AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les organisations de presse condamnent l’agression de 3 journalistes mardi


PRESSE- Presse togolaise

iciLome | | 12 Commentaires |Imprimer

Les confères journalistes (Jérôme Sossou, Elom Kpogo et Joseph Gada) ont été victimes d’une tentative d’agression hier mardi après une émission débat sur radio Kanal fm par un individu qui se réclame militant de l’Alliance nationale pour le changement (ANC).

A en croire les informations, l’agresseur n’a pas apprécié que ces professionnels des médias aient fait des analyses qui mettent en cause Jean-Pierre Fabre, son candidat en course pour la présidentielle du 22 février prochain.

Les organisations de presse, notamment l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT), l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) et l'Association Togolaise des Organes Privés en Ligne (ATOPEL) se liguent contre cette pratique qui porte atteinte à l’intégrité des journalistes et enfreint le droit à la liberté d’information.

« L’UJIT s’insurge contre cette manière de procéder de certains individus, qui nuit gravement à la liberté d’informer de nos confrères et condamne avec la dernière rigueur autant cette agression que toute violence d’où qu’elle vienne contre les journalistes dans l’exercice de leur métier de journaliste. Elle rappelle par ailleurs que la liberté d’expression est un droit fondamental reconnu par l’Organisation des Nations Unies », lit-on dans le communiqué de l’UJIT.

Ces organisations demandent par ailleurs aux autorités de tout mettre en œuvre, afin d’assurer la sécurité des professionnels des médias dans l’exercice de leur fonction.

Dans la même perspective, le Syndicat national des journalistes indépendants du Togo, dit condamner avec fermeté cette agression qui porte atteinte à la liberté d’expression, un des piliers de toute démocratie. Selon cette organisation, « la liberté d’expression ne saurait être embrigadée par le chauvinisme et le militantisme au risque de renvoyer le Togo à l’ère de la pensée unique. Une ère que la presse, les partis politiques de l’opposition et les organisations de la société civile ont combattue de hautes luttes », écrit le Secrétaire Général du syndicat.

Le Synjit a invité à l’occasion, les confrères journalistes à faire preuve de « modération » et de « prudence » en cette période électorale sensible que traverse le Togo.

Quant au l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), il recommande aux leaders des partis politiques de sensibiliser leurs militants sur la liberté d’expression et rappelle au passage que les journalistes se doivent de respecter l’éthique.

« L’Observatoire Togolais des Médias (OTM) demande instamment aux responsables des formations politiques d’éduquer et de sensibiliser leurs militants sur la liberté d’expression qui veut que le journaliste ne soit pas inquiété ou un ennemi à abattre à cause de ses analyses, opinions ou critiques sur n’importe quel sujet, un leader ou parti politique », écrit l’OTM.

Pour information, la Cellule de communication de l’ANC pour sa défense, fait savoir que « n’importe qui peut se réclamer de l’ANC sans en être membre, militant ou sympathisant ». Elle a également démenti l’information selon laquelle le prétendu militant qui agressé les confrères journalistes est issu de la « section de l’ANC du quartier Hanoukopé ». La Cellule de communication dit ne pas disposer pas d’une telle section dans ce quartier de Lomé.

Les organisations de presse saluent au passage « la promptitude des forces de sécurité par laquelle elles ont répondu aux sollicitations des confrères en difficulté ».



Autres titres
Togo Liberté de presse : L’UPF-Togo inquiète de la suspension des journaux 
Togo Lutte contre le Covid-19 : Le gouvernement invite la presse togolaise à plus de sensibilisation 
Togo Covid-19 : Le SYNJIT appelle à la protection des emplois des journalistes 
Plus de nouvelles




 12   Cantata | Jeudi, 23 Janvier 2020
  Réponse à 2-Kassanda
  Connais-tu la présomption d'innocence?

Tu perds en crédibilité à force de vouloir charger à tout prix. Je te comprends, lorsqu'on n'arrive pas à convaincre, il faut continuer à marteler, peut-être quelque chose restera.

 11   President encombrant | Jeudi, 23 Janvier 2020
  Faure n'ira nulle part.Il peut meme vouloir voler mais la honte cette fois va lui tuer.
Cette aggression n'est que la signature de Rpt nuire.On de connait bien dans ce pays.Sinon comment expliquer qu'a' l'approche des elections Les braquages ont cesse' ?
Des petits voyoux de grands chemins.!!!!

 10   djantoloto | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Croyez-vous vraiment que Agbéyomé est l'homme qu'il faut?

Agbéyomé a participé à deux élections présidentielles(2010, 2015), et à chaque fois il n'est jamais arrivé aux chevilles de JPF.

