AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Afrique Les États d'Afrique de l'Ouest embourbés dans la controverse sur la monnaie «Eco».


Economie et Finances

iciLome | | 20 Commentaires |Imprimer

Mme Zainab Ahmed, ministre d'État aux finances du Nigeria @ Nairametrics.com

La Gambie, le Ghana, la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone se sont joints au Nigéria pour dénoncer la décision soudaine de la République du Bénin, du Burkina Faso, de la Guinée-Bissau, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo d'adopter Eco en 2020. La décision , qui a commencé il y a 30 ans, connaît un retard en raison de l'incapacité des pays à parvenir à un consensus. Les membres anglophones de la CEDEAO ont critiqué les plans des États francophones du bloc visant à changer le nom du franc CFA en «Eco». La CEDEAO avait prévu de lancer une monnaie commune sous le même nom en 2020.

Cette décision "n'est pas conforme" aux plans du bloc régional d'adopter une monnaie unique également appelée Eco, ont-ils déclaré dans un communiqué publié après des entretiens dans la capitale nigériane, Abuja.

Fin décembre 2019, le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé que le franc CFA ouest-africain, utilisé par les anciennes colonies françaises du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo, ainsi que par la Guinée-Bissau, sera retiré dans le courant de 2020 et remplacé par une nouvelle monnaie - appelée Eco.

L'Eco francophone, comme le CFA sortant, sera arrimé à l'euro. Il supprimera l'obligation pour les membres de déposer la moitié de leurs réserves au Trésor français. La France quittera également les institutions de gestion de la monnaie.

L'annonce de Ouattara a surpris les six membres majoritairement anglophones de la CEDEAO qui n'utilisent pas le franc CFA. En effet, en juin 2019, les dirigeants de la CEDEAO avaient officiellement décidé lors d'un sommet que la monnaie commune prévue dans la région devrait s'appeler Eco - le même nom que le groupe de la zone CFA prévoit maintenant d'adopter.

Dans un communiqué suite à la réunion de jeudi, le ministre nigérian des Finances, Zainab Ahmed, a déclaré que l'annonce de décembre était "incompatible avec la décision de l'Autorité des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO pour l'adoption de l'Eco comme nom d'une monnaie unique indépendante de la CEDEAO. "

Elle a ajouté que le Conseil de convergence de la zone monétaire ouest-africaine (ZMAO) "a pris note avec préoccupation de la déclaration de Son Excellence, Alassane Ouattara, président de l'Autorité des chefs d'État et de gouvernement de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en décembre. 21, 2019, pour renommer unilatéralement le franc CFA en «Eco» d'ici 2020. ».

Elle précise que les pays membres de la CEDEAO devraient «adhérer aux décisions de l'Autorité des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO concernant la mise en œuvre de la feuille de route révisée du Programme de monnaie unique de la CEDEAO».

Par conséquent, afin de trouver des solutions à la question et à d'autres questions connexes, un sommet extraordinaire de l'autorité des chefs d'État et de gouvernement des États membres de la WAMZ a été proposé par le Conseil de convergence de la WAMZ.



Autres titres
Afrique Affaire le président Adesina contesté par des employés: la mise au point du président de la BAD 
Togo Le FMI va décaisser 131,3 millions de dollars au Togo pour faire face à l'impact du COVID-19 
Afrique Pandémie de COVID-19 : Ce n’est pas le moment de la distanciation budgétaire 
Plus de nouvelles




 20   Saint Avlekete | Samedi, 25 Janvier 2020
  Réponse à 19-Saint Avlekete
  Chère soeur plutôt

 19   Saint Avlekete | Samedi, 25 Janvier 2020
  Réponse à 18-Mimi
  Merci beaucoup cher frère, Vive le Nigeria pour que Vive l'afrique de l'ouest , VIVE L'ECO DE LA CEDEAO

NON a l'eco de l'uemoa, NON à l'eco de la france

En avant le NIGERIA

 18   Mimi | Mardi, 21 Janvier 2020
  Réponse à 12-Koffi
  Je suis une Nigerian et mon plus grand souhaite cest que tout l'africans et Africa unit et vivre comme une unique famille peut importe le pays que chaque un et une sois ni leur langue prcque ca la notre force cache mais le Goverment de France doit quiter notre continent en totalité et definitivement, Africa a partiens as Les africans et il na rien as faire sur notre continent encr moins de essayer decidé tout pour nous, il son fait ca depuis des siécles en rendu ses pays pouvre pour fait Les riches de la France alor ca soufit maintenant

 17   Mimi | Mardi, 21 Janvier 2020
  Réponse à 12-Koffi
  Ecoute je ne sais pas qui vous etre ni qui vous avais payer pour que vous mentir as notre peuple africans mais vous ne pouvais pas parceque ca ne arrive jamaise Les africans as commencer a reveiller pour voire Les choses comme il sont eux meme alor les année de votre mensong son finir, combien president d'Africa décidée Les reglés de Euro pour le union European? Ou decidée quoi il devais faire dans leur pays? Vous voulais que Les president's de l'africa tué leur economie avec la regle de France qui est Eco665 a 1euro

