AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Un immeuble de 3 étages sans permis de construire s’est effondré à Sito-Aéroport


Société

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer

Hier soir à Sito-Aéroport, dans les encablures de la pharmacie de l’aéroport à Lomé, un immeuble de 3 étages s’est effondré. Bilan, quatre (4) blessés graves.

"> Video

Lundi soir, les riverains de Sito-Aéroport étaient sous le choc. Un immeuble de 3 étages en construction, s’est écroulé et a fait au moins 4 blessés graves, dont un actuellement dans le coma. Selon un témoin de la scène interrogé ce mardi matin sur les lieux par la Rédaction d'icilome.com, l’accident s’est produit suite à l’effritement de l’un des piliers.

« Hier j’étais là, vers 17 heures 30 où les manœuvres travaillaient. Arrivé à un moment, j’attendais un des manœuvres criait : sortez, sortez, sortez ! Et quelques minutes après, je voyais l’immeuble s’effondrer. J’ai interpellé un des manœuvres et il m’a expliqué qu’ils sont en train de travailler et un des piliers s’est effrité. Et voilà d’un seul coup, tout l’immeuble s’est effondré », raconte notre témoin de la scène.

Et de poursuivre : « J’ai appris qu’il y avait eu des blessées dans la maison voisine. Quatre filles. Elles sont actuellement à l’hôpital. L’une des blessées est dans le coma. Il y a des piliers qui sont tombés sur les chambres des maisons voisines. Pratiquement, il y a trois maisons qui ont été touchées. Mais grâce à Dieu, il n’y a pas eu de pertes en vies humaines ».

Selon les informations, c’est depuis 2011 que le chantier a démarré avec les fondations. Après une pause, les travaux ont repris en 2014. Mais un an après, ils ont encore été suspendus. Et c’est seulement en 2019 que les maçons ont commencé à construire les étages de l’immeuble.

A en croire certains riverains, c’est le Directeur Général de la clinique de l’aéroport qui serait le propriétaire de cet immeuble. « L’immeuble appartient au Directeur de la clinique de l’aéroport, Dr Tété. Quand l’accident s’est produit, on a contacté le commissariat. La police était venue sur les lieux avec les collaborateurs du Dr Tété pour faire le constat. Ses collaborateurs nous ont informés que lui-même est en voyage », a ajouté notre interlocuteur.

Notons que ce matin, une délégation de la commission d’inspection des travaux de construction conduite par l’architecte Nicolas Kossi Akidjetan s’est rendue sur les lieux pour faire le constat. Il ressort que le propriétaire de l’immeuble n’a même pas eu de permis de construire.

« A priori, c’est une erreur humaine, défaut de compétence technique. Nous n’avons trouvé aucune trace de permis de construire pour cet immeuble effondré. Cela veut dire que le promoteur ne se serait pas présenté à l’autorité locale pour vérifier si les conditions sont réunies pour construire ici. Et s’il y a défaut de construire, il n’y a plus de débat. On peut imaginer tous les défauts possibles susceptibles d’entrainer des accidents. Car c’est tout cela que l’autorité locale, avec ses services, vérifie avant d’autoriser ou non de construire une maison. Dans le cas d’espèce, les règles de l’art n’ont pas été respectées. Mais ceci dit, c’est un constat à chaud que je fais », a souligné Nicolas Kossi Akidjetan.

Selon lui, dans les jours à venir, une enquête bien organisée permettra de situer les responsabilités. « L’enquête sera conduite par les experts du laboratoire national. Le ministère des travaux publics sera impliqué, l’autorité municipale sera impliquée. Naturellement, s’il y a des volets judiciaires, la justice aussi sera impliquée », a-t-il indiqué avant d’inviter tous les concitoyens à faire appel à un professionnel avant d’entreprendre quelque construction que ce soit.

Précisons que la délégation de la commission d’inspection des travaux de construction qui s’est rendue sur les lieux de l’accident est composée, entre autres, de Nicolas Kossi Akidjetan, de Marius Bagny de l’Ordre national des ingénieurs du Togo (ONIT).

Godfrey Akpa



Autres titres
Côte D'Ivoire Carte emploi: le CNTIG assiste la direction générale de l’emploi pour l’intégration et l’actualisation des données 
Togo Identification biométrique : L’Etat togolais et ses partenaires à la recherche des formules 
Togo Pas de connexion internet... 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 11   GBÉVOUVIOO | Jeudi, 16 Janvier 2020
  Réponse à 9-Yegor
  Qui a nommé l'architecte? L'État.
Comment fonctionne l'état togolais?
Si non on peut disposer d'un permis de construire sans suivie c'est le même résultat.
J'ai reçu mon permis de construire et mes travaux ont duré 13 mois.
Ils n'ont jamais mis pied sur mon chantier. A chaque fois c'était ds les quincaillerie qu'on se voyaient.
Ils prennent tamê et disparaissent.
C'est toi le propriétaire de veiller au bon dosage du ciment et autres.
Pour vous dire que tous les fonctionnaires sont à l'image de leurs dirigeants

 10   Raspoutine | Mercredi, 15 Janvier 2020
  Tous les insulteurs de ce site sont ridicules. Quand une fille qui refuse les avances d'un mec doit-on aussi accuser les Gnass? Un peu d'intelligence quand -même !!!

 9   Yegor | Mercredi, 15 Janvier 2020
  Pourquoi l'architecte se focalise seulent sur le manque de permis de construire comme étant la cause principale? Le propriétaire peut disposer d'un permis de construire mais si les travaux de construction sont bâclés on aura des problèmes comme ceux-ci.