Je vais vous dire un truc: dans la Sainte Bible il a été dit que J.C. a été tenté sans succès par le diable. Croyez-vous que Mgr Kpodjro n'a peut-être pas succombé à la tentation du diable?

Vous êtes conscients comme moi que Agbéyomé est le diable incarné. Quel crédit accordez-vous à un diable incarné?

Vous les togolais, vous êtes trop naïfs et sensationnels!

 9   Clement GAVI | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Il faut au contraire penser que la sanglante dictature dynastique qui terrorise le peuple Togolais au Togo et ailleurs dans le monde, est derrière cette attaque pour nuire à l'image de Jean Pierre Fabre. Ceux qui terrorisent les Togolais, ce sont les milices du régime.

 8   Ahouevia | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Réponse à 7-Kassanda
  La bizarrerie de raisonnement à la togolaise.
Si la somme des voix des candidats dits de l'opposition doit contraindre Faure au 2ème tour, pourquoi gesticulez-vous à vouloir maintenant, à quelques secondes du début de la campagne, à gesticuler, s'auto-accusant les uns les autres et doigtant déjà certains comme responsable d'un éventuel échec.

Soyons sérieux. Essayez de répondre à quelques questions seulement.
1. Qui a intérêt à sortir la notion de candidat unique de l'opposition à la dernière minute ?
2. A quoi cela sert-il l'opposition qu'un candidat soit disant issu de ses rangs soit autoproclamé "candidat unique"?
3. Quelle est cette stratégie qui consiste à choisir un candidat aussi clivant qu'Agbéyomé dont les sorties sont dans la logique de confirmer l'impossibilité de présenter un seul candidat pour l'opposition (ce que tout le monde savait depuis longtemps) que d'essayer de balayer les doutes logiquement suscitées par son passé?
4. Quel est ce raisonnement "BIDON" qui consiste à dire qu'une personne qui a été plusieurs fois candidats sans officiellement être gagnant ne doit pas se présenter ?

Le RPT-Unir a de longs jours devant lui. Si les contributeurs que nous sommes ne peuvent pas identifier les professionnels (ceux qui sont payé pour ...) tenir un certain discours particulier, alors le parti au pouvoir a réussi en tout : Faire croire à l'indépendance de la parole et des réflexions tout en étant le grand marionnettiste.

Laissez les candidats déployer leur programme et égosillons-vous sur les différences qui s'y trouveront et l'impact de chacun.
Aidez chacun à savoir analyser de multiples sources d'information pour en tirer une conclusion plus acceptable.
Apprenez à tout à chacun à ignorer les "professionnels" pour se concentrer sur l'essentiel.

..........................
Prenez soin de vous. Chaque jour est une vie.

 7   Kassanda | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Réponse à 3-raymondo
  Jean pierre Fabre a le pouvoir de disperser les voix de l'opposition plus que quiconque.
Si je semble faire une fixette sur lui c'est la seule raison.
L'opposition togolaise doit pouvoir prétendre au plein des voix des le 1er tour pour éviter les subterfuges de Unir.
Si il y a plusieurs candidats en face de Faure il n'y aura pas de 2eme tour dès lors l'opposition n'a une chance de l'emporter que si tout se joue au 1er tour dans un face à face.
Un référendum pour ou contre.

Si les gens n'ont pas compris ça alors je n'y peux rien. Que ce soit Fabre ou Agbeyome mais pour l'instant la dynamique est en faveur de Agbeyome kodjo.

 6   TRO TAR | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Réponse à 3-raymondo
  je comprends ta peine, monsieur Eklou Jean n'avait-il pas déclaré ton ami "Libérateur du Togo" á la place de monsieur GIlchrist Olympio ?
Il a su faire de sa mission un travail de sysiphe...une espèce de fonds de commerce sur le dos des contribuables togolais.

Tout á coup monsieur Kpodzro sans crier gare lui enlève sa source de revenus !
Moi non plus je ne trouve pas gentil de la part de Kpodzro !

Le problème est que si Agbeyomé est élu il ne voudra jamais verser les soutiens discrets, il est pingre!
Donc il faut qu' on l' élise seulement pour la transition comme l' a ordonné l' ancien chef de File, ancien SG évincé de l' UFC, ancien Président autoproclamé, ancien Chef de file, ancien Chef de CAP 2015, ancien chef de la C14, ancien candidat deux fois malheureux á la présidentielle, ancien chef de dialogue C14......bref le doyen des anciens!
Bonne soirée compatriote
ENSEMBLE NOUS VAINCRONS

 5   Toussa Poursa? | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Réponse à 3-raymondo
  "....pourquoi faites-vous une telle fixation sur celle de JP Fabre?"