 16   caramba | Lundi, 20 Janvier 2020
  La France cherche à mettre le caos en Afrique. Pas seulement en Afrique de l'Ouest.
Le cas de la Lybie est devant nous. Nous sommes rous reaponsables pour ne pas avoir le culot de dénoncer cette maccabre insolence.
Boko Haram au Nigéria, EI dnas les étata de G5...
Maintenant il faut opposer les pays francophones aux pays anglophones.
Boris Johnson demande aux pays à profiter du post - Brexit avec l'Angleterre pour se développer.
L' Allemagne s'accapare de l'Europe de l'Est et laisse la France gérer ses anciennes colonies en Afrique..
Voila le game....
Le Nigéria doit s'imposer, avec le Ghana jusqu'aux dernières conséquences.
L'idée, c'est forcer les 15 pays à s'arrimer à l'euro.
Pauvre Afrique

 15   Atalolo | Lundi, 20 Janvier 2020
  La naissance de l' Eco ne m' a jamais inquiété parce que nous vivons dans une communauté qui aspire à l' utilisation d' une monnaie unique. Par conséquent, c'est le problème d' une communauté plutôt que d' un pays administré par la France.

Ce qui m' inquiète et doit aussi inquiéter les Togolais, c' est l' administration de leur petit triangle (Togo) par la France et sous les voyous de Lomé2. Sorry!

 14   Ekam | Lundi, 20 Janvier 2020
  Je croyais que Macron etait serieux; je me suis trompe alors.
Pourquoi ces etats anglophones s'etaient tus jusqu'a maintenant?
Pour Nubupko etait favorable a Eco de France?

 13   Vodoua | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Réponse à 1-DANGOTE
  Merci infiniment monsieur DAngoté les mots me manques pour te dire encore merci. Ce vampire ouatara que le ciel lui tombe dessus car un seul vulgaire veut détruire toute l'Afrique juste pour garantir la stabilité de la maudite France oui il mourra sauvagement

 12   Koffi | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Heureusement qu il y a encore des clairvoyants au sein de la CEDEAO sinon c était parti pour un autre espace économique facilement ouvert a Bolore et ses acolytes de la Francafrique que je ne nomme pas ici pour faire leur publicité mais, lecteurs, vous devinez facilement a qui je fais référence.

 11   Eddy | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Laissez Ouattara delirer. La CI ne fait pas le poids devant le Nigeria. Il va l'apprendre a ses depens tres vite. Ah la honte...

 10   aie | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Réponse à 8-OUATARA
  Dit nous tout simplement pourquoi les pays Anglophones ont dénoncé l' usurpation de a Eco puisque toi tu connais plus que de 1 à 7?

Voilà des gens qui veulent rester esclave à une France pauvre, c' est triste.

 9   beni | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Alassane Ouattarra est un Demon. Ce qualificatif n'est pas de moi mais d'un homme politique ivoirien.Soumaworo
Je ne comprends pas pourquoi il veut etre le rampart des interets illigitimes de la France.
Il y a peu il magnifiait le franc CFA qui pour lui ne souffre d'aucun inconvenient pour le economie africaines.
Pourtant il s'est precipite pour annoncer des reformes taillees a sa volonte et a celle de la France de Macron.
Alassane Ouattarra, un individu indigne de l'Afrique

 8   OUATARA | Dimanche, 19 Janvier 2020
  A vous lire ici intervenant 1 à 7, on voit clairement que le FMI, la Banque mondiale, la BCEAO et les grandes institutions monétaires vous ont trichés lors des différents concours de recrutement.
Vous aurez vos chances après vos rêves.
Vos raisonnents de rue prouvent à suffisance qu'il ne faut jamais laisser la monnaie dans les main de monsieur et madame tout le monde comme vous.

 7   ABIDJAN | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Réponse à 1-DANGOTE
  DANGOTE, MERCI POUR CE COURS D'ECONOMIE MONETAIRE QUE LES SOIT DISANT GRAND ECONOMISTE COMME NUBOUKPO SONT INCAPABLE DE DONNER AUX POPU'ATIONS SINON ILS SERAIT PAS LA A APLLAUDIR LA DECLARATION MACRON A ABIDJAN.
LA LUTTE POUR LA REVO'UTION MONETAIRE DE L'AFRIQUE CONTINUE DE PLUS BELLE!

 6   Kofi | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Réponse à 1-DANGOTE
  Bonne analyse

 5   Lucrece | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Je crois que la CEDEAO est en droit de déposer une plainte contre les pays de L' UEMOA pour trahison et usurpation du nom "eco" Trop , c'est trop!!

