’accès au site ; le suivi par la Police Républicaine des mesures sécuritaires et le suivi par les directeurs départementaux du cadre de vie et des mines de l’évolution de la situation. Compte tenu de la situation, le commissaire de police d’Athiémé a été chargé du suivi et du renforcement des mesures sécuritaires. Les ménages a proximité ont été évacués et un périmètre de sécurité a été bien défini.



Autres titres
Côte D'Ivoire Carte emploi: le CNTIG assiste la direction générale de l’emploi pour l’intégration et l’actualisation des données 
Togo Identification biométrique : L’Etat togolais et ses partenaires à la recherche des formules 
Togo Pas de connexion internet... 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com