-----
monsieur Raymondo,
il nous fait de la peine, monsieur le Maire d' Amoutivé !
Monsieur Raymondo si vous saviez quelles quantités de poussière d' argile et de charbon il a humé et fait humer á ses partisans pour en arriver-là vous comprendriez aisément notre peine pour celui qui il n' y a pas si longtemps occupait encore fièrement le fauteuil de la Chefferie de File sur nommination du Chef de l' Etat lui-même.
En plus n' oublions pas que fuyant la guerre qui faisait rage en France son grand-père est arrivé au Togo bien avant les allemands.
Les Togolais s' apprêteraient à le nommer "Empereur du Golfe" quand les allemands qu' il fuyait viennet signer l' accord de Protectorat !
Il devrait de nouveau prendre le maquis comme Tikpi en ce moment.....
Cordialement

 4   Atalolo | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Réponse à 3-raymondo
  Non, il n' est pas naïf de comprendre de telle simplicité. Seulement, il ne croit non plus que Faure ait pu remporter quelques élections au Togo.

En plus, notre président de la république (Fabre) qui devait siéger au sommet de l' Etat Togolais se retrouve aujourd'hui un simple Maire d' une commune de Lomé.

Sachant bien que l' histoire va se répéter, Me Kass demande seulement aux Togolais de penser à une nouvelle stratégie.

Celle qui permettra à un homme de calibre de pouvoir réclamer sa victoire et de pouvoir chasser le voleur au lendemain des résultats aux urnes.

Avec Me Fabre que je respecte beaucoup mais que je juge incapable de conduire le Togo à une quelconque victoire (voir son passé), nous risquons de crier encore:

« On nous a encore volé » mais le voleur ne sera jamais coupable de son crime et on recommencera nos marches infatigables...

Réfléchissons un peut... peuple togolais.

 3   raymondo | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Réponse à 2-Kassanda
  Entre Isabelle Ameganvi et toi, je me demande qui est le plus naïf. Depuis quand un dictateur a besoin de justifier son passage en force? Si tu es persuadé que Faure Gnassingbé fera tout pour passer au 1er tour, es-tu si naïf pour penser que c'est la candidature unique d'Agbeyome Kodjo qui l'en dissuadera?

Si vraiment la candidature d'Agbeyome est un choix divin, validé par les puissants de ce monde comme tu le claironnes ici depuis quelques jours, pourquoi faites-vous une telle fixation sur celle de JP Fabre? Il a quel pouvoir, JP Fabre, pour empêcher la réalisation d'un dessein si grandiose? Vous avez si peur de quelqu'un qui n'arrive même pas à manifester si Payadowa Boukpessi ne lui en donne pas l'autorisation?
Au soir du 22 février ne venez surtout pas me dire que Agbeyome Kodjo a perdu parce que JP Fabre ne s'est pas retiré de la course. Ce serait un blasphème de votre part puisque Agbeyome serait le choix de Dieu en personne d'après M. Kpodzro et d'autres théoriciens de l'irrationnel.

Votre raisonnement coince quelque part alors revoyez vos protocoles plutôt que de chercher des poux sur le crâne rasé de JP Fabre.

 2   Kassanda | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Les Ayatollah de l'Anc commencent à perdre leur sang froid.
Le retour aux vielles méthodes d'intimidation. Les militants de l'Anc ne sont pas capables de comprendre que les deux tours concédés par le régime sont un leurre politique.
Donnez l'impression qu'il y aura un 2ème tour et passer en force au 1er tour.
Dès qu'on essaie de faire une analyse sur la question les gens en arrivent à l'insulte.
J'aimerais profiter pour répondre à une question de Isabelle Ameganvi qui s'offusquait de l'appel des uns à une synergie autour de Agbeyome. Soit-disant qu'ils se sont battu pour les deux tours et que c'était inconcevable qu'on présente un candidat unique à une élection à deux tours.

Je suis surpris de voir la naïveté qui sous tend une telle question. Il n'y aura pas d'élection à 2 tour et je n'ai pas envie d'en prendre le pari ici au risque de perdre.
Le régime de Faure Gnassingbe va imposer un seul tour et pour justifier la victoire de Faure Gnassingbe arguer de la multiplicité des candidats de l'opposition. C'est pour ne pas donner cette chance à Faure Gnassingbe qu'il faut y aller à l'unisson quel qu'en soit le prix.

La lutte continue.

 1   Diable | Mercredi, 22 Janvier 2020
  Du n' importe quoi! Unir au travail.
Il faut agresser et amputer la responsabilité à autrui. Chuannnn! Des monstres de toujours... qui croit encore à ces bêtises de nos monstres de lome2?
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com