 4   Saint Vodou Aguê | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Réponse à 1-DANGOTE
  Analyse propre, je valide.

 3   DANGOTE | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Soyons sérieux, le sieur Ouattara n' est ni un bon économiste, il ne l' a jamais été et pire il est un Neo- colonialiste dangereux.
Il s' est toujours pris pour quelqu'un qui ne l' ait pas.

Pour ce concerne Macky sall, il est un bandit et rien d' autre.

 2   El Hadje | Dimanche, 19 Janvier 2020
  La seule solution sur la table est la décision unilatérale du traître Ouattara et le voleur Macron est caduc et n' a aucune légitimité.
Les peureux chefs d' état des pays francophones doivent avoir confiance non seulement aux pays Anglophones mais doivent savoir que le peuple Africain est prêt à les défendre contre Ouattara et la France, nous ne sommes plus en 1945.

 1   DANGOTE | Dimanche, 19 Janvier 2020
  Pourquoi les pays Anglophones dénoncent l' usurpation de Eco par le voleur la France?

Il faut noter que le nom Eco est une propriété intellectuelle de ECOWAS ( CEDEAO).
Le choix a été fait par les 15 pays membres de ECOWAS comme leur future monnaie unique de la sous région reconnu par l' ONU et l' Union Africaine. C' est d' ailleurs l' une des stratégies pour asseoir l' intégration Africaine.

En gros Eco n' est ni la propriété du traître Alassane Ouattara ni du voleur France ni de la Zone UMOA.

Comme d' habitude la France, un pays très pauvre dont sa déficite commerciale a atteind plus de 60 milliards d'euros, veut étendre la zone fcfa aux pays Anglophones et pensait qu' en utilisant les saboteurs et traîtres comme Ouattara et Macky Sall , elle pourra mettre tous les 15 pays de la CEDEAO devant le fait accompli. Malheureusement pour l' usurpateur France, ça ne marche pas comme ça chez les pays Anglophones qui constituent un poids économique Lourd dans la sous région.

C' est purement du vole d' un titre intellectuel et la France joue avec le feu.
Nous ne sommes plus dans les années 1945 ou la France peut vouloir détruire les pays Africains en utilisant des saboteurs et traîtres.

Savez vous aussi que ceux qui prônent cette usurpation comme une bonne chose, je fais allusion aux demi- économistes de certains pays Francophones, oublient les dessous de la garantie de la France sans même touché les inconvénients néfastes de l' arrimage avec euro.

Lorsqu' un pays fournit une garantie contre une monnaie, toutes les transactions internationales des pays utilisateurs de cette monnaie doivent avoir l' approbation du garant ( la France). Si tu garantie quelque chose tu es responsables de tout danger qui en découlera de l' utilisation de cette garantie. Autrement dit, la France doit d' abord donnée son accord avant ces pays utilisateurs de la monnaie puissent jouir de plein droit de leurs transactions internationales.

Par exemple si le Togo veut vendre ses resources naturelles en dollar aux USA il faut que la France approuve cette transaction et delà il faut que les deux parties Togo et USA acceptent les conditions que la France va imposer.

En plus, la France réserve le droit d' imposer au Togo sa commission et charges a 48% a 65% de cette transaction.

Et ce n' est pas fini, puisque la monnaie Eco usurpée est imprimée en France, cette dernière charge 15% sur la même transaction .
Conclusion, vous voyer que le Togo perd de cette transaction puisqu' à la fin, la France empochera presque 70% à 75% de cette transaction et le reste revient au Togo.

Avant cette annonce frauduleuse, la France n' envoi jamais du relever du compte sur les dépôts que les pays francophones ont à la banque de France. La France ne repond jamais aux demandes des pays francophones de leur envoyer le relevé de compte. Savez vous pourquoi?

D' une part, la France ne veut que ces pays savent ce qu' ils gagnent conne intérêt sur ces comptes et d' autre part, la France puise dans ce compte pour revenir mentir aux pays francophones qu' elle veut les aider, faire des dons ou faire des prêts. Autrement dit, la France utile votre propre argent pour vous prêtez ou faire des aides à travers Agence Francaise de Développement.

Vous vous rendez compte comment on été idiot et bête depuis 1945?

Maintenant que la CEDEAO veut nous sortir de la tanière de cette France dangereuse, voleuse et malhonnête, elle fait tout pour saboter le projet de la CEDEAO d' avoir sa propre monnaie unique, flexible et sa propre banque centrale.

A la fin on risque d' avoir deux zones économiques en Afrique de l' ouest, c est à dire une zone économique Anglophone ayant une monnaie unique qui permettra à elle de développer son industrie moderne et d' un côté, la zone UMOA très pauvres contrôlée par la France, car les pays Anglophones ne feront jamais parti d' Eco à la française, jamais et jamais.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com