AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo « L’UFC reste convaincue qu’aucune formation politique ne peut à elle seule gagner les élections » selon Gilchrist Olympio


Politique

iciLome | | 7 Commentaires |Imprimer

L’actuel chef de file de l’opposition dit être convaincu qu’aucune formation politique ne peut, à elle seule, gagner l’élection présidentielle. Cette affirmation du président de l’UFC, Gilchrist Olympio, intervenait dans le contexte du processus électoral en cours alors qu’il adressait ses vœux de nouvel an au peuple togolais ce lundi 13 janvier 2020, date de la commémoration du 57e anniversaire de l’assassinat de Sylvanus OLYMPIO.

Dans son message de vœux, l’opposant a souhaité à la nation entière, une année d’espoir, de paix, de stabilité, de bonheur et de prospérité, tout en rappelant que la nouvelle année marquera les 60 ans de l’accession du pays à la souveraineté internationale et les 30 ans de l'apprentissage démocratique.

« Elle sera aussi l’occasion pour les Togolais de choisir de nouveau, celui qui sera pour cinq ans aux commandes de notre pays. Que ces prochaines échéances électorales soient l’occasion d’un débat d’idées, de programmes pour le bien-être des Togolais et non une occasion d’attaques personnelles et d’incitations à la haine et à la violence », a-t-il souhaité.

Abordant la question de l’élection présidentielle de cette année, l’actuel chef de file de l’opposition a annoncé que son parti se réserve le droit de présenter un candidat à la présidentielle. « Notre parti ne présente pas de candidat cette année pour la conquête de la magistrature suprême », a-t-il déclaré, avant de préciser que c'est compte tenu du contexte politique actuel du Togo.

L’acteur politique lance cependant un appel solennel à la classe politique de tout mettre en œuvre pour éviter au pays, les douloureux évènements passés, surtout en cette période où la situation sécuritaire de la sous-région est précaire. Car, « L’UFC reste convaincue qu’aucune formation politique ne peut à elle seule gagner les élections et gérer convenablement le pays ».

Au gouvernement et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), l’UFC leur demande également de jouer leur partition pour des élections transparentes, démocratiques, crédibles et dont les résultats seront acceptés par tous au Togo. Le parti s’abstient de donner des consignes de vote.

« Une alternance politique pacifique verra le jour au Togo dans un futur proche et lorsqu’elle viendra, au-delà de son importance symbolique, elle ne marquera que la continuation d’un renouveau politique, économique, et social tel que l’ont rêvé et voulu les pères de l’indépendance », a-t-il rassuré.

Dans cette perspective, Gilchrist Olympio a invité les forces démocratiques togolaises à fédérer leurs énergies pour un travail mutuel allant dans le sens de l’émergence d’un cadre institutionnel solide pour l'enracinement de la démocratie au Togo.

Pour finir, l’Union des forces de changement dit s’engager à nouveau dans la lutte pour l’amélioration de la gouvernance au Togo en rassemblant les forces démocratiques.

Nicolas K



Autres titres
Togo Atcholi Aklesso à Jean-Pierre Fabre : « Je pense qu’il faut arrêter de mentir au peuple » 
Togo Présidentielle 2020 : Fabre et Agbéyomé respectivement en 6e et 7e places sur le bulletin de vote 
Togo Présidentielle 2020/ Jean-Pierre Fabre : « L’ANC et Jean-Pierre Fabre ne renoncent jamais » 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 7   caramba | Mercredi, 15 Janvier 2020
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Vous Clémenr Gavi,
Vius ne faites qu'écrire des abberations. Vous critiquez tout et ce faisant devenez zozo comme disent les Ivoiriens.
Pour 30000000cfa, tout le Togo sait qu'il n'existe point d'opposition au Togo.
Alors dégagez la planche avec vos litanies qui n'ont ni queue ni tête
Chuannnnn

 6   Ekam | Mardi, 14 Janvier 2020
  Le Togo serait stable si Gil avait pris le pouvoir. Autrement, a part Gnininvi, tous les autres sont autant pir que Gnassingbe.

 5   Honte | Mardi, 14 Janvier 2020
  Tu as fait tué des milliers de Togolais et quand tu es vraiment endetté, tu as fini par te ranger du côté de Unir. Les togolais te détestent et tu es devenu aussi l homme le plus mauvais et méchant que le Togolais ont connu. Tu ne rentreras jamais dans l histoire. Regarde l exemple de Mandela, quelque soit les difficultés, il n'à pas trahi son peuple. Pauvre homme.

 4   Hummmm | Mardi, 14 Janvier 2020
  Réponse à 3-politique. Logic
  mom nami, l' UNIR aussi est rentrer dans l' opposition mintenant?

 3   politique. Logic | Mardi, 14 Janvier 2020
  J'attends la contestation forte de fo Gil et l'UFC quand la CENI proclame Essozinam de l'UNIR gagnant de l'election en Fevrier prochain puisque selon lui aucune formation politique ne peut a elle seule gagner les elections. A moins que l'UFC se joindre a l'UNIR pour en faire 2 formations politiques.

 2   Fo gil, T'AS QUEL Â | Mardi, 14 Janvier 2020
  Fo gil, T'AS QUEL ÂGE ???

dis nous droit que l'anc ne pourra jamais à elle seule gagner les élections au Togo.

Demande à Faurevi de ne pas voler l'élection et TU VERRAS.

ARRÊTE DE BOIRE.

TU VEUX LA MORT DE JEAN PIERRE. DIS NOUS LE DROIT.

DE TOUTE FAÇON, JEAN PIERRE LUI MÊME SE SUICIDE TOUT SEUL CETTE FOIS CI.

Alors ferme TA GRANDE BOUCHE D'IVROGNE.


 1   Clement GAVI | Mardi, 14 Janvier 2020
  « Notre parti ne présente pas de candidat cette année pour la conquête de la magistrature suprême », a-t-il déclaré, avant de préciser que c'est compte tenu du contexte politique actuel du Togo.

Gilchrist Olymio devrait avoir le courage et dire que l'UFC et lui-même sont absents parce que l'UFC et Gilchrist Olympio ne ressemblent plus à rien pour avoir bradé l'effet positif qu'ils avaient sur le peuple Togolais. Par arrogance, Gilchrist Olympio s'est fourvoyé dans une aventure avec la sanglante dictature dynastique qui l'a ruiné et son parti avec. Il a fait la preuve qu'il ne connait pas le régime. Autrement, il ne se serait pas jeté pieds et mains joints dans les bras sanglants de ce régime qui l'a souillé définitivement. S'il parlait de pardon, de réconciliation tout en observant une certaine distance pour se conserver, il ne serait pas dans cette situation où il ne pèse plus rien, lui qui faisait déplacer des foules. A l'annonce de son arrivée à Aflao je me souviens comment l'effet que cela avait à Lomé à l'époque. C'est ce qu'il aurait dû protéger, conserver par une méfiance vis à vis du régime terroriste. Il s'est laissé avoir par ces cons qui se sont servi de lui pour redorer leurs propres blasons pour après le jeter comme un mal propre.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com