AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les Tonton Macoute de Faure et Kadanga continuent à semer la terreur à Assoli et Tchaoudjo. Et personne ne dit rien


Politique

iciLome | | 31 Commentaires |Imprimer

Il ne se passe pas un seul jour où des exactions militaires ne sont signalées à Assoli et à Tchaoudjo. Le déploiement des militaires de ce que nous appelons encore armée togolaise pour terroriser les populations de certaines régions de notre pays, est devenue une habitude, une banalité. Il y a longtemps que l´armée togolaise n´existe plus; soldats, sous-officiers et officiers, originaires d´ethnies et de régions supposées hostiles au clan règnant, étant exclus de sa gestion réelle. Et à voir de près ce qui se passe avec la politisation à outrance des corps habillés de notre pays, à voir comment l´état-major de l´armée ne se cache plus pour soutenir le pouvoir de dictature incarné aujourd´hui par Faure Gnassingbé, à voir la configuration ethnique ou même familiale de la hiérarchie de cette armée instrumentalisée, on a comme l´impression que nous avons affaire à une armée dans l´armée.

Depuis quelques jours circulent sur les réseaux sociaux des images de jeunes et d´enfants surpris dans leur sommeil dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 2 h du matin et sauvagement bastonnés à Bafilo par des militaires. Dos couverts d´hématomes et d´autres traces ensanglantées de cordelettes et de bâtons. En dehors des bastonnades sur les paisibles populations, que ce soit dans l´Assoli que dans le Tchaoudjo, des enlèvements ciblés sont également opérés pour éloigner des militants de partis politiques et des leaders d´opinion de leurs familles qui ne savent pas, la plupart du temps, où ils sont emmenés par les militaires qui viennent d´opérer le kidnapping. Cette nuit du 10 janvier 2020, pendant que des jeunes innocents se faisaient bastonner chez eux, d´autres militaires procédaient à l´enlèvement du nommé Zibérou Tchafaram au quartier Tchon-Woro à Bafilo.

Furent également victimes d´enlèvement par les militaires le 08 janvier 2020 à Kadambara trois membres de la famille Kpéréguéni. Leur faute est d´être parents au président local du PNP en fuite, et accusés d´être le cerveau des manifestations dans la localité. Depuis, la famille fait des va-et-vient entre les camps militaires à Sokodé pour savoir dans quel cachot se trouvent les trois malheureux. Dans quel état se trouvent-ils? Sont-ils torturés? Voilà les questions angoissantes que se posent les familles que ce soit à Bafilo où à Kadambara. Mais aux dernières nouvelles, et d´après nos enquêtes, les trois seraient incarcérés à la prison civile de Sokodé. Nous n´oublions pas les bastonnades suivies de kidnapping à son lieu de travail du mécanicien Roufaï de Yèlivo il y a plus d´un mois. Menotté et emmené à la prison de Lomé, il n´est toujours pas libéré.

C´est un véritable climat de désolation et de terreur qui s´est emparée des villages bordant la route qui mène de Sokodé à Tchamba. Kadambara, Birini, Dibouidè, Kparatao et Yèlivo sont quotidiennement, de jour comme de nuit, le théâtre d´irruption impromptue et meçante de militaires lourdement armés, qui n´hésitent pas à commencer à pourchasser, à bastonner, sans aucune raison apparente. Des fidèles se rendant à la mosquée ne sont pas épargnés. Des familles sont disloquées; beaucoup de jeunes ont fui en brousse pour s´abriter contre la terreur exercée sur eux par ceux qui se disent militaires d´une armée nationale, dont l´apparition ailleurs, sous d´autres cieux, serait synonyme d´admiration de la part des populations. Beaucoup de jeunes écoliers et élèves sont parmi les fuyards, dont certains ont même traversé la frontière; c´est pourquoi les écoles, collèges et lycées ne sont plus fréquentés que par de maigres effectifs.

Un tel comportement de la hiérarchie militaire de notre pays et de Faure Gnassingbé, qui lâchent des militaires sur les populations civiles,nous pousse à nous poser certaines questions: les sous-officiers et officiers qui encadrent ses soldats dans leurs basses besognes, ont-il suivi leur formation militaire, la plupart du temps, dans des académies militaires de renom, pour venir s´en prendre à leurs concitoyens civils, ou pour défendre l´intégrité du territoire en cas de danger extérieur? Faure Gnassingbé entend-il règner sur des villes et villages fantômes, et se dire président de tous les Togolais? Cet archarnement de l´armée sur une certaine région ou ethnie n´aura-t-il pas des conséquences désastreuses pour l´avenir du Togo en termes de cohésion sociale?

Depuis le 19 août 2017 c´est la chasse à l´homme partout sur le territoire, et des camps militaires sont disséminés un peu partout; faisant exploser inutilement le budget de la défense. Inutilement, car le Togo n´est agressé par aucun pays voisin ou lointain, alors que la pauvreté fait des ravages au sein des populations. Tous ces milliards de nos francs, jetés par la fenêtre pour assurer le règne éternel d´un homme, auraient pu servir à construire des écoles, à équiper nos mouroirs d´hôpitaux, et à donner à manger à chaque citoyen. Au lieu de cela les violations des droits de l´homme sont quasi-quotidiennes. Assoli, Tchaoudjo et d´autres régions sont le théâtre des bruits de botte de nos militaires envoyés par leur hiérarchie pour faire la guerre à leurs propres concitoyens.

Dans les quartiers hupés de la capitale la vie poursuit son petit bonhomme de chemin. Que ce soit du côté de l´ordre des Avocats, des Universitaires, des associations des droits de l´homme, des réprésentations diplomatiques, des officiers supérieurs, exclus de la gestion de l´armée, c´est le silence total. Ce qui se passe dans ces contrées de notre pays n´émeut personne. Les partis politiques, anciens membres de la C14 s´occupent de leurs oignons, comme si le Togo se limitait aux portes de leurs états-majors. Parmi eux il y a ceux qui vont aux élections présidentielles malgré ce climat de terreur dans le pays. Ils ne pourront même pas se rendre à Kara pour battre campagne. Là c´est un état dans un état, voulu par Faure Gnassingbé et sa clique. Pourtant ils y vont.

Les meilleures réformes politiques, la transition politique pour faire table-rase du système Gnassingbé ou le départ pur et simple de Faure Gnassingbé que réclament ces citoyens qui sont la cible de la furie de nos militaires, concernent-elles uniquement certaines ethnies ou certaines régions du Togo? C´est à cette question que devraient répondre nos leaders politiques de l´opposition qui n´ont jamais su, pu ou voulu mobiliser chez eux pour qu´on en finisse avec le dictateur.

Samari Tchadjobo
12 janvier 2020
Hanovre, Allemagne

L'AUTEUR
Samari Tchadjobo
Hanovre, Allemagne


Autres titres
Togo Atcholi Aklesso à Jean-Pierre Fabre : « Je pense qu’il faut arrêter de mentir au peuple » 
Togo Présidentielle 2020 : Fabre et Agbéyomé respectivement en 6e et 7e places sur le bulletin de vote 
Togo Présidentielle 2020/ Jean-Pierre Fabre : « L’ANC et Jean-Pierre Fabre ne renoncent jamais » 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 31   abawe | Samedi, 18 Janvier 2020
  Samari tchadjobo allias ''souradji'' ça va??? .....tu nous casses trop les tympants avec Hanovre et ton Allemagne.....Ok!!!!

 30   Souradji | Mercredi, 15 Janvier 2020
  Réponse à 29-sen
  Vous êtes ridicules dans ce pays, pourquoi l'humanisme vous a quitté ? Cela fait déjà plus de 2 ans que des villes dans ce pays sont assiégées par des hommes habillés avec son lot de bastonnades, de tueries et toi l'asservissement, la cupidité,... font que tu n'es pas informé et même lorsqu'on t'informe, ça t'est égal...
Je pense que tu écoutes de la musique surtout africaine, une célébrité a chanté ceci : ... quand la balle sifle, il y'a pas choisi...
Dans la sauvagerie féroce et brute, il n' y a pas je suis de tel parti politique, de telle ethnie, j'ai tel frère, je supporte tel leader politique....
À Kara, le mois passé il y'a eu 3 morts, cette semaine à Anié, 1 mort...
Dépassons nos considérations politique, ethnique,religieuse,...,pour dire non lorsque nos vies ou celles de nos semblables sont mises en danger...

 29   sen | Mardi, 14 Janvier 2020
  A-ton les preuves des bastonnades? N'accusons pas pour accuser simplement le pouvoir qui il est vrai n'a pas été tendre depuis le 19 aout.

 28   Bb | Mardi, 14 Janvier 2020
  Réponse à 3-Akouélé
  TU ES SALOP !!!!!!!!!

 27   Kozah Nostra | Mardi, 14 Janvier 2020
  Le zeneral de pacotille Yark Damehane alias LA PAIY un mot de 4 mots va devoir tuer les 8 millions de togolais pour instaurer leur régime de PAIY. 2020 EST À COUP SÛR LE TERMINUS POUR LA KOZAH NOSTRA, la mafia pilleuse diabolique satanique maléfique et sadique des man.geurs dirigée par l'énergumène tare' Faure Aveleleleble Gnassingbe !!!

 26   Lucrece | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 25-Clement GAVI
  Mon cher Clément réfléchis un peu!
Si ce régime est si mauvais comme tu le caricatures, comment se fait-il qu'il a tant d'influences au sein de la communauté internationale ?
Ou Alors, toute la communauté internationale est terroriste? Dans ce cas, tais-toi car tu ne peux rien contre l'ordre mondial, tu n'est qu'une fourmis!

 25   Clement GAVI | Lundi, 13 Janvier 2020
  'Les Tonton Macoute de Faure et Kadanga continuent à semer la terreur à Assoli et Tchaoudjo. Et personne ne dit rien'

Qui peut dire quelque chose dans un monde où des gens comme celui qui est meurtri dans la chair par ce régime de terreur sélectionné par l'Union Européenne comme négociateur en chef des pays ACP, c'est à dire, la masse des exploités, ont été vendus comme des marchandises?
Qui peut dire quelque chose dans un monde où le terrorisme et les terroristes, les vrais accusent d'autres de terrorisme?
Qui peut dire quelque chose dans un monde où le terrorisme qui brutalise a les moyens de présider le Conseil de Sécurité de l'ONU?

Le régime au Togo est un terrorisme, un terrorisme institutionnel. Une co-propriété terroriste.

 24   tg | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 20-LA VICTIME
  La "paiy" ou la "paix"? SI facile de parler de paix quand on a le ventre plein, va demander a ceux qui risquent leur vie pour manger et a ceux qui luttent pour leur ideal

 23   Kassanda | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 20-LA VICTIME
  C'est dans ce contexte de violences envers les populations qu'on veut arracher un 4ème mandat ?
Ça risque de mal finir encore cette histoire.

 22   tg | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 19-marclove
  Bloques icilome toi meme dans ta chambre, nul ne te contraint a visiter ce site.

 21   tg | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 2-Bolingo
  Le Togo est-il SI different du sud kivu? En quoi? L'image parle d'elle-meme, si tu crois que tu es a l'abri

 20   LA VICTIME | Lundi, 13 Janvier 2020
  Naturellement les signalements de l'auteur de l'article en disent long: "Samari Tchadjobo
12 janvier 2020 Hanovre, Allemagne" = Djihadiste. Il cherche à instaurer au Togo le Djihadisme qu'ils téléguident dans certains pays non loin du Togo. ON n'en veut pas. VIVE LES FORCES DE SECURITE TOGOLAISES. On traquera les terroristes partout, on veut la paix.

 19   marclove | Lundi, 13 Janvier 2020
  Les mêmes images depuis plus de deux ans??? heee Icilome.com nous tue plus que toute maladie.
Pourquoi l'état ne bloque pas ce site bidon??
Des mensonges avec les mêmes images. hahahahahaha

 18   Lucrece | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 16-nikelaos
  Pourquoi les opposants togolais n'arrivent-ils pas à s'entendre? C'est parce que vous ne lutter pas pour le peuple mais plutôt pour vous.
Comment se fait-il qu'en 30 ans nous sommes toujours dans les ornières des petits partis politiques? 117 partis pour un pays de 8 millions!! Absurde.
En 1772 les états unis comptaient près de 100 millions d'habitants, mais ils leur a fallu seulement quelques mois pour fédérer non seulement les partis politiques mais aussi les États: C'est ce qu'on appelle des gens réfléchis!
Qui vous refuse de critiquer le régime de Faure? Peut-on avancer en politique sans les critiques des uns et des autres? Ne voyez vous pas que UNIR a évolué dans sa gestion du pouvoir? Malheureusement l'opposition togolaise n'a pas évolué car c'est vous qui ne prenez pas en compte les voix discordantes:C'est absurde.

 17   Komlavi Tertus | Lundi, 13 Janvier 2020
  Vous voulez poster cette image combien de fois. Tantôt c'est Badou. Tantôt c'est a Bé et maintenant Bafilo. Apprenez à mentir. Icilome nous prend pour amnésiques ou quoi?

 16   nikelaos | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 14-Lucrece
  La réthorique de lucrece et de gnarou:
1°) ne jamais faire de critique explicite du régime
2°) critiquer et dénigrer ceux qui critiquent le régime ou toute forme d'opposition au régime.
3°) ne jamais marquer de façon explicite son soutien inconditionnel au régime
4°) ne jamais utiliser l'histoire pour critiquer le régime mais toujours pour critiquer ceux qui se sont trouvés sur la route du régime.
5°) ne jamais envisager d'alternative au régime
6°) légitimer le régime comme un pis aller en attendant mieux.



 15   Tou TÈCLAIR | Lundi, 13 Janvier 2020
  un ami medecin-légiste a des doutes sur l' authenticité de cette photo.
Les traces de blessure vont trop loin vers la colonne vertébrale, fait-il remarquer !

 14   Lucrece | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 11-Horrible people
  Je ne crois rien savoir, loin s'en faut!
Il faut bien restituer l'histoire, n'inventez pas des choses.
Cela dit, élève un peu le débat. Il ne sert à rien d'insulter!!


 13   Tanga | Lundi, 13 Janvier 2020
  Pitoyable!

 12   Lucrece | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 10-fantasmagoric
  Mon cher, vraiment de véritables prestidigitateurs. Si Olympio était un modèle de juste et démocrate, où était son beau frère Grunitzky quand le coup d'État fut perpétré? En exil, right?
Que ces enfants allent relire la première constitution togolaise de 1961 et cessent de nous rebattre les oreilles!!

Bonne et heureuse année.

 11   Horrible people | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 9-Lucrece
  De n'importe quoi?? Mais toi tu soutiens les gnass qui continuent de tuer les togolais et son fils faure qui ton idole!! Vraiment tu es le plus imbécile des togolais en trouvant les gnass bons pour le Togo. You're the most horrible person on earth and especially thinking you are smart is amazing! Le Togo des aberrations!!

 10   fantasmagoric | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 9-Lucrece
  Lucrece, félicitations vous êtes nourri d'Histoire du Togo. Nos opposants de MERDE comme GAVI au lieu qu'ils se replongent dans notre passé avec un minimum de probité pour que le pays avance, ils refusent. Ce qu'on ne dit pas à part la tragédie Olympio, ce fut une abolition des privilèges d'une petite bourgeoisie de la côte (ne pas confondre avec la corruption d'aujourd'hui) qui est à la base de notre "indépendance" chaotique jusqu'à ce jour.

Olympio allergique à une armée s'il était vivant aujourd'hui qu'elle serait son plan de défense avec la psychose jihadiste dans la région? Faire appel à l'Allemagne défaite pendant la seconde guerre Mondiale? On vous dit que ce pays a mal démarré avec des prestidigitateurs !

Clement GAVI (petite ferraille) devrait consulter un pédopsy pour sa petite tête souffrante de ventriloque !

Cordialement cher Lucrece !

 9   Lucrece | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 1-Clement GAVI
  ...Ce jour de 1963 fut celui de l'assassinat de Sylvanus Olympio. Un assassinat qui était la fin du juste et du noble, de l'humain et de la morale....

Qui appelles-tu le juste? Qui décris-tu dans ce passage?
Décidément les togolais n'ont aucune idée du vrai Sylvanus Olympio!
Au moins regardez les comportements exécrables et arrogants du fils, cela ne vous dit rien?

Du n'importe quoi.

 8   Noumagnatowo | Lundi, 13 Janvier 2020
  Si tu te comportes en crabe, on te mangera avec du bruit.

De même, si tu offres ton dos à sodja, il va y faire des dessins.
Hahaha.
Akouélé, je suis d'accord avec toi.

 7   Diaz Tokoin | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 3-Akouélé
  Tous ces barbaries, ces sauvageries et ces violences ne resteront pas impunies même après 100 ans, les donneurs d'ordre répondront de leurs crimes...les togolais doivent continuer par recenser tous ces incongruités, ces anomalies, ces terreurs, ces violences, ces exactions, ces expéditions punitives...