 8   STONER | Mardi, 14 Janvier 2020
  Tout est a l' image du pays. Dans un etat normal personne n'aurait songee a commencer une construction sans un permit de construire. Les services competants c' est a dire la mairie aurait mit fin aux travaux. Il faut dire que le Togo manqué de structures adequates pour un etat normal.

 7   RIFIFI TG | Mardi, 14 Janvier 2020
  Réponse à 5-bradjehuld
  Et votre Allassouma BOMBERA qui avait ete ecrase sous sa dalle en construction. Le Docteur est comme beaucoup de Togolais ignorant des regles de l'art qui ne sont pas suivies par les autorites qui refusent de laisser les Togolais essayer une autre gouvernance pour apprecier qui est plus efficace et utile a nos populations. L'urbanisation anarchique au Togo est le fruit d'une politique d'urbanisme quasi inexistante dans un pays ou tout tourne autour de la conservation du pouvoir pour le pouvoir.
Un Etat normal n'aurait meme pas permis que les travaux soient executes jusqu'a ce point sans formalites requises et suivi de services competents.
Si vous ne voulez qu'on vous indexe alors passez la main a un autre au lieu de jouer comme toujours sur la fibre ethnique a chaque fois que l'on critique vos actions de gros villageois paresseux

 6   DIASP | Mardi, 14 Janvier 2020
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Heureusement que Mr. TETE n'ai pas du Nord. Mr GAVI en toute humilité, tu devrais reconnaitre que les GNASS ont fait transporté le panier à l'honneur du Nord et c'est vous du sud qui êtes derrière qui en bénéficient du contenu. Mais votre haine étant mère de votre intelligence, vous faites semblant de l'ignorer.

 5   bradjehuld | Mardi, 14 Janvier 2020
  Notre grand Docteur ne sait même pas qu'il faut avoir un permis avant de construire; et ça aussi les gens trouvent que c'est la faute à Eyadema et son fils. on aura tout entendu dans ce pays.

 4   AVELELELEBL | Mardi, 14 Janvier 2020
  Tres typique d'un pays a gestion hasardeuse. Les citoyens copient l'exemple et batissent aussi de facon hasardeuse dans la plupart des cas.
Eh oui, nous sommes au Gnassland et pas de permis de gouverner = pas de permis de construire et on voit le triste resultat comme d'habitude

 3   VIVA FAURE | Mardi, 14 Janvier 2020
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Vous devez ici, on se demande si vous êtes allés à l'école car tout incivisme d'un togolais ou tout mauvais acte est imputable aux GNASS. Pouahhhh, on voit votre haine qui fait que vous mourrez sans voir les GNASS partir.
Clement GAVI quand a lui, finira à ZEBEVI vu sa haine contre les GNASS qu'il accuse de lui avoir privé de son papa politicien.

 2   Diaz Tokoin | Mardi, 14 Janvier 2020
  Que de désolations en désolations, de désespoir en désespoir et le K.O semés du Sud au Nord et de l'Est à l'Ouest par la famille Gnassingbé...l'association RPT/NUIR est préoccupé par la conservation du pouvoir à tel point qu'elle a oublié le fondement même de la cité, les règles élementaires sur tout et en tout...l'état met les règles d'urbanisme en place et veille scrupuleusement à son respect même en ce peu, l'association RPT/NUIR a failli, incapable d'introduire une simple norme en construction et expose les togolais à tout type de danger...

Quoi de plus normal que ceux qui devraient s'y consacrer sont tous issus des fermes et ont tous pour la plupart dormi dans des cases couvertes de paille...ces nouveaux riches RPT/NUIR trainant encore de la bouse dans des plis ne voient aucun problème qu'on puisse construire sans aucun permis de construire n'importe où et n'importe comment et plus particulièrement sur des réserves de l'état...

Aujourd'hui on sent clairement des carences de formation dans tous les domaines, de la case en passant par le plein pied jusqu'aux maisons de ville sur plusieurs niveaux, aucun n'a eu de permis de construire, le pire c'est qu'aucun bien au togo n'est assuré car l'état n'a jamais inculqué cette notion d'assurer son habitat aux togolais...

Cette maison qui s'est éffondré ne dispose même pas d'assurance pour prendre en charge les 4 blessés encore moins pour être reconstruit selon les normes (enfin lesquelles normes car au togo il n'y en a pas) etc...et le propriétaire ne peut même pas être dédommagé...le togo en main des paysans RPT/NUIR ça ne peut donner que ça...

Faites passer le message, Diaz Tokoin

 1   Clement GAVI | Mardi, 14 Janvier 2020
  'Nous n'avons trouvé aucune trace de permis de construire pour cet immeuble effondré.'

Dans un pays où une sanglante dictature dynastique qui n'a aucune trace de permis de diriger venant du peuple Togolais, se sert de la terreur, de l'arbitraire, du pillage et de la violence pour se soumettre le peuple dont Faure Gnassingbé a assassiné des centaines en 2005 pour prendre le pouvoir à la suite des 38 ans d'effondrement du Togo et d'assassinat de milliers de Togolais sous le règne sanglant de son dictateur de père Eyadéma Gnassingbé.

L'effondrement de cet immeuble est le reflet de l'état du Togo et de son peuple, meurtris dans la chair et dans l'âme par un régime qui est la manifestation pratique d'une idéologie prédatrice et terroriste.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com