On ne vous oubliera rien mais rien même pas vos crachats...

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 6   Diaz Tokoin | Lundi, 13 Janvier 2020
  Tous ces barbaries, ces sauvageries et ces violences ne resteront pas impunies même après 100 ans, les donneurs d'ordre répondront de leurs crimes...les togolais doivent continuer par recenser tous ces incongruités, ces anomalies, ces terreurs, ces violences, ces exactions, ces expéditions punitives...

On ne vous oubliera rien mais rien même pas vos crachats...

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 5   equilibre | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 2-Bolingo
  il faut des gens aveugles et betes comme bolingo pour entretenir la galerie en tt cas on dirait satan pile foufou d en ton crane et de surcroit en 2020 viens ici a bafilo pour vivre la meme situation que nous ne resete scotche ss un faux pseudonyme pour ecrire du n importe koi
reveil toi car si tu offre tjrs ton crane a faire pilez le foufou dedans 2021 tu verras ca a travers des jumelles

 4   Kokouda | Lundi, 13 Janvier 2020
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Entre nous, cet article de jérémiades puériles du sieur Tchadjobo Samari avec le commentaire vaseux du sieur Clément Gavi apporte QUOI concrètement aux Togolais pour venir à bout des tortionnaires de Faure Gnassingbé et d'Abalo Kadangha?
Au lieu d'exhorter les gens à commencer à s'en prendre aux caciques de ce violent régime, à leurs proches et à leurs biens, voilà un journaleux et un commentateur chaotique qui viennent le clair de leur temps à amuser la galerie ici!

 3   Akouélé | Lundi, 13 Janvier 2020
  Même si cette image était vraie, l'intéressé était t il chez lui et on venu le bastonner?

Si tu te comportes en crabe, on te mangera avec du bruit.

 2   Bolingo | Lundi, 13 Janvier 2020
  Soyez un peu intelligents vous les journaleux là. Cette image là, moi je l'ai vue sur Facebook il y a plusieurs années déjà, comme étant les images du massacre du sud Kivu en RDC.
Soyez un peu créatifs, si vous voulez être crédibles.
Sinon, vous allez bientôt critiquer même vos propres mensonges.

 1   Clement GAVI | Lundi, 13 Janvier 2020
  'Les Tonton Macoute de Faure et Kadanga continuent à semer la terreur à Assoli et Tchaoudjo. Et personne ne dit rien'

Ce même jour, ce 13 janvier de l'année 1963, se produisait un événement au Togo qui marquait une fin et un début. Ce jour de 1963 fut celui de l'assassinat de Sylvanus Olympio. Un assassinat qui était la fin du juste e et du noble, de l'humain et de la morale. Et c'était un commencement, celui du terrorisme institutionnel, le commencement du règle du diable et de ses disciples. Ce jour fut une souillure. Une souillure qui coule dans dans les veines et des actes de ces gens; ces gens qui se sont institués en causes de mort et de souffrance, de privations et de misères pour la multitude. Ces terroristes qui jubilent lorsque l'enfant cri au berceau.

Oui 'Les Tonton Macoute de Faure et Kadanga continuent à semer la terreur à Assoli et Tchaoudjo. Et personne ne dit rien', comme la dynastie Duvalier en Haïti que rappelle les 'Tonton Macoute', ces tueurs à l'arme blanche de la sanglante dictature des Duvalier. Ce terrorisme des Duvalier qui a endeuillé des milliers d'Haïtiens, comme le terrorisme des Gnassingbé qui a tué des milliers de Togolais. Et ces Tonton Macoute ont une similarité. Comme la dynastie Duvalier qui va après avoir endeuillé des milliers s'est réfugiée dans le sud de la France, la sanglante dictature dynastique qui tue au Togo, a les moyens d'exporter son terrorisme en Europe et d'y l'exercer allègrement contre les Togolais, par le biais de certains Européens, en particulier certains Français, co-propriétaires du régime terroriste aux ordres des djihadistes Yacoubou Boukari et de son beau fils Razak, agissant pour le compte du terroriste Faure Gnassingbé.
Ces souffrances au Togo sont donc l'expression d'un terrorisme et des terroristes. Les vrais